Vous êtes ici

Projet d’ouvrage Les écritures migrantes dans le roman francophone.

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Appel à contribution pour un ouvrage collectif sur Projet d’ouvrage Les écritures migrantes dans le roman francophone.

Aujourd’hui, la destruction de la notion d’État au profit d’autres
comme "village planétaire"(Marshall Mc Luhan), de trans-nation,
s’accompagne d’une réalité sociale : le flux migratoire ou  la mobilité
de façon générale.

La littérature semble faire ses délices de cette mobilité et de ses
aménagements figuratifs mais aussi de ses extensions métaphoriques ou
mouvement, transition, transit, déplacement, transfert, éphémère et
autres "identités fictives" (Roland Barthes) ou rhizomatiques (Glissant)
de la transition prolifèrent. Cette tentative de représentation de la
mobilité sociale rencontre des essais de systématisation comme la
littérature migrante ou pour reprendre les termes de Chevrier, « une
littérature de la migritude » (2006 : 159). La littérature migrante,
dernier avatar du questionnement de la migration en littérature, se
présente comme une écriture de l’entre-deux. Sa mise en conditionnement
est liée à un tryptique : le trauma du départ, la prise en charge de la
mobilité, et l’intégration des nouveaux déplacés et des migrants.

Dans le cas spécifique de  l’Afrique noire, on note un nombre de plus
en plus imposant d’écrivains qui migrent, produisent en s’inscrivant
dans le schéma ainsi défini (Afrique-voyage-intégration).On pourra
citer, entre cent, Louis Philippe Dalembert (Les dieux voyagent la nuit,
2006), Patrice Nganang (Le principe dissident, 2005) , Fabienne Kanor (D’eaux douces, 2003) , Sami Tchak ( Place des fêtes, 2001), Paula Jacques (Lumière de l’oeil, 1980), Marie Cardinal (Au pays de mes racines,
1980) . De leur terre d’accueil, ils réalisent des oeuvres littéraires
particulièrement caractérisées par la thématique de l’obsession du pays
d’origine, de l’errance ou de la mobilité, de la mouvance identitaire et
culturelle, de l’hybridité ou du mixage identitaire.  Et, de toute
évidence, cette tendance, nimbée d’un halo transculturel et inspirée de
la World Literature, se signale partout, en Europe, en Asie, en Amérique et en Afrique.

L’objectif de ce projet d’ouvrage collectif est donc d’aborder la
question des écritures migrantes (dans le roman francophone) dans la
dynamique de la mobilité, du transfert, de la poétique de l’exil, de la
mouvance identitaire et culturelle. 

En effet, l’examen de la question dans le roman francophone est
intéressant dans la mesure où il permet d’explorer ses formes, le type
de discours  développé ainsi que les enjeux.

Les contributions pourront explorer les questions en rapport avec les
écritures migrantes dans le roman francophone. Le comité scientifique
sera particulièrement attentif aux assises théoriques des différentes
contributions ainsi qu’au respect du chronogramme. 

Par ailleurs, il a esquissé quelques axes de réflexions qui constituant
les cadres de référence dans lesquels pourraient se faire les
propositions d’article :

·         Les formes des écritures migrantes dans le roman  francophone.

·         Ecriture migrante, écriture identitaire ?

·         L’écriture migrante : les traits caractéristiques                             

·         Enjeux et perspectives des écritures migrantes dans le roman francophone

·         Les romans migrants entre nostalgie et réalités des pays d’accueil.

Calendrier:

Nous vous invitons à nous faire parvenir votre proposition d’article en
français ( 300 mots maximum), accompagnée d’une brève présentation
bio-bibliographique avant le 15 mars  2012 aux  adresses suivantes : zigoliantonin@yahoo.fr / konanyaolouis@yahoo.fr

L'avis du comité scientifique portant sur les propositions : 30 mars 2012

Les articles entièrement rédigés, en Times New Roman 12 ; interligne 1 et de 15 pages maximum devront être envoyés avant le : 31 juillet 2012

L’avis du comité scientifique après examen des articles : 15 septembre 2012

Retour des articles retenus et révisés (si nécessaire) par les auteurs : 30 septembre 2012

décembre  2012 : Publication de l’ouvrage

 

Responsables :

Zigoli Antonin

Université de Cocody/Abidjan

00225/ 08 82 06 68

 

Konan Yao Louis

Université de Bouaké

00225/ 05 91 23 51

Adresse postale: 
Université de Cocody/Abidjan 00225/ 08 82 06 68
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancymurzilli@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
15/03/2012
Ville de l'événement: 
Abidjan (Côte d'Ivoire)
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
écritures migrantes
Nom du contact: 
Zigoli Antonin
Courriel du contact: 
zigoliantonin@yahoo.fr