Vous êtes ici

Études historiques

La condition postmoderne. Quarante ans après

Résumé de l'annonce: 
Quarante ans après la publication de "La Condition postmoderne" de Jean-François Lyotard, le colloque entend relancer la réflexion sur un concept qui a guidé l’interprétation de la structure politico-économique de la société occidentale.
La condition postmoderne. Quarante ans après Università degli Studi di Genova, 5-7 décembre 2019 Sous la direction de Elisa Bricco et Luca Malavasi Università degli Studi di Genova - DIRAAS (Dipartimento di italianistica, romanistica, antichistica, arti e spettacolo), Dipartimento di Lingue e culture moderne. En partenariat avec le centre de recherche PLEIADE (Université Paris 13) Comité d’organisation Le colloque est organisé par le DIRAAS (Dipartimento di italianistica, romanistica, antichistica, arti e spettacolo) et le DLCM (Dipartimento di Lingue e culture moderne) de l’Università degli Studi di Genova. Comité scientifique Stefano Ballerio (Università degli Studi di Milano), Elisa Bricco (Università degli Studi di Genova), Barbara Grespi (Università degli Studi di Bergamo), Ruggero Eugeni (Università Cattolica del Sacro Cuore), Laurent Jullier (Université de Lorraine), Luca Malavasi (Università degli Studi di Genova), Oscar Meo (Università degli Studi di Genova), Roberto Mordacci (Università Vita-Salute San Raffaele), Magali Nachtergael (Université Paris 13), Krešimir Purgar (Josip Juraj Strossmayer University), Antonio Somaini (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Simone Venturini (Università degli Studi di Udine). Keynote Speakers Ruggero Eugeni (Università Cattolica del Sacro Cuore), Roberto Mordacci (Università Vita-Salute San Raffaele), Magali Nachtergael (Université Paris 13), Krešimir Purgar (Josip Juraj Strossmayer University), Josh Toth (MacEwan University). Après 40 ans de la publication de La Condition postmoderne de Jean-François Lyotard, le colloque entend relancer la réflexion sur un concept qui, depuis près de trois décennies, a guidé l’interprétation de la structure politico-économique de la société occidentale, de ses dynamiques sociales et de sa production artistique et culturelle. Cette notion apparaît aujourd’hui tendue en direction de deux pôles opposés : celui d’un refus radical (Kirby 2009, Ferraris 2012) et celui d’un processus de révision et d’historisation (Jencks 2010, Faye 2012, Franzini 2018). Toutefois, un élément semble unir le vaste débat international et transdisciplinaire alimenté par l’avènement du nouveau millénaire (Brooks, Toth 2007; Toth 2010; Nealon 2012; Rudrum, Stavris, 2015, Mordacci 2017) : l’idée de la fin de postmoderne, tantôt acquise comme une sorte de fait inéluctable (quoique avec des nuances très différentes), tantôt souhaitée ou forcée. La sortie du postmoderne et, en particulier, de ses hypothèses philosophiques et épistémiques, est ainsi envisagées comme un passage nécessaire pour être en mesure de faire face aux défis posés par la société contemporaine. En plus, et inévitablement, ce débat s’est préoccupé soit d’évaluer l’héritage (éventuel) du postmodernisme, soit de définir, par différence, la physionomie de la société actuelle (Altermodernism, Digimodernisme, Neomodernité, Hypermodernité, Post-Postmodernité, Remodernisme, ecc.). Le colloque, ouvert à tous les domaines disciplinaires, a donc l’intention de partir du débat le plus récent afin d’interroger la dynamique et la physionomie de cette fin (ou de ce désir de « faire finir »), ses motivations (crise ? épuisement ?) et ses conséquences, ainsi que ses implications paradoxales : vu que le postmoderne est resté, grâce aux discours sur sa fin, au centre du débat sur le contemporain. En outre, le colloque a pour but de questionner l’héritage éventuel de la pensée postmoderne et de sa production culturelle, ainsi que la pertinence de sa production théorique bien articulée. En effet, le postmoderne a représenté, de nombreux points de vue, la première tentative de réagir à une série de changements radicaux – la mondialisation, l’avènement d’une société visuelle, la dématérialisation, la technologisation de l’expérience, etc. – au point que cette notion définit encore aujourd’hui, dans une version intensifiée, notre société. En même temps, le fait d’interroger la sortie de la société occidentale de la postmodernité ne peut que conduire à se demander : quelle « condition » vivrait-elle aujourd’hui ? Le colloque vise à être aussi un moment d’investigation des nombreuses propositions – philosophiques, éthiques, esthétiques – qui, ces dernières années, ont tenté de formuler de nouveaux concepts opérationnels pour l’interprétation et l’analyse de la condition post postmoderne. Le colloque sera organisé en sessions plénières et en sessions parallèles. Les propositions pourront viser à réfléchir sur certaines articulations théoriques générales, ainsi qu’à vérifier les retombées par rapport à des domaines disciplinaires spécifiques et à des domaines ou phénomènes particuliers de la production artistique et culturelle. Parmi les sujets que le colloque entend approfondir par rapport aux questions mentionnées ci-dessus, nous signalons : -L’interprétation historique et philosophique du postmoderne -Postmodernisme après le postmodernisme -Historicité et historisation du style postmoderne -Le postmodernisme comme international style -La relation entre la théorie postmoderne et les études visuelles -Théorie postmoderne et médias -Le postmodernisme littéraire et artistique Informations Deadline pour la présentation des propositions: le 26 août 2019. Les résumés (1000-1500 caractères), accompagnés d’un bref CV doivent être envoyés à l’adresse : thepostmodernconference@gmail.com Réponses prévues : le 16 septembre 2019. Les langues du colloque seront l’anglais, le français et l’italien.
Nom du contact: 
Elisa Bricco
Courriel du contact: 
thepostmodernconference@gmail.com
Suggéré par: 
Elisa Bricco
Courriel: 
elisa.bricco@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/08/2019
Ville de l'événement: 
Genova
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
postmoderne, études visuelles, études littéraires, esthétique postmoderne, cinéma, médias
Site web de référence: 
https://argec.hypotheses.org/2090

Appel à contribution pour la revue Annales du patrimoine

Call for paper for issue 19, 2019 of Journal Annals of Heritage

Résumé de l'annonce: 
La revue Annales du patrimoine de l'université de Mostaganem (Algérie) lance un appel à publication pour le numéro 19 / 2019.
Les chercheurs peuvent soumettre leurs articles dans les disciplines suivantes : - littérature comparée (orientale, hispano-arabe, occidentale et africaine), orientalisme. - littérature mystique, littérature de voyage, imagologie, littérature maghrébine, - langues, traduction et interculturalité, - patrimoine matériel et immatériel, histoire et civilisation... La revue accepte également des articles de varia en rapport avec le patrimoine. Modalités de soumission : Les chercheurs intéressés sont invités à envoyer leurs contributions (le résumé de 15 lignes, l'article de 15 pages maximum et 5 mots-clés, en format Word), au plus tard le 31 juillet 2019, à l'adresse email de la revue : annales@mail.com Veuillez préciser votre affiliation institutionnelle et votre grade académique si possible. Les propositions d'articles devront respecter les normes de publication de la revue : http://annales.univ-mosta.dz Responsable : Pr Mohammed Abbassa
Nom du contact: 
Mohammed Abbassa
Courriel du contact: 
annales@mail.com
Adresse postale: 
Faculté des lettres et des arts - Université de Mostaganem (27000), Algérie
Suggéré par: 
Mohammed Abbassa
Courriel: 
annales@mail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
31/07/2019
Ville de l'événement: 
Mostaganem
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Littérature comparée, orientalisme, langues et traduction, civilisation, art.
Site web de référence: 
http://revue.univ-mosta.dz/index.php/annales

La mémoire européenne mise en question

Résumé de l'annonce: 
Appel à contribution pour un numéro de la revue De Europa dirigé par Angela Condello (Università di Roma 3) et Anna Mastromarino (Università di Torino)
Appel à contribution La mémoire européenne mise en question Numéro dirigé par Angela Condello (Università di Roma 3) et Anna Mastromarino (Università di Torino) www.deeuropa.unito.it - n. 2 -2020 ISSN 2611-853X Au cours de ces dernières années, les études sur la « mémoire » ont connu un succès grandissant, ce type d’études ne portant plus seulement sur les fonctions cognitives et psychiques mais devenant un domaine interdisciplinaire qui s’intéresse à l’analyse des liens entre le passé, le présent et l’avenir d’après des perspectives différentes (sociologique, juridique, culturelle). La revue De Europa envisage la publication d’un numéro sur l’analyse interdisciplinaire du rôle que les processus mémoriels jouent dans le processus d’intégration européenne, tout en considérant que le fait de construire une mémoire entraîne la construction d’une identité groupale et que donc la réflexion sur le passé est une étape fondamentale lors du processus d’autodéfinition d’un peuple. Par conséquent, ce numéro de la revue s’intéressera à la mémoire en relation à la construction et à l’élaboration d’identités plurielles dans l’histoire européenne mais aussi par rapport à leurs projections vers l’avenir, ce qui leur permet d’être sans cesse remodelées. Dans ce contexte, les événements, les personnes, les lieux, les discours, les dates deviennent des éléments essentiels pour consolider les liens d’unité d’un peuple. Ce numéro de la revue abordera donc les questions suivantes : - de quelle manière la mémoire peut créer identité dans la société europenne ; - si la coexistence de mémoires différenciées, voire opposées, est possible au sein d’un espace public européen commun et partagé ; - à travers quel type de processus de sélection (individuel, privé, public) il est possible de créer une mémoire européenne collective ; - quels objets « exemplaires » et / ou quels discours sont capables de déclencher des processus mémoriels ; - dans le contexte européen, qui sont les sujets censés devenir les acteurs « légitimes » de la mémoire ; - quels peuvent être les lieux capables de créer de la mémoire (lieux matériels, immatériels, discursifs ; dates, musées...) ; - quel rôle peut jouer l’éducation, notamment l’enseignement de l’histoire, par rapport à la création d’une mémoire européenne ; - s’il est possible de contourner les risques possibles d’instrumentalisation des processus mémoriels de la part des forces antieuropéennes et de renforcer un espace de confrontation ouvert qui favorise la coexistence de mémoires potentiellement conflictuelles. Un résumé d'environ 300 mots et 5 mots-clés devront être envoyés en français et dans une des autres langues de la revue (italien, anglais ou espagnol) à l’adresse redazione.deeuropa@unito.it avant le 30 septembre 2019. Les articles des propositions acceptées devront être envoyés à la même adresse avant le 31 mars 2020. Les consignes rédactionnelles sont disponibles au lien: http://www.deeuropa.unito.it/content/contacts
Suggéré par: 
Rachele Raus
Courriel: 
rachele.raus@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/09/2019
Ville de l'événement: 
Torino
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
europe, europa, mémoire, memoria
Site web de référence: 
www.deeuropa.unito.it

Presse et Femmes en Italie

Résumé de l'annonce: 
l’émergence de la subjectivité féminine dans les journaux littéraires et politiques entre 1750 et 1861
Appel à contributions pour la Journée d'Etudes sur Presse et Femmes en Italie : l’émergence de la subjectivité féminine dans les journaux littéraires et politiques entre 1750 et 1861 qui se tiendra à l'UCA de Clermont-Ferrand le 24 octobre 2019 organisée par le centre de recherche Celis. Responsable: Paola Roman: paola.roman@uca.fr Date d'échéance des propositions: 14 juillet 2019. Dans le sillage des travaux de Christiane Veauvy et de Laura Pisano (Paroles oubliées : les femmes et la construction de l’Etat-Nation en France et en Italie (1789-1860), 1999) et des apports théoriques des gender studies (voir les réflexions, entre autres, de Chantal Savoie, Pour une sociopoétique historique des pratiques littéraires des femmes, 2009) faisant de la presse « bien plus qu’un simple espace de diffusion mais un véritable foyer de pratiques qui a le mieux façonné l’émergence de la pratique littéraire et politique des femmes », cette journée d’études voudrait approfondir la connaissance du journalisme féminin « italien » entre 1750 et 1861. La période envisagée est ponctuée par une série d’enjeux d’envergure du point de vue historique (expérience révolutionnaire jacobine et construction de l’Etat-Nation) ou culturel (diffusion de la culture des Lumières et transformation du rôle de la presse). Pendant cette période, l’écriture journalistique féminine souffre d’une double marginalisation. D’une part, le caractère hétérogène, pour ne pas dire hétéroclite, des textes proposés dans la presse de l’époque (extrait, lettre, chronique, poème, narration brève, roman-feuilleton) rend cette écriture suspecte aux yeux des lettrés et du monde académique, qui tente d’en définir, par ailleurs, frontières et limites (anonymat, l’injonction de la « neutralité » lors des comptes-rendus des ouvrages d’autrui ect.). D’autre part, le journalisme - et le journalisme politique notamment - étant un champ éminemment « genré » au masculin, la parole des femmes y est encore peu visible. Son existence même « demeure encore largement insoupçonnée » (Christiane Veauvy) puisque largement soumise à des préjugés fortement enracinés. Dans l’intention de dépasser la confusion entre « invisibilité » et « absence », essayer de retrouver les contours de cette existence publique des femmes nous semble du plus grand intérêt. L’approche envisagée est celle de s’interroger sur la manière adoptée par les femmes-journalistes pour « exister » au sein des journaux, à travers d’adoption des stratégies d’appropriation, de contournement ou de refus des pratiques courantes, pour répondre à l’ émergence de leur désir de « présence subjective ». Il s’agira de saisir, dans cet espace non homogène, les traces, souvent fragmentaires et soumises à toute forme de censure ou d’ « autocensure », d’ une pensée littéraire, esthétique, politique ou morale autonome, plus ou moins revendiquée comme telle, ainsi que d’une dimension plus intime. La recherche italienne a pris en compte l’activité et le rôle culturel joués par des figures de référence de ce journalisme au féminin italien de l’époque, telles qu’ Elisabetta Caminer Turra (première directrice des deux plus importants journaux littéraires de la seconde moitié du siècle, l’Europa letteraria et Il Giornale enciclopedico) ou Eleonora Fonseca Pimentel (première directrice d’un journal politique, il Monitore napoletano) ou Cristina di Belgioioso (très active dans la diffusion de la « cause italienne » en France pendant le Risorgimento avec un journal comme l’Ausonio, entre autres). Par rapport à ces figures, il est maintenant envisable une analyse plus ponctuelle de leurs « discours » afin d’en dégagé les enjeux évoqués plus haut. C’est, nous l’espérons, l’un des buts de cette journée d’études. L’appel à communication tendra, d’ailleurs, à privilégier aussi les axes suivants : Figures de femmes-journalistes peu ou mal connues. Analyses du « discours » des femmes-journalistes : stratégies d’appropriation, de parodie, de contournement des pratiques de référence culturelle « genrées ». Présence réelle ou « fictive » des femmes-lectrices dans les journaux littéraires et politiques.
Nom du contact: 
Paola Roman
Courriel du contact: 
paola.roman@uca.fr
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institufrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
14/07/2019
Ville de l'événement: 
Clermont-Ferrand
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
presse politique, presse littéraire, femmes

Fête de la lecture 2019

«On a cloué un peuple aux bateaux de haut bord»

Résumé de l'annonce: 
La traite négrière: lectures d’hier et d’aujourd’hui
La Fête de la lecture est une initiative de la SUSLLF (Società Universitaria per gli Studi di Lingua e Letteratura Francese), dont le but est de promouvoir la lecture et le français, la lecture en français chez nos étudiants, et d’impliquer nos Membres d’honneur dans cet événement. Chaque année, deux universités italiennes (départements, laboratoires, centres de recherche) peuvent inviter l’un des Membres d’honneur ou l’un des sociétaires professeur émérite – un par université – et lui confier l’organisation de la Journée. L’implication des étudiants est incontournable; les textes lus à haute voix doivent être en français. Chaque professeur invité est le «metteur en scène» de la journée et l’organise à sa guise (choix des textes de la part des étudiants, promenades de lecture, implication d’autres disciplines etc.). Pour la SUSLLF il s’agit d’une occasion pour rencontrer ses Membres d’honneur et ses sociétaires les plus illustres, au cœur d’une initiative qui place les étudiants sur le devant de la scène. La Fête de la lecture 2019, organisée à l’Université de Macerata, a pour invité d’honneur Carminella Biondi, professeur émérite de l’Université de Bologne, internationalement reconnue pour ses études sur la pensée antiesclavagiste.
Nom du contact: 
Ilaria Vitali
Courriel du contact: 
ilaria.vitali@unimc.it
Adresse postale: 
Auditorium Unimc - Via Padre Matteo Ricci 2 - Macerata
Suggéré par: 
Ilaria Vitali
Courriel: 
ilaria.vitali@unimc.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
07/05/2019
Date de fin de l'événement: 
07/05/2019
Ville de l'événement: 
Macerata
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
pensée antiesclavagiste; traite négrière; francophonie
Site web de référence: 
https://www.francesisti.it/node/4960
http://studiumanistici.unimc.it/it/site-news/eventi/2019/fete-de-la-lecture-2019

Conferenza sull’opera di Jean-Philippe Toussaint

Résumé de l'annonce: 
Con Jean-Philippe Toussaint e Maria Giovanna Petrillo, Professoressa associata di Letteratura francese presso l'Università degli Studi di Napoli "Parthenope".
Conferenza sull'opera di Jean-Philippe Toussaint, organizzata da Laurent Burin des Roziers, Console generale di Francia a Napoli e Direttore dell’Institut français di Napoli, alla quale parteciperanno Jean-Philippe Toussaint, scrittore, regista ed artista belga, e Maria Giovanna Petrillo, Professoressa associata di Letteratura francese presso l'Università degli Studi di Napoli "Parthenope".
Nom du contact: 
Teresa Camerlingo
Courriel du contact: 
mediateca-napoli@institutfrancais.it
Adresse postale: 
Via Francesco Crispi, 86
Suggéré par: 
Maria Giovanna Petrillo
Courriel: 
magi.petrillo@uniparthenope.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
09/04/2019
Date de fin de l'événement: 
09/04/2019
Ville de l'événement: 
Naples
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
littérature, roman, Jean-Philippe Toussaint
Site web de référence: 
https://www.institutfrancais.it/napoli

Bourses Gerda Henkel

Résumé de l'annonce: 
Le Centre de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre attribue chaque année des bourses à des étudiants de thèse (Phd), chercheurs français ou étrangers de toutes les disciplines.
Bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre Le Centre de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre avec le soutien de la Fondation Gerda Henkel et du Conseil départemental de la Somme attribue chaque année des bourses (non renouvelables) à des étudiants de thèse (Phd), chercheurs français ou étrangers de toutes les disciplines, réalisant leurs recherches sur les causes, le déroulement ou les conséquences de la Première Guerre mondiale. Poser sa candidature La bourse sera décernée, pour une seule année, à un candidat dont la recherche est susceptible de contribuer à sa carrière. Pour les bourses de la Fondation Henkel, les candidats devront être âgés de 35 ans maximum au moment de la demande de bourse. Pour poser sa candidature, il faut nous faire parvenir, pour le 26 février , un dossier de 20 pages maximum (les deux langues de travail sont le français ou l’anglais) en 5 exemplaires ainsi qu’une version électronique (c.fontaine@historial.org) composé des éléments suivants : * un C.V (en indiquant la date de naissance); * une lettre de motivation ; * une lettre du directeur de recherche ; * une bibliographie raisonnée ; * une analyse des sources ; * un résumé de la problématique ; * le plan du travail. Ce dossier de candidature est à faire parvenir à : Madame Fontaine Caroline, Centre de Recherche, Historial de la Grande Guerre Château de Péronne BP 20063 80201 Péronne cedex Pour tout renseignement n’hésitez pas à nous contacter : c.fontaine@historial.org
Nom du contact: 
Caroline Fontaine
Courriel du contact: 
c.fontaine@historial.org
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/02/2019
Ville de l'événement: 
Péronne
Type d'événement: 
Bourses, prix, emplois
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
grande guerre

Langues parlées, langues chantées

Langues et chansons dans l'espace méditerranéen

Résumé de l'annonce: 
Journée d'études franco-italienne consacrée à la question des langues dans le genre de la chanson.
Champ de recherche par définition intermédial et transnational, la recherche sur la chanson traite en permanence de la question de la langue, bien que peu d’études y soient spécialement consacrées. De fait, le choix d’une langue chantée n’est jamais anodin : combat entre le latin et la langue vernaculaire dans la musique ancienne, ou affirmation identitaire régionale pour la chanson populaire, la langue porte en elle aspirations et traces des luttes. Il faudrait s’interroger sur les choix faits par les auteurs d’un dialecte particulier : au-delà de toute revendication, c’est parfois davantage le choix de la langue la plus proche, la plus courante qui s’impose aux artistes. En ce sens, la chanson apparaît comme un genre musical à part, dans la continuité de la parole quotidienne. En outre, la chanson ancienne et la chanson populaires ont comme autre similitude une circulation rapide à l’échelle européenne, qui met en jeu également la question de la traduction. La langue joue enfin un rôle essentiel dans les frontières mêmes que l’on a placées, à partir de l’ère baroque, entre musique savante et musique populaire ; la question de l’appartenance de telle ou telle forme de chanson à des champs plus ou moins légitimés de la culture pose évidemment de nombreuses questions et devra être au cœur des questionnements. La journée d’étude s’inscrit dans le programme du festival "La Voce e il tempo", consacré cette saison au thèmes des "langages", en collaboration avec Vera Marenco et Paola Cialdella; elle est financée par la bourse Cassini Senior de l'Institut français en Italie.
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institufrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
08/02/2019
Ville de l'événement: 
Gênes
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
chanson, langues, musique
Site web de référence: 
https://argec.hypotheses.org/1866

Civiltà letteraria dell'Otto-Novecento tra Italia ed Europa

Ateneo di Salò onlus

Résumé de l'annonce: 
Scuola estiva promossa dalla Fondazione Il Vittoriale degli Italiani (via Vittoriale, Gardone Riviera).
Scuola Estiva "Civiltà letteraria dell'Otto-Novecento tra Italia ed Europa" Si invia, per conoscenza e per cortese divulgazione, il programma della Scuola estiva, dal titolo Civiltà letteraria dell'Otto-Novecento tra Italia ed Europa, promossa dalla Fondazione Il Vittoriale degli Italiani (via Vittoriale, Gardone Riviera) che si terrà dal 3 al 9 giugno 2019. La scuola propone lezioni, conferenze, seminari, dibattiti tenuti da docenti che garantiscono l'alta qualificazione dei corsi. le lezioni sono affiancate da attività integrative come le relazioni tenute dai corsisti, le visite guidate negli archivi del Vittoriale e le visite in luoghi turistico-culturali della zona. La Segreteria operativa è presso l'Ateneo di Salò (Palazzo della Cultura, via Leonesio 4, Salò) dove possono essere richieste tutte le informazioni utili (iscrizioni, prenotazioni alberghiere, organizzazione escursioni): e-mail: ateneodisalo@gmail.com; tel. +39 0365 22361 - +39 331 9416089
Nom du contact: 
Ateneo di Salò
Courriel du contact: 
ateneodisalo@gmail.com
Adresse postale: 
Palazzo della Cultura, via Leonesio 4, Salò
Suggéré par: 
Marie Gaboriaud
Courriel: 
marie.gaboriaud@institufrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
03/06/2019
Date de fin de l'événement: 
09/06/2019
Ville de l'événement: 
Gardone Riviera
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Europa, Europe
Site web de référence: 
http://www.ateneodisalo.com/attivita/scuola-estiva-civilta-letterario-dell-otto-novecento-tra-italia-ed-europa-2019-06-03

Brigitte Diaz, « Un beau rêve de république fraternelle… »

- George Sand et la Jeune Italie : du mythe romantique à l’engagement politique.

Résumé de l'annonce: 
Seminario dottorale : Coinvolgersi nella Storia dell’altro : forme letterarie e pratiche militanti dell’implicazione (Francia e Italia, XIX-XX sec.)
Brigitte Diaz (Université de Caen Normandie) :« Un beau rêve de république fraternelle… » - George Sand et la Jeune Italie : du mythe romantique à l’engagement politique. Seminario dottorale interdisciplinare (letteratura e storia) Dottorato di studi letterari, linguistici e storici (Dipartimento di Studi Umanistici) dell'Università di Salerno, dedicato a " Coinvolgersi nella Storia dell’altro : forme letterarie e pratiche militanti dell’implicazione (Francia e Italia, XIX-XX sec.)" Le 10 décembre 1842, Mazzini écrit de Londres une lettre à George Sand où il lui adresse cette requête émanant de jeunes compatriotes : «Bien des fois des jeunes Italiens de passage à Londres venant me voir, m’on dit : Êtes-vous en relation avec Madame Sand? Pourquoi n’écrirait-elle pas une Italie souterraine qui serait non l’épitaphe de la vieille et réactionnaire Italie telle que Didier nous l’a faite, mais l’hymne de la nouvelle, l’hymne du rajeunissement?» Il s’agira de revenir sur le débat qui s’instaure dans les années 1840 entre George Sand et Giuseppe Mazzini, en s’interrogeant sur la façon dont la romancière a répondu à cette demande d’engagement pour la cause de la jeune Italie. Università di Salerno - Dipartimento di Studi Umanistici Biblioteca di Studi Linguistici e Letterari - Edificio D3 V. Giovanni Paolo II, 132 - Fisciano (SA)
Nom du contact: 
Agnese Silvestri
Courriel du contact: 
asilvestri@unisa.it
Adresse postale: 
V. Giovanni Paolo II, 132 - Fisciano (SA)
Suggéré par: 
Agnese Silvestri
Courriel: 
asilvestri@unisa.it
agnese_silvestri@yahoo.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
29/11/2018
Ville de l'événement: 
Fisciano
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
George Sand - Giuseppe Mazzini - engagement de l'écrivain
Site web de référence: 
http://www.dipsumdolls.it/fr/

Pages

S'abonner à RSS - Études historiques