Vous êtes ici

Didactique

L'habilitation pour l'enseignement du Français en Italie: quels défis pour la didactique?

Revue Synergies Italie N°14/2018

Résumé de l'annonce: 
Appel à contributions pour le N°14/2018 L’habilitation pour l’enseignement du Français en Italie : quels défis pour la didactique ? Numéro coordonné par Roberto Dapavo et Patricia Kottelat (Université de Turin)
  Ce  numéro  de  Synergies  Italie  se  propose  d'offrir  un  regard  croisé  sur  la  didactique  de  la  langue  et  de  la littérature  françaises  en  partant  des  expériences et  des  réflexions  sur  les  cours  universitaires  destinés  à l'obtention de l'habilitation à l'enseignement secondaire en Italie. Le problème de la formation des enseignants a trouvé une place reconnue dans les parcours qui existent au sein des universités : le but de ces cours est celui de former les enseignants en leur proposant une réflexion théorique associée aux activités pratiques de classe. À  partir  de  l'année  académique  1999-2000,  le  Ministère  italien  avait  institué,  pendant  neuf  cycles successifs,  le  parcours  « Ecole  supérieure  pour  l’Enseignement  Secondaire »  (S.S.I.S.),  socle  fondateur  de ces cours universitaires consacrés à la formation des enseignants. Après quelques années de vide normatif, le Ministère a institué l’apprentissage actif Tirocinio Formativo Attivo (T.F.A.) en 2012-2013, suivi, plus tard, par  des  Parcours  spéciaux  pour  l’habilitation  (P.A.S).  L'arrêté  ministériel  n°  59  du  13  avril  2017  a  enfin institué  le  parcours  triennal  (Licence)  « Formation,  Insertion  et  Stage »  (F.I.T.),  en  attendant  la  filière universitaire Master 1-2 (magistrale) spécialement conçue pour la formation des enseignants. Les contributions pourront porter sur les disciplines « curriculaires » de ces cours, à savoir : − La didactique de la langue française ; − La didactique de la littérature française ; − La didactique des langues vivantes ; − Les nouvelles technologies pour l'enseignement des langues. En  outre,  le  regard  pourra  s'élargir  aux  différentes  démarches  méthodologiques,  à  la  diversité  des approches pédagogiques, à la méthodologie EMILE/CLIL. L'objectif est en effet de proposer, en partant d'une analyse de la situation du français dans l'enseignement secondaire en Italie, des stratégies pédagogiques (la classe inversée, le travail en équipe, en petits groupes, en binôme etc.), de faire émerger de nouvelles idées et des conseils pour l'intégration des élèves TSA, pour le  multiculturalisme  et  pour  l'utilisation  des  Technologies  de  l’Information  et  de  la  Communication  pour l’Enseignement (TICE), en sachant s'appuyer sur les compétences des apprenants. Ce  numéro  pourra  donc  offrir  des  réflexions  théoriques,  des  stratégies  pratiques  ainsi  que  des  indications bibliographiques dans le but d'améliorer et d'innover l'enseignement du français langue étrangère (FLE) et de rendre l'apprentissage motivant.   Quelques références bibliographiques :   AA. VV. (2005) Enseigner le FLE (français langue étrangère). Pratique de classe, Paris, Belin. Balboni Paolo E. (2013) Ritornare a discutere sulla seconda lingua straniera nella scuola italiana, in « Scuola e Lingue Moderne – SeLM », nn. 6-9. Balboni Paolo E. et Coonan Carmel M. (2014) Fare CLIL. Strumenti per l'insegnamento integrato di lingua e disciplina nella scuola secondaria, « I quaderni della ricerca » n. 14, Torino, Lœscher. Beacco  Jean-Claude  (éds)  (2013)  Éthique  et  politique  en  didactique  des  langues.  Autour  de  la  notion  de responsabilité, Paris, Didier. Bertocchini  Paola,  Costanzo  Edvige  (2017)  Manuel  de  formation  pratique  pour  le  professeur  de  FLE,  Paris, CLE International. Bosisio  Cristina,  Cambiaghi  Bona  (2015)  Enseigner  et  apprendre  les  langues :  un  regard  épistémologique, dans Autour du français: langue, culture, plurilinguisme, « Repères-Dorif ». Caddéo  Sandrine,  Jamet  Marie-Christine  (2013)  L'intercompréhension :  une  autre  approche  pour l'enseignement des langues, Paris, Hachette. Collès Luc, Develotte Christine, Geron Geneviève, Tazeur-Sabatelli Françoise  (éds) (2011) Didactique du FLE et  de  l’interculturel.  Littérature,  Biographie  langagière  et  médias,  Bruxelles  –  Fernelmont,  E.M.E.  & InterCommunications. Cortès  Jacques  (Coord.)  (2015)  Louis  Porcher  (1940-2014) :  Visionnaire,  Stratège,  Polémiste.  Synergies Europe, nº10, Gerflint. http://gerflint.fr/Base/Europe10/Europe10.html Ferrao Tavares, Cortès Jacques (coord) (2016) Avec Robert Galisson, réhabiliter la Culture comme discipline universitaire à part entière. Synergies Portugal, nº 4, Gerflint http://gerflint.fr/Base/Portugal4/portugal4.html Cuq  Jean-Pierre  (dir.)  2016  Enseigner  le  français  dans  le  monde.  Le  livre  blanc  de  la  FIPF.  Essais francophones, vol.3, Collection scientifique du Gerflint. http://gerflint.fr/essais/volume-3 Cuq  Jean-Pierre,  Gruca  Isabelle  (2017,  4e  édition)  Cours  de  didactique  du  français  langue  étrangère  et seconde, Grenoble, PUG. Defays  Jean-Marc,  Delbart  Anne-Rosine,  Hammami  Samia,  Saenen  (2014)  La  littérature  en  FLE.  État  des lieux et nouvelles perspectives, Paris, Hachette. Giusti Simone (2011) Insegnare con la letteratura, Bologna, Zanichelli. Godard Anne (éds) (2015) La littérature dans l'enseignement du FLE, Paris, Didier. Guichon Nicholas (2012) Vers l'intégration des TIC dans l'enseignement des langues, Paris, Didier. Luperini Romano (2013) Insegnare la letteratura oggi, San Cesario di Lecce, Manni. Maccario Daniela (2012) A scuola di competenze. Verso un nuovo modello didattico, Torino, S.E.I. Malvestio Luigina (éds) (2007) Un curricolo modulare : la letteratura francese, Roma, Carocci Faber. Parola  Alberto,  Denicolai  Lorenzo  (éds)  (2015)  Tecnologie  e  linguaggi  dell'apprendimento,  Ariccia  (RM), Aracne. Stagi Scarpa Marcella (éds) (2007) Insegnare letteratura in lingua straniera, Roma, Carocci Faber. Tagliante Christine (2006) La classe de langue, Paris, CLE International. Tonelli  Natascia    (éds)  (2013)  Per  una  letteratura  delle  competenze,  « I  quaderni  della  ricerca »  n.  06, Torino, Loescher. Trinchero  Roberto  (2012)  Costruire,  valutare,  certificare  competenze.  Proposte  di  attività  per  la  scuola, Milano, Franco Angeli. Windmüller  Florence  (2011)  Français  langue  étrangère  (FLE).  L’approche  culturelle  et  interculturelle,  Paris, Belin.   Consignes, format de soumission et sélection   L’auteur de la proposition, avant tout engagement, devra consulter directement en ligne : la politique éditoriale générale de l’éditeur https://gerflint.fr/politique-editoriale-generale la politique éditoriale de la revue https://gerflint.fr/synergies-italie/politique-editoriale les  25 normes éditoriales et rédactionnelles        https://gerflint.fr/synergies-italie/consignes-aux-auteurs la politique orthographique précisée dans la politique éditoriale générale de l’éditeur https://gerflint.fr/politique-editoriale-generale la politique de l’éditeur en matière d’accès libre et d’archivage http://www.sherpa.ac.uk/romeo/issn/1724-0700/   Les  propositions  d’articles  seront  présentées  sous  forme  d’un  résumé  de  deux  pages  maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées par courriel à l'adresse suivante : synergies.italie@gmail.com Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue.   NB :  Les  doctorants  et  chercheurs  francophones  italiens  menant  leurs  travaux  dans  un  autre domaine  couvert  par  la  revue  (Ensemble  des  Sciences  Humaines  et  Sociales,  culture  et communication  internationales,  sciences  du  langage,  littératures  francophones,  didactique  des langues-cultures,  éthique  et  théorie  de  la  complexité)  sont  également  invités  à  participer  dans  la limite de l’espace éditorial disponible  et selon les étapes d’évaluation décrites dans les consignes aux auteurs.   Calendrier : Date limite de l’envoi des résumés : 31 mars 2018 Retour des avis aux auteurs : 15 avril 2018 Envoi des articles : Avant le 15 juin 2018   Contact: synergies.italie@gmail.com   Nous  vous  remercions de votre collaboration.
Courriel du contact: 
synergies.italie@gmail.com
Suggéré par: 
Patricia Kottelat
Courriel: 
patricia.kottelat@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/03/2018
Ville de l'événement: 
Turin
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
didactique, enseignement du Français en Italie, habilitation
Site web de référence: 
https://gerflint.fr/synergies-italie

MOOC, apprentissage des langues et mobilité

Résumé de l'annonce: 
Appel à contribution pour le colloque international "MOOC, apprentissage des langues et mobilité", qui aura lieu à Naples du 13 au 14 octobre 2017.
Les établissements d’instruction supérieure du monde entier visent à renforcer l’offre de formation en facilitant l’accès et l’intégration/inclusion des étudiants dans tous les aspects du parcours didactique et éducatif. Cela comporte la création d’un environnement d’apprentissage plus inclusif qui aide les étudiants à se développer pleinement d’un point de vue cognitif, social, émotionnel et professionnel, dans le respect de leur identité individuelle et de groupe. Dans ce cadre le MOOC (Massive Open Online Course), qui a marqué un tournant dans l’application des TIC (Technologies de l’Information et de l’Education) à l’enseignement, est un instrument de plus en plus répandu. La diffusion et le potentiel des MOOC sont immenses, non seulement parce qu’ils peuvent atteindre un public global, mais parce qu’ils permettent d’améliorer l’enseignement et la formation à l’intérieur des institutions et des entreprises. L’Europe moderne est caractérisée par la mobilité des étudiants et des professionnels. Quelles que soient les motivations qu’on a de se déplacer vers l’Europe ou à l’intérieur de ses frontières - entreprendre des études, commencer une profession, rejoindre sa famille, chercher refuge – la connaissance de la langue du pays où l’on s’installe joue un rôle clé dans le processus d’intégration sociale et professionnelle. L’arrivée récente de réfugiés et de demandeurs d’asile a ajouté un niveau ultérieur de mobilité et a relancé le défi pour développer des parcours d’intégration pour les différents groupes. Dès les années 1990 l’évaluation des compétences linguistiques a joué un rôle dans la manière où les états européens ont relevé ces défis, et on a assisté à la création de tests linguistiques utilisés de manières différentes dans les procédures qui disciplinent la résidence à court terme, l’immigration et l’accès à la citoyenneté. Cette tendence a débouché sur le débat en cours sur l’éthique, la justification et l’utilité des tests linguistiques dans des contextes d’immigration, d’intégration, et de mobilité. Enfin, les étudiants qui participent à des programmes de mobilité (par exemple Erasmus+) ont en général un niveau B1/B2 de compétence linguistique et s’inscrivent à des cours universitaires où ils sont obligés d’affronter les difficultés de la langue académique et d’organiser leur apprentissage de façon autonome et indépendante. Toutefois, les compétences nécessaires pour l’usage quotidien d’une langue diffèrent profondément des compétences requises par la communication en contexte académique. La deuxième édition du Colloque international "MOOC, apprentissage des langues et mobilité", qui se tiendra les 13 et 14 octobre 2017 à Naples, au Palais Du Mesnil, Université de Naples “L’Orientale”, explorera trois phénomènes principaux: Les MOOC comme modèle révolutionnaire dans ses applications aux domaines de l’instruction formelle et non formelle, de la formation continue; leur emploi dans l’apprentissage des langues et leur impact global ; L’innovation dans les méthodes d’enseignement et d’apprentissage des langues dans une société de plus en plus multilingue ; La mobilité des étudiants, destinée à augmenter de manière exponentielle avec la globalisation des marchés et l’internationalisation de la formation. Le colloque comprendra: Des relations scientifiques, des workshops et des sessions pratiques de formation à propos des MOOC et/ou de l’apprentissage des langues et/ou de la mobilité; Des sessions informatives sur les initiatives et les développements liés à ces domaines dans le cadre de programmes de recherche européens ou nationaux. Nous sollicitons particulièrement des propositions sur les domaines suivants: MOOCs - scénarisation, apprentissage, enseignement, évaluation de la qualité, etc. L’ALAO et sa normalisation Enseignement et apprentissage des langues assistés par terminaux mobiles Solutions d’enseignement et apprentissage des langues en ligne Technologies et apprentissage non formel des langues Classes virtuelles, eLearning, et ePortfolio Emploi des médias dans l’éducation supérieure Le rôledes médias dans l’éducation culturelle Emploi des technologies dans l’évaluation des compétences linguistiques Évaluation et certification des compétences linguistiques acquises par l’intermédiaire des MOOC Les MOOC pour supporter le multilinguisme et la mobilité internationale Langues sur Objectifs spécifiques (LOS) Enseignement de Matières par l’Intégration d’une Langue Étrangère (EMILE) Nous vous invitons à envoyer le résumé de votre communication, de votre présentation d’études de cas ou de résultats de projets financés par l'UE. Chaque conférencier disposera de 20 minutes pour sa présentation. La date limite pour la présentation des propositions est le 17 juin 2017. Les propositions seront soumises à révision par le comité scientifique: l’acceptation sera notifiée avant le 15 juillet 2017. Tous les articles acceptés seront inclus dans les actes du colloque et publiés sur le site. Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à visiter le site www.movemeconference.euou à écrire à fenice.eu@gmail.com Comité scientifique: Giorgio Banti (Université de Naples "L'Orientale"), Federico Corradi (Université de Naples "L'Orientale"), Anna De Meo (Université de Naples "L'Orientale"), Laura McLoughlin (Université de Galway), Johanna Monti (Université de Naples "L'Orientale"), Andrea Villarini (Università per stranieri di Siena).
Nom du contact: 
Giampiero De Cristofaro
Courriel du contact: 
fenice.eu@libero.it
Suggéré par: 
Federico Corradi
Courriel: 
fcorradi@unior.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
17/06/2017
Ville de l'événement: 
Naples
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
MOOC, mobilité étudiante
Site web de référence: 
www.movemeconference.eu

Festa della lettura: "voyage dans la littérature et la civilisation françaises"

Résumé de l'annonce: 
Festa della Lettura organizzata dalla SUSLLF (Società Universitaria per gli Studi di Lingua e Letteratura Francese). Prof. Giorgetto Giorgi (Università di Pavia) introduce e coordina letture di testi francesi su: Le thème du voyage dans la littérature et la civilisation françaises Organizzato da Letizia Norci Cagiano, Valeria Pompejano, Anne-Claire Chapel, Claire Mille.
Nell’ambito della Festa della Lettura organizzata dalla SUSLLF (Società Universitaria per gli Studi di Lingua e Letteratura Francese), il socio d’onore   prof. Giorgetto Giorgi (Università di Pavia)   introduce e coordina un pomeriggio di letture di testi francesi su:Le thème du voyage dans la littérature et la civilisation françaises   Leggeranno studenti dei corsi di laurea triennale e magistrale. L’evento, organizzato da Letizia Norci Cagiano, Valeria Pompejano, Anne-Claire Chapel, Claire Mille. si inserisce nell’ambito dei corsi di Lingua e Letteratura francese del Dipartimento di Lingue Letterature e culture straniere dell'Università degli Studi Roma Tre
Suggéré par: 
Letizia Norci Cagiano
Courriel: 
letizia.norci@uniroma3.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
27/04/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Informations diverses
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
voyage, littérature française

AAC Colloque PERL - Entre présence et distance. Accompagner et découvrir des pratiques pédagogiques en langues à l'université

Résumé de l'annonce: 
Appel à communication pour le colloque "Entre présence et distance. Accompagner et découvrir des pratiques pédagogiques en langues à l'université" qui se déroulera à l'Université Sorbonne Paris Cité du 16 au 18 novembre 2017.
À l’heure où les technologies numériques ne sont plus “nouvelles”, dans quelle mesure ces outils peuvent-ils apporter des réponses inédites et pertinentes aux enjeux pédagogiques de l’université d’aujourd’hui ? Ce colloque a pour objectif d'étudier les possibilités et les usages du numérique dans l'enseignement/apprentissage des langues à l'université au sens large. Il permettra, en particulier, d’examiner les propositions de pédagogie universitaire grâce aux outils numériques dans un objectif de personnalisation et de responsabilisation de l'apprentissage. Dans la même perspective, il questionnera la pertinence et l’effet des dispositifs de formation et d'accompagnement des enseignant-e-s de langues dans des pratiques numériques d'enseignement hybrides ou 100 % à distance. Enfin, il permettra d’envisager la possibilité de mutualiser les ressources et l'ingénierie pédagogique pour offrir de nouvelles perspectives et répondre aux besoins de l'enseignement supérieur comme, par exemple, l'introduction des corpus ou, encore, l'étude des besoins pédagogiques pour mieux cibler le développement des outils et des plateformes d'enseignement/apprentissage hybride ou à distance. Date limite de soumission des propositions : 31 mai 2017 Notification d’acceptation ou de refus : 20 juillet 2017 Inscription (obligatoire et gratuite): 16 septembre - 30 octobre 2017 Colloque : 16, 17 et 18 novembre 2017 Site web du colloque: http://perl-2017.sciencesconf.org
Nom du contact: 
Rosa Cetro
Courriel du contact: 
perl-2017@sciencesconf.org
Suggéré par: 
Rosa Cetro
Courriel: 
perl-2017@sciencesconf.org
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/05/2017
Ville de l'événement: 
Paris
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
technologies numériques, enseignement universitaire, ingénierie pédagogique
Site web de référence: 
​http://perl-2017.sciencesconf.org

Le lingue straniere nell’Università italiana dall’Unità al 1980

Résumé de l'annonce: 
Il CIRSIL propone lo studio dell’insegnamento delle lingue straniere presso le Università italiane fra due momenti storici rappresentati dall’Unità e dalla Legge 382 del 1980.
Il CIRSIL propone lo studio dell’insegnamento delle lingue straniere presso le Università italiane fra due momenti storici rappresentati dall’Unità e dalla Legge 382 del 1980, secondo tre aree di studio: una generale sul modo in cui l’insegnamento delle lingue straniere si stacca dalla letteratura o da materia affine come la filologia fino alla costituzione di cattedre; una seconda sui metodi e i materiali che nella nuova prospettiva di apprendimento / insegnamento delle lingue straniere subirono delle trasformazioni in relazione ai contenuti dei corsi universitari e allo sviluppo della ricerca glottodidattica; una terza sul numero delle Facoltà, dei docenti e studenti universitari.
Suggéré par: 
Monica Barsi
Courriel: 
monica.barsi@unimi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
06/04/2017
Date de fin de l'événement: 
07/04/2017
Ville de l'événement: 
Milan
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
lingue straniere, università, Italia

L’enseignement – apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contextes non européens

Résumé de l'annonce: 
Le laboratoire CREM, l'école doctorale Fernand Braudel (Université de Lorraine) et le laboratoire ELLIAD (Université de Bourgogne Franche-Comté) organisent un colloque jeunes chercheur.e.s (doctorant.e.s et docteur.e.s ayant soutenu après le 1° septembre 2015) portant sur l’enseignement et l’apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL, en contextes non européens. Les propositions sont attendues pour le 30 avril 2017 au plus tard. Une publication de textes sélectionnés est prévue sur le Carnet des jeunes chercheurs du CREM : https://ajccrem.hypotheses.org/
Université de Lorraine École doctorale Fernand-Braudel Centre de Recherche sur les Médiations (CREM) EA 3476 Équipe Praxitexte Université de Bourgogne Franche-Comté ELLIADD – Édition, Littératures, Langages, Informatique, Arts, Didactique, Discours Pôle Contextes, Langages, Didactiques Réseau IRIS Appel à communication Colloque Jeunes Chercheur.e.s L’enseignement – apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contextes non européens Metz 28/29 septembre 2017, Salle du Conseil de l’UFR ALL Arts-Lettres-Langues Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) offre ou est censé offrir une base commune à l’élaboration de programmes, d’évaluations, de certifications et de matériels linguistiques. Ce référentiel, qui s’inscrit donc dans le cadre – politique – européen, a pour objectifs, tout d’abord, d’intensifier et de faciliter l’enseignement-apprentissage des langues étrangères, de promouvoir, ainsi, la mobilité personnelle et professionnelle entre pays membres, de favoriser, enfin, l’intégration de citoyens mobiles dans d’autres environnements linguistiques et culturels de l’Union. Parallèlement, depuis la publication de ce dispositif en 2001, certains pays non européens l’ont adopté ; et ils l’ont fait soit en le reprenant tel quel, soit en adaptant un certain nombre des principes qu’il promeut (Kherra, 2011 ; Sagaz et Ducatel, 2011). Ces politiques et dispositifs d’adoption et/ou adaptation soulèvent des débats, entre autres linguistiques et didactiques, qui en fait ne sont pas nouveaux. Sans vouloir remonter trop loin dans le temps, par exemple aux méthodes traditionnelles ou audio-visuelles, on rappellera qu’il y a environ un quart de siècle, la diffusion massive des approches communicatives dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères a soulevé des problèmes dont par exemple Le Français dans le Monde s’est fait l’écho dans sa livraison « Environnement et enseignement du français » d’août- septembre 1982 (n° 171). Dans cette livraison, Ferenczi posait ainsi la question de l’exterritorialité, qu’il opposait, comme d’autres auteur.e.s de la livraison, à l’environnement, censé « nous attacher à l’univers physique et social, selon les ressources matérielles, les activités humaines et les codes culturels qui caractérisent une aire géographique et politique bien déterminée » (art. cité : 31). Pour autant, Ferenczi concluait, bien avant que l’idée de mondialisation ne se soit répandue: « l’accroissement des relations économiques, la multiplication des échanges humains et des contacts culturels que connaît notre monde moderne, ne sauraient laisser en l’état la didactique des langues toujours avide de renouvellement » (art. cit. : 33). Une vingtaine d’années plus tard, le tournant actionnel des approches communicatives, qui a émergé avec le CECRL, et la large diffusion de ce dernier dans une Europe élargie, comme hors d’elle, ont relancé le débat, et renouvelé les questions ou les problématiques liées à l’environnement ou à la contextualisation, qu’on les aborde des points de vue politique ou didactique. Ce colloque invite ainsi les jeunes chercheur.e.s à revenir et/ou à se pencher sur les enjeux politiques, sociaux, économiques, culturels et didactiques de l’importation (totale ou partielle) du Cadre, ainsi que sur les conditions et les difficultés de l’adoption et de l’application de ses principes ; les jeunes chercheur.e.s pourront s’appuyer sur le fait que nombre de spécialistes s’interrogent sur la standardisation, en proposant des approches diversement contextualisées (Blanchet, 2009 ; Blanchet et Chardenet, 2011 ; Coste, 2007 ; Lefranc, 2008 ; Puren, 2007 ; Springer, 2011). Le colloque recueillera et confrontera diverses contributions suivant trois axes : Adaptabilité/Applicabilité du CECR dans de différents contextes Pourquoi des pays non européens adoptent-ils le CECR ? Et qu’adoptent-ils de celui-ci ?  Le CECR est-il « contextualisable » et quelles sont les limites de cette contextualisation ? Comment utiliser le CECR pour créer des curricula dans des contextes non européens ? Élaboration des manuels dans les pays non européens Quel rôle peut jouer le CECR dans l’élaboration des manuels de FLE dans les pays non européens ? Dans quelle mesure, jusqu’à quel point l’élaboration de manuels en FLE, FLS, FOS, FOU, est-elle inspirée du CECR ? L’approche actionnelle, notamment, y est-elle prise en compte ? Évaluation et certification De quelle manière le CECR est-il reconnu, hors Europe, comme une référence standard pour l’évaluation des compétences linguistiques ? Dans quelle mesure ce standard fonctionne-t-il pour les mobilités entre pays non européens ? Quel est l’impact du standard européen sur les certifications locales en FLE ? Modalités de réponse à l’appel, inscription, publication Les doctorant.e.s et les jeunes docteur.e.s (ayant soutenu après le 1er septembre 2015) en sciences du langage et didactique des langues sont invité.e.s à soumettre une proposition pour une communication de vingt minutes (suivie de dix minutes de discussion) qui sera transmise au plus tard le 30 avril 2017 à jd.praxitexte.crem2017@gmail.com. Les propositions contiendront le nom de leur auteur.e et la mention de son rattachement institutionnel, son adresse mail, un titre et une notice biographique (cinq lignes max.) ; le tout suivi, sur une autre page, d’un résumé de 500 mots ; le résumé ne mentionnera pas le nom de l’auteur.e et sera accompagné de quelques références bibliographiques (sur la même page). Les propositions seront soumises à une double expertise en aveugle qui sera effectuée par les membres du comité scientifique. Les évaluations aux candidatures seront envoyées avant le 30 mai 2017. La participation devra être confirmée, après acceptation, avant le 30 juin. Les inscriptions sans communication également. Les frais de participation s’élèvent à 30 euros. Une publication de textes sélectionnés est prévue sur le Carnet des jeunes chercheurs du CREM : https://ajccrem.hypotheses.org/ Calendrier : Date limite de dépôt d’une proposition de communication : avant le 30 avril 2017. Retour des expertises : avant le 31 mai 2017. Inscription : avant le 30 juin 2017. Déroulement du colloque : 28 et 29 septembre 2017. Comité d’organisation Guy ACHARD-BAYLE (Professeur en Sciences du Langage à l’Université de Lorraine)  Ayman AL SMADI (Jeune docteur en SdL de l’Université de Lorraine) Hussain BILHAJ (Doctorant à l’Université de Lorraine) Aurora FRAGONARA (Jeune docteure en SdL de l’Université de Lorraine) Faima Zohra FOURAR (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Nassira EL HANNOUF (Doctorante à l’UBFC) Sakina EL KHATTABI (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Hadria KHELIFI (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Naïma MATI (Jeune docteure en SdL de l’UBFC) Feliciano José PEDRO (Doctorant à l’Université de Lorraine) Isabelle RODIN (Jeune docteure en SdL de l’UBFC) Comité d’organisation local : Guy ACHARD-BAYLE, Hussain BILHAJ, Fatima Zohra FOURAR (CREM- Praxitexte, Université de Lorraine). Comité scientifique Driss ABLALI (Professeur à l’Université de Lorraine) Nathalie AUGER (Professeure à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3)  Kaouthar BEN ABDALLAH (MCF à l’UBFC) Serge BORG (Professeur à l’UBFC) Filomena CAPUCHO (Professeure à l’Université Catholique Portugaise) Fred DERVIN (Professeur à l’Université d’Helsinki) Mohamed EMBARKI (Professeur à l’Université de Bourgogne & Franche-Comté)  Béatrice FRACCHIOLLA (Professeure à l’Université de Lorraine) Rana KANDEEL (Professeure ass. à l’Université du Yarmouk) Dominique MACAIRE (Professeure à l’Université de Lorraine) Caroline MASSERON (Professeure à l’Université de Lorraine) Irem ONURSAL (Professeure ass. à l’Université Hacettepe, Ankara) Ali TARMAL (Professeur à l’Université Al-Zawiya) Pu ZHIHONG (Professeur à l’Université Sun Yat-sen, Guangzhou/Canton) Références & orientations bibliographiques BLANCHET, Philippe. 2009. « Contextualisation didactique : de quoi parle-t-on ? ». In : Le Français à l'université 2, 2- 3. Disponible sur le site de l’AUF : http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=833 [Consulté le 5 février 2017]. CASTELLOTTI, Véronique & NISHIYAMA, Noriyuki Jean (dir.). 2012. « Contextualisation du CERC. Le cas de l’Asie du Sud-Est ». Le Français dans le Monde – Recherches & Applications 50. CONSEIL DE L’EUROPE. 2001. Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Strasbourg : Éditions du Conseil de l’Europe. COSTE, Daniel. 2007. « Contextualiser les utilisations du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues ». In : Rapport de F. Goulier : Forum Intergouvernemental sur les politiques linguistiques. Strasbourg : Conseil de l’Europe. Disponible à l’adresse : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/SourceForum07/ForumFeb06_%20Report_FR.doc [Consulté le 5 février 2017]. FERENCZI, Victor. 1982. « Motivation et environnement », dans Le Français dans le Monde 171, 31-33.  JEANNOT-FOURCAUD Béatrice, DELCROIX Antoine & POGGI Marie-Paule. 2014. « Introduction » à Contextes, effets de contextes et didactique des langues. Paris : L’Harmattan, 9-36. KHERRA, Nawel. 2011. « L’adaptation du CECRL aux besoins d'étudiants arabophones non spécialistes du français : cas des étudiants de l’école préparatoire d'architecture dans le contexte universitaire algérien ». In : Synergies Europe 6, 85-98. LEFRANC, Yannick. 2008. « Faire avec et contre le CECRL ». In : Évaluation et Cadre européen de référence pour les langues, Sixième journée d’étude organisée par l’Association Régionale de Français Langue Étrangère dans le cadre du Master de Didactique des langues. 15 février 2008. Strasbourg : Université de Strasbourg. Disponible à l’adresse : http://fle.u-strasbg.fr/journeeval/lefranc.htm [Consulté le 14 janvier 2017]. LEFRANC, Yannick. 2014. « Le management enchanteur : gouvernement, technologie et double langage du CECRL ». In : Cahiers du GEPE 6, « Politiques linguistiques en Europe ». Disponible sur le site : http://www.cahiersdugepe.fr/index.php?id=2608 [Consulté le 14 janvier 2017]. Le Français dans le Monde (n° spéc. 171) : « Environnement et enseignement du français », sous la direction de Jacques Cortès et Christian Pellaumail, Août-Septembre 1982. PUREN, Christian. 2007. « Quelques questions impertinentes à propos d'un Cadre Européen Commun de Référence » (Journée des langues de l’IUFM de Lorraine, 9 mai 2007. Disponible sur le site de l’APLV : http://www.aplv- languesmodernes.org/spip.php?article990 [consulté le 14 janvier 2017]. ROSEN, Evelyne. 2006. Le point sur le Cadre européen de références pour les langues, Paris, CLÉ international. SAGAZ, Michel. 2011. « Contextualisation du CECR et pratiques méthodologiques locales : le cas du Japon ». In :Synergies Europe 6, 75-84. SAGAZ, Michel, DUCATEL, Nicolas. 2011. Pourquoi adopter le CECR au Japon ? In : Synergies Europe 6, 153-163. SPRINGER, Claude. 2011. « Le CECR : outil de diversification ou de standardisation ? ». In : Cadre Européen Commun de Référence et Enseignement du Français en Corée, Octobre 2011, Séoul. Disponible à l’adresse : http://springcloogle.blogspot.fr/2011/10/cecr-standardisation-ou-diversification.html [consulté le 14 janvier 2017].
Suggéré par: 
Aurora Fragonara
Courriel: 
jd.praxitexte.crem2017@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2017
Ville de l'événement: 
Metz
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
didactique, FLE, CECRL

Les littéracies universitaires: de l'analyse à la reformulation. Méthodologie et pratique

Résumé de l'annonce: 
Ce colloque, qui se déroulera à l'Université de Blida 2 (Algérie) du 7 au 9 novembre 2017, s’inscrit dans la continuité des réflexions et des études menées à travers le monde, dont l’objectif est de réunir toutes les recherches portant aussi bien sur les pratiques littéraciques développées dans le champ didactique des pays émergeants que sur celles construites en Europe, aux Etats-Unis (Composition Studies) ou encore en Grande-Bretagne (Academic Literacies).
La Littéracie est définie comme la présence de nombreuses connaissances et compétences autour de l'écrit en réception et production conduisant à une acculturation efficace au monde du savoir. Il s’agit d’habiletés favorisant le contact avec l’autre, la communication, l’interaction, l’aptitude de la pensée et de la réflexion. Autrement-dit, elle est à la fois une source d’épanouissement de toute personne et un moyen de développement économique, social et démocratique  (OCDE, 2003; Soussi, Broi, Moreau et Wirthner, 2004). La littéracie est censée être perçue comme une réelle connexion entre plusieurs compétences et ressources de l'environnement. Dans un contexte plus précis tel est le cas de l’université, la littéracie couvre aujourd’hui un sens assez spécifique puisqu’on reconnait l’importance du rôle des pratiques littéraciques dans une formation universitaire articulée autour de dimensions socioculturelles, cognitives et affectives, particulièrement déterminantes dans les processus d’acculturation aux écrits universitaires (Deschepper, 2010). Autrement dit : « L’enseignement supérieur est un espace où se multiplient écrits et écritures. Cette multiplicité n’est pas qu’abondance, elle est aussi hétérogénéité, diversité, singularité ». (Delcambre & Lahanier-Reuter 2012 : 03).   Réfléchir donc, sur les pratiques de la lecture et de l’écriture à l’université renvoie vers le concept de Littéracies Universitaires qui représente un champ de recherche foisonnant. La quête de la connaissance est au cœur de la mission de l’enseignement supérieur et  à l’ère de la mondialisation, les dispositifs méthodologiques universitaires ont subi de profondes mutations afin de s’adapter aux nouvelles exigences du marché du travail.    Grâce aux New Literacy studies, les littéracies universitaires ont vu le jour au Royaume-Uni, et se sont ensuite développées en Europe francophone en tant que champ de recherche et cela, après avoir passé en revue tous les aspects théoriques et les expérimentations didactiques à l’œuvre, en veillant évidemment sur une jonction assez fine entre ces deux approches. Etant en étroite relation avec les sciences du langage et la didactique des langues, les littéracies universitaires sont considérées comme une discipline à part entière autorisant la description des genres discursifs universitaires aussi bien académiques que de recherche et les problèmes que ceux-ci peuvent engendrer chez les étudiants suivant un long parcours universitaire. La finalité est d’aborder ainsi toutes les questions de formation corrélatives à ce champ de recherche (Delcambre et Lahanier-Reuter, 2010, Delcambre, 2012).  De ce fait,  deux ensembles de questions cerneront les aspects méthodologiques et pratiques à déployer lors du savoir-lire-écrire d’un discours universitaire :  Au-delà de l’alphabétisation des adultes qui a largement répandu la notion de littéracies au sens spécifique du terme « functional literacy », comment la diversité des pratiques lectorales ainsi que les compétences d’analyse qu’elles impliquent peuvent-elles être déterminantes en termes d’utilisation de l’information et de construction des savoirs ? A l’ère du numérique, en quoi le phénomène du « copier-coller » peut-il constituer une entrée intéressante pour traiter les pratiques littéraciques comme soubassement de la maîtrise de la reformulation informationnelle dans la construction des savoirs et savoir- faire ? Ainsi, afin de répondre aux problématiques citées ci-dessus, nous invitons les chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants à soumettre des propositions reliées aux quatre axes suivants :  L’écrit à l’université : de l’analyse des genres discursifs (savoir-lire) à la maîtrise des pratiques scripturales (savoir -écrire) ;  L’écrit académique ou de recherche: pour une écriture différenciée construite selon la nature de la discipline (scientifique ou littéraire) ;  L’impact du contexte universitaire plurilingue dans la formation à l’écrit en langue maternelle et langues étrangères ; L’effet du numérique et son usage dans l’acculturation aux écrits universitaires : évolution technologique ou problématique ?    Ce colloque s’inscrit dans la continuité des réflexions et des études menées à travers le monde, dont l’objectif est de réunir toutes les recherches portant aussi bien sur les pratiques littéraciques développées dans le champ didactique des pays émergeants que sur celles construites en Europe, aux  Etats-Unis  (Composition Studies) ou encore en Grande-Bretagne  (Academic Literacies).  Veuillez soumettre vos propositions de communication sous forme d’un résumé ne dépassant pas les 300 mots (bibliographie non incluse) aux trois adresses suivantes : litteracies.univ.blida@gmail.com, imanemelzi9@yahoo.fr, lamiafdz@yahoo.fr Prière de remplir la FICHE DE PARTICIPATION ci-dessous (à joindre au résumé de la communication) Nom et prénom …………………………………….......................... Grade ………………………………………………….......................... Etablissement d’exercice ………………………........................... Téléphone personnel ……………………………............................ Adresse électronique ……………………………........................... Titre de la communication ……………………............................ Mots-clés …………………………………………............................. A l’issue du colloque, une sélection des textes longs, remaniés selon les indications du comité scientifique, sera publiée dans un ouvrage et/ou un numéro de revue.  Calendrier : La date limite pour l’envoi des propositions : 30/04/2017 Réponse du comité scientifique : à partir du 15/06/2017 Envoi d’un texte long (30 000 signes, espaces compris) : 15/09/2017 Envoi du programme provisoire du colloque : 01/09/2017 Langues du colloque : français, anglais, italien, arabe.   University literacies: from analysis to reformulation. Methodology and practice International conference organized by the Department of French, Faculty of Letters and Languages 7, 8 and 9 November 2017 Call for proposals Literacy is defined as the presence of different knowledge and skills about writing in reception and production leading to an effective acculturation in the world of knowledge. It is about skills that promote contact with others, communication, interaction, the ability to think and reflect. In other words, it is both a source of self-fulfillment and a means of economic, social and democratic development (OECD, 2003; Soussi, Broi, Moreau and Wirthner, 2004). Literacy is supposed to be perceived as a real connection between several skills and resources of the environment. In a more precised context such as the case of the university, literacy today covers a rather specific meaning since it recognizes the importance of the role of literacy practices in university education articulated around socio-cultural, cognitive and affective dimensions particularly determining the process of acculturation in academic writings (Deschepper, 2010). In other words: "Higher education is a space where writings and writings multiply. This multiplicity is not only abundance; it is also heterogeneity, diversity, singularity" (Delcambre & Lahanier-Reuter 2012: 03). Then, reflecting on the practices of reading and writing at the university level leads to the concept of University Literacies which represents an abundant field of research. Indeed, the quest for knowledge and its transmission is at the heart of the mission of higher education. Besides, in the era of globalization, academic methodological arrangements have undergone profound changes in order to adapt to the new demands of the labor market. Thanks to the New Literacy Studies, university literacies were created in the United Kingdom. Then, they were developed in French-speaking Europe as a field of research and this after having reviewed all the theoretical aspects and the didactic experiments, considering a fairly fine junction between these two approaches. Being closely related to the language sciences and language teaching, academic literacy are considered as a discipline in its own right, allowing the description of discursive academic and academic genres as well as the problems that these can generate in Students following a long university course. The aim is to address all the training questions correlative to this field of research (Delcambre and Lahanier-Reuter, 2010, Delcambre, 2012). As a result, two sets of questions will identify the methodological and practical aspects to be deployed in the literacy of an academic discourse: Beyond adult literacy, which has widely spread the notion of literacy in the specific sense of the term "functional literacy", how can the diversity of electoral practices and the analytical skills that they involve be decisive In terms of the use of information and the construction of knowledge? In the digital age, how can the "copy and paste" phenomenon constitute an interesting entry point for treating literary practices as the underpinning of the mastery of informational reformulation in the construction of knowledge and know-how? Thus, in order to answer the above-mentioned questions, we invite researchers, lecturers and doctoral students to submit proposals related to the following four axes: Writing at the university: from the analysis of discursive genres (savoir-lire) to the mastery of scriptural practices (savoir-écrire); Academic writing or research: for a differentiated writing constructed according to the nature of the discipline (scientific or literary); The impact of the plurilingual academic context in writing training in mother tongue and foreign languages; The effect of digital and its use in acculturation to academic writings: technological or problematic evolution? This conference is a continuation of the reflections and studies carried out throughout the world, the aim of which is to bring together all the research concerning literary practices developed in the didactic field of the emerging countries as well as those built in Europe, In the United States (Composition Studies) or in the United Kingdom (Academic Literacies). Please submit your abstracts in the form of a summary not exceeding 300 words (bibliography not included) to the following three addresses: litteracies.univ.blida@gmail.com, imanemelzi9@yahoo.fr, lamiafdz@yahoo.fr  Please complete the technical form. To be attached to the abstract:  Last name and first name ………………………………………………… Grade …………………………………………………………………………… University of practice ……………………………………………………… Personal phone ……………………………………………………………… Email address ……………………………………………………………….. Title of the communication ……………………………………………… Keywords …………………………………………………………………….. At the end of the conference, a selection of full texts, revised with suggestions from the scientific committee, will be published in an edited collection or a journal special issue. Calendar: Submission of proposals: 30/04/2017 Notification of selection by the scientific committee: from 15/06/2017 Submission of the longer text (30,000 characters including spaces): 15/09/2017 The provisional program : 01/09/2017 Languages of the conference: french, english, italian, arabic.   Le literacy universitarie: dall'analisi alla riformulazione. Metodologia e pratica Convegno internazionale organizzato dal Dipartimento di francese, Facoltà di lettere e di lingue, Università Blida 2 7, 8 e 9 novembre 2017 Call for papers La literacy è definita come la presenza di molte conoscenze e competenze intorno allo scritto in recizione e in produzione che conducono verso un’acculturazione efficace al mondo del sapere. Si tratta di abilità che favoriscono il contatto con l’altro, la comunicazione, l’interazione e l’attitudine della riflessione. In altre parole, la literacy è alla volta una fonte di fioritura di tutta persona e un mezzo di sviluppo economico, sociale e democratica (OCDE, 2003; Soussi, Broi, Moreau e Wirthner, 2004). La literacy deve essere percepita come una reale connessione tra molte competenze e risorse dell’ambiente. In un contesto più preciso come quello dell’università, oggi la literacy ha acquisito un senso specifico visto l’importanza del ruolo delle pratiche della literacy nella formazione universitaria in mezzo a delle dimensioni socioculturali, cognitive e affettive; esse particolarmente determinanti nel processo di acculturazione agli scritti universitari (Deschepper, 2010). In altre parole: “L’insegnamento superiore è uno spazio dove si multipliscono scritti e scritture. Questa multiplicità non è solo un’abondanza ma si tratta anche di eterogeneità, diversità e singolarità” (Delcambre e Lahanier-Reuter 2012: 3). Allora, riflettere sulle pratiche della lettura e della scrittura all’università ci rimanda verso il concetto di literacy universitaria che rappresenta un ricco campo di ricerca. Infatti, la conoscenza e la sua trasmissione sono al centro della missione dell’insegnamento superiore. All’era della globalizzazione, i dispositivi metodologici universitari hanno subito dei profondi cambiamenti per adattarsi alle nuove esigenze del mercato di lavoro. Grazie alle New Literacy studies, le literacy universitarie sono nate in Inghilterra, poi si sono sviluppate nell’Europa farncofona come campo di ricerca; questo dopo una recensione di tutti gli aspetti teorici e gli sperimenti didattici adoperati, badando oviamente sulla stretta giunzione tra i due approcci. Visto lo stretto legame con le scienze del linguaggio e la didattica delle lingue, le literacy universitarie sono considerate come un’intera disciplina che permette la discrezione dei generi discorsivi universitari, sia accademici che quelli di ricerca, e i problemi che possano far nascere negli studenti lungo il loro percorso universitario. Così, la finalità è interprendere tutte le questioni di formazione correlative a questo campo di ricerca (Delcambre e Lahanier-Reuter 2012: 3). Così, due insiemi di domande ragruppano gli aspetti metodologici e pratici a mettere in opera durante il saper-leggere-scrivere di un discorso universitario: Aldilà dell’alfabettizzazione degli adulti che ha diffuso ampiamente la nozione di literacy al senso specifico del termine “functional literacy”, come la diversità delle pratiche lettorali e le competenze di analisi che esse implicano possono essere detrminanti nell’utilizzazione dell’informazione e della costruzione dei saperi? All’era del numerico, come il fenomeno di “copia e incolla” può costituire una introduzione interessante per trattare le pratiche della literacy come base della padronanza della riformulazione dell’informazione nella costruzione dei saperi e saper-fare? Così, per rispondere alle problematiche sopracitate, invitiamo i ricercatori, insegnanti-ricercatori e dottorandi a formulare degli interventi legati ai seguenti quattro temi: Lo scritto all’università: dall’analisi dei generi discorsivi (saper-leggere) alla padronanza delle pratiche scrittorali (saper-scrivere); Lo scritto accademico o di ricerca: per una scrittura differenziata costruita secondo la natura della disciplina (scientifica o letteraria); L’impatto del contesto universitario plurilingue nella formazione allo scritto in lingua materna e in lingue straniere; L’effetto del numerico e il suo uso nell’acculturazione agli scritti universitari: evoluzione tecnologica o problematica? Questo convegno è iscritto nella continuità delle riflessioni e gli studi svolti attraverso il mondo, cui l’obiettivo è riunire tutte le ricerche, sia quelle che portano sulle pratiche della literacy sviluppate nel campo didattico dei paesi emergenti, sia quelle costruite in Europa, negli Stati Uniti (Composition Studies) o anche in Inghilterra (Academic literacies). Le proposte di comunicazione sotto forma di riassunto che non oltrepassa 300 parole (bibliografia esclusa) devono essere spedite alle tre indirizzi seguenti: litteracies.univ.blida@gmail.com, imanemelzi9@yahoo.fr, lamiafdz@yahoo.fr  Si prega di compilare il modulo di partecipazione sotto riportato (da allegare al riassuno dell’intervento) Nome e cognome: ....................................................................... Grado: .......................................................................................... Università: ................................................................................... Numero telefono personale: ....................................................... Indirizzo eletronico: .................................................................... Titolo dell’intervento: ................................................................. Parole chiavi: .............................................................................. Lingue del convegno: francese, inglese, italiano, arabo. Date imporatanti: Termini per l’invio dei riassunti: 30/04/2017 Risposta del comitato scientifico: dal 15/06/2017 Invio di un testo lungo (30 000 battute, spazi compresi): 15/09/2017 Invio del programma provisorio del convegno: 01/09/2017   Responsables du colloque / Conference organizers / Responsabili del convegno: Lamia BOUKHANNOUCHE  et Imane OUAHIB MELZI Invité d’honneur / Guest of Honor / Ospite d’onore: M. Le Recteur, A. CHAALAL, Université Blida2 Invitées conférencières / Invited speakers / Conferenzieri invitati: Isabelle DELCAMBRE (Université Lille 3, France) Christine DONAHUE (Université Dartmouth, Etats-unis)  Chantal PARPETTE (Université Lyon 2, France) Karima AIT-DAHMANE (Université Alger 2, Algérie)   Comité scientifique / Scientific committee / Comitato scientifico:  I. Delcambre, Université Lille 3 C. Donahue, Dartmouth College, Hanover, NH C. Parpette, Université Lyon 2 C. Cortier, Université Lyon 2  D. Brakni, Université Blida 2 N. Ghaouar, Université Annaba K. Ait-Dahmane, Université Alger 2 H. El Baki, Université Alger 2 B. Bentaifour, l’ENS, Alger K. Meribout, Université Annaba M. Pichiassi, Université Pérouse, Italie  A. Sassi, Université Blida 2 M. Amari, Université Blida 2 N. Bouhaceine, Université Blida 2 W. Bédjaoui, Université Alger 2 H. Akmoun, Université Blida 2 N. Bourkaib, Université Blida 2 S. Sahraoui,  Université Blida 2 A. Benachenhou, Université Blida 2 K. Ferroukhi,  Université Blida 2 H. Menguellat, Université Blida 2 M. Ait Djida, Université Chlef   D. Abasse, Université Blida 2 Comité d’organisation / Organizing committee / Comitato organizzatore: L. Boukhannouche, I. Ouahib,  A. Melzi, M. Addou,  N. Bourkaib, H. Akmoun, S.Saidoun, D. Feknous, L. Abdelli, N.Achour, M. Khezrouni.   Bibliographie / Bibliography / Bibliografia: DELCAMBRE, I. et LAHANIER-REUTER, D. (2010). « Les littéracies universitaires. Influence des disciplines et du niveau d’étude dans les pratiques de l’écrit ». Diptyque , 18 ,  p. 11-42. DELCAMBRE, I. (2012). « De l’utilité de la notion de littéracies pour penser la lecture et l’écriture dans l’enseignement supérieur ». Diptyque, n° 24, De la maîtrise du français aux littéracies dans l’enseignement supérieur, Namur : Presses universitaires de Namur p. 19-35 . DELCAMBRE, I. et LAHANIER-REUTER, D. (2012). « Littéracies universitaires : présentation », Pratiques, 153-154, p. 3-19. DELCAMBRE, I. & DONAHUE, C. (2015). « What’s at stake in different traditions ? Les littéracies universitaires and Academic Literacies ». In Theresa Lillis, Kathy Harrington, Mary R. Lea & Sally Mitchell (eds), Working With Academic Literacies : Case Studies Towards Transformative Pratice (p. 227-236). Perspective on Writing. Fort Collins, Colorado : The WAC Clearinghouse and Parlor Press. Available at http://wac.colostate.edu/book/lillis/ DESCHEPPER, C. (2010). « Acculturation aux discours universitaires. Poser les variables de l’intervention didactique » Diptyque , 18, p. 93-126.  FRAENKEL,B. et MBODJ, A. (2010). « Les New Literacy studies, jalons historiques et perspectives actuelles », Langage et Société, n. 133, p. 7-24. LE DEUFF, O. (2011).  La formation aux cultures numériques. Paris: FYP Éditions. MASNY, D. (2001). « Pour une pédagogie axée sur les littératies ». Dans D. Masny (dir.), La culture de l'écrit : les défis à l'école et au foyer.  Montréal : Éditions Logiques, p. 15-26. OCDE (2005). Apprentissage et réussite : premiers résultats de l'Enquête sur la littératie et les compétences des adultes. Paris et Ottawa : OCDE. SERRES, A. (2007). « Maîtrise de l’information: la question didactique ». Les Dossiers de l'ingénierie éducative, n.57, p. 58-62,. En ligne sur http://www.cndp.fr/archivage/valid/89418/89418-14447-18257.pdf . SOUSSI, A., BROI, A.-M, MOREAU, J., et WIRTHNER, M. (2004). « PISA 2000 : La littératie dans quatre pays francophones. Les résultats des jeunes de 15 ans en compréhension de l'écrit ». Neuchâtel : Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP), Narain Jagasia (SRED) Édition. Repéré à http:// www.irdp.ch/ppublicat/. STREET B. V. (1993). The new literacy studies, Journal of Research in Reading, v. 16,n. 2, p. 81-97, UNESCO. The global literacy challenge.2008. En ligne sur http://unesdoc.unesco.org/images/0016/001631/163170e.pdf
Courriel du contact: 
litteracies.univ.blida@gmail.com
Suggéré par: 
Lamia Boukhannouche 31/1/2017
Courriel: 
litteracies.univ.blida@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2017
Ville de l'événement: 
Blida (Algérie)
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
littéracie, université, enseignement

Documents pour l'histoire du français langue étrangère ou seconde

Contenu de l'annonce: 

Sommaire  

Jacqueline LILLO Maîtres et professeurs, manuels, dictionnaires. Préface

Antonella AMATUZZI Nathanaël Duez auteur du Guidon de la langue italienne (1641) et du Dittionario Francese Italiano (1659-1660) : un maître de langues entre continuité et innovation

...

Image de l'annonce: 
Sous-catégories: 
ISSN format papier: 
0992-7654
Titre du numéro: 
Les dictionnaires bilingues des maitres ou professeurs auteurs de manuels pédagogiques
Catégorie principale: 
Courriel: 
jacqueline.lillo@unipa.it
Directeur(s) scientifique(s): 
Jacqueline Lillo
Éditeur: 
Société Internationale pour l’Histoire du Français Langue Étrangère ou Seconde‎ (SIHFLES)
Langue: 
Suggéré par: 
Jacqueline Lillo

SFIDE 11 - Seminario Franco-Italiano di Didattica ed Educazione

Résumé de l'annonce: 
Il seminario mira alla condivisione di esperienze multidisciplinari e transdisciplinari che scaturiscono dalla pratica didattica. Questa giornata è organizzata in memoria di Jean-Philippe Drouhard co-creatore del Seminario SFIDE.
Programma 9.30  Apertura lavori Sfide: le dialogue des didactiques Elisa Bricco (UniGe)  Nicole Biagioli (UNice)  10.00  Analisi delle attività disciplinari e individuazione di competenze trasversali alle discipline Paolo Boero (UniGe) 10.30  Tecnologie di classe connessa per la valutazione formativa in matematica: l’esperienza del progetto FaSMEd Annalisa Cusi (UniTo) Francesca Morselli (UniGe) Cristina Sabena (UniTo) Discussione 11.30  Les idées originales de Jean-Philippe Drouhard à propos d’un article sur la démonstration René Lozi  12.00  Agire sul sentimento di autoefficacia nella formazione professionale dei docenti Francesca Oddone (UniGe)  Discussione 14.30  CLIL/EMILE : s'autoévaluer pour évoluer dans une perspective interdisciplinaire en didactique des langues Sandra Apostolo (UNice) 15.00  Carnet e circolo di lettura in un ambiente virtuale di apprendimento Anna Fochesato (UniGe)  15.30  Narrative learning e storytelling per l’insegnamento delle lingue Serena Zampolli (UniGe)  16.00  Strumenti on-line per l'addestramento degli interpreti Nora Gattiglia (UniGe)  Discussione Indirizzo: Università di Genova Via Balbi 2 Genova
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/11/2016
Ville de l'événement: 
Genova
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
didattica, educazione

SAVOIR-DIRE, SAVOIR-FAIRE livello 1, seconda edizione

Contenu de l'annonce: 

Dominique Berger, Nerina Spicacci, Roberta Bergamaschi 

SAVOIR-DIRE, SAVOIR-FAIRE  livello 1, seconda edizione *** MATERIALE ONLINE

Per i docenti interessati ai materiali integrativi,  alla pagina  http://online.universita...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Nerina Spicacci
Courriel: 
nerina.spicacci@unint.eu
Aurora

Pages

S'abonner à RSS - Didactique