Vous êtes ici

XVIIe siècle

Gaston d'Orléans et l'Antiquité

Résumé de l'annonce: 
Appel à communications pour le colloque qui se tiendra à Reims du 2 au 4 octobre 2019
Gaston d’Orléans et l’Antiquité Université de Reims-Champagne Ardenne (CRIMEL, EA 3311) 2-4 octobre 2019 Appel à communications Les récentes études de Pierre Gatulle (Gaston d’Orléans, entre mécénat et impatience du pouvoir, Champ-Vallon, 2012) comme de Jean-Marie Constant (Gaston d’Orléans, Prince de la Liberté, Perrin, 2013), ainsi que leur catalogue de l’exposition qui s’est tenue à Blois en 2017 (Gaston d’Orléans, prince rebelle et mécène, P.U.R., 2017) ont permis de faire le point sur l’image protéiforme, au gré de la tradition et du fantasme, d’un prince autour duquel s’est construite une sorte de « cour parallèle » qui n’a rien à envier, du point de vue de son effervescence intellectuelle, artistique et idéologique, à celles des deux grands règnes du XVIIème siècle – et ce, bien qu’elle ait été souvent occultée par les aspects pittoresques et/ou discutables de l’action politique comme de la vie privée de Gaston d’Orléans. Le colloque « Gaston d’Orléans et l’Antiquité » organisé à l’Université de Reims du 2 au 4 octobre 2019 se situera dans la lignée de ces études qui, développant les travaux de Claude Kurt Abraham (Gaston d’Orléans et sa Cour, Chapel Hill, 1964), ont permis de nuancer l’image romanesque longtemps attachée à Monsieur . La figure de Monsieur, frère puis oncle du roi de France, se prête en effet aux analyses tant politiques qu’esthétiques et socio-culturelles, dans la mesure où ce prince a cristallisé, durant tout le règne de Louis XIII et ensuite dans le contexte de la Fronde, les attentes et les projections de Grands hostiles à la montée de l’absolutisme, comme de savants ou d’artistes gravitant dans sa Cour et enclins à un idéalisme social dont Gaston d’Orléans a pu sembler le champion. Les liens de Monsieur, de son entourage et de sa cour avec l’Antiquité (grecque, romaine et hébraïque en particulier) pourront être abordés sous différents angles. Gaston et l’Antique - Les objets collectionnés par Gaston d’Orléans devaient refléter un goût, autant qu’ils satisfaisaient une curiosité, comblaient un appétit de savoir et organisaient un discours implicite sur l’identité de leur possesseur. Quelle place le collectionneur Gaston d’Orléans accorde-t-il à l’Antiquité ? Quels types de médailles, statues, textes, objets d’art et de science semble-t-il avoir plus particulièrement recherchés ? - Les processus de constitution des collections et les intermédiaires : on pourra éclairer l’identité, les parcours et la culture des intermédiaires de Gaston, qu’ils aient contribué au rassemblement ou à la description des livres et des objets. - Les principes de classement et de mise en valeur des objets. On sait que le château de Blois comprenait une « galerie des Antiques » mentionnée dans l’inventaire après décès : quels principe muséographiques (pour utiliser une notion anachronique), symboliques ou autres présidaient à l’organisation des collections dans les demeures du prince ? - La bibliothèque antique : quels ouvrages antiques ornaient la bibliothèque du prince ? Dans quelles éditions et sous quelles formes ? Dans la possession des livres il est souvent difficile de faire le départ entre intérêt bibliophile et goût de lecteur : quelles pistes peut-on suivre pour comprendre le rapport de Gaston d’Orléans aux livres / aux textes antiques ? - Un sort spécifique pourra être réservé au catalogue d’Augustin Courbé, libraire de Monsieur. - Gaston d’Orléans fut très tôt donné pour modèle de l’honnête homme. Dans quelle mesure ses collections et sa bibliothèque reflètent-elles le rapport du public mondain à l’Antiquité ? Décèle-t-on des spécificités liées à l’identité voire à la personnalité du prince ? Ses collections furent-elles érigées en modèles et Gaston a-t-il eu des imitateurs ? - Portraits de Gaston en prince érudit et/ou collectionneur : quelle place les antiques occupent-ils dans les portraits du prince ? Fictions antiques d’un prince moderne - Quel imaginaire, quels modèles génériques, formels, esthétiques issus de l’Antiquité mit-on au service de l’élaboration de l’image de Gaston d’Orléans, souvent donné pour un prince moderne ? Quelles fictions antiques, explicites ou sous-jacentes, interviennent dans les représentations littéraires et artistiques (monnaies, devises, tableaux, gravures, genres musicaux tels la chanson ou le ballet) de Gaston d’Orléans ? - La posture de mécène ou à tout le moins de dédicataire de Gaston d’Orléans pourra être interrogée à travers les modèles antiques : à quelles traditions de patronage se réfère-t-on au XVIIème siècle concernant le frère du roi ? - Quels habits politiques hérités de l’Antiquité fit-on endosser à Gaston d’Orléans ? De quel ordre est le rapport à l’Antiquité, et plus particulièrement l’usage de ses modèles esthétiques : repli nostalgique, continuité, détour, travestissement parodique… - P. Gatulle a signalé une « guerre des images » entre les proches du Roi . Quels dialogues et quelles concurrences peut-on observer entre les images issues de l’Antiquité émises autour de Gaston d’Orléans et celles qui sont produites autour de Louis XIII sous l’influence de Richelieu, celles auxquelles recourt Richelieu pour lui-même ou celles d’autres princes du sang ? De manière plus générale, quel rapport à ces images Gaston a-t-il manifesté ? - Quel imaginaire de l’Antiquité privilégie-t-on dans les cercles constitués autour de Monsieur ? Comment la référence à l’Antiquité (rêvée) et aux auteurs antiques (allégués ou non) est-elle mise à profit dans les œuvres littéraires, picturales, et les ballets créés par ses protégés ? On pense entre autres à l’Adonis de la cour de Claude Favier, à la Peruviana de Claude-Barthélemy Morisot, à la Sylvie de Mairet, à la Climène de La Serre, aux Aventures amoureuses d’Omphale de Grandchamp, mais aussi aux entrées et cérémonies officielles. Quelles périodes et quelles figures privilégie-t-on ? Quels liens ces mondes imaginaires entretiennent-ils avec d’autres univers de fiction, comme les fictions chevaleresques issues d’un Moyen Âge esthétisé ? Modèles politiques, historiques et sociaux : Antiquitas magistra vitae ? - Peut-on identifier dans les menées des partisans ou opposants de Gaston d’Orléans, ou dans les productions d’auteurs contemporains, des modèles politiques issus de la pensée antique contrevenant par exemple au machiavélisme de Richelieu ? Dans quelle mesure et de quelles manières les différents partis ont-ils rattaché leurs valeurs et leurs revendications à l’Antiquité ? - Quels modèles historiographiques s’élaborent à propos et autour de Gaston ? Quelle place y tient l’Antiquité ? Dans quelle mesure les modèles antiques font-ils l’objet de recyclage, de détournement, de manipulation, etc. ? Quels éléments de médiation, de vulgarisation, de simplification entrent en jeu ? - Peut-on identifier des modèles antiques de sociabilité dans les cercles savants et littéraires liés à Monsieur ? On connaît par exemple le conseil de vauriennerie. Dans quelle mesure, dans ce conseil et ailleurs, y a-t-il réitération et/ou parodie de pratiques antiques ? - Culture antique et ethos aristocratique : les Mémoires de Monsieur , ceux de ses proches et de ses pairs, leurs correspondances, ou encore les dédicaces d’un Tristan L’Hermite, par exemple, témoignent d’un moment spécifique dans l’histoire de l’aristocratie. Comment l’ethos aristocratique se manifeste-t-il dans les références, citations, allusions à l’Antiquité ? Colloque organisé sous le patronage scientifique de Jean-Marc Chatelain (BnF), Jean-Marie Constant (Univ. Le Mans), Jean Duron (CMBV), Pierre Gatulle (Paris-Nanterre), Jacqueline Glomski (University College London), Frank Greiner (Lille III), Thomas Leconte (CMBV), Yann Lignereux (Univ. Nantes), Bernard Teyssandier (URCA). Les propositions, qui compteront environ 500 mots en français ou en anglais, pourront être envoyées jusqu’au 31 décembre 2018 à Céline Bohnert et Valérie Wampfler : celine.bohnert@univ-reims.fr valerie.wampfler@univ-reims.fr Les langues du colloque seront le français et l’anglais.
Nom du contact: 
Céline Bohnert
Courriel du contact: 
celine.bohnert@univ-reims.fr
Adresse postale: 
URCA - 57 avenue Pierre Taittinger - 51100 Reims - France
Suggéré par: 
Céline Bohnert
Courriel: 
celine.bohnert@univ-reims.fr
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/12/2018
Ville de l'événement: 
Reims
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Gaston d'Orléans, Bourbon, monarchie, Antiquité, Rome, Grèce, Bible, imaginaire, histoire des mentalités, histoire des représentations, littérature, études de réception
Site web de référence: 
https://crimel.hypotheses.org/1961

Il Canada visto dal Friuli: identità e relazioni interculturali

Ventennale del Centro di Cultura Canadese 1998-2018

Résumé de l'annonce: 
Per tre giorni, scrittori, scrittrici, specialisti, critici letterari, antropologi e storici indagheranno in un’ottica di lunga durata il fenomeno degli incontri culturali originati dal fenomeno migratorio.
Dal 23 al 25 ottobre prossimo l'Università degli Studi di Udine ospiterà il convegno internazionale Il Canada visto dal Friuli: identità e relazioni interculturali. Per tre giorni, scrittori, scrittrici, specialisti, critici letterari, antropologi e storici indagheranno in un’ottica di lunga durata il fenomeno degli incontri culturali originati dal fenomeno migratorio. Da lungo tempo il Canada e il Québec hanno dedicato alle problematiche legate alle migrazioni una riflessione pionieristica, finendo per costituire un vero e proprio laboratorio della riflessione contemporanea sulla diversità e sulle relazioni interculturali. In apertura dei lavori interverranno il Magnifico Rettore dell'Università di Udine, prof. Alberto Felice De Toni, la Direttrice del Dipartimento di Lingue e letterature, comunicazione, formazione e società, prof. Antonella Riem, il Consigliere Louis Saint-Arnaud in rappresentanza dell’Ambasciata del Canada e la Delegata Marianna Simeone, rappresentante del Québec a Roma. Alle 17 del 23 ottobre in aula 7 di Palazzo Antonini interverranno Louise Dupré, Nino Ricci e Françoise De Luca, le cui opere, note a livello internazionale, hanno ottenuto prestigiosi riconoscimenti; i tre scrittori presenteranno delle riflessioni inedite sul tema dell’identità in letteratura, affrontate da punti di vista diversi e complementari. Louise Dupré si concentrerà sulla scrittura femminile, mentre Ricci e De Luca porteranno la loro testimonianza di scrittori di origine italiana in Canada e in Québec, autori di opere in inglese e in francese. La giornata del 24 si aprirà in sala Florio con la testimonianza di un’altra scrittrice migrante in Canada, di origine romena, Felicia Mihali, che presenterà la sua esperienza di autrice e autotraduttrice in francese e inglese. Seguiranno per tutta la giornata gli interventi di critici, studiosi e intellettuali canadesi ed europei focalizzati sulla letteratura italo-canadese e, più in generale sulla letteratura migrante, principale filone di ricerca del Centro di Cultura Canadese, a cui ha dedicato numerosi convegni e pubblicazioni. I lavori proseguiranno nella mattinata del 25 con una sessione centrata sulle relazioni interculturali nell’epoca della colonizzazione francese del Canada, nel Seicento. Verso queste tematiche si sono rivolti gli interessi di molti ricercatori aderenti al Centro, il che ha contribuito a rendere il Centro di Cultura Canadese uno dei punti di riferimento a livello internazionale della ricerca sulla Nouvelle-France.
Nom du contact: 
Maura Felice
Courriel du contact: 
maura.felice@uniud.it
Suggéré par: 
Alessandra Ferraro
Courriel: 
alessandra.ferraro@uniud.it
maura.felice@uniud.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
23/10/2018
Date de fin de l'événement: 
25/10/2018
Ville de l'événement: 
Udine
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Canada Québec Nouvelle-France Interculturalisme Relations
Site web de référence: 
https://www.uniud.it/ccc/

Ainsi passe le texte. Mélanges en hommage à Madeleine Jeay

Contenu de l'annonce: 

Type de publication : Collectif

Directeur d'ouvrage : Duché (Véronique), Tran-Gervat (Yen-Maï), Maher (Daniel)

Contributeurs : Anacleto (Marta Teixeira), Cazes (Hélène), Cormier (David), Croizy-Naquet (Catherine), Dubost (Jean-Pierre), Duché (Véronique), Foehr-Janssens (Yasmina),...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Luca Pierdominici
Courriel: 
luca.pierdominici@unimc.it
ISBN: 
978-2-406-07362-8
Collection: 
Rencontres, n° 360 / Série : Civilisation médiévale, n° 33
Anonyme
Éditeur: 
Classiques Garnier
Lieu de parution: 
Paris
Date de parution: 
Mercredi, Septembre 26, 2018
Date de mise en ligne: 
Mercredi, Septembre 26, 2018
URL: 
https://classiques-garnier.com/ainsi-passe-le-texte-melanges-en-hommage-a-madeleine-jeay.html
Langue: 
Français
Mots-clés: 
Littérature française du Moyen Âge, littérature française de la Renaissance, littérature française du dix-septième siècle, littérature française du dix-huitième siècle, lecture d’image, littérature comparée, Women’s studies, topos narratif.
Site web de référence: 
https://classiques-garnier.com/ainsi-passe-le-texte-melanges-en-hommage-a-madeleine-jeay.html

La Fontaine et la culture européenne

Au carrefour des Fables

Résumé de l'annonce: 
A l'occasion du 350e anniversaire des Fables de La Fontaine, ce colloque se donne pour projet de synthétiser, de prolonger et de renouveler les recherches sur les Fables envisagées comme un carrefour entre le temps long et l’espace rayonnant de leur gestation et de leur propagation.
La Fontaine et la culture européenne. Au carrefour des Fables Colloque international organisé en Sorbonne les 4, 5 et 6 octobre 2018 par la Société des Amis de Jean de La Fontaine et sa revue Le Fablier Sorbonne Université (Programmes « Jouvences de la fable » du CELLF 16-21 et « Fabula numerica » du Labex OBVIL) l’Università degli studi di Napoli « L'Orientale » (Dipartimento di Studi Letterari, Linguistici e Comparati/ Letteratura francese) et l’Université Franco-Italienne (Université Grenoble Alpes et Università degli studi di Torino) Label scientifique UFI / UIF, Prix 2018 A l'occasion du 350e anniversaire des Fables de La Fontaine, dont le premier recueil parut le 31 mars 1668, ce colloque se donne pour projet de synthétiser, de prolonger et de renouveler les recherches sur les Fables envisagées comme un carrefour entre le temps long et l’espace rayonnant de leur gestation et de leur propagation. Son objectif est d’analyser ce que La Fontaine fabuliste doit à la culture européenne antérieure à son époque et contemporaine de sa création et réciproquement ce que la culture européenne postérieure à leur publication doit aux Fables de La Fontaine, et comment elles furent et sont reçues dans les sphères géographiques et linguistiques diverses qui composent l’Europe d’aujourd’hui. Ce double mouvement convie aussi à les rétablir dans leur statut de carrefour et de creuset pour l’œuvre entier du fabuliste lui-même. Les personnes extérieures à Sorbonne Université souhaitant assister aux conférences du colloque doivent s’inscrire par voie électronique: colloquefables2018@gmail.com PROGRAMME Jeudi 4 octobre 2018 En Sorbonne, amphithéâtre Louis Liard 9h30 : accueil des colloquants par Federico Corradi (L’Orientale, Naples) et Patrick Dandrey (Sorbonne Université) Allocutions de bienvenue par M. le Professeur Alain Tallon, Doyen de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, et M. le Professeur Christophe Martin, Directeur du CELLF 16-21 (UMR 8599) Introduction du colloque par Federico Corradi (L’Orientale, Naples) La Fontaine et l’Europe septentrionale — Matinée : 10h-12h — 1 – Grande-Bretagne Sous la présidence de Federico Corradi 10h00 10h25 : Allen G. Wood (Université Purdue, West Lafayette), « La tradition britannique des Fables d’Ésope, de Caxton à Vandbrugh » 10h25 10h50 : Sylvie Kleiman-Lafon (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), « Bernard Mandeville traducteur de La Fontaine » 10h50 11h15 Maxime Jebar (Université Lyon II), « Fabula œconomica : La Fontaine, Mandeville et la genèse du libéralisme » 11h15 -12h00 : discussion — Après-midi : 14h-17h30 — 2 - Pays-Bas Sous la présidence de Stefan Schoettke 14h 14h25 : Paul J. Smith (Université de Leyde), « La Fontaine et les Fables d’Ésope, avec les figures de Sadeler (1689) » 14h25 14h50 : Céline Zaepffel (Université de Leyde), « La Fontaine en imagerie d’Épinal néerlandaise : un exemple d’appropriation multiple » 14h50 15h15 : Paul Pelckmans (Université d’Anvers), « De la traduction à la recréation : quelques variations néerlandaises sur “La Cigale et la Fourmi” » 15h15 15h45 : discussion 15h45 16h : pause 3 - Monde germanique Sous la présidence de Paul J. Smith 16h-16h25 : Stefan Schoettke (Haute École de gestion de Genève), « L’évolution de l’image de La Fontaine à travers la réception de ses Fables dans les pays de langue germanique entre le début du XVIIIe et le premier tiers du XIXe siècle » 16h25 16h50 : Thaïs Bihour (Université Panthéon Sorbonne), « “Haro sur le baudet ! » : la figure de l’Allemagne au prisme des Fables de La Fontaine en 1914 1918 » 16h50 17h30 : discussion Vendredi 5 octobre 2018 En Sorbonne, amphithéâtre Louis Liard La Fontaine et l’Europe du Sud — Matinée : 9h30-11h30 — 1 - Italie et Roumanie Sous la présidence d’Alain Génetiot 9h30-9h55 : Federico Corradi (Université de Naples), « La Fontaine et la tradition italienne de la fable » 9h55 10h20 : Paola Cifarelli (Université de Turin), « Acclimater les Fables de La Fontaine en Italie à la fin du XVIIIe siècle : Bartolomeo Boasi, Luigi de Rilli Orsini, Benvenuto Robbio » 10h20 10h55 : Marius Popa (Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca), « Les Fables de La Fontaine devant la critique roumaine (XIXe et XXe siècles) » 10h55 11h30 : discussion — Après-midi : 14h-18h — 2 - Espagne et Portugal Sous la présidence de Boris Donné 14h 14h25 : Fernando Copello (Le Mans Université), « La fourmi et la cigale, le grillon et l’abeille. Sur la question du travail dans les fables de Sebastián Mey (1613) » 14h25 14h50 : Yves Le Pestipon (Toulouse, CPGE Lycée Pierre de Fermat), « Un peu d’Espagne dans La Fontaine » 14h50 15h15 : Teresa Araújo et Ana Paiva Morais (Université de Lisbonne), « Les fables en portugais après Les Fables de La Fontaine : réception et résistance » 15h15 15h45 : discussion 15h45 16h : pause La Fontaine et la culture de l’Europe antique et humaniste Sous la présidence de Paul Pelckmans 16h00 16h25 : Céline Bohnert (Université de Reims Champagne Ardenne), « La Fontaine traducteur de Théocrite » 16h25 16h50 : Caterina Mordeglia (Université de Trente), « Avianus et La Fontaine » 16h50 17h15 : Gert Jan Van Dijk (Université de Leyde), « Fabulæ selectæ : La Fontaine en latin, ad usum studiosæ juventutis » 17h15 18h00 : discussion Samedi 6 octobre 2018 En Sorbonne, salle des Actes Intertextualité européenne de La Fontaine — Matinée : 9h30-12h — Sous la présidence de Patrick Dandrey 9h30-9h55 : Charles Olivier Stiker-Métral (Université de Lille 3), « La citation dans les Fables : un dialogue avec la culture européenne » 9h55 10h20 : Alessandra Marangoni (Université de Padoue), « Jointures et doublures des Fables (XII, 5 8) : de Rabelais à Haudent » 10h20 10h45 : Takeshi Matsumura (Université de Tokyo), « Un régionalisme de La Fontaine : chuchillement » 10h45 11h30 : discussion 11h30-12h : conclusions
Nom du contact: 
Damien Fortin
Courriel du contact: 
colloquefables2018@gmail.com
Suggéré par: 
Federico Corradi
Courriel: 
fcorradi@unior.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
04/10/2018
Date de fin de l'événement: 
06/10/2018
Ville de l'événement: 
Paris
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
La Fontaine; fable; héritage; Europe

Studi Francesi 185

Contenu de l'annonce: 

Studi Francesi 185
Anno LXII – fasc. II – maggio-agosto 2018

Octave Mirbeau: une conscience au tournant du siècle
sous la direction de Ida Merello

ARTICOLI
Ida Merello, Introduction
Agnese Silvestri, Mystifier pour convaincre de la vérité: Octave Mirbeau...

Image de l'annonce: 
ISSN format électronique: 
9788878856578
Titre du numéro: 
Studi Francesi 185 - maggio-agosto 2018
Catégorie principale: 
Courriel: 
studi.francesi@rosenbergesellier.it
Éditeur: 
Rosenberg & Sellier
Date de mise en ligne: 
Vendredi, Août 31, 2018
Date de parution: 
Vendredi, Août 31, 2018
Lieu de parution: 
Torino
Suggéré par: 
Segreteria di Studi Francesi

Amérique(s) poétique(s) entre Ancien Monde et Nouveau Monde

L’espace américain comme nouveau territoire de la fiction de Fontenelle à Chateaubriand

Résumé de l'annonce: 
Colloque International "Amérique(s) poétique(s) entre Ancien Monde et Nouveau Monde. L’espace américain comme nouveau territoire de la fiction de Fontenelle à Chateaubriand"
Appel à communication Amérique(s) poétique(s) entre Ancien Monde et Nouveau Monde L’espace américain comme nouveau territoire de la fiction de Fontenelle à Chateaubriand Colloque international organisé par Pierino Gallo et Isabelle Mullet-Blandin IHRIM UMR 5317 – Université de Lyon / Université « Jean Monnet » (Saint-Étienne) Jeudi 7 et vendredi 8 novembre 2019 Durant plus de cinq siècles, depuis sa découverte par les Européens, le Nouveau Monde a fasciné les écrivains et les philosophes français. Il les a fascinés d’abord par son éloignement, encourageant une « rupture mentale » avec l’Ancien Continent ; ensuite par une impression d’étrangeté qui, témoignant d’un monde lointain (géographiquement mais aussi culturellement), n’a pas tardé à s’imposer comme un sujet de réflexion. L’étrangeté, ou bien l’altérité incarnée par les Amériques, comportait effectivement, chez les penseurs européens, une remise en question de la nature humaine, des mœurs, de la morale et de la religion traditionnelles. Dans un cadre profondément différent, l’écrivain – et notamment l’écrivain de fictions – se trouvait confronté à sa propre identité, à ses racines comme à ses capacités, appréhendées désormais à travers de nouvelles formes d’écriture : l’« épopée » des conquêtes, l’exotisme et la réflexion sur la nature des « sauvages », offraient à la littérature un imaginaire fécond, peuplé de mythes mais aussi de tensions. Ce sont ces mêmes tensions, suggère Gilbert Chinard, qui, à partir du XVIIe siècle, auraient investi, en France, les genres fictionnels traditionnels, en infléchissant les anciens paradigmes (L’Amérique et le rêve exotique dans la littérature française au XVIIe et au XVIIIe siècle, 1913). Appelés à mettre en scène un espace inédit, l’épopée et le roman, par exemple, se transformèrent, brouillant souvent leurs codes. Face à l’irruption de thèmes nouveaux, le théâtre évolua. De nouvelles formes d’héroïsme, ayant pour protagonistes les Indiens ou les conquistadores, s’imposèrent ; un système de valeurs inédit, fondé sur la confrontation entre Ancien Monde et Nouveau Monde, s’affirma dans la manière de penser et de « réécrire » l’Histoire. De la même façon, enfin, les genres mineurs – l’apologue, la fable, le dialogue, le conte – changèrent de forme, faisant de l’espace américain un nouveau territoire poétique. Partant de ce constat, notre colloque se propose d’interroger la manière dont la littérature de fiction, en France, intègre le paradigme américain entre XVIIe et XVIIIe siècle, moment de l’histoire littéraire où l’homme et la foi dans le progrès font l’objet d’un questionnement important. L’histoire des idées et des représentations sera donc relue à la lumière de son imbrication dans le système des normes qui définissent, non sans tensions, les contours des genres littéraires. Les Dialogues des morts de Fontenelle (1683) et Les Natchez de Chateaubriand (épopée en prose publiée en 1826 mais rédigée bien avant) seront donc considérés respectivement comme le terminus a quo et le terminus ad quem de nos réflexions. Une attention particulière sera réservée aux différentes formes romanesques (le roman épistolaire, le roman exotique, le conte philosophique), poétiques (l’épopée, la fable, l’apologue) et théâtrales (la comédie, la tragédie, l’opéra-ballet), ayant pour thématique principale le paysage et les habitants du Nouveau Monde. En adoptant le pluriel pour le titre de ce colloque, Amérique(s), nous souhaitons rapprocher des pans de la littérature habituellement étudiés séparément : l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud telles qu’elles ont été perçues par les écrivains français. Nous cherchons aussi à souligner la diversité de visions qui finit par créer des Amériques différentes (épiques, romanesques et philosophiques) à partir d’une seule réalité. Ce colloque invite donc à aborder les fictions sur le Nouveau Monde d’un double point de vue : un point de vue poétologique, visant à examiner les façons dont l’univers américain a reconfiguré les codes génériques français ; et un point de vue plus vaste, que l’on peut appeler « philosophique » et qui a pour but d’interroger les interactions complexes entre modes d’écriture et modes de pensée, fiction et Histoire, littérature et anthropologie. Comment l’Autre est-il investi, mis en scène, rencontré dans ces nouvelles fictions américaines ? Dans quelle mesure est-il support de fantasme et/ou d’idéologie ? Peut-on réellement rencontrer l’Autre sans le « fictionner » ? Les propositions de communication (en français, 500 mots maximum et accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique) sont à envoyer avant le 16 décembre conjointement aux deux organisateurs du colloque : Pierino Gallo : pierinogallo1983@gmail.com Isabelle Mullet-Blandin : im343@nyu.edu Comité scientifique : Christelle Bahier-Porte (Université Lyon-Saint-Étienne), Pierino Gallo (IHRIM, Saint-Étienne), Pierre Glaudes (Sorbonne Université), Gianni Iotti (Università di Pisa), Françoise Le Borgne (Université Clermont Auvergne), Isabelle Mullet-Blandin (IHRIM, Saint-Étienne), Delphine Reguig (Université Lyon-Saint-Étienne), Philippe Roger (EHESS-CNRS), Jean-Marie Roulin (Université Lyon-Saint-Étienne)
Nom du contact: 
Pierino Gallo
Courriel du contact: 
pierinogallo1983@gmail.com
Adresse postale: 
Université Jean Monnet - Saint-Etienne
Suggéré par: 
Pierino Gallo
Courriel: 
pierinogallo1983@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
16/12/2018
Ville de l'événement: 
Saint-Etienne
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Nouveau Monde, fiction, histoire des idées, XVIIe et XVIIIe siècles

L’honnêteté au Grand Siècle : belles manières et Belles Lettres

Résumé de l'annonce: 
48e Congrès North American Society for Seventeenth Century French Literature
La NASSCFL, société nord‑américaine réunissant les spécialistes du XVIIe siècle français du monde entier, tiendra à Lecce (Italie) son 48e Colloque international pour s’interroger sur la notion d’honnêteté au Grand Siècle. Le but de ce congrès interdisciplinaire est de s’interroger le plus largement possible sur le concept et les pratiques de l’honnêteté. Les principaux axes que nous proposons sont ainsi : - une analyse des sens et des usages de la notion d’« honnêteté » tout au long du XVIIe siècle. Une étude du transfert et des réappropriations des ‘modèles’ italiens en France à partir du prototype du « courtisan » sera un aspect important de ces questions ; - une exploration des avatars de l’honnête homme, l’honnête femme, l’honnête fille, l’honnête garçon, etc. La question du rapport établi entre les discours sur l’honnêteté et les discours sur les femmes (éducation, manière, codes sociaux, etc.) est là d’une importance particulière. Il faudra aussi étudier les différents aspects des livres et des discours sur l’honnêteté qui se font jour, du champ pédagogique au domaine moral et littéraire. La présence et le rôle de ces questions dans la littérature fictionnelle, notamment, sera un point important à prendre en compte ; - un examen des relations entre le modèle de l’honnêteté et les pratiques de sociabilité du temps. La question de la duplicité, voire du malhonnête (et donc des personnages littéraires qui n’ont aucun souci de la notion d’honnêteté) retiendra notre attention.
Nom du contact: 
North American Society for Seventeenth Century French Literature
Courriel du contact: 
nasscfl2018@gmail.com
Adresse postale: 
Università del SALENTO
Suggéré par: 
Marcella Leopizzi
Courriel: 
marcellale@libero.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
27/06/2018
Date de fin de l'événement: 
30/06/2018
Ville de l'événement: 
Lecce
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Honnêteté. Grand Siècle. Belles Lettres
Site web de référence: 
www.nasscfl2018.wordpress.com

Un trésor de textes.

Images, présences et métaphores du trésor dans la langue et la littérature françaises.

Résumé de l'annonce: 
Convegno della Società Universitaria per gli studi di Lingua e Letteratura Francese.
Colloque de la Società Universitaria per gli studi di lingua e letteratura francese, SUSLLF. Le concept de trésor – désignant des réalités différentes telles que des œuvres concrètes, la métaphore de la création, la pratique de la collection, l’image de la quête – sera l’objet idéal de débats multiples, fertiles et précieux.  Padova, 26, 27 e 28 settembre 2018. Università degli studi di Padova: Palazzo del Bo; Palazzo Maldura Assemblea generale ordinaria della SUSLLF - Padova, 28 settembre 2018  
Nom du contact: 
Marika Piva
Courriel du contact: 
marika.piva@unipd.it
Adresse postale: 
via VIII febbraio, 2 - Padova; piazzetta Folena, 1 - Padova
Suggéré par: 
Anna Bettoni
Courriel: 
anna.bettoni@unipd.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/09/2018
Date de fin de l'événement: 
28/09/2018
Ville de l'événement: 
Padova
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
trésor, image; trésor, métaphore; langue française; littérature française
Site web de référence: 
http://www.disll.unipd.it/ricerca/convegni
http://www.maldura.unipd.it/docs/calendario/un_tresor_de_textes_Locandina.pdf
http://www.maldura.unipd.it/docs/calendario/un_tresor_de_textes_Programma.pdf

Studi Francesi 184

Contenu de l'annonce: 

ARTICOLI
Mariateresa Prota, Intrusioni del narratore e soggettivismo nel romanzo medievale tardo: il caso del “Floriant et Florete”
Charles Mazouer, “Zaïre”, une anti-“Polyeucte”: Voltaire contre Corneille
Richard Spavin, Le volcan, la mine et la tombe: alchimie et...

Image de l'annonce: 
ISSN format papier: 
9788878855366
Titre du numéro: 
Studi Francesi 184 - gennaio-aprile 2018
Catégorie principale: 
Courriel: 
studi.francesi@rosenbergesellier.it
Directeur(s) scientifique(s): 
Gabriella Bosco (Torino), Paola Cifarelli (Torino), Michele Mastroianni (Vercelli)
Éditeur: 
Rosenberg & Sellier
Date de mise en ligne: 
Mardi, Mai 1, 2018
Date de parution: 
Mardi, Mai 15, 2018
Lieu de parution: 
Torino
Suggéré par: 
Segreteria di Studi Francesi

Dramatugies vagabondes, migrations romanesques. Croisements entre théâtre et roman (XVIe-XVIIe siècles)

Contenu de l'annonce: 

Si annuncia l'uscita del volume:
Dramatugies vagabondes, migrations romanesques. Croisements entre théâtre et roman (XVIe-XVIIe siècles), sous la direction de Magda Campanini, Paris, H. Champion, 2018, 228 p.

Dalla quarta di copertina:

En quoi le théâtre, qui fleurit en plein...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Sous-catégories: 
Suggéré par: 
Magda Campanini
Courriel: 
campacat@unive.it
ISBN: 
782745347183
Collection: 
Colloques, congrès et conférences sur le XVIe siècle
Anonyme
Éditeur: 
Honoré Champion
Lieu de parution: 
Paris
URL: 
https://www.honorechampion.com/fr/champion/10739-book-08534718-9782745347183.html
Langue: 
Francese
Site web de référence: 
https://www.honorechampion.com/fr/homecategory/champion

Pages

S'abonner à RSS - XVIIe siècle