Vous êtes ici

Transitions

Contenu de l'annonce: 

Initié par H. Merlin-Kajman, le "mouvement Transitions" vient de se doter d'un site internet. Au sommaire, outre le questionnaire sur les usages de la littérature et le "manifeste" fondateur du mouvement, une série d'initiatives et de manifestations visant à repenser la littérature comme "pratique relationnelle et transitionnelle" et à rendre visible ses nouvelles formes d'existence dans une culture, la nôtre, qui a cessé de s'organiser autour d'elle et des "humanités". Transitions est né de réflexions et de dialogues, du désir de poursuivre sous une autre forme une expérience associative (celle de l'Observatoire de l'éducation), de la rencontre entre un séminaire et un groupe de recherche, bref, d’un enthousiasme commun. Et d'un diagnostic: aussi riches, diverses, sophistiquées qu’elles puissent être devenues, les études littéraires (théories, histoires, lectures...) se trouvent face à une aporie : « notre » culture – bien sûr les guillemets s’imposent - a cessé de s’organiser autour de la littérature, centre vital des « humanités » il y a encore un demi-siècle. La littérature : ce singulier lui-même a été interrogé, problématisé, contesté, au point qu’on peut difficilement définir, aujourd’hui, l’unité d’un corpus qui serait l’objet propre de ces études dites littéraires. Pourtant, la littérature continue à avoir un type d’existence qui échappe à l’investigation critique : elle fournit aux disciplines non « littéraires » – psychanalyse, sociologie, histoire, philosophie, anthropologie, etc. – un réservoir d’exemples et de références vivantes ; elle continue aussi à être investie comme pratique : pratiques de création, de lecture, d’enseignement, pratiques thérapeutiques, etc. L’hypothèse qui est la nôtre est la suivante : la littérature n’existe comme objet visé par un commentaire ou un savoir qu’à condition d’avoir d’abord existé comme pratique relationnelle, transitionnelle. Suspendant la question de sa définition, nous parions sur son existence partagée et voulons faire d'elle l'occasion de rencontres et d'actes multiples d'où jailliront, nous le croyons, une nouvelle manière de concevoir notre engagement dans nos disciplines et dans notre enseignement, peut-être même une nouvelle esthétique. Avec tous ceux que le projet interpellera, nous voudrions inscrire notre démarche dans ce tissu transitionnel pour rendre à la littérature, et même à la culture en général, son épaisseur, sa visibilité, son intensité, et faire valoir ce qui se transmet avec elle, ce qui se donne et s’échange à travers sa « fréquentation ». http://www.mouvement-transitions.fr

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Stefano Vidili
Mots-clés: 
transition
URL du site: 
http://www.mouvement-transitions.fr