Vous êtes ici

Traduction et analyse contrastive

Colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen

Résumé de l'annonce: 
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité.
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité. Située dans un « entre-deux » tant méthodologique que disciplinaire – car naviguant en permanence entre systèmes de signes, arts et médias –, la réflexion sur l'intermédialité peut s’organiser selon deux axes principaux : mise(s) en relation intermédiales : le passage du mot à l’image (fixe et/ou mobile) et inversement et mise(s) en scène intermédiales : de l’idéal du Gesamtkunstwerk aux performances contemporaines. Le colloque se tiendra à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne les 27 et 28 septembre 2017.  Voir programme ci-dessous.
Nom du contact: 
Patricia Viallet & Emmanuel Marigno
Courriel du contact: 
viallet.patricia@orange.fr, emmanuel.marigno@univ-st-etienne.fr
Suggéré par: 
elisa bricco
Courriel: 
Elisa.bricco@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
27/09/2017
Date de fin de l'événement: 
28/09/2017
Ville de l'événement: 
Université Jean Monnet Saint-Etienne
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Intermedialità, letteratura, cinema, fumetto, fotografia, danza, musica
Site web de référence: 
https://www.univ-st-etienne.fr/fr/celec/agenda/annees-2016-2020/colloque-intermedialite.html

La Belgique au prisme des langues : bi/plurilinguisme, traduction, autotraduction.

Résumé de l'annonce: 
Le Centre belge de l’Université de Bologne organise des journées d’étude sur la traduction de la littérature belge autour d'auteur.e.s/de textes bilingues et plurilingue
Chères/chers collègues, J’ai le plaisir de vous transmettre le programme et l'affiche de deux journées d’études (organisées par le Centre d’études sur la littérature belge de langue française de l’Université de Bologne) qui pourraient vous intéresser : La Belgique au prisme des langues : bi/plurilinguisme, traduction, autotraduction. 26 et 27 avril 2021 L’accès à la salle virtuelle par la plateforme Teams est ouvert à toute personne intéressée, sans besoin d’inscription préalable (v. le lien indiqué dans le programme: https://phd.unibo.it/lingue-letterature-e-culture-moderne/it/agenda/la-belgique-au-prisme-des-langues-bi-plurilinguisme-traduction-et-auto-traduction). J’espère que cet événement retiendra votre attention. Bien cordialement, Catia Nannoni
Nom du contact: 
Catia Nannoni
Courriel du contact: 
catia.nannoni2@unibo.it
Adresse postale: 
Via Cartoleria 5 - Bologna
Suggéré par: 
Catia Nannoni
Courriel: 
catia.nannoni2@unibo.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/04/2021
Date de fin de l'événement: 
27/04/2021
Ville de l'événement: 
Bologna/online
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Belgique; bi/plurilinguisme, traduction, autotraduction
Site web de référence: 
https://phd.unibo.it/lingue-letterature-e-culture-moderne/it/agenda/la-belgique-au-prisme-des-langues-bi-plurilinguisme-traduction-et-auto-traduction

Linguisteries. Pour une grammaire des affects

Contenu de l'annonce: 

L'OUVRAGE : Ce livre s’inscrit à la croisée de la linguistique et de la psychanalyse. Il vise à montrer comment les faits de langue sont traités différemment par la linguistique et par la psychanalyse. L’ouvrage est un plaidoyer pour une ouverture des sciences du langage à la psychanalyse et une...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Federico Bravo
Courriel: 
Federico.Bravo@u-bordeaux-montaigne.fr
ISBN: 
979-10-95543-26-8
Collection: 
Résonances
Anonyme
Éditeur: 
Stilus
Lieu de parution: 
Paris
Date de parution: 
Mercredi, Août 4, 2021
Date de mise en ligne: 
Mercredi, Août 4, 2021
Mots-clés: 
psychanalyse, sciences du langage, sémiotique, discours, langage, affect
Site web de référence: 
https://www.editions-stilus.com

Ecritures mélomanes

Résumé de l'annonce: 
Colloque organisé par le groupe Intermédialité et Intersémiose du Do.Ri.F (et par l’équipe ARGEC (Atelier de recherches génois sur la littérature contemporaine) de l’Université de Gênes.
Le colloque se tiendra en ligne sur la plate-forme Teams. Il sera possible d’accéder à la réunion de deux façons: - par un lien direct vers la réunion qui sera ouverte le lundi 26 avril à 13h40, pour tous les usagers depuis un navigateur Internet Explorer ou Chrome (pas besoin de compte ni de connexion à Teams). Voir le fichier d’aide à la connexion. - éventuellement par le groupe Teams « Ecritures mélomanes » pour les usagers déjà habitués à Teams et/ou qui ont déjà participé au séminaire (code d’accès iwl02cq pour les usagers UniGe, ou lien d’accès pour les extérieurs). Dans ce cas, attendre l’ouverture de la réunion dans le canal général et cliquer sur « rejoindre ». Liens disponibles sur la page de l'Argec: https://argec.hypotheses.org/2629 PROGRAMME LUNDI 26 avril 14h Introduction (Marie Gaboriaud) Session 1 – (S’)écouter, (s’)écrire Présidente de séance: Marie Gaboriaud 14h15 Irène Gayraud (Sorbonne-Universités), “Cécité et expérience de l’écoute: « La Troisième Main » de Michèle Finck” 14h30 Catherine Haman (Université du Littoral-Côte-d’Opale), “Bande-son: Tanguy Viel et la musique” Discussion 15h Caroline Andriot (CÉRÉdI, Université de Rouen), “L’écriture émue de l’écoute musicale : le dire en mue du poème” [C. Prigent, D. Fourcade et la chanson] 15h15 Pauline Hachette (Université Paris-Sud) “L’usage de la chanson dans Les Années d’Annie Ernaux : les qualités mémorielles de l’émotion musicale” Discussion et pause Session 2 – Quignard, etc. Présidente de séance: Elisa Bricco 16h Maria Chiara Brandolini (Università di Firenze), “Écrire les émotions, écrire la jouissance de la perte : le Dernier Royaume entre répétitions et variations” 16h15 Bruno Thibault (University of Newark), “Écritures mélomanes: Danièle Sallenave et Pascal Quignard à l’écoute de la musique” 16h30 Sophie Guermès (Université de Bretagne occidentale), “Leçons d’écoute : Pascal Quignard, Bernard Simeone” Discussion Apéritif mélomane n°1 17h – Littérature, musique et arts graphiques: rencontre avec Sara Colaone, autrice du roman graphique Tosca. Modératrice: Margareth Amatulli 18h – Clôture de la première journée MARDI 27 AVRIL Session 3 – Mélomanie et fiction au XIXe siècle Présidente de séance : Chiara Rolla 14h Damien Dauge (CÉRÉdI, Université de Rouen), “Lire comme on écoute. Ce que les pensées de l’écoute apportent au champ littéraire”. 14h15 Kirill Chekalov (Académie des sciences de Russie), “Mélomanie et monomanie: Le Château des Carpathes de Jules Verne” Discussion Session 4 – Mélomanie et discours critique au XXe siècle Présidente de séance: Serena Cello 14h45 Frédéric Sounac (Université Toulouse-Jean-Jaurès), “L’Esquisse pour un portrait de Bach d’André Suarès : émotion et intimidation.” 15h Emilie de Fautereau (Sorbonne-Universités), “Accueil critique de Pelléas et Mélisande : l’émotion, clef majeure de l’analyse ?” Discussion 15h30 François Berquin (Université du Littoral-Côte-d’Opale), “Paul Morand, d’une autre oreille” 15h45 Raffaele Mellace (Università di Genova), “D’Annunzio musicographe” Discussion et pause 16h15 Francis Mus (University of Antwerp), “La pratique artistique des musiciens-écrivains. Comment la littérature en tant que traduction intersémiotique permet d’éclaircir la création musicale.” 16h30 Mat Pires (Université de Franche-Comté), “Sorry, I got excited!257@539=740: émotion et émotivité dans les premiers fanzines punk” Discussion Apéritif mélomane n°2 17h – Fiction et rock – Rencontre avec l’écrivain Benoît Vincent. Modératrice: Elisa Bricco 18h Remarques conclusives et clôture du colloque Comité d’organisation: Elisa Bricco (Università di Genova) Serena Cello (Università di Genova) Marie Gaboriaud (Università di Genova) Chiara Rolla (Università di Genova) Comité scientifique: Margareth Amatulli (Università di Urbino) Giulia D’Andrea (Università del Salento) Bruna Donatelli (Università Roma Tre) Nicola Ferrari (Università degli studi di Genova) Licia Reggiani (Università di Bologna) Laura Santone (Università Roma Tre) Loredana Trovato (Università di Trieste)
Courriel du contact: 
marie.gaboriaud@gmail.com
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/04/2021
Ville de l'événement: 
Genova/online
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
musica, letteratura, dialogo inter artes, transmedialità
Site web de référence: 
https://argec.hypotheses.org/2629

Parole che non c'erano

La lingua e le lingue nel contesto della pandemia

Résumé de l'annonce: 
Webinar
Webinar "Parole che non c'erano" sulla piattaforma Microsoft Teams in data 18 marzo 2021 e 19 marzo 2021. L’evento si svolgerà sulla piattaforma Microsoft Teams e potrà partecipare anche chi non è iscritto alla piattaforma e non l’ha mai usata ( “utenti esterni”). Basterà cliccare sui link di collegamento che verranno comunicati su questo blog https://parolechenoncerano.blogspot.com/ il giorno prima delle due giornate. Per avere l’attestato di partecipazione occorrerà scrivere alla mail dell’evento parolechenoncerano@gmail.com entro il 24 marzo 2021. Per una migliore gestione dell’evento si richiede cortesemente di voler compilare i fogli di ingresso virtuali che verranno messi a disposizione.
Suggéré par: 
Irene Zanot
Courriel: 
parolechenoncerano@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/03/2021
Date de fin de l'événement: 
19/03/2021
Ville de l'événement: 
Online/Teams
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Site web de référence: 
https://parolechenoncerano.blogspot.com/

Le multilinguisme auprès des organisations internationales

Résumé de l'annonce: 
Séminaire de recherche en ligne, organisé par l'ISIT de Paris en partenariat avec le Parlement européen, LexisNexis et Eulita.
Le multilinguisme auprès des organisations internationales: séminaire de recherche en ligne, organisé par l'ISIT de Paris en partenariat avec le Parlement européen, LexisNexis et Eulita. En pièce jointe, le programme.
Nom du contact: 
Cennamo Ilaria
Courriel du contact: 
cennamo.ilaria@isitparis.eu
Suggéré par: 
Cennamo Ilaria
Courriel: 
ilaria.cennamo@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
23/03/2021
Ville de l'événement: 
Parigi/online
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
multilinguisme; organisations internationales; politique linguistique; clarté rédactionnelle; linguistique juridique

Hommage à Lionello Sozzi

Pour des itinéraires scientifiques entre espaces intérieurs et "mondes" littéraires

Résumé de l'annonce: 
Giornata di studi dedicata a Lionello Sozzi organizzata dalla Fondazione Natalino Sapegno
Journée d’études consacrée à Lionello Sozzi (1930-2014). Professeur à l’Université de Turin, membre de l’Accademia dei Lincei, de l’Académie Saint-Anselme d’Aoste, directeur de la revue Studi francesi, Sozzi a assuré une longue et précieuse collaboration à la Fondation Sapegno, dont il a été le Président entre 2010 et 2013. Spécialiste de la Renaissance et des rapports entre les littératures française et italienne, Sozzi s’est souvent intéressé à des sujets délaissés par la critique, notamment au thème de la dignitas hominis, à la nouvelle et aux littératures des XVIIIe et XIXe siècles.
Nom du contact: 
Giulia Radin
Courriel du contact: 
segreteria@sapegno.it
Suggéré par: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel: 
rosanna.gorris@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
20/03/2021
Ville de l'événement: 
Morgex / Zoom
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Site web de référence: 
www.sapegno.it

Plurilinguisme et littératie dans les pays francophones et italophones

Résumé de l'annonce: 
"Synergies Italie", n° 18/2022
APPEL À CONTRIBUTIONS POUR LE N°18/2022 Date limite de soumission des résumés : 31 mai 2021 La revue "Synergies Italie", revue francophone indexée dans de nombreuses bases de revues scientifiques dont ERIH PLUS, Scopus et Anvur lance un appel à contributions pour la publication du n°18 sur le thème suivant : PLURILINGUISME ET LITTÉRATIE DANS LES PAYS FRANCOPHONES ET ITALOPHONES Numéro coordonné par SARA VECCHIATO Dans un cadre général de grands changements sociaux, accélérés par la crise pandémique mondiale, les compétences linguistiques s’inscrivent dans des espaces sociaux en tension (Berthoud & Burger, 2014) et augmentent leur importance à bien des égards. En effet, sur un marché où l’impact des technologies de l’information est en train de remodeler la division du travail (Frey & Osborne, 2017 ; Levy & Murnane, 2012), plusieurs professions de niveau « moyen » disparaissent. Face à cet effet sablier (Vittori, 2009) partageant de plus en plus la société, le fait de parler plusieurs langues est important pour l’épanouissement personnel et professionnel de l’individu (Grin, 2015). La formation linguistique touche de près l’ensemble des compétences mobilisées en lecture et en écriture, désignées sous le nom de « littératie » (ou « lettrisme », cf. Pruvost, 2019) : alors que l’évolution de la société impose des niveaux de plus en plus élevés de littératie, les phénomènes de l’analphabétisme et de l’illettrisme marginalisent des fractions importantes d’adultes (OCDE, 2020 ; Vertecchi & Gallina, 2007). Puisque le plurilinguisme est configuré comme un « capital culturel » (Bourdieu & Passeron, 1970 ; Coffey, 2018), l’éducation aux langues a une valeur d’émancipation sociale (De Mauro, 2018). Premièrement, la question du plurilinguisme est d’une grande actualité à un moment historique où l’Europe débat de son avenir et où l’équilibre entre les langues est en train d’être redessiné (Ginsburgh et al., 2017 ; Somssich, 2016). En effet, s’il existe un consensus sur le fait que pouvoir s’exprimer et accéder à des services dans sa propre langue est un droit (Varennes, 2016), la co-édition de textes en plusieurs langues au niveau européen soulève un certain nombre de problématiques (Raus, 2010), si bien que le coût du maintien du plurilinguisme au niveau européen fait débat (Ginsburgh et Moreno-Ternero 2020). D’autre part, il est bien connu qu’au niveau économique, le manque de compétences en langues étrangères parmi les employés entraîne un préjudice qui a été quantifié dans plusieurs études (Commission Européenne 2009 ; Holmes, 2018), tandis que certain.e.s chercheur.e.s ont souligné le rôle du plurilinguisme comme stratégie de communication efficace dans les entreprises (Gerolimich & Vecchiato, 2016 ; Lüdi, 2020). La valeur économique des langues étrangères dans la carrière professionnelle d’un individu semble être une donnée acquise, quoique les études scientifiques sur ce sujet aient une extension variable selon les pays, notamment en ce qui concerne l’Italie (Gazzola, 2017). Toujours est-il que le modèle d’une langue véhiculaire unique a longtemps été remis en question (Hogan-Brun, 2017 ; Mattioda, 2013). Parmi les alternatives possibles, la pratique de l’intercompréhension, ou lingua receptiva, a reçu l’attention de la Commission européenne (Ten Thije et al., 2017) et pourrait représenter un tournant communicatif, notamment pour les langues romanes (Badelita, 2016). En même temps, les compétences plurilingues et pluriculturelles (Coste et al., 2009 ; Gibault, 2018) risquent d’être présentées de manière enthousiaste comme la panacée à toutes les inégalités sociolinguistiques, alors qu’elles peuvent aussi faire l’objet d’exploitation par le marché, sans que l’individu en tire aucun bénéfice (Duchêne, 2011 ; Duchêne & Heller, 2012). Deuxièmement, le plurilinguisme comme gage de la connaissance et de la reconnaissance de l’Autre constitue le pari de l’Observatoire Européen du plurilinguisme qui a soumis au Conseil de l’Europe et au Parlement européen une Charte européenne du plurilinguisme (Observatoire européen du plurilinguisme, 2005 ; Telmon, 2018). En effet, l’utilisation de répertoires linguistiques plurilingues (Lüdi, 2006) permet à la personne d’entrer en contact avec d’autres cultures et d’explorer son identité d’un autre point de vue (Kinginger, 2008). Toutefois, le plurilinguisme n’est ni conçu ni accepté de la même manière au niveau international et au niveau national : la pression en faveur du monolinguisme justifie alors des revendications empreintes de purisme qui justifient l’abandon des répertoires linguistiques plurilingues au niveau local (Cerquiglini, 2003 ; sous presse ; Telmon et al., 2012). Cette divergence sur le plan symbolique devient d’une pertinence absolue dans certains contextes tels que les régions frontalières (Buonocore, 2018). Lorsque, d’autre part, l’éducation linguistique intervient positivement dans la formation de l’individu, le plurilinguisme peut donner lieu à une expérience privilégiée de réflexion sur soi, comme c’est le cas dans la proposition pédagogique de « l’autobiographie linguistique » (Favero & Sofia, 2018). Troisièmement, le plurilinguisme touche directement la transmission du savoir, bien que ce rôle soit resté relativement discret (Berthoud & Gajo, 2020). En effet, le monolinguisme de plus en plus répandu dans la communication scientifique comporte le risque pour les langues qui ne sont pas « hyper-centrales » (au sens de Calvet, 1999), comme le français et l’italien, de mener des batailles d’arrière-garde pour défendre un héritage culturel du passé (Cabiddu, 2017 ; Hamel, 2013). Inversement, la « littératie plurilingue » peut entrer en jeu dans les entreprises, les institutions, et surtout dans l’éducation (Egli Cuenat et al., 2020 ; Legros et al., 2009 ; Lo Bianco, 2000). Les éducateurs se confronteront alors à une valorisation fortement asymétrique des langues selon le pays et au phénomène de l’illettrisme dans la langue maternelle accompagné de la scolarisation de l’enfant dans une langue qu’il maitrise mal ou pas du tout (Conseil de l’Europe et Assemblée parlementaire, 2006). Voilà pourquoi les études de langues étrangères et le temps consacré à la lecture-écriture dans l’enseignement font l’objet d’une attention particulière dans la planification de l’éducation au sein de l’Union européenne (DEPP, 2020). Ce numéro de Synergie Italie se veut une occasion de faire le point sur le plurilinguisme et la littératie, en les considérant à la fois de façon autonome et à travers leurs points d’intersection. Un accent particulier sera mis sur leur rôle dans les pays francophones et italophones. Voici une liste (non exhaustive) des questions examinées : • plurilinguisme et identité(s) sociale(s), compétences pluriculturelles, droits linguistiques ; • littératie plurilingue, compétences d’écriture dans un milieu multilingue ; • illettrisme en L1, éducation au plurilinguisme, intercompréhension, lingua receptiva ; • valeur économique des langues, marché des langues ; • communautés translinguales, communautés plurilingues et écrilectes. Références Badelita, C.-G. (2016). « L’intercomprensione – una possibile svolta comunicativa in ambito romanzo ». Colóquio Internacional Comunicação e cultura na Romània europeia 2015, pp. 274–282. Berthoud, A.-C., & Burger, M. (2014). Repenser le rôle des pratiques langagières dans la constitution des espaces sociaux contemporains. De Boeck Superieur. Berthoud, A.-C., & Gajo, L. (2020). The Multilingual Challenge for the Construction and Transmission of Scientific Knowledge. John Benjamins. Bourdieu, P., & Passeron, J.-C. (1970). La Reproduction: Éléments pour une théorie du système d’enseignement (édition électronique). Minuit. Buonocore, A. (2018). « Quelques réflexions sur la didactique de la langue, de la civilisation et de la littérature françaises dans un contexte plurilingue ». Synergies Italie, n° 14, pp. 69–80. Cabiddu, M. A. (2017). L’italiano alla prova dell’internazionalizzazione. Guerini e associati. Calvet, L.-J. (1999). Pour une écologie des langues du monde. Plon. Cerquiglini, B. (A c. Di). (2003). Les langues de France. Presses Universitaires de France. Coffey, S. (2018). « Choosing to Study Modern Foreign Languages: Discourses of Value as Forms of Cultural Capital ». Applied Linguistics, n° 39(4), pp. 462–480. Conseil de l’Europe, & Assemblée parlementaire. (2006). APCE - Recommandation 1740 (2006) — La place de la langue maternelle dans l’enseignement scolaire. Coste, D., Moore, D., & Zarate, G. (2009). Compétence plurilingue et pluriculturelle. Vers un Cadre Européen Commun de référence pour l’enseignement et l’apprentissage des langues vivantes: études préparatoires. Version révisée et enrichie d’un avant-propos et d’une bibliographie complémentaire. Conseil de l’Europe, Division des Politiques linguistiques. https://www.coe.int/fr/web/language-policy/home De Mauro, T. (2018). L’ educazione linguistica democratica. Laterza. Duchêne, A. (2011). « Néolibéralisme, inégalités sociales et plurilinguisme: L’exploitation des ressources langagières et des locuteurs ». Langage et societe, n° 136(2), pp. 81–108. Duchêne, A., & Heller, M. (2012). Language in Late Capitalism: Pride and Profit. Routledge. Egli Cuenat, M., Manno, G., & Desgrippes, M. (2020). « Littératie(s) plurilingue(s) dans le contexte de l’apprentissage et de l’enseignement des langues – des perspectives complémentaires ». Bulletin VALS-ASLA, pp. 1–13. Commission Européenne. (2009). Languages mean business: Companies work better with languages : recommendations from the Business Forum for Multilingualism established by the European Commission. Publications Office of the European Union. http://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/d5ee6ef0-986c-49e6-b8ac-71da8401efc6/language-en/format-PDF Favero, E., & Sofia, V. (2018). L’autobiografia linguistica nella pratica didattica: Una proposta per valorizzare la madrelingua e il plurilinguismo. Aracne. Frey, C. B., & Osborne, M. A. (2017). « The future of employment: How susceptible are jobs to computerisation? ». Technological Forecasting and Social Change, n°114, pp. 254–280. Gazzola, M. (2017). Multilinguismo ed economia in Italia. In M. A. Cabiddu (A c. Di), L’italiano alla prova dell’internazionalizzazione. Guerini e associati. Gerolimich, S., & Vecchiato, S. (A c. Di). (2016). Le plurilinguisme et le monde du travail / Plurilingualism and the Labour Market. Entre besoins, défis et stratégies / Language needs, challenges and strategies. Peter Lang. Gibault, F. (2018). « Langues, interculturalité et emploi: Comment préparer les étudiants et l’université à une société globalisée ? », Synergies Italie, n°14, pp. 45–53. Ginsburgh, V., Moreno-Ternero, J. D., & Weber, S. (2017). « Ranking languages in the European Union: Before and after Brexit ». European Economic Review, n° 93(C), pp.139–151. Grin, F. (2015). « La valeur des langues dans l’activité professionnelle ». In C. Carrère (A c. Di), L’impact économique des langues. Implications pour la francophonie. Ferdi, Economica, pp. 1–21. Hamel, R. (2013). « L’anglais, langue unique pour les sciences? Le rôle des modèles plurilingues dans la recherche, la communication scientifique et l’enseignement supérieur ». Synergies Europe, n° 8, pp. 53–66. Hogan-Brun, G. (2017). Linguanomics -. What is the Market Potential of Multilingualism? Bloomsbury Academic. Holmes, B. (2018). « Speaking to a Global Future: The Increasing Value of Language and Culture to British Business Post-Brexit ». In M. Kelly (A c. Di), Languages after Brexit: How the UK Speaks to the World. Springer International Publishing, pp. 61–74. Kinginger, C. (2008). « épertoires: Décentrages et expression identitaire ». In G. Zarate, D. Lévy, & C. J. Kramsch (A c. Di), Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme, pp. 47–50. Legros, D., Bounouara, Y., Acuna, T., Benaicha, F. Z., Hoareau, Y. V., & Sawadogo, F. (2009). « TICE et Cognition de la Littératie plurilingue. Vers un modèle intégrateur ». Synergie Algérie, n°6, pp. 21–28. Levy, F., & Murnane, R. J. (2012). The New Division of Labor: How Computers Are Creating the Next Job Market. Princeton University Press. Lo Bianco, J. (2000). « Multiliteracies and multilingualism ». In B. Cope, M. Kalantzis, & New London Group (A c. Di), Multiliteracies: Lit Learning. Routledge, pp. 89–102. Lüdi, G. (2006). « De la compétence linguistique au répertoire plurilingue ». Bulletin VALS-ASLA, n°84, pp. 173–189. Lüdi, G. (2020). « Plurilingual speech as legitimate and efficient communication strategy ». International Journal of Bilingual Education and Bilingualism, n°23(1), pp. 36–48. Mattioda, M. M. (A c. Di). (2013). Présentation / Presentazione. Synergies Italie, n°9, pp. 5–21. Observatoire européen du plurilinguisme. (2005). Charte européenne du plurilinguisme https://www.observatoireplurilinguisme.eu/images/Fondamentaux/CharteplurilinguismefrV2.13.pdf OCDE. (2020). L’importance des compétences: Résultats supplémentaires de l’évaluation des compétences des adultes. OECD Publishing. Pruvost, J. (2019). « Avant-propos de la ‘littératie’, de la ‘santé’ et de Condorcet…. », Etudes de linguistique appliquee, n° 195(3), pp. 267–276. Raus, R. (A c. Di). (2010). Multilinguismo e Terminologia nell’Unione Europea. Hoepli. Somssich, R. (2016). What Language for Europe. ELTE Law Journal, 103. Telmon, T. (2018). « Plurilinguismo e politiche linguistiche. L’esempio del CIEBP ». Lingue Antiche e Moderne, 7, 5–22. Telmon, T., Raimondi, G., & Revelli, L. (éds.). (2012). Coesistenze linguistiche nell’Italia pre e postunitaria. Società linguistica italiana, Bulzoni. Ten Thije, J. D., Gooskens, C., Daems, F., Cornips, L., & Smitss, M. (2017). « Lingua Receptiva: Position Paper on the European Commission’s Skills Agenda. European Journal of Language Policy », 9(1), 138–143. Varennes, F. de. (2016). « Importance de la médiation dans la protection des droits linguistiques : Une perspective juridique ». Etudes de linguistique appliquee, n° 181(1), 35–42. Vertecchi, B., & Gallina, V. (2007). Il disagio, l’alfabeto, la democrazia. Riflessioni sui risultati del progetto Predil. FrancoAngeli. Vittori, J.-M. (2009). L’effet sablier. Grasset. NB : Les doctorants et chercheurs francophones italiens menant leurs travaux dans un autre domaine couvert par la revue (Ensemble des Sciences Humaines et Sociales, culture et communication internationales, sciences du langage, littératures francophones, didactique des langues-cultures, éthique et théorie de la complexité) sont également invités à participer dans la limite de l’espace éditorial disponible et selon les étapes d’évaluation décrites dans les consignes aux auteurs. Consignes, format de soumission et sélection L’auteur de la proposition, avant tout engagement, devra consulter directement en ligne :  la politique éditoriale générale de l’éditeur http://gerflint.fr/politique-editoriale-generale  la politique éditoriale de la revue http://gerflint.fr/synergies-italie/politique-editoriale  les 25 normes éditoriales et rédactionnelles http://gerflint.fr/synergies-italie/consignes-aux-auteurs  la politique orthographique précisée dans la politique éditoriale générale de l’éditeur http://gerflint.fr/politique-editoriale-generale  la politique de l’éditeur en matière d’accès libre et d’archivage http://www.sherpa.ac.uk/romeo/issn/1724-0700/ Les propositions d’articles seront présentées sous forme d’un résumé de deux pages maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées par courriel à l’adresse suivante : synergies.italie@gmail.com Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue. CALENDRIER : Date limite de l’envoi des résumés : 31 mai 2021 Retour des avis aux auteurs : 30 juin 2021 Envoi des articles : Avant le 30 septembre 2021 CONTACT: synergies.italie@gmail.com
Nom du contact: 
Rédaction de "Synergies Italie"
Courriel du contact: 
synergies.italie@gmail.com
Suggéré par: 
Roberto Dapavo
Courriel: 
roberto.dapavo@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/05/2021
Date de fin de l'événement: 
31/05/2021
Ville de l'événement: 
Torino
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Plurilinguisme et littératie
Site web de référence: 
http://gerflint.fr/synergies-italie

Summer school di traduzione letteraria LETRA 2021

"Tradurre la narrativa"

Résumé de l'annonce: 
“Tradurre la narrativa” (12-16 luglio 2021).
Il laboratorio LETRA, Seminario di traduzione letteraria, che afferisce al Laboratorio letterario (LaborLET) del Centro di Alti Studi Umanistici (CeASUm) del Dipartimento di Lettere e Filosofia organizza la seconda edizione della Summer School “Tradurre la narrativa”. Nella Summer School “Tradurre la narrativa”, sei tra i maggiori traduttori letterari operativi in Italia, Ilide Carmignani (letteratura spagnola), Franca Cavagnoli (letteratura inglese), Renata Colorni e Luca Crescenzi (letteratura tedesca), Fulvio Ferrari (letteratura svedese) e Yasmina Melaouah (letteratura francese), dirigeranno un laboratorio di traduzione letteraria per la narrativa moderna e contemporanea. Il 16 luglio a conclusione dei lavori della Summer School, avrà luogo la cerimonia di assegnazione del Premio di traduzione letteraria “LETRA-ANDALO” (il bando è disponibile nel box apposito, per la candidatura utilizzare il form online) a una giovane traduttrice o a un giovane traduttore esordiente che con il suo lavoro abbia significativamente arricchito il panorama delle opere letterarie tradotte in italiano. Chi può partecipare Preferenzialmente studenti magistrali, laureati magistrali, dottorandi e dottori di ricerca dell’Università di Trento e di altre università italiane e straniere, professionisti dell’editoria, docenti della scuola secondaria superiore. 30 posti sono riservati a studenti e dottorandi dell’Università di Trento. Crediti formativi È previsto il rilascio di 3 CFU. Docenti Ilide Carmignani (letteratura spagnola) Franca Cavagnoli (letteratura inglese) Renata Colorni (letteratura tedesca) Luca Crescenzi (letteratura tedesca) Fulvio Ferrari (letteratura svedese) Yasmina Melaouah (letteratura francese) Selezione Per candidarsi è necessario iscriversi attraverso l'apposito form online entro e non oltre mercoledì 31 marzo, il bando relativo alla scuola è disponibile nel box (vedi sito indicato). I risultati della selezione, effettuata dal Comitato scientifico, verranno comunicati giovedì 15 aprile. I candidati ammessi dovranno confermare la propria iscrizione entro venerdì 30 aprile. In caso di rinuncia di uno o più candidati ammessi potranno subentrare uno o più candidati idonei in graduatoria, a cui verrà data comunicazione via e-mail. Requisiti Area linguistica scelta: livello B2 Lingua italiana: livello C2 Quote Interni all'Università di Trento: gratuito Esterni all'Università di Trento: 80 € Il pagamento della quota dovrà avvenire entro venerdì 14 maggio. La quota di partecipazione sarà rimborsata solo in caso di annullamento dell'evento o di sopraggiunte difficoltà tecniche che non permettano lo svolgimento dell'evento in modalità telematica. Comitato scientifico Gerardo Acerenza Antonio Bibbò Andrea Binelli Luca Crescenzi Massimiliano De Villa Francesca Di Blasio Fulvio Ferrari Francesca Lorandini Valentina Nider Massimo Rizzante Paolo Tamassia Pietro Taravacci Responsabile scientifico Paolo Tamassia
Nom du contact: 
Paolo Tamassia
Courriel du contact: 
paolo.tamassia@unitn.it
Suggéré par: 
Paolo Tamassia
Courriel: 
paolo.tamassia@unitn.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/03/2021
Date de fin de l'événement: 
12/07/2021
16/07/2021
Ville de l'événement: 
Zoom
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Traduzione letteraria
Site web de référence: 
https://webmagazine.unitn.it/evento/lettere/88849/tradurre-la-narrativa

Double master Paris 8 / UniFi

Résumé de l'annonce: 
Le master LISH offre une double compétence théorique et pratique en matière de traduction et constitue une formation professionnelle qualifiante
Créé en 2006 et conçu par une équipe d’enseignants chercheurs et praticiens de la traduction, le master professionnel ou recherche LISH s’articule autour d’un tronc commun d’enseignements et d’options de renforcement disciplinaire. La formation complète correspond à un total de 120 crédits ECTS et s’étend sur deux ans pour les étudiant.e.s qui s’inscrivent en M1 (60 ECTS) et un an pour ceux qui s’inscrivent en M2 (60 ECTS). Le master LISH offre une double compétence théorique et pratique en matière de traduction et constitue une formation professionnelle qualifiante associée aux bases d’une théorisation des différents champs de la traduction. Le master LISH propose un parcours qui donne toute leur place aux nouvelles technologies de l’information et de la communication tout en offrant, via un jeu d’options, la capacité d’un renforcement de compétences traductives spécialisées en lettres, sciences humaines et sociales comme dans le champ des humanités numériques (plusieurs enseignements sont mutualisés avec les Masters MC2L et PTN - Pratiques textuelles numériques - les étudiant.e.s sont également encouragés à suivre, entre autres, les cours des Masters Etudes théâtrales, Histoire et Littérature/s). Ainsi, les étudiants peuvent acquérir ces compétences dans d’autres langues proposées au sein du master, notamment grâce aux cours à options, ce qui est particulièrement intéressant pour les étudiants qui souhaitent conserver une deuxième, voire une troisième langue. En 2020-2021 : outre le français, langue pivot du master, les langues proposées par le master sont : l’allemand, l’anglais, l’arabe, l’espagnol, l’italien, le portugais, le russe. Un cursus intégrant la langue des signes (français) et conduit en partenariat en partenariat avec le master Langue des signes de Paris 8 est également proposé. Un double diplôme sanctionnant un cursus commun à l’université Paris 8 et l’Università degli Studi di Firenze (UniFi) est également proposé. Directeur de la formation : Professeur Arnaud Regnauld
Courriel du contact: 
dlish@univ-paris8.fr
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
01/06/2021
Ville de l'événement: 
Paris/Florence
Type d'événement: 
Nouvelles formations
Catégorie principale: 
Site web de référence: 
https://master-t3l.univ-paris8.fr/

Pages

S'abonner à RSS - Traduction et analyse contrastive