Vous êtes ici

XXIe siècle

Colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité.
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité. Située dans un « entre-deux » tant méthodologique que disciplinaire – car naviguant en permanence entre systèmes de signes, arts et médias –, la réflexion sur l'intermédialité peut s’organiser selon deux axes principaux : mise(s) en relation intermédiales : le passage du mot à l’image (fixe et/ou mobile) et inversement et mise(s) en scène intermédiales : de l’idéal du Gesamtkunstwerk aux performances contemporaines. Le colloque se tiendra à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne les 27 et 28 septembre 2017.  Voir programme ci-dessous.
Nom du contact: 
Patricia Viallet & Emmanuel Marigno
Courriel du contact: 
viallet.patricia@orange.fr, emmanuel.marigno@univ-st-etienne.fr
Suggéré par: 
elisa bricco
Courriel: 
Elisa.bricco@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
27/09/2017
Date de fin de l'événement: 
28/09/2017
Ville de l'événement: 
Université Jean Monnet Saint-Etienne
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Intermedialità, letteratura, cinema, fumetto, fotografia, danza, musica

Itinéraires. Littérature, textes, cultures

Contenu de l'annonce: 

Ce numéro propose des interrogations concernant les représentations contemporaines des banlieues et des espaces périurbains. Si, à l’origine, la « banlieue » désigne un espace géographique et administratif, il renvoie toutefois depuis longtemps à son usage métaphorique comme « inscription...

Image de l'annonce: 
Titre du numéro: 
« Banlieues » : entre imaginaires et expériences
Catégorie principale: 
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Directeur(s) scientifique(s): 
Elisa Bricco, Serena Cello, Catherine Douzou, Nancy Murzilli (dir.)
Langue: 
Date de mise en ligne: 
Jeudi, Juillet 20, 2017
Date de parution: 
Jeudi, Juillet 20, 2017
Suggéré par: 
Nancy Murzilli

L'eredità di Molière: riscritture, traduzioni e rappresentazioni dal Grand Siècle all'età contemporanea

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
L’héritage de Molière et sa fortune dans plusieurs pays et cultures de réception, à travers les traductions, réécritures, adaptations et mises en scène de son œuvre.
Prenant appui sur les acquis critiques contemporains, ce colloque se propose de présenter l’héritage de Molière, sa fortune dans plusieurs pays et cultures de réception, à travers les traductions, réécritures, adaptations et mises en scène de son œuvre. Nous voulons poser notre attention sur l’héritage de Molière depuis l’âge moderne jusqu’à la contemporanéité, dans les pays européens (Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, Portugal, Russie) et extra-européens (Etats-Unis, Chine, Japon). Un deuxième volet du colloque sera consacré à l’espace culturel franco-italien, étant donné la tradition des études françaises de l’Université de Torino, depuis longtemps orientée dans cette direction.
Nom du contact: 
Virginia Melotto
Courriel du contact: 
virginia.melotto@unito.it
Suggéré par: 
Laura Rescia
Courriel: 
laura.rescia@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
06/05/2022
Date de fin de l'événement: 
07/05/2022
Ville de l'événement: 
Torino
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Site web de référence: 

L'écrivain et la machine

Figures de l’auteur à l’ère du numérique

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
La figure de l’auteur à l’ère numérique se caractérise par une certaine souplesse (effacement de la distinction auteur/lecteur, émergence de nouveaux savoir-faire de l’ordre d’une lecture-écriture), qui a pu, parfois, laisser croire à une dissolution de l’autorité dans les espaces numériques. Pourtant, l’environnement numérique, loin de faire disparaître la notion d’auteur, la reconfigure profondément.
Journées d’étude organisées par la section d’Études françaises du Département d’études européennes, américaines et interculturelles de l’université de Rome La Sapienza, en collaboration avec l’équipe OBTIC (Observatoire des Textes, des Images et des Corpus) du Sorbonne Center for Artificial Intelligencede Sorbonne Université,avec le soutien du programme Cassini de l’Institut Français Italie et de l’université Franco-Italienne. Responsables scientifiques : Andrea Del Lungo e Estelle Mouton-Rovira Comité d’organisation : Julia Castiglione, Andrea Del Lungo e Martine Van Geertruijden PROGRAMME - pour suivre en ligne: https://www.youtube.com/watch?v=H562b_mKBPA Jeudi 5 mai 2022 Fondazione Primoli, via Zanardelli 1 10.30 Mot de bienvenue Roberto Antonelli, Président de l’Accademia dei Lincei et de la Fondazione Primoli Letizia Norci Cagiano de Azevedo, directrice de la Fondazione Primoli Stéphane Poliakov, Attaché de coopération scientifique et universitaire, Institut Français Ouverture Président de séance : Paolo Tamassia 11.00 Dominique Viart (Université Paris Nanterre) Caractères, avantages, et périls du livre numérique : l’expérience paradoxale de François Bon 11.30 Andrea Del Lungo (Rome la Sapienza/Sorbonne Université) La notion d’auteur en ligne, de Balzac à François Bon Théories Président de séance : 14.00 Mara Magda Maftei (Université de Bucarest) Un nouveau corps – un nouveau savoir 14.30 Alexandre Gefen (CNRS-Sorbonne Nouvelle) Machines à écrire : ce que l’Intelligence Artificielle change dans la littérature Créations Président de séance : 15.30 Elisa Bricco (Université de Gênes) et Benoit Vincent (écrivain) Communauté et écriture en ligne 16.30 Servanne Monjour (Sorbonne Université) Général Instin, de l'autorité partagée à l’éditorialisation du collectif 17.00 Marine Riguet (Université de Reims) Être écrivain YouTube Vendredi 6 mai 2022 La Sapienza, Bâtiment Marco Polo, Circonvallazione Tiburtina 4, Salle 101 Configurations auctoriales Président de séance : 9.30 Estelle Mouton-Rovira (Université Bordeaux Montaigne) Machines romanesques. Effets d’autorité à l’ère numérique 10.00 Ariane Mayer (Université Sorbonne Nouvelle) De la ronéo à l’écran : l’écrivain autoédité et la machine 11.00 Gaëlle Debeaux (Université Rennes 2) Postures d’auteurs et contours de l’œuvre à l’ère du numérique : multiplier les espaces d’expression, ouvrir la parole 11.30 Beatrice Latini (Université Sorbonne Nouvelle) Engagement politique et posture littéraire sur Instagram : le cas d’Edouard Louis et Jonathan Bazzi Héritages Président de séance : 14.00 Véronic Algeri (Université Rome 3) De l’écriture textuelle à l’hypertexte : enjeux épistémologiques de l’environnement numérique 14.30 Christèle Couleau (Université Paris 13) Quand la littérature est chargée de réenchanter la consommation : valeurs patrimoniales et usages numériques 15.00 Mathilde Verstraete (Université de Montréal) Les figures de l’auteur au sein du projet d’édition numérique collaborative de l’Anthologie grecque Perspectives Président de séance : 16.00 Marion Lata (Université Sorbonne Nouvelle) Le wreader est-il un mythe ? Gestes d’auteurs et gestes de lecteurs à l’ère numérique 16.30 Erika Fülop (Lancaster University) Que restera-t-il de l’auteur numérique ?
Nom du contact: 
Andrea Del Lungo
Courriel du contact: 
adellungo@free.fr
Suggéré par: 
Elisa Bricco
Courriel: 
elisa.bricco@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
05/05/2022
Date de fin de l'événement: 
06/05/2022
Ville de l'événement: 
Roma - Università La Sapienza e Fondazione Primoli
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
littérature numérique, auctorialité, blog, GAFAM, web,

Incontro con Doan Bui

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Presentazione del libro Le silence de mon père, dalla sua autrice Doan Bui
Lunedi 2 maggio ore 13:45 via Cartoleria 5
Suggéré par: 
Anne Detraz
Courriel: 
anne.detraz@unibo.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
02/05/2022
Ville de l'événement: 
via Cartoleria 5 Bologna Aula VI
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 

Conférence internationale "LinC (Linguaggi della crisi) - Les langages de la crise entre virus et politique : formes du discours et modèles de communication"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Ce colloque vise à solliciter une réflexion commune valorisant les interférences et les “contaminations” entre des disciplines qui, à partir de leur diversité, offrent un apport essentiel aux “langages de la crise”.
Le colloque international et multidisciplinaire "Les langages de la crise entre virus et politique" se donne pour objectif de réfléchir aux formes de discours, aux langages et aux modèles de communication qui sont apparus lors de la crise pandémique de la Covid-19. Les axes privilégiés par ce colloque sont prioritairement les pandémies dans la narration historico-politique ; l’exercice du pouvoir, les formes du discours et de la décision politique en temps de pandémie ; le rôle des médias ; les formes du langage en temps de coronavirus ; la représentation de l’Autre comme danger potentiel ; les inégalités et les asymétries sociales exacerbées par la pandémie. L’allègement progressif des restrictions de l’autonomie individuelle et de la liberté subjective, l’annonce du plan de relance Next Generation EU et le début de la campagne de vaccination ont engendré des changements essentiels pour les pays de l’UE par rapport aux scénarios qui étaient apparus au début de la crise. Deux ans plus tard, non seulement l’unité et une visée politique partagée, surtout au niveau européen, ont cédé aux aléas d’un contexte d’incertitude (Moirand 2021), d’équilibres précaires et de décisions qui ne font pas l’unanimité, mais l’instabilité internationale est désormais accrue par les retombées de la guerre en Ukraine. Ainsi l’année 2022 a-t-elle débuté par nombre de questions encore irrésolues. Face à une campagne intensive de vaccination, les personnes qui continuent à nier l’existence du virus et l’efficacité du vaccin sont nombreuses. Cela contribue à alimenter des thèses hostiles au système de soins mis en place, à construire et à diffuser des « vérités alternatives » vis-à-vis du discours scientifique, basé sur un « savoir de connaissance » (Charaudeau 2020). La circulation d’informations souvent dévoyées, imprécises, non-vérifiées, a généré une désinformation (Sini, Cetro 2020), voire une contre-information qui ont influencé l’opinion publique au point que l’“infodémie” est devenue l’un des enjeux de la pandémie. L’époque actuelle, dite postmoderne, doit faire face à une multiplicité de canaux d’information parmi lesquels il est difficile d’identifier la vérité, comme le remarque Charaudeau (2020). Il est alors opportun de poser la question du “post”, mais également celle de la responsabilité d’information de la politique et des médias (Moirand 2007). En effet, dans un contexte marqué par des tentations “négationnistes” et conspirationnistes, qui peuvent déboucher sur un révisionnisme historique, et par des contradictions sociales et politiques importantes, des tendances qui se sont manifestées au début de l’urgence sanitaire sont destinées à perdurer, ainsi que des dynamiques anciennes et nouvelles dans les domaines de la politique, de la communication, de l’emploi, de l’éducation et des rapports sociaux. Pendant les périodes les plus critiques de la crise sanitaire, les gouvernements des pays européens se sont au fur et à mesure appuyés sur des « frames » (Wodak 2021) différents pour légitimer les mesures gouvernementales imposées à la population – la religion, le dialogue, la confiance dans les institutions, et même la guerre, par le biais d’un lexique martial (cf. Semino et al. 2021 ; Charteris-Black 2021). Tant les épidémies et les pandémies du passé que la pandémie actuelle révèlent qu’il est de plus en plus difficile de récupérer des valeurs fondées sur l’égalité, la solidarité et l’harmonie sociale. Cela s’observe notamment dans les transformations liées à l’emploi, où des asymétries croissantes ont également une influence sur l’intermédiation des intérêts et sur les relations entre les genres. À ce propos, toutes les avancées sociales qui ont été obtenues dès le début du XXIe siècle sont remises en cause, surtout relativement aux femmes, qui sont menacées par des violences, par la précarité dans l’emploi mais aussi par une gestion complexe de leur vie professionnelle et de leur travail de soin. La crise sanitaire a en outre mis en évidence la vulnérabilité et la fragilité d’une société sophistiquée et complexe qui, pour se maintenir en équilibre, est convaincue de ne pas pouvoir ralentir et encore moins s’arrêter. La distanciation sociale et l’auto-confinement n’ont pu qu’accroître la portée de phénomènes déjà existants, auxquels se sont ajoutées des formes de distance émotionnelle, de perte de relations avec l’Autre – perçu comme une menace –, de limitation dans nos capacités sociales, ainsi que d’empathie des citoyen-ne-s. À un autre niveau, la pandémie a entraîné des changements dans les relations géopolitiques qui se sont manifestés par une tendance à une « renationalisation », à une (ré-)actualisation de l’État-nation (Wodak 2020), ayant pour conséquence la fermeture de certaines frontières et le non respect du traité de Schengen, afin de « garder le virus dehors » (Wodak 2021). On a alors assisté à un renforcement d’orientations promues par des leaders populistes qui ont utilisé la pandémie pour légitimer des politiques de fermeture et d’éloignement (cf. Arienzo et al. 2021), lesquelles, en termes discursifs, peuvent déboucher sur des formes de haine plus ou moins directe (cf. Baider, Constantinou 2019 ; Lorenzi Bailly, Moïse 2021). Au nom de la sécurité publique, le domaine politico-institutionnel et les garanties de l’État de droit des démocraties libérales ont été mis à rude épreuve sur le plan de la gestion de l’urgence sanitaire, qui a parfois même été interprétée comme un “état d’exception”. Une situation qui a mis en lumière des aspects critiques de la relation entre liberté et santé notamment par le biais du contrôle social et numérique, de la “démocratie immunitaire”, en passant par un “gouvernement d’experts” et une domination de la peur, qui semble désormais tracer les contours d’une « fobocrazia » (Di Cesare 2020). Ce qu’on a défini comme une « syndémie » a en fait révélé un rapport, au niveau mondial, entre inégalités socioéconomiques, impact des activités humaines sur l’environnement, appauvrissement de la biosphère et tensions croissantes au sein de tout système politique (cf. Arienzo et al. 2021). Dans un scénario où il semble que la pandémie ait alimenté un « imaginaire dystopique » désormais assumé tant par la culture de masse que par la culture académique (Ceretta 2021), le colloque international Les langages de la crise entre virus et politique : formes du discours et modèles de communication vise à solliciter une réflexion commune valorisant les interférences et les “contaminations” entre des disciplines qui, à partir de leur diversité, offrent un apport essentiel aux “langages de la crise”. À cet effet, les axes privilégiés par ce colloque sont prioritairement 1) les pandémies dans la narration historico-politique : paradigmes culturels, formes de la crise et catégories de la pensée ; 2) l’exercice du pouvoir, les formes du discours et de la décision politique en temps de pandémie ; 3) le rôle des médias, entre la responsabilité d’informer et la dégénération de l’information transmise ; 4) les formes du langage en temps de coronavirus entre néologismes, métaphores, imaginaires sociaux, négationnisme et discours de haine ; 5) la représentation de l’Autre comme danger potentiel : de l’étranger à l’“ennemi” public et politique ; 6) les inégalités et les asymétries sociales exacerbées par la pandémie, notamment le discours de genre et la condition des femmes. Modalités d’adhésion Nous attendons des propositions de communication, en français, en anglais ou en italien, avant le 30 juin 2022, au format word, à l’adresse linc2022@uniba.it. Le fichier devra contenir le nom et le prénom de l’auteur-e ou des auteur-e-s, l’affiliation institutionnelle, une adresse électronique, le titre, le résumé (350 mots, y compris cinq mots-clés et les références bibliographiques citées), l’axe ou les axes d’intérêt. L’objet du courriel sera : LinC2022 – Prénom et nom de l’auteur-e ou des auteur-e-s. Les avis d’acceptation seront communiqués aux auteur-e-s le 15 septembre 2022 au plus tard. Les interventions auront une durée de 20 minutes.
Nom du contact: 
Comitato organizzativo
Courriel du contact: 
linc2022@uniba.it
Suggéré par: 
Alida Maria Silletti
Courriel: 
alida.silletti@uniba.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
01/12/2022
Date de fin de l'événement: 
02/12/2022
Ville de l'événement: 
Bari
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Autre ; apocalypse ; catastrophe ; communication ; complotisme ; confinement ; conflit ; contrôle ; démocratie ; discours ; droits ; dystopie ; ennemi ; état d’exception ; inégalités ; infox ; insécurité ; genre ; haine ; liberté ; langage ; métaphore ; p

Dalle "toiles" della legge ai "plafonds" baudelairiani. Per un'indagine attorno alla parola "araignée"

Contenu de l'annonce: 

Partendo da alcune definizioni lessicografiche selezionate tra moltissime altre meritevoli di interesse, il presente studio si propone di raccontare la storia della parola francese araignée fotografando parte della costellazione semantica che si tesse attorno alla stessa. Il percorso si snoderà...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Irene Zanot
Courriel: 
irenezanot@gmail.com
ISBN: 
978-88-6680-435-2
Collection: 
Universitariae
Anonyme
Éditeur: 
I libri di Emil
Lieu de parution: 
Città di Castello
Date de parution: 
Mercredi, Avril 13, 2022
Date de mise en ligne: 
Mercredi, Avril 13, 2022
URL: 
https://www.ilibridiemil.it/index.php?main_page=product_book_info&products_id=980
Mots-clés: 
araignée - toile - Baudelaire
Site web de référence: 
https://www.ilibridiemil.it/index.php?main_page=product_book_info&products_id=980

Teorie e metodi per una storia delle traduzioni e della traduzione

Seminario, Università di Bologna (28-04-2022)

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Seminario di traduttologia e storia delle traduzioni
Teorie e metodi per una storia delle traduzioni e della traduzione Relatore: Dott. Riccardo Raimondo (Marie Skłodowska-Curie Global Fellow, Università di Oslo) Referente scientifico: Prof. Marco Antonio Bazzocchi (Università di Bologna) Organizzazione: Dott.ssa Anna Raimo (Università di Bologna) - DATA: 28 APRILE 2022 dalle 15:00 alle 17:00 - LUOGO: Aula Pasoli, Università di Bologna, Via Zamboni, 32 (Evento in presenza e online) - AULA VIRTUALE Cosa significa scrivere una storia delle traduzioni di un’opera? Come selezionare un ampio corpus diacronico di testi tradotti? Cos’è la statistica letteraria e come possiamo applicarla alla storia delle traduzioni? Quali sono le peculiarità di una “storiografia delle traduzioni” rispetto ad altre storiografie? In che modo gli “immaginari della traduzione” influenzano la trasmissione e l’interpretazione dei testi tradotti? Sono solo alcune delle principali questioni che verranno affrontate nel corso di questo seminario. La discussione procederà a partire da una breve disanima di una recente pubblicazione, la prima storia delle traduzioni di un’opera in lingua straniera: - "Le Phenix Poëte et les Alouëtes. Traduire les Rerum vulgarium fragmenta de Pétrarque en langue française (XVIe-XXIe siècle) : histoires, traditions et imaginaires", Peter Lang (Bruxelles, Berlin Bern, New York, Oxford, Warszawa, Wien), 2022. Ouvrage soutenu par le Fonds National Suisse et l’Union Européenne (programme-cadre pour la recherche et l’innovation “Horizon 2020”, subvention Marie Skłodowska-Curie n°841844). [Publication en libre accès]
Nom du contact: 
Anna Raimo
Courriel du contact: 
anna.raimo@live.it
Adresse postale: 
Aula Pasoli, Università di Bologna, Via Zamboni, 32
Suggéré par: 
Riccardo Raimondo
Courriel: 
raimondo.riccardo@yahoo.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
28/04/2022
Ville de l'événement: 
Bologna
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
pétrarque, traduction, histoire des traductions, traductologie
Site web de référence: 

L'Antigone di Henri Bauchau: attualizzazione e demitizzazione di una fabula antica

Conferenza di Debora Rampone

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Conferenza di Debora Rampone, ore 10,30, aula D (Palazzo Ex Economia), Università di Verona.
La conferenza di Debora Rampone (Università del Piemonte Orientale), dal titolo "L'Antigone" di Henry Bauchau: attualizzazione e demitizzazione di una fabula antica, avrà luogo alle ore 10,30 presso l'aula D (Palazzo Ex Economia), all'Università degli Studi di Verona. La conferenziera interverrà su "L'Antigone" di Henry Bauchau.
Nom du contact: 
Vera Gajiu
Courriel du contact: 
veragajiu@yahoo.fr
Suggéré par: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel: 
veragajiu@yahoo.fr
Date de début ou date limite de l'événement: 
13/04/2022
Date de fin de l'événement: 
13/04/2022
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Antigone, Bauchau

Le Phenix Poëte et les Alouëtes. Traduire les Rerum vulgarium fragmenta de Pétrarque en langue française (XVIe-XXIe siècle) : histoires, traditions et imaginaires

Contenu de l'annonce: 

Ouvrage soutenu par le Fonds National Suisse et l’Union Européenne (programme-cadre pour la recherche et l’Innovation “Horizon 2020”, subvention Marie Skłodowska-Curie n°841844).

En libre accès (Creative Commons Attribution).

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Riccardo Raimondo
Courriel: 
raimondo.riccardo@yahoo.it
ISBN: 
9782807613409
Collection: 
Destini incrociati / Destins croisés
Riccardo Raimondo
Éditeur: 
Peter Lang
Lieu de parution: 
Bruxelles, Berlin, Bern, New York, Oxford, Warszawa, Wien
URL: 
https://www.peterlang.com/document/1114383
Mots-clés: 
pétrarque, traduction, histoire des traductions, traductologie, imaginaires de la traduction
Site web de référence: 
https://imagotrad.hypotheses.org/696

Pages

S'abonner à RSS - XXIe siècle