Vous êtes ici

Cultures et sciences humaines

Collana Anamorfosi

Barbara Continenza, Valerio Magrelli, Raffaele Manica presentano la collana Anamorfosi diretta da Annamaria Laserra

Résumé de l'annonce: 
Il giorno 19 ottobre 2017, presso il Centro di Studi italo-francesi dell'Università di Roma 3, p.za Campitelli 3, Roma, Barbara Continenza, Valerio Magrelli e Raffaele Manica presenteranno la collana Anamorfosi, diretta da Annamaria Laserra per le Edizioni Euno
Università di Roma 3 Centro di Studi italo-francesi Barbara Continenza, Valerio Magrelli e Raffaele Manica presenteranno la collana Anamorfosi diretta da Annamaria Laserra per le Edizioni Euno  
Nom du contact: 
Annamaria Laserra
Courriel du contact: 
anlaserra@gmail.com
Adresse postale: 
via Fratelli Ruspoli 2 - 00198 Roma
Suggéré par: 
Annamaria Laserra
Courriel: 
anlaserra@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
19/10/2017
Ville de l'événement: 
Roma, Centro di Studi italo-francesi, p.za Campitelli 3
Type d'événement: 
Parutions d'ouvrages
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Letteratura, cultura, scienze umane

Journée d’étude : Quel avenir pour les partis politiques

Résumé de l'annonce: 
Quel avenir pour les partis politiques dans les modèles républicains français et italien ? Troisième journée d’étude organisée par la Fondation Charles de Gaulle et la Fondazione Magna Carta Vendredi 22 septembre 2017 Rome, Institut Français - Centre Saint Louis Largo Toniolo 22. Piazza San Luigi dei Francesi Comité scientifique Maria Elena Cavallaro, Frédéric Fogacci, Olivier Jacquot, Christine Vodovar
PROGRAMME 9.00 Enregistrement 9.20 Introduction Philippe ZELLER, Ambassadeur de France près le Saint Siège Arnaud TEYSSIER, Président du Conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle Gaetano QUAGLIARIELLO, ancien ministre, Président de la Fondazione Magna Carta 9.45 Première table ronde Quelles place pour les partis politiques dans les équilibres constitutionnels et institutionnels? Présidence : Eugenio CAPOZZI, Professeur d’histoire contemporaine, Université Suor Orsola, Naples Alain LAQUIEZE, Professeur de droit constitutionnel, Université Paris V-Descartes Francesco BONINI, Professeur d’histoire des institutions politiques, Recteur de la LUMSA Pause 11.15 Deuxième table ronde Une « forme-parti » en crise depuis les années 1970 ? Présidence : Arnaud TEYSSIER, Président du conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle Gilles LE BEGUEC, Professeur émérite d’Histoire contemporaine, Université Paris X - Nanterre Paolo POMBENI, Professeur émérite à l’Université de Bologne. Déjeuner 15.00 Troisième table ronde Les Primaires, la concurrence des think-tanks : des partis politiques pris en tenaille ? Présidence : Antonio POLITO, éditorialiste au Corriere della Serra Laurent BIGORGNE, Directeur de l’Institut Montaigne, Paris Hervé GAYMARD, ancien ministre, Président du Conseil départemental de la Savoie Gaetano QUAGLIARIELLO, ancien ministre, Président de la Fondazione Magna Carta Arnaud LEROY, ancien député, membre du conseil d’administration de la République en Marche (LREM) Luciano VIOLANTE, ancien Président de la Chambre des Députés, membre du PD. 18.00 Conclusioni Arnaud TEYSSIER, Président du conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle. Gaetano QUAGLIARIELLO, ancien ministre, Président de la Fondazione Magna Carta PRESENTATION En 1997, Pietro Scoppola, dans son ouvrage classique, définissait la République italienne comme « La République des partis ». Il renvoyait par là à un élément fondateur commun à la France et à l’Italie, le fait que la reconstruction du système politique à la Libération s’est nourrie d’un consensus commun entre partis (de masse), et a correspondu à une ère de socialisation politique massive par leur biais. En témoignent l’exemple des contre-sociétés communistes, analysées par Marc Lazar, ou le modèle de la Démocratie Chrétienne en Italie. Le consensus partisan est donc l’une des clés du modèle républicain, aussi bien constitutionnelle que politique (le célèbre programme du CNR en France), même si la contrepartie réside bien évidemment dans une monopolisation de la vie publique par ces formations, sous tous ses aspects (sélection et formation de la classe dirigeante, animation du débat politique, et même, dans une forme de dérive, prise en main de certains pans du domaine administratif avec des phénomènes de « bastions » et de recrutements partisans). Ce compromis mérite d’être réinterrogé. Il souffre, à l’évidence, de la crise de légitimité des formations politiques classiques, laquelle semble s’enclencher à partir du tournant des années 1970, aussi bien en France qu’en Italie. On peut y voir les effets de l’offensive gaullienne, qui privilégie le modèle du « rassemblement » à celui du parti : si la Ve République reconnaît le rôle et la place des partis politiques dans l’expression démocratique (article 7), son système institutionnel conduit en effet à les marginaliser autant que possible. En Italie, à la même période, les partis s’imposent comme le principal verrou du « bipartisme imparfait », tout en abritant en leur sein des courants et des aspirations de plus en plus contradictoires. La montée progressive des partis « hors système » accélère ce processus de crise, qui se traduit par une baisse drastique des effectifs et de la représentativité, mais aussi par la recherche croissante de formes démocratiques alternatives, et par des moments de reconfiguration douloureux (après 1992 en Italie). Le phénomène Cinque Stelle, avec la mise en avant de procédures de démocratie directe systématiques, mais un fonctionnement interne très hiérarchisé et autoritaire, peut apparaître comme le contre-projet partisan par excellence. Bref, les partis apparaissent de moins en moins « protégés » par le système institutionnel, et peinent à renouveler leurs discours et leurs pratiques : leur crise est aussi une crise de l’appartenance et du militantisme. La période la plus récente semble constituer un aboutissement de ces problématiques, puisque des formes d’expression démocratique nouvelles, alternatives aux partis et visant à se substituer à eux dans certaines de leurs missions essentielles s’imposent peu à peu. La popularisation des primaires, inventées en Italie, et adoptées progressivement en France, renvoie à la difficulté des partis à assurer la sélection de leur personnel politique et à créer un consensus interne produisant l’« obligation politique » chère à Paolo Pombeni. Paradoxalement, les principaux chefs de parti ont moins l’aura de leaders que celle d’hommes d’un consensus minimal, chargés de maintenir, à leur corps défendant, des unités de plus en plus précaires, à coup de synthèses doctrinales complexes et souvent improbables. Or, précisément, l’élaboration doctrinale, tâche par excellence des formations politiques, souffre aussi de cet affaiblissement du sentiment partisan. La multiplication des think tanks et des fondations, l’externalisation de la production doctrinale renvoie soit à l’usure des doctrines politiques classiques qui ont nourri les partis pendant des décennies, soit au contraire au fait que ceux-ci ne constituent plus un cadre de réflexion et de débat adapté, d’où la tentation d’externaliser cette tâche. Mais quelle est alors la légitimité de ces éléments politiques nouveaux, leurs liens avec les formations politiques ? Afin de proposer une réflexion d’ensemble sur ces questionnements, l’approche comparative franco-italienne est apparu une nouvelle fois pertinente et heuristique. La journée d’étude du 28 septembre prochain, troisième d’un cycle de collaboration entre la Fondation Charles de Gaulle et la Fondation Magna Carta, avec le soutien de l’Ambassade de France près le Saint Siège a pour objectif de proposer une réflexion actualisée sur ces enjeux.
Courriel du contact: 
segreteria@magna-carta.it
Adresse postale: 
FONDAZIONE MAGNA CARTA - Via Simeto 64- 00198 Roma
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
22/09/2017
Date de fin de l'événement: 
22/09/2017
Ville de l'événement: 
Rome
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Site web de référence: 
https://www.institutfrancais.it/italia/quel-avenir-pour-les-partis-politiques-dans-les-modeles-republicains-francais-et-italien

Empreintes québécoises

8e colloque de l'AJCEEQ

Résumé de l'annonce: 
« EMPREINTES QUÉBÉCOISES » - 8ème colloque de l'AJCEEQ, Association des jeunes chercheurs européens en études québécoises Site St Charles de l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Place Albert Ier (Tramway Ligne 1) - Salle des Colloques 2
« EMPREINTES QUÉBÉCOISES » - 8ème colloque de l'AJCEEQ, Association des jeunes chercheurs européens en études québécoises Site St Charles de l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Place Albert Ier (Tramway Ligne 1) - Salle des Colloques 2 L’Association des Jeunes Chercheurs Européens en Études Québécoises (AJCEEQ) existe depuis 1993 et a déjà organisé 7 colloques internationaux. COLLOQUE EUROPÉEN 8 pays représentés : Allemagne, Autriche, Croatie, France, Grande-Bretagne, Italie, Pologne, Roumanie COLLOQUE INTERDISCIPLINAIRE 7 disciplines présentes : histoire, littérature, théâtre, sciences du langage, cinéma, communication, muséologie   Les organisatrices Hélène Amrit – AJCEEQ – Université de Limoges Anna Giaufret – AJCEEQ – Université de Gênes Elsa Guyot – AJCEEQ – Université Paul-Valéry Montpellier 3
Nom du contact: 
Anna Giaufret
Courriel du contact: 
anna.giaufret.unige@gmail.com
Adresse postale: 
Site Saint-Charles, Place Albert 1er, Salle des colloques 2
Suggéré par: 
Anna Giaufret
Courriel: 
anna.giaufret.unige@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
05/10/2017
Date de fin de l'événement: 
06/10/2017
Ville de l'événement: 
Université Paul Valéry - Montpellier
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Québec, jeunes chercheurs

Prix Marc de Montalembert

Résumé de l'annonce: 
Pour la neuvième année, la Fondation Marc de Montalembert et l’Institut national d’histoire de l’art se sont associés pour l’attribution du *Prix Marc de Montalembert d’un montant de 9000 euros*. Ce prix soutient l’achèvement d’un travail de recherche qui promet un apport original à la connaissance des arts et de la culture du monde méditerranéen. La Fondation Marc de Montalembert offre en outre au lauréat la possibilité de séjourner à son siège à Rhodes, en Grèce. *Le prix est ouvert à toute personne de nationalité d'un pays riverain de la Méditerranée, âgée de moins de 35 ans au 30 novembre 2017 et titulaire d'un doctorat.*
Les candidats doivent *déposer leur dossier complet* - comprenant un curriculum vitae, une lettre de motivation manuscrite en français, le projet rédigé en français ou en anglais, l’identification du lien avec un domaine de recherche de l’INHA <https://www.inha.fr/fr/ressources/actualites/en-2017/nouveaux-domaines-der.html>, le calendrier de travail et le budget prévisionnel, le résultat attendu, et au moins deux lettres de recommandation -*entre le 2 octobre 2017 et le 30 novembre 2017*. En savoir plus sur le Prix Marc de Montalembert 2018 <https://www.inha.fr/fr/recherche/appels-a-candidatures/prix-montalembert-2018.html> Téléchargerl'appel à candidatures <https://www.inha.fr/fr/recherche/appels-a-candidatures/prix-montalembert-2018/_attachments/Montalembert_2018_AppelCandAffiche_WEB.pdf?download=true> En savoir plus sur la Fondation Marc de Montalembert <https://www.fondationmdm.com/>
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
02/10/2017
Date de fin de l'événement: 
30/11/2017
Ville de l'événement: 
Paris
Type d'événement: 
Bourses, prix, emplois
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 

Territori della Post-Ruralità. Genealogie/Prospettive - Giornata di studi italo-francese

Résumé de l'annonce: 
Le giornate di studi Territori della Post-Ruralità, organizzati nell’ambito del programma di dottorato in Urbanistica dell’Università Iuav di Venezia, intendono riunire ricercatori di discipline diverse (architetti, urbanisti, geografi, storici, economisti, sociologhi e studiosi del mondo rurale) per presentare e discutere i molti studi svolti in merito al passato, presente, e futuro di due tipi di territori rurali: quelli diffusamente abitati, urbanizzati e industrializzati, dove l’agricoltura svolge ancora un ruolo centrale (i territori che gli urbanisti chiamano comunemente territori della dipersione urbana/rurale o città diffusa); e i territori marginali, aree definite “interne”, che hanno fortemente sofferto dell’esodo rurale e del declino demografico, oggi di nuovo al centro di interesse grazie a diversi processi di rivalorizzazione e di un certo “ritorno alla terra”. La presenza di studiosi di discipline diverse, spesso abituate a studiare questi territori con sguardi e strumenti differenti, metterà a confronto diverse letture, modelli interpretativi, metodi e strumenti di lavoro. Questa giornata di studi a ricevuto il finanziamento cassini per il sostegno all’organizzazione di giornate di studi italo-francesi.
La prima sessione, intitolata Genealogie, mette a confronto lavori che cercano di ricostruire le trasformazioni socio-economiche e spaziali dei territori della dispersione urbana/rurale su una “lunga durata” storica. La seconda sessione , intitolata Prospettive, riflette sulla condizione post-rurale con un’attenzione particolare alle esperienze di progetto e costruzione di visioni intorno ai temi delle nuove economie, dei sistemi alimentari, del destino dei territori marginali. Programma Contatti postruralterritories@gmail.com Palazzo Badoer San Polo 2468 30125 Venezia www.territoripostrurali.wordpress.com
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/05/2017
Date de fin de l'événement: 
26/05/2017
Ville de l'événement: 
Venezia
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
post-ruralità

Les années 1970 en Europe : un tournant transnational des cultures politiques ?

Résumé de l'annonce: 
Le colloque se propose d’interroger à la fois un concept et une périodisation : si l’on accepte le postulat que la seconde moitié du XXe siècle a été marquée par des formes de « transnationalisation » des cultures politiques européennes, les années 1970 ont-elles ou non représenté un tournant dans ce phénomène majeur ? La réponse ne va pas de soi. Ces dernières années, les recherches en sciences sociales ont surtout mis l’accent sur les effets politiques de la mondialisation/globalisation et de l’accélération de l’intégration européenne à partir des années 1980/1990, tandis que les historiens insistaient sur le caractère transnational des mouvements de contestation des années 1960. La décennie 1970, écrasée entre ces deux temps forts des bouleversements contemporains, semble avoir été négligée, du moins dans cette perspective. Il s’agira d’abord de se demander si, au cours de cette « longue » décennie (1968-1979), on a pu observer la constitution de réseaux transnationaux, des phénomènes de circulation d’idées, de personnes, de symboles qui auraient traduit une « transnationalisation » des cultures politiques de différents pays ou y auraient contribué. La seconde question que nous souhaitons voir placer au coeur du colloque est de savoir si et dans quelle mesure les cultures politiques européennes des années 1970 ont élaboré des concepts, des utopies, des symboles, comportant dans leur vision la fin de l’horizon national.
Jeudi 25 mai 2017   14h 30 - 19h 30 Nouveaux enjeux transnationaux ? Présidence : Fabrice Jesné (École française de Rome) Allocution de bienvenue : Giovanni Orsina (Luiss-G. Carli University, Rome ) Introduction : Lucia Bonfreschi (Luiss-G. Carli University)   14h 40 - 16h 30 Droits de l'homme  Caroline Moine (Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/ISP-Univ. Nanterre), Les mobilisations de solidarité avec le Chili dans l’Europe divisée : un tournant transnational ?  Bent Boel (Aalborg University), The “Tribunale Sacharov” and the Western Transnational Human Rights Campaign in the 1970s.  Kim Christiaens (Antwerp University and KU Leuven), European identities and the changing orientations of human rights campaigns in the 1970s. Pause café : 20 minutes   16h 50 - 18h 10 Réinventer le politique ? I Discutante : Lucia Bonfreschi (Luiss-G. Carli University, Rome)  Giorgio Sacchetti (Université de Padoue), Anarchisme et cultures libertaires en Europe (1968-1979). Dimensions transnationales  Anna Trespeuch (CHS, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Lettre ouverte aux habitants d’une planète mourante ». Enjeux globaux et réseaux transnationaux de l’écologie politique naissante.   18h 10 - 19h 30 Réinventer le politique ? II Présidence : Frank Georgi (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Discutante : Isabelle Sommier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)  Jean-Octave Guérin-Jollet (CHS, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), L’autonomie politique en Europe à la fin des années 1970 : un phénomène transnational  Hélène Hatzfeld (Université Paris Ouest Nanterre), Le « contrôle » : circulations d’un mot, transformations de sens et de pratiques   Vendredi 26 mai 2017   9h - 16h 15 Des cultures politiques à l'épreuve du transnational Président : Giovanni Orsina (Luiss-G. Carli University)   9h - 10h 45 Convergences ? Discutant : Marc Lazar (Sciences Po, Paris)  Maria Elena Cavallaro (Luiss-G. Carli University), Spanish and Portuguese Socialists in the mid-Seventies: Socialist International, Europe and the Rise of a New Leadership.  Mathieu Fulla (Centre d’histoire de Sciences Po, Paris), Les « convergences économiques parallèles » du socialisme français et du travaillisme britannique (1970-1983).  Pauline Picco (UMR SIRICE, Labex EHNE), Partis frères et culture politique commune. Groupes et partis d’extrême droite en France et en Italie (1969-1979). Pause-café : 15 minutes   11h - 12h 45 Ouvertures et transformations I Présidence : Lucia Bonfreschi (Luiss-G. Carli University) Discutant : Frank Georgi (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)  Christine Vodovar (Université Luiss-G. Carli, Rome), L’affirmation d’une dimension européenne du syndicalisme dans les années 1970 : le cas des pays d’Europe du Sud.  Claude Roccati (Université de Limoges), L’élaboration transnationale de la « nouvelle gauche » des années 1970 : l’apport des échanges syndicaux franco-italiens (CFDT, CGIL, CISL).  Nicolas Verschueren (Université Libre de Bruxelles), Une utopie ouvrière dans la société post-industrielle des années 1970. Perspectives transnationales sur l’autogestion en Belgique.   14h 15 - 16h Ouvertures et transformations II Présidence : Benoit Tadié (Ambassade de France en Italie) Discutant : Gerd-Rainer Horn (Sciences Po, Paris)  Ludivine Bantigny (Université de Rouen)  Fanny Gallot (Université Paris-Est-Créteil), L’espérance révolutionnaire en Europe dans les années 1970 au prisme de la IVe Internationale.  Fiammetta Balestracci (Queen Mary University, London), Transnational Cultures and the Sexual Revolution of Italian Women: the Communist case.  Vincent Flauraud (Université Clermont-Auvergne), Le Mouvement international de la Jeunesse agricole et rurale catholique en Europe dans les années 1970. Une ONG catholique au coeur des processus de transnationalisation des cultures politiques. Conclusions :  Frank Georgi (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)   Lieu : (entrée libre) Aula Toti Université Luiss-G. Carli Viale Romania 32, 00197 Roma Langues de travail : français et anglais. Organisation : Lucia Bonfreschi (Luiss-G. Carli University), Frank Georgi (CHS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) Comité scientifique : Lucia Bonfreschi (Luiss-G. Carli University), Frank Georgi, (CHS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Giovanni Orsina (Luiss-G. Carli University), Benoît Tadié (Institut français Italia, Ambassade de France à Rome) Programme
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/05/2017
Date de fin de l'événement: 
26/05/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
cultures politiques, transnationalisation

L’interculturel. Quels défis et problématiques aux niveaux européen et international?

Résumé de l'annonce: 
Le 18 mai 2017, au Département de Sciences de la Formarion de l’Université Roma Tre aura lieu la conférence internationale “L’interculturel. Quels défis et problématiques aux niveaux européen et international?”, première de trois journées de réflexion sur cette thématique organisées par l’Université Roma Tre et l’ISFEC d’Aquitaine (responsabilité scientifique de Marina Geat et Viviane Devriésère).
Ce colloque propose une réflexion partagée sur la thématique de l’interculturel, sur les formes différentes de ce phénomène, sur les stratégies éducatives utiles afin que les problèmes posés par la diversité deviennent des opportunités, des occasions d’ouverture et d’enrichissement réciproques. Des chercheurs appartenant à des contextes géographiques et disciplinaires différents proposent leurs points de vue, afin d’approfondir les enjeux que la dimension interculturelle pose aujourd’hui au monde de l’éducation. Le  Département de Sciences de la Formation de l’Université Roma Tre, qui accueille la première de trois journées consacrées à ce sujet (les autres seront à l’ISFEC d’Aquitaine le 18/19 octobre 2017), pose depuis toujours cette thématique au centre de sa recherche et de son action éducative, en conjuguant la confrontation internationale avec la connaissance active de son propre territoire.
Nom du contact: 
Marina Geat
Courriel du contact: 
marina.geat@uniroma3.it
Adresse postale: 
Università Roma Tre, Dip. Scienze della Formazione, via Milazzo 11/B, 00185 ROMA
Suggéré par: 
Marina Geat
Courriel: 
marina.geat@uniroma3.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/05/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
interculturel

Caso e Letteratura - Rappresentazioni e teorizzazioni letterarie del caso

Résumé de l'annonce: 
Les 4 et 5 mai prochains, l’Université de Bari organise en collaboration avec l’Université franco-italienne, l’Institut français Italia et l’Alliance française de Bari un colloque sur les représentations et les théorisations littéraires du hasard de la Renaissance au XXe siècle.
Programme Giovedì 4 maggio 15.30 - Saluti istituzionali Presiede Matteo Majorano (Università di Bari) 15.45 - Olivier Guerrier (Université de Toulouse Jean Jaurès) : Hasard et Littérature dans les Essais et au XVIe siècle : de la « rencontre ». 16.15 - Davide Canfora (Università di Bari) : Caso, Fortuna, Avventura, Provvidenza nell’Umanesimo e nel Rinascimento italiano: Ariosto e dintorni. 17.10 - Concetta Cavallini (Università di Bari) : L’écriture de la brevitas et ses enjeux entre hasard et cohérence. L’exemple de Boaistuau et La Primaudaye.    17.40 - Thibault Catel (Université de Bourgogne) : Les Histoires tragiques de nostre temps de Malingre : le hasard tragique entre cas et contingence Venerdì 5 maggio Presiede Francesco Fiorentino (Università di Bari) 9.30 - Jean-Claude Bonnet (Université Paris Sorbonne) : Diderot maître des jeux 10.00 - Domenico D’Oria (Università di Bari/Alliance française di Bari) : Hasard et combinatoire 11.00 Gabriella Quadrato (Université de Strasbourg) : Le rôle du hasard dans le roman d'apprentissage du début du XXe siècle en France et en Italie. 11.30 Philippe Roger (EHESS) : La littérature est un anti-hasard Comité scientifique : Francesco Fiorentino, Benoit Monginot
Suggéré par: 
Benoit Monginot
Courriel: 
benoit.monginot@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
04/05/2017
Date de fin de l'événement: 
05/05/2017
Ville de l'événement: 
Bari
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
caso, letteratura

Initiatives Santé Numérique

Résumé de l'annonce: 
L’Institut Maurice Hauriou (droit public-social) de l’Université Toulouse Capitole organise à l’automne 2017 avec des acteurs locaux et nationaux une série d’initiatives autour de la Santé Numérique. L’objectif est de renforcer une dimension pluridisciplinaire d’analyse des innovations techniques liées au numérique en santé et de leur impact sociétal, juridique et éthique dans ce secteur, en confrontation avec les partenaires économiques et sociaux : administrations, professionnels, assurances publiques et privées, opérateurs du numérique, associations, laboratoires privés
Sont dores et déjà prévus : Un colloque en septembre composé de 4 sessions : nouveautés pour les rapports soignants-patients et innovations pour les professionnels, « nouveau modèle économique?», « gouvernance » au niveau local, régional, national & européen. Un atelier on line fin septembre à visée comparative sur l’introduction des technologies de l’information et de la communication TIC/ITC dans les systèmes de soins européens. Un livre collectif à l’automne reprenant à la fois les interventions au colloque de septembre et d’autres contributions écrites. Ultérieurement, d’autres initiatives pourront être envisagées, élaborées et mises en œuvre pour prolonger l’analyse de la digitalisation (séminaires, articles revues, programme d’études par exemple via l’Université Italo-Française, échanges d’étudiants…). Les collègues italiens intéressés sont invités à prendre contact avec Jean-Olivier Mallet (Pise & association Marginalités et Société, Bordeaux) jomamalfi@gmail.com ou avec Patrick Descoins (Agence Région Santé, Occitanie-Toulouse) patrick.descoins@sante.gouv.fr   Jean-Olivier Mallet, 56127 Pise (sociologie de la santé)
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/05/2017
Ville de l'événement: 
Toulouse
Type d'événement: 
Informations diverses
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Santé Numérique

La grande Roma in progress : il caso di una metropoli dell’ arco mediterraneo

Résumé de l'annonce: 
Workshop con studenti 08 -13 Aprile 2017, Roma Tre, Dipartimento di Architettura, École nationale supérieure de paysage, IUAR. Sei giorni in cui studenti francesi e italiani lavoreranno sul progetto d’una città a traverso la struttura dei spazi liberi.
Programma degli eventi pubblici   08 aprile 2017 10h00 - Roma Tre ex-Mattatoio Introduzione : Il paesaggio costruttore  Laure Thierrée, paesaggista e borsista a l’accademia di Francia a Roma Le grande Roma  Francesco Careri e Annalisa Metta, architetti e insegnanti a Roma 3 17h00 - Villa Medici, Salle Piccoli Paola Viganò, conferenza   10 aprile 2017   09h00 - Roma Tre ex-Mattatoio Trasporto e urbanismo nella Roma contemporanea  Aurélien Delpirou, professore in urbanismo, residente a L’école Française de Rome) Oggi, l’agricoltura urbana  Jean-Noël Consales, professore in urbanismo Institut d’urbanisme et d’aménagement régional   11 aprile 2017   09h00 - Roma Tre ex-Mattatoio Ambiente a Roma  Bruno Cignini, direttore del Museo civico di zoologia   13 aprile 2017   17h00 - Villa Medici Salle Piccoli Presentazione finale dei lavori
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
08/04/2017
Date de fin de l'événement: 
13/04/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Roma , metropoli

Pages

S'abonner à RSS - Cultures et sciences humaines