Vous êtes ici

Phonétique et phonologie

Repères-Dorif

Contenu de l'annonce: 

Phonéticien, écrivain, poète, didacticen, Pierre Léon a été très actif aussi bien sur le plan de la recherche théorique – notamment en prosodie – que du côté de l’enseignement de la prononciation et de la phonétique. À travers les études de Pierre Léon, la voix révèle ses aspects intrigants et...

Image de l'annonce: 
Mots-clés: 
phonétique, phonostylistique, voix, poésie
ISSN format électronique: 
22813020
Titre du numéro: 
Au prisme de la voix. Hommage à Pierre Léon
Catégorie principale: 
Courriel: 
laura.santone@uniroma3.it
Directeur(s) scientifique(s): 
Enrica Galazzi & Laura Santone
Langue: 
Date de mise en ligne: 
Samedi, Février 10, 2018
Date de parution: 
Jeudi, Mars 1, 2018
Suggéré par: 
Laura Santone

Ecrire, écouter, signifier. Sur l'art verbal de la créatrice surréaliste Giovanna

Contenu de l'annonce: 

Écouter, écrire, signifier : c’est à l’intersection de ces trois pôles que se déploie la  pratique verbale de la créatrice surréaliste Giovanna, membre du dernier groupe d’André Breton. Lire ses œuvres poétiques c’est participer à une prodigieuse orchestration, d’où ressort une jouissance tous...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Sous-catégories: 
Suggéré par: 
Laura Santone
Courriel: 
laura.santone@uniroma3.it
ISBN: 
9788875753016
Collection: 
Proteo
Anonyme
Éditeur: 
Artemide
Lieu de parution: 
Roma
Date de parution: 
Jeudi, Février 15, 2018
Mots-clés: 
linguistique, poétique, rythme, écriture

Appel à Communication colloque international de l'AIPL

Résumé de l'annonce: 
XVe COLLOQUE INTERNATIONAL DE L’A.I.P.L. (Association Internationale de Psychomécanique du Langage) ROME, les 20 et 21 juin 2018 à l’Università degli Studi di Roma Tor Vergata.Thème: Cognition, fonctionnement systémique des langues et psychomécanique du langage : aspects théoriques et applications. Axes de travail envisagés : Psychomécanique du langage et cognition, fonctionnement systémique des langues : synchronie, diachronie, sociolinguistique et typologie linguistique, applications en didactique des langues, traduction et linguistique contrastive, implication d’autres disciplines : Philosophie, Orthophonie, Psychologie. Les interventions proposées dans ces différents axes pourront s'inscrire directement ou indirectement dans la démarche de la psychomécanique du langage. Une grande partie des écrits de Gustave Guillaume est accessible gratuitement sur le site : nlip.pcu.ac.kr/gustave/
XVe COLLOQUE INTERNATIONAL DE L’A.I.P.L. (Association  Internationale de Psychomécanique du Langage) ROME, les 20 et 21 juin 2018 à l’Università degli Studi di Roma Tor Vergata avec la collaboration du Dipartimento di Studi Letterari, Filosofici e di Storia dell’Arte avec le patronage de l’Ambassade de France à Rome, de la Délégation Générale du Québec en Italie, de l’Association Do.Ri.F. (Centro di Documentazione e di Ricerca per la Didattica della Lingua Francese nell’Università Italiana) et de l’Université Laval   THÈME : Cognition, fonctionnement systémique des langues et psychomécanique du langage : aspects théoriques et applications   APPEL À COMMUNICATIONS   La linguistique occupe une place centrale dans le champ des sciences cognitives. Etant donné le rôle primordial du langage dans la cognition humaine, elle est donc incontournable dans une grande partie des travaux dans ce domaine. Cela est évident pour les recherches en psychologie, neuropsychologie, neurophysiologie, philosophie, etc. qui étudient directement l'activité de langage. La psychomécanique du langage de Gustave Guillaume propose des principes théoriques qui rendent compte de la construction et du fonctionnement du langage dans le cadre d’opérations dites « mémorielles de la pensée ». Son fondateur concevait en effet le langage comme « l’avant-science de toute science ». Les processus cognitifs relatifs au langage sont au centre de cette approche, ce qui  la met en adéquation avec les modèles théoriques récents s’appuyant sur l’architecture neuronale du cerveau et visant à rendre compte du fonctionnement de la pensée.   Les objectifs principaux de ce colloque sont de proposer une réflexion qui puisse susciter un échange à la fois théorique et pratique sur les relations que la psychomécanique du langage entretient avec différentes disciplines. Voici les principaux axes de travail envisagés :   Psychomécanique du langage et cognition. Fonctionnement systémique des langues : synchronie, diachronie, sociolinguistique   et typologie linguistique. Applications en didactique des langues. Traduction et linguistique contrastive Implication d’autres disciplines : Philosophie, Orthophonie, Psychologie ...       Les interventions proposées dans ces différents axes pourront s'inscrire directement ou indirectement dans la démarche de la psychomécanique du langage. Une grande partie des écrits de Gustave Guillaume est accessible gratuitement sur le site : nlip.pcu.ac.kr/gustave/ Langues du colloque : français, italien, anglais Dates : mercredi  20 et jeudi 21 juin 2018 Lieu : Università degli Studi di Roma Tor Vergata (Italie) Le résumé de la communication (10 lignes maximum) est à envoyer pour le 31 décembre 2017 à : rocchettialvaro@gmail.com et louis.begioni@gmail.com Janvier 2018 : résultat de la sélection des propositions de communication Février 2018 : envoi du programme définitif Frais d’inscription : 50 Euros + adhésion à l’AIPL (15 euros pour les étudiants et 32 Euros pour les autres participants). Comité scientifique : Romana Bardy, Louis Begioni, Patrick Duffley, Antonio Filippin, Louise Guénette, André Jacob, Joseph Pattee, Rocco Pittito, Alvaro Rocchetti, Philippe Séro-Guillaume, Renée Tremblay, Pierrette Vachon-L’Heureux.
Nom du contact: 
LOUIS BEGIONI
Courriel du contact: 
louis.begioni@gmail.com
Adresse postale: 
VIA BADIA DI CAVA 36 00142 ROMA
Suggéré par: 
Louis BEGIONI, Professore Ordinario di linguistica francese (Roma Tor Vergata)
Courriel: 
louis.begioni@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/12/2017
Date de fin de l'événement: 
21/06/2018
Ville de l'événement: 
Università di Roma Tor Vergata
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Linguistique, didactique des langues, traduction, linguistique contrastive, lexicologie

Lexicalisation de l’onomastique commerciale. Créer, diffuser, intégrer

Résumé de l'annonce: 
Ce colloque se propose de s’interroger sur les processus de lexicalisation des noms de marque et de produit, sur leurs motivations, ainsi que sur la complexité de leur encadrement sémantique. Dans cette perspective, il entend proposer une réflexion sur la morphologie et sur la sémantique des noms de marques et de produit en tenant compte du système morphosémantique de la langue française, forcément en relation avec d’autres langues, tout aussi bien que d’autres éléments structuraux préexistants.
Programma   25 maggio 2017 Sala delle Conferenze - via Chiatamone 61/62   Ore 9.00 Registrazione   Ore 9.15 Saluti delle autorità   Elda Morlicchio (Rettrice dell’Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”) Augusto Guarino (Direttore del Dipartimento di Studi letterari, linguistici e comparati) Jean-Paul Seytre (Console generale di Francia a Napoli e direttore dell’Institut français)   Ore 10.00 Apertura dei lavori Introducono: Jana Altmanova, Gabrielle Le Tallec   Ore 10.30 I Sessione Plenaria Presiede: Enrica Galazzi (Univ. Cattolica del Sacro Cuore, Milano) Karine Berthelot-Guiet (Univ. Paris IV), La marque: hypernéologie et circulations linguistiques John Humbley (Univ. Paris 7, Univ. di Verona), Quand le toponyme devient nom de marque: le naming ou dénomination publicitaire par parrainage Dardo De Vecchi (Kedge business School, France), Les projets d’entreprise ou la vie programmée des dénominations en entreprise   Discussione   Ore 11.45 Pausa caffè   Ore 12.15 I Sessione Parallela   Sala delle Conferenze Presiede: John Humbley (Univ. Paris 7, Univ. di Verona) Xavier Metzger (PSl-EHESS, Paris), Dans les tiroirs du naming: analyse linguistique de la pratique de création de nom de marques et son rapport au lexique Fatima Larbi (Univ. di Chlef), L’onomastique commerciale entre linguistique et marketing: cas des emballages de confiserie en Algérie Oleg Curbatov (Univ. Paris 13), Le Web parfumé et l’Olfactif Knowledge Marketing au service du droit d’enregistrement et d’usage des marques olfactives   Sala Consiliare Presiede: Louis Begioni (Univ. di Roma Tor Vergata) Kaludi Ndondji (Univ. di lubumbashi), Lexicalisation des noms déposés en swahili de Lubumbashi: entre signifié, charge culturelle partagée et représentation prédicative Guylaine Le Guénaff (Univ. Grenoble Alpes), Le discours identitaire autour du nom de marque: le cas du vin dans une province de Toscane Inga Tkemaladze (Univ. di Telavi), La forme et le contenu des slogans publicitaires français et géorgiens   Discussione   Buffet   Ore 15.00 II Sessione Parallela   Sala delle Conferenze Presiede: Federico Corradi (Univ. di Napoli “L’Orientale”) René Corona (Univ. di Messina), Proposition pour un petit inventaire poétique: quand les poètes et les chanteurs font leur marché de marques Claudio Grimaldi, Michele Costagliola d'Abele (Univ. di Napoli “L’Orientale”), « Le Bic, en taule, c’est mon flingue »: les noms de marque pour une écriture au deuxième degré Sarah Pinto (Univ. di Napoli “L’Orientale”), Les noms de marque de vêtements dans le rap français   Sala Consiliare Presiede: Rosa Piro (Univ. di Napoli “L’Orientale”) Naofual El Bakali (Univ. Abdelmalek Essaadi, Tangeri), La traduction des noms de marques automobiles et leurs enjeux linguistiques et culturels: cas du français vers l’arabe Yomna Safwat Salem (Univ. di Ain Chams), Le français, langue des marques commerciales en Égypte Chiara Petruzziello (Univ. di Napoli “L’Orientale”), Marchionimi e translinguismo   Discussione   Ore 16.15 Pausa caffè   Ore 16.45 II Sessione Plenaria Presiede: Danielle Londei (Univ. di Bologna-Forlì) Christine Fèvre-Pernet (Univ. di Reims Champagne-Ardenne), Derrière un kleenex je serais mieux: les noms de marque dans les paroles de chansons Louis Begioni (Univ. di Roma Tor Vergata), La construction des noms propres dans le champ lexical de la « FIDUCIA/ CONFIANCE » en italien et en français Didier Bottineau (Univ. Paris 13), Noms de marques, noms de produits et énaction: l’inscription corporelle et sociale des signifiants   Discussione   Ore 18.00 Chiusura dei lavori   26 maggio 2017 Sala delle Conferenze – via Chiatamone 61/62   Ore 9.30 Apertura lavori   III Sessione Plenaria Presiede: Maria Teresa Zanola (Univ. Cattolica del Sacro Cuore, Milano) Jean-François Sablayrolles (Univ. Paris 13), Groupes, marques, modèles: quelles stratégies (dé)nominatives dans l’industrie automobile française d’après-guerre ? Lorella Sini (Univ. di Pisa), Mise en tension sémiotique de la fonction référentielle des noms de produits Montserrat López Díaz (Univ. Santiago de Compostela), Quand les noms de produit dénomment « mal » François Maniez (Univ. di Lyon 2 Lumière), La lexicalisation des noms de marque dans le domaine des nouvelles technologies en français et en anglais: composition et dérivation   Discussione   Ore 11.00 Pausa caffè   Ore 11.30 III Sessione Parallela   Sala delle Conferenze Presiede: Anna Giaufret (Univ. di Genova) Paolo Frassi (Univ. di Verona), La place de l’adjectif dans les noms de marque Michela Tonti (Univ. di Bologna-Forlì), « Deux “Vache qui rit”, un coup de “Badoit” et ça repart! »: du Dictionnaire de noms de marques courants au corpus Araneum Francogallicum Maius Djazi Inès, Marcelina Bankowska (Univ. Paris 13), Étude onomastique des noms de marques dans le domaine de la mode vestimentaire – degrés de circulation et lexicalisation dans une approche linguistique et socioculturelle   Sala Consiliare Presiede: Jean-François Sablayrolles (Univ. Paris 13) Radka Mudrochova, Dagmar Kolarikova (Univ. Boemia dell’Ovest), Les noms déposés issus du Petit Robert et leurs équivalents en tchèque Amélie Hien (Univ. Laurenziana, Canada), Bernard Kaboré (Univ. Ouaga 1 Pr Joseph Kizerbo), « Dieu » dans les noms de commerce au Burkina Faso: motivations et connotations Lamia Chafi (Univ. Constantine 1), Onomastique agroalimentaire en Algérie: identification et description   Discussione   Buffet   IV Sessione Parallela   Sala delle Conferenze Presiede: Ruggero Druetta (Univ. di Torino) Soufiane Lanseur (Univ. di Bejaia), Les noms de médicaments produits par SAIDAL: approche morphosémantique Maria Francesca Bonadonna (Univ. di Verona), Le nom de marque Chanel du français à l’italien Silvia Domenica Zollo (Univ. di Napoli “Parthenope”), Logiques d’élaboration des noms de marque chez Arkema® et leur transmission dans les médias sociaux   Sala Consiliare Presiede: François Esvan (Univ. di Napoli “L’Orientale”) Jan Lazar, Zuzana Honova (Univ. di Ostrava), La lexicalisation des noms de marque déposée: le cas du tchèque et du français Giovanni Tallarico (Univ. di Verona), Les noms de marque dans le domaine des sports: enjeux lexicologiques, lexicographiques et terminologiques Jugurtha Miloudi (Univ. Akli Mohand Oulhajd di Bouira), Lexicalisation des noms de marque en Algérie: de l’origine à l’originalité   Discussione   Ore 15.15 Pausa caffè   Ore 15.45 V Sessione Parallela   Sala delle Conferenze Presiede: Didier Bottineau (Univ. Paris 13) Ketevan Djachy (Univ. di Siviglia), Lolita Tabuashvili (Univ. di Tbilissi), Les aspects sémantiques des discours publicitaires gastronomiques en français et géorgien Maria Centrella (Univ. di Napoli “L’Orientale”), De quelques noms de marque de l’informatique et des télécommunications: formation et lexicalisation Walid Dekdouk, Adberahim Moussaouer (Univ. Paris 13), De Gazouz Boualem à la Mercedes Kawkawa: les noms de marques et les slogans publicitaires à l'oeuvre en Algérie   Sala Consiliare Presiede: Maria Margherita Mattioda (Univ. di Torino) Belkacem Boumedini (Univ. di Mascara), Nebia Dadoua Hadria (C.R.A.S.C., Oran), Nommer les magasins en Algérie. Ces cultures qui nous viennent d’ailleurs Sergio Piscopo (Univ. di Napoli “Parthenope”), La dénomination commerciale et le cas de la marque « Miko » Virginie Silhouette-Dercourt (Univ. Paris 13), L’onomastique commerciale à l’épreuve de la superdiversité   Discussione   Ore 17.00 IV Sessione Plenaria Presiede: Claudio Vinti (Univ. di Perugia) Gérard Petit (Univ. Paris 13), La lexicalisation des noms de marques déposées, un mirage? Artur Galkowski (Univ. di Łódź), La terminologie de la chrématonymie de marketing: fondements historiques, propositions, discussions, internationalisation Jean-Louis Vaxelaire (Univ. di Namur), Lexicographie des noms de marques et de produits   Discussione   Ore 18.15 Chiusura dei lavori   Organizzazione Jana Altmanova (Univ. di Napoli “L’Orientale”) Gabrielle Le Tallec (Univ. Paris 13 – LDI)   Comitato scientifico Jana Altmanova (Univ. di Napoli “L’Orientale”) Louis Begioni (Univ. di Roma Tor Vergata) Didider Bottineau (Univ. Paris 13, LDI) Maria Centrella (Univ. di Napoli “L’Orientale”) Anne Condamines (Univ. Toulouse-Jean Jaurès) Ruggero Druetta (Univ. di Torino) Christine Fèvre-Pernet (Univ. di Reims Champagne-Ardenne) Anna Giuafret (Univ. di Genova) John Humbley (Univ. Paris 7 Diderot) Gabrielle Le Tallec (Univ. Paris 13, LDI) Maria Margherita Mattioda (Univ. di Torino) Gérard Petit (Univ. Paris 13) Chiara Preite (Univ. di Modena) Micaela Rossi (Univ. di Genova) Jean-François Sablayrolles (Univ. Paris 13, LDI) Lorella Sini (Univ. di Pisa) Maria Teresa Zanola (Univ. Cattolica del Sacro Cuore, Milano)   Segreteria organizzativa Marcelina Bańkowska Serafine Germano Claudio Grimaldi Sergio Piscopo Silvia Domenica Zollo
Nom du contact: 
Jana Altmanova
Courriel du contact: 
lexiconomastique@gmail.com
Suggéré par: 
Jana Altmanova
Courriel: 
lexiconomastique@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/05/2017
Date de fin de l'événement: 
26/05/2017
Ville de l'événement: 
Napoli
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
onomastique commerciale

Le lingue straniere nell’Università italiana dall’Unità al 1980

Résumé de l'annonce: 
Il CIRSIL propone lo studio dell’insegnamento delle lingue straniere presso le Università italiane fra due momenti storici rappresentati dall’Unità e dalla Legge 382 del 1980.
Il CIRSIL propone lo studio dell’insegnamento delle lingue straniere presso le Università italiane fra due momenti storici rappresentati dall’Unità e dalla Legge 382 del 1980, secondo tre aree di studio: una generale sul modo in cui l’insegnamento delle lingue straniere si stacca dalla letteratura o da materia affine come la filologia fino alla costituzione di cattedre; una seconda sui metodi e i materiali che nella nuova prospettiva di apprendimento / insegnamento delle lingue straniere subirono delle trasformazioni in relazione ai contenuti dei corsi universitari e allo sviluppo della ricerca glottodidattica; una terza sul numero delle Facoltà, dei docenti e studenti universitari.
Suggéré par: 
Monica Barsi
Courriel: 
monica.barsi@unimi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
06/04/2017
Date de fin de l'événement: 
07/04/2017
Ville de l'événement: 
Milan
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
lingue straniere, università, Italia

I sessant'anni di Studi francesi - Una rivista prestigiosa tra Italia e Francia

Résumé de l'annonce: 
Mercoledì 29 marzo, alle ore 17.15, all’Università degli Studi di Verona (via San Francesco 22, aula T.8), avrà luogo la quinta conferenza dell’Association Universitaire Francophone: Franco Piva (Università di Verona) e Federica Simone (Studi francesi, Torino) parleranno de "I sessant’anni di Studi francesi: una rivista prestigiosa tra Italia e Francia".
Anche a Verona si celebra questo anniversario della storica rivista fondata da Franco Simone, ai vertici della classificazione ministeriale per il suo livello scientifico. Da tanti decenni Studi francesi è un crogiolo di interventi critici e di pubblicazione di inediti, e al contempo, attraverso le sue rassegne bibliografiche, una preziosa fonte di conoscenze e di aggiornamento per studiodi e studenti, e molti sono i francesisti veronesi, docenti, assegnisti e dottorandi, che vi collaborano. L'incontro sarà dunque l'occasione di conosere un po' dall'interno i segreti di "fabbricazione", le origini e la più recenti attualità della rivista.
Suggéré par: 
Laura Colombo
Courriel: 
laura.colombo@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
29/03/2017
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Studi Francesi

L’enseignement – apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contextes non européens

Résumé de l'annonce: 
Le laboratoire CREM, l'école doctorale Fernand Braudel (Université de Lorraine) et le laboratoire ELLIAD (Université de Bourgogne Franche-Comté) organisent un colloque jeunes chercheur.e.s (doctorant.e.s et docteur.e.s ayant soutenu après le 1° septembre 2015) portant sur l’enseignement et l’apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL, en contextes non européens. Les propositions sont attendues pour le 30 avril 2017 au plus tard. Une publication de textes sélectionnés est prévue sur le Carnet des jeunes chercheurs du CREM : https://ajccrem.hypotheses.org/
Université de Lorraine École doctorale Fernand-Braudel Centre de Recherche sur les Médiations (CREM) EA 3476 Équipe Praxitexte Université de Bourgogne Franche-Comté ELLIADD – Édition, Littératures, Langages, Informatique, Arts, Didactique, Discours Pôle Contextes, Langages, Didactiques Réseau IRIS Appel à communication Colloque Jeunes Chercheur.e.s L’enseignement – apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contextes non européens Metz 28/29 septembre 2017, Salle du Conseil de l’UFR ALL Arts-Lettres-Langues Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) offre ou est censé offrir une base commune à l’élaboration de programmes, d’évaluations, de certifications et de matériels linguistiques. Ce référentiel, qui s’inscrit donc dans le cadre – politique – européen, a pour objectifs, tout d’abord, d’intensifier et de faciliter l’enseignement-apprentissage des langues étrangères, de promouvoir, ainsi, la mobilité personnelle et professionnelle entre pays membres, de favoriser, enfin, l’intégration de citoyens mobiles dans d’autres environnements linguistiques et culturels de l’Union. Parallèlement, depuis la publication de ce dispositif en 2001, certains pays non européens l’ont adopté ; et ils l’ont fait soit en le reprenant tel quel, soit en adaptant un certain nombre des principes qu’il promeut (Kherra, 2011 ; Sagaz et Ducatel, 2011). Ces politiques et dispositifs d’adoption et/ou adaptation soulèvent des débats, entre autres linguistiques et didactiques, qui en fait ne sont pas nouveaux. Sans vouloir remonter trop loin dans le temps, par exemple aux méthodes traditionnelles ou audio-visuelles, on rappellera qu’il y a environ un quart de siècle, la diffusion massive des approches communicatives dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères a soulevé des problèmes dont par exemple Le Français dans le Monde s’est fait l’écho dans sa livraison « Environnement et enseignement du français » d’août- septembre 1982 (n° 171). Dans cette livraison, Ferenczi posait ainsi la question de l’exterritorialité, qu’il opposait, comme d’autres auteur.e.s de la livraison, à l’environnement, censé « nous attacher à l’univers physique et social, selon les ressources matérielles, les activités humaines et les codes culturels qui caractérisent une aire géographique et politique bien déterminée » (art. cité : 31). Pour autant, Ferenczi concluait, bien avant que l’idée de mondialisation ne se soit répandue: « l’accroissement des relations économiques, la multiplication des échanges humains et des contacts culturels que connaît notre monde moderne, ne sauraient laisser en l’état la didactique des langues toujours avide de renouvellement » (art. cit. : 33). Une vingtaine d’années plus tard, le tournant actionnel des approches communicatives, qui a émergé avec le CECRL, et la large diffusion de ce dernier dans une Europe élargie, comme hors d’elle, ont relancé le débat, et renouvelé les questions ou les problématiques liées à l’environnement ou à la contextualisation, qu’on les aborde des points de vue politique ou didactique. Ce colloque invite ainsi les jeunes chercheur.e.s à revenir et/ou à se pencher sur les enjeux politiques, sociaux, économiques, culturels et didactiques de l’importation (totale ou partielle) du Cadre, ainsi que sur les conditions et les difficultés de l’adoption et de l’application de ses principes ; les jeunes chercheur.e.s pourront s’appuyer sur le fait que nombre de spécialistes s’interrogent sur la standardisation, en proposant des approches diversement contextualisées (Blanchet, 2009 ; Blanchet et Chardenet, 2011 ; Coste, 2007 ; Lefranc, 2008 ; Puren, 2007 ; Springer, 2011). Le colloque recueillera et confrontera diverses contributions suivant trois axes : Adaptabilité/Applicabilité du CECR dans de différents contextes Pourquoi des pays non européens adoptent-ils le CECR ? Et qu’adoptent-ils de celui-ci ?  Le CECR est-il « contextualisable » et quelles sont les limites de cette contextualisation ? Comment utiliser le CECR pour créer des curricula dans des contextes non européens ? Élaboration des manuels dans les pays non européens Quel rôle peut jouer le CECR dans l’élaboration des manuels de FLE dans les pays non européens ? Dans quelle mesure, jusqu’à quel point l’élaboration de manuels en FLE, FLS, FOS, FOU, est-elle inspirée du CECR ? L’approche actionnelle, notamment, y est-elle prise en compte ? Évaluation et certification De quelle manière le CECR est-il reconnu, hors Europe, comme une référence standard pour l’évaluation des compétences linguistiques ? Dans quelle mesure ce standard fonctionne-t-il pour les mobilités entre pays non européens ? Quel est l’impact du standard européen sur les certifications locales en FLE ? Modalités de réponse à l’appel, inscription, publication Les doctorant.e.s et les jeunes docteur.e.s (ayant soutenu après le 1er septembre 2015) en sciences du langage et didactique des langues sont invité.e.s à soumettre une proposition pour une communication de vingt minutes (suivie de dix minutes de discussion) qui sera transmise au plus tard le 30 avril 2017 à jd.praxitexte.crem2017@gmail.com. Les propositions contiendront le nom de leur auteur.e et la mention de son rattachement institutionnel, son adresse mail, un titre et une notice biographique (cinq lignes max.) ; le tout suivi, sur une autre page, d’un résumé de 500 mots ; le résumé ne mentionnera pas le nom de l’auteur.e et sera accompagné de quelques références bibliographiques (sur la même page). Les propositions seront soumises à une double expertise en aveugle qui sera effectuée par les membres du comité scientifique. Les évaluations aux candidatures seront envoyées avant le 30 mai 2017. La participation devra être confirmée, après acceptation, avant le 30 juin. Les inscriptions sans communication également. Les frais de participation s’élèvent à 30 euros. Une publication de textes sélectionnés est prévue sur le Carnet des jeunes chercheurs du CREM : https://ajccrem.hypotheses.org/ Calendrier : Date limite de dépôt d’une proposition de communication : avant le 30 avril 2017. Retour des expertises : avant le 31 mai 2017. Inscription : avant le 30 juin 2017. Déroulement du colloque : 28 et 29 septembre 2017. Comité d’organisation Guy ACHARD-BAYLE (Professeur en Sciences du Langage à l’Université de Lorraine)  Ayman AL SMADI (Jeune docteur en SdL de l’Université de Lorraine) Hussain BILHAJ (Doctorant à l’Université de Lorraine) Aurora FRAGONARA (Jeune docteure en SdL de l’Université de Lorraine) Faima Zohra FOURAR (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Nassira EL HANNOUF (Doctorante à l’UBFC) Sakina EL KHATTABI (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Hadria KHELIFI (Doctorante à l’Université de Lorraine)  Naïma MATI (Jeune docteure en SdL de l’UBFC) Feliciano José PEDRO (Doctorant à l’Université de Lorraine) Isabelle RODIN (Jeune docteure en SdL de l’UBFC) Comité d’organisation local : Guy ACHARD-BAYLE, Hussain BILHAJ, Fatima Zohra FOURAR (CREM- Praxitexte, Université de Lorraine). Comité scientifique Driss ABLALI (Professeur à l’Université de Lorraine) Nathalie AUGER (Professeure à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3)  Kaouthar BEN ABDALLAH (MCF à l’UBFC) Serge BORG (Professeur à l’UBFC) Filomena CAPUCHO (Professeure à l’Université Catholique Portugaise) Fred DERVIN (Professeur à l’Université d’Helsinki) Mohamed EMBARKI (Professeur à l’Université de Bourgogne & Franche-Comté)  Béatrice FRACCHIOLLA (Professeure à l’Université de Lorraine) Rana KANDEEL (Professeure ass. à l’Université du Yarmouk) Dominique MACAIRE (Professeure à l’Université de Lorraine) Caroline MASSERON (Professeure à l’Université de Lorraine) Irem ONURSAL (Professeure ass. à l’Université Hacettepe, Ankara) Ali TARMAL (Professeur à l’Université Al-Zawiya) Pu ZHIHONG (Professeur à l’Université Sun Yat-sen, Guangzhou/Canton) Références & orientations bibliographiques BLANCHET, Philippe. 2009. « Contextualisation didactique : de quoi parle-t-on ? ». In : Le Français à l'université 2, 2- 3. Disponible sur le site de l’AUF : http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=833 [Consulté le 5 février 2017]. CASTELLOTTI, Véronique & NISHIYAMA, Noriyuki Jean (dir.). 2012. « Contextualisation du CERC. Le cas de l’Asie du Sud-Est ». Le Français dans le Monde – Recherches & Applications 50. CONSEIL DE L’EUROPE. 2001. Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Strasbourg : Éditions du Conseil de l’Europe. COSTE, Daniel. 2007. « Contextualiser les utilisations du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues ». In : Rapport de F. Goulier : Forum Intergouvernemental sur les politiques linguistiques. Strasbourg : Conseil de l’Europe. Disponible à l’adresse : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/SourceForum07/ForumFeb06_%20Report_FR.doc [Consulté le 5 février 2017]. FERENCZI, Victor. 1982. « Motivation et environnement », dans Le Français dans le Monde 171, 31-33.  JEANNOT-FOURCAUD Béatrice, DELCROIX Antoine & POGGI Marie-Paule. 2014. « Introduction » à Contextes, effets de contextes et didactique des langues. Paris : L’Harmattan, 9-36. KHERRA, Nawel. 2011. « L’adaptation du CECRL aux besoins d'étudiants arabophones non spécialistes du français : cas des étudiants de l’école préparatoire d'architecture dans le contexte universitaire algérien ». In : Synergies Europe 6, 85-98. LEFRANC, Yannick. 2008. « Faire avec et contre le CECRL ». In : Évaluation et Cadre européen de référence pour les langues, Sixième journée d’étude organisée par l’Association Régionale de Français Langue Étrangère dans le cadre du Master de Didactique des langues. 15 février 2008. Strasbourg : Université de Strasbourg. Disponible à l’adresse : http://fle.u-strasbg.fr/journeeval/lefranc.htm [Consulté le 14 janvier 2017]. LEFRANC, Yannick. 2014. « Le management enchanteur : gouvernement, technologie et double langage du CECRL ». In : Cahiers du GEPE 6, « Politiques linguistiques en Europe ». Disponible sur le site : http://www.cahiersdugepe.fr/index.php?id=2608 [Consulté le 14 janvier 2017]. Le Français dans le Monde (n° spéc. 171) : « Environnement et enseignement du français », sous la direction de Jacques Cortès et Christian Pellaumail, Août-Septembre 1982. PUREN, Christian. 2007. « Quelques questions impertinentes à propos d'un Cadre Européen Commun de Référence » (Journée des langues de l’IUFM de Lorraine, 9 mai 2007. Disponible sur le site de l’APLV : http://www.aplv- languesmodernes.org/spip.php?article990 [consulté le 14 janvier 2017]. ROSEN, Evelyne. 2006. Le point sur le Cadre européen de références pour les langues, Paris, CLÉ international. SAGAZ, Michel. 2011. « Contextualisation du CECR et pratiques méthodologiques locales : le cas du Japon ». In :Synergies Europe 6, 75-84. SAGAZ, Michel, DUCATEL, Nicolas. 2011. Pourquoi adopter le CECR au Japon ? In : Synergies Europe 6, 153-163. SPRINGER, Claude. 2011. « Le CECR : outil de diversification ou de standardisation ? ». In : Cadre Européen Commun de Référence et Enseignement du Français en Corée, Octobre 2011, Séoul. Disponible à l’adresse : http://springcloogle.blogspot.fr/2011/10/cecr-standardisation-ou-diversification.html [consulté le 14 janvier 2017].
Suggéré par: 
Aurora Fragonara
Courriel: 
jd.praxitexte.crem2017@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2017
Ville de l'événement: 
Metz
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
didactique, FLE, CECRL

Spazi bianchi. Indagine sull'assenza

Résumé de l'annonce: 
Call for papers per il convegno dottorale organizzato dal Dipartimento di Studi umanistici dell'Università di Studi di Salerno. Il convegno si svolgerà dal 6 al 7 luglio 2017.
Spazi bianchi Indagine sull’Assenza Salerno, 6 -7 luglio 2017 Università degli Studi di Salerno, Campus di Fisciano Aula Nicola Cilento Keynote Speakers: Nicola Gardini, Università di Oxford Enrico Terrinoni, Università per stranieri di Perugia Anna Maria Thornton, Università degli Studi dell'Aquila   Call for papers Lacuna è il nome con il quale convenzionalmente si riconosce, all’interno di un testo, il vuoto generato dalla caduta di alcuni elementi – lettere, parole o intere frasi -, una cavità in cui si raccoglie una sospensione della scrittura che può compromettere il significato del discorso. Tuttavia la mancanza della parola non sempre si identifica con un luogo di incongruenza e di filologica desperatio, ma può anche assurgere a criterio che partecipa alla rappresentazione, definirsi come risultato di contingenze esterne o come volontaria o inconsapevole rinuncia alla comunicazione. Lo spazio bianco causato dalla perdita, dall’omissione o dalla negazione della parola diventa così manifestazione concreta del non espresso e principio metaforico per una riflessione intorno all’assenza. È su tale tema che la Graduate Conference Unisa propone un’indagine che coinvolga differenti ambiti scientifici (letteratura, linguistica, filologia, storia, storia dell’arte e dei media, antropologia, etc.) e che faccia ricorso a nuove o consolidate prospettive metodologiche, allo scopo di elaborare un quadro significativo dell’argomento nel contesto di un dialogo interdisciplinare. Si riportano di seguito alcuni dei punti centrali del Convegno: 1. Assenze discorsive  Lacune testuali: problemi ecdotici e implicazioni esegetiche  Censura, auto-censura e altre forme di repressione  Assenza di forme, assenze di significati  Scritture allegoriche e simboliche  Intraducibilità 2. Vuoti linguistici ed espressivi Ellissi, reticenza, inferenze, eufemismi, presupposizioni Afasia e patologie del linguaggio Erosione linguistica e fenomeni di perdita fonetica, morfosintattica e semantica Il non-luogo dello standard: dialetti, regionalismi e bilinguismo sottrattivo Assenza di parola: linguaggi verbali e paraverbali 3. Spazi dell'assenza Lo spazio invisibile: para-mondo, spazi fittizi, luoghi creativi Estetica dell’assenza: la rappresentazione del lutto, della perdita, della mancanza Memoria rimossa nella cronachistica, nella storia, nella biografia e nell’autobiografia Horror vacui o l’assenza dissimulata Sradicamento e alterità Si specifica che i temi riportati hanno una mera funzione indicativa; saranno quindi benvenuti suggerimenti, opportunamente ragionati, che portino all’evidenza ulteriori declinazioni del tema o che propongano commistioni tra quelli già elencati. Tutti i dottorandi e i dottori di ricerca interessati a partecipare dovranno inviare un abstract in formato .doc e .pdf di 300-500 parole, ad esclusione del titolo e dell’eventuale bibliografia, all’indirizzo gradconfdipsum@unisa.it entro il 30 marzo 2017. Nell’abstract dovranno essere indicati: nome e cognome, indirizzo mail, ateneo di provenienza, la qualifica e l’area tematica cui si intende riferire il contributo. Il Comitato organizzativo si incarica di comunicare l’ammissione alla Graduate Conference non oltre il 30 aprile 2017. I relatori selezionati avranno a disposizione 15-20 minuti per presentare il proprio contributo e saranno successivamente invitati a sottoporre il loro intervento per la pubblicazione degli Atti del Convegno. Si specifica che sia la relazione che il contributo per gli Atti potranno essere presentati in tutte le lingue del dottorato (italiano, inglese, francese, tedesco e spagnolo). Le eventuali spese di partecipazione sono a carico dei convegnisti. Per ulteriori informazioni è possibile consultare la pagina web dedicata alla Graduate Conference sul sito di ateneo (http://www.unisa.it/dipartimenti/dip_studi_umanistici/ricerca/dottorati/studilettlingsto/convegni/index) oppure rivolgersi al Comitato (gradconfdipsum@unisa.it). Comitato organizzativo Alfonsina Buoniconto Raffaele Cesaro Francesca D’Angelo Ljubica Leone Eriberto Russo Gerardo Salvati
Courriel du contact: 
gradconfdipsum@unisa.it
Suggéré par: 
Graduate Conference Dipsum Unisa 24/1/2017
Courriel: 
gradconfdipsum@unisa.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/03/2017
Ville de l'événement: 
Salerno
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
absence, perte, invisibilité

Lexicalisation de l’onomastique commerciale. Créer, diffuser, intégrer

Résumé de l'annonce: 
Ce colloque se propose de s’interroger sur les processus de lexicalisation des noms de marque et de produit, sur leurs motivations, ainsi que sur la complexité de leur encadrement sémantique. Dans cette perspective, il entend proposer une réflexion sur la morphologie et sur la sémantique des noms de marques et de produit en tenant compte du système morphosémantique de la langue française, forcément en relation avec d’autres langues, tout aussi bien que d’autres éléments structuraux préexistants. Ce type d'analyse peut nous amener à des constatations d’ordre linguistique, mais aussi sociolinguistique, quant à la nature du renouvellement lexical de la langue française, oscillant entre l’exploitation du patrimoine lexico-phonétique et lexiculturel national, ainsi que l’homogénéisation des sons et des sens à l’ère de la mondialisation.
Thème du colloque Les effets du développement de la société de consommation et du marché économique très concurrentiel, qui en est la conséquence, sont perceptibles de manière privilégiée dans l’essor de l’onomastique commerciale occupant un espace de plus en plus important dans notre façon de communiquer. Les noms de marque, issus le plus souvent du discours publicitaire, entrent dans nos conversations, dans la presse, dans les discours spécialisés, mais aussi dans la musique, le cinéma et la littérature, jusqu’à atteindre parfois la nomenclature du dictionnaire. Ils représentent des unités de désignation difficiles à catégoriser, se trouvant à la marge de toute analyse lexicologique, tout comme les noms propres auxquels ces derniers sont souvent assimilés. Cependant, bien que leur rôle soit souvent dénotatif, dans le discours ils se chargent de connotations supplémentaires produisant des effets de sens plus ou moins transparents. Ce colloque se propose de réunir les chercheurs autour de ce sujet pour s’interroger en particulier sur les processus de lexicalisation des noms de marque et de produit, sur leurs motivations, ainsi que sur la complexité de leur encadrement sémantique. Dans cette perspective, le colloque se propose d’analyser la morphologie et la sémantique des noms de marques en tenant compte du système morphosémantique de la langue française, forcément en relation avec d’autres langues, tout aussi bien que d’autres éléments structuraux préexistants. Enfin, l’analyse formelle et l’analyse des contenus, ainsi que la fréquence et la quantité des noms de marque circulant dans la langue courante et de spécialité, pourront nous amener à des constatations d’ordre linguistique, mais aussi sociolinguistique, quant à la nature du renouvellement lexical de la langue française, oscillant entre l’exploitation du patrimoine lexico-phonétique et lexiculturel national, ainsi que l’homogénéisation des sons et des sens à l’ère de la mondialisation. Les propositions de communications pourront concerner les thématiques mentionnées ci-dessous, sans pour autant s’y limiter. cadre théorique de l’analyse linguistique des noms de marque/noms de produits; formation des noms de marque/noms de produits et leur motivation; morphologie et sémantique des noms de marque/noms de produits; des noms de marque/noms de produits en français en rapport avec d’autres langues et cultures (y compris les variations géographiques); analyse des connotations et des dimensions symboliques rattachées; lexicalisation des noms de marque/noms de produits (y compris les chansons, la littérature, la BD, etc.); noms de marque/noms de produits et dictionnaires; noms de marque/noms de produits dans la traduction; onomastique commerciale entre linguistique et marketing : les discours de marques; sémantique des noms de marque/noms de produits et approches interdisciplinaires; etc. Organisateurs : Jana Altmanova (Univ. de Naples “L’Orientale”) et Gabrielle Le Tallec (Univ. Paris 13 – Laboratoire LDI)   Les propositions de communication doivent comprendre : un résumé de 200 mots (bibliographie non incluse) trois à cinq mots-clés nom, prénom et statut professionnel de l’intervenant(e) établissement, laboratoire de rattachement une courte notice biographique (100 mots environ) courriel et adresse postale.   Modalités de participation Les langues du colloque sont le français, l’anglais et l’italien. Les participant(e)s sont invité(e)s à soumettre leur proposition de communication avant le 30 novembre 2016 par courrier électronique à l’adresse suivante : lexiconomastique@gmail.com L’acceptation des propositions sera notifiée avant le 31 janvier 2017.   Frais d’inscription : 50 euros pour les professeurs ; 30 euros pour les doctorants et docteurs de recherche. Les frais d’inscription comprennent le matériel du colloque, les pauses café et le repas du midi.   Dates à retenir : Date limite pour la soumission des propositions : 30 novembre 2016 Notification de l’acceptation des propositions : 31 janvier 2017 Confirmation de la participation des intervenant(e)s : 15 février 2017 Le paiement des frais d’inscription est requis sur place à l’acte d’enregistrement. Le formulaire d’enregistrement sera disponible sur le site Internet du colloque :www.lexiconomastique.unior.it. Une liste des hôtels proches du lieu du colloque sera publiée sur le site Internet. Pour toute information complémentaire, prière de contacter les organisateurs:jaltmanova@unior.it, gabrielle.letallec@ldi.cnrs.fr.   Comité scientifique : Jana Altmanova (Univ. de Naples “L’Orientale”) Louis Begioni (Univ. de Rome Torvergata) Didier Bottineau (Univ. Paris 13, LDI) Maria Centrella (Univ. de Naples “L’Orientale”) Anne Condamines (Univ. de Toulouse) Ruggero Druetta (Univ. de Turin) Anna Giaufret (Univ. de Gênes) John Humbley (Univ. Paris 7 Diderot) Gabrielle Le Tallec (Univ. Paris 13, LDI) Marita Margherita Mattioda (Univ. de Turin) Christine Pernet (Univ. de Reims Champagne-Ardenne) Gérard Petit (Univ. Paris 13) Chiara Preite (Univ. de Modène) Micaela Rossi (Univ. de Gênes) Jean-François Sablayrolles (Univ. Paris 13, LDI) Lorella Sini (Univ. de Pise) Maria Teresa Zanola (Univ. Cattolica del Sacro Cuore, Milan)   Comité d'organisation : Marcelina Bańkowska Serafina Germano Claudio Grimaldi Sergio Piscopo Silvia Domenica Zollo
Nom du contact: 
Jana Altmanova
Courriel du contact: 
jaltmanova@unior.it
Suggéré par: 
Jana Altmanova
Courriel: 
jaltmanova@unior.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/11/2016
Ville de l'événement: 
Naples
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
onomastique, noms de marque, noms de produits
Site web de référence: 
www.lexiconomastique.unior.it

XXVIII Congresso internazionale di linguistica e linguistica e filologia romanza

Résumé de l'annonce: 
Il XXVIII Congresso internazionale di linguistica e filologia romanza si tiene a Roma, all’Università “Sapienza” e all’Accademia Nazionale dei Lincei. Nelle sezioni e nelle conferenze, nelle tavole rotonde e nelle iniziative scientifiche parallele, il Congresso si propone di rappresentare le modalità di interconnessione fra linguistica e filologia sviluppatesi nella ricerca degli ultimi decenni, anche a contatto con altri settori (dalla storia letteraria alla sociologia, all’ermeneutica, alla paleografia e alla teoria della comunicazione).
Il XXVIII Congresso internazionale di linguistica e filologia romanza si tiene a Roma, all’Università “Sapienza” e all’Accademia Nazionale dei Lincei. Nelle sezioni e nelle confe- renze, nelle tavole rotonde e nelle iniziative scientifiche parallele, il Congresso si propone di rappresentare le modalità di interconnessione fra linguistica e filologia sviluppatesi nella ricerca degli ultimi decenni, anche a contatto con altri settori (dalla storia letteraria alla sociologia, all’ermeneutica, alla paleografia e alla teoria della comunicazione). Il tema del Congresso, Linguistica e filologia romanza di fronte al canone, pensato in quanto canone di lettura e di modelli metodologici nella logica di un sapere comune, aspira a stimolare, col contributo dei diversi ambiti specialistici, una riflessione su una questione ineludibile, imposta dalla globalizzazione a tutte le scienze umanistiche: il rapporto fra particolare e universale e fra lingua, cultura e storia in un ambito disciplinare, la linguistica e la filologia romanza che, nato in Europa e in relazione al nome della città di Roma, abbraccia ormai, agli inizi del XXI secolo, tutti i continenti, secondo problematiche e modalità a volte originali e inedite. Accanto al Congresso, in un periodo di particolare difficoltà per l’Unione Europea, questa straordinaria istituzione che con un processo democratico e consensuale (che potrebbe essere d’esempio anche per altre aree) ha portato la pace in un continente travagliato da centinaia d’anni di guerre (in particolare nel XX secolo), è apparso anche opportuno offrire alla riflessione dei Congressisti una Mostra di manoscritti e libri che ricordasse i percorsi multilinguistici e mul- ticulturali che hanno portato all’Europa attuale: I libri che hanno fatto l’Europa. Manoscritti latini e romanzi da carlo Magno all’invenzione della stampa. Biblioteche Corsiniana e romane. Sono libri peraltro non solo latini e romanzi, ma anche greci, arabi, ebraici: rappresentano le radici della nostra cultura e il senso più profondo della nostra comunità. Non dovremmo mai dimenticare gli insegnamenti e la lezione che questi libri ci hanno trasmesso, soprattutto in un momento in cui visioni isolazionistiche e claustrofobiche si contrappongono a quelle aperte all’Altro che la nostra disciplina ha sempre propugnato («non esistono razze latine, esiste la latinità»).
Suggéré par: 
Osservatorio Di Terminologie E Politiche Linguistiche Otpl
Courriel: 
osservatorio.terminologie@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/07/2016
Date de fin de l'événement: 
23/07/2016
Ville de l'événement: 
Rome
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
linguistica, filologia romanza

Pages

S'abonner à RSS - Phonétique et phonologie