Vous êtes ici

Histoire et géographie

L’interculturel. Quels défis et problématiques aux niveaux européen et international?

Résumé de l'annonce: 
Le 18 mai 2017, au Département de Sciences de la Formarion de l’Université Roma Tre aura lieu la conférence internationale “L’interculturel. Quels défis et problématiques aux niveaux européen et international?”, première de trois journées de réflexion sur cette thématique organisées par l’Université Roma Tre et l’ISFEC d’Aquitaine (responsabilité scientifique de Marina Geat et Viviane Devriésère).
Ce colloque propose une réflexion partagée sur la thématique de l’interculturel, sur les formes différentes de ce phénomène, sur les stratégies éducatives utiles afin que les problèmes posés par la diversité deviennent des opportunités, des occasions d’ouverture et d’enrichissement réciproques. Des chercheurs appartenant à des contextes géographiques et disciplinaires différents proposent leurs points de vue, afin d’approfondir les enjeux que la dimension interculturelle pose aujourd’hui au monde de l’éducation. Le  Département de Sciences de la Formation de l’Université Roma Tre, qui accueille la première de trois journées consacrées à ce sujet (les autres seront à l’ISFEC d’Aquitaine le 18/19 octobre 2017), pose depuis toujours cette thématique au centre de sa recherche et de son action éducative, en conjuguant la confrontation internationale avec la connaissance active de son propre territoire.
Nom du contact: 
Marina Geat
Courriel du contact: 
marina.geat@uniroma3.it
Adresse postale: 
Università Roma Tre, Dip. Scienze della Formazione, via Milazzo 11/B, 00185 ROMA
Suggéré par: 
Marina Geat
Courriel: 
marina.geat@uniroma3.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/05/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
interculturel

Tra Francia e Italia verso l’Europa: mediazioni linguistiche e culturali fra Settecento e Ottocento

Résumé de l'annonce: 
Il Convegno si propone di studiare i rapporti culturali, linguistici e letterari tra Francia e Italia tra i secoli XVIII e XIX nell'ambito della più ampia circolazione intellettuale e di pensiero nell'Europa dell'epoca.
Convegno internazionale Tra Francia e Italia verso l’Europa: mediazioni linguistiche e culturali fra Settecento e Ottocento Università degli Studi di Padova, 23-24 marzo 2017 Sala delle Edicole Piazza Capitaniato, 3   Giovedì 23 marzo 15.00 Saluti delle autorità Presiede Guido Baldassarri (Università di Padova) Enzo Neppi (Université Grenoble Alpes), Corinne ou l’Italie di Madame de Staël: il dramma dell’incontro amoroso e culturale fra “nazioni” diverse nell’Europa del primo Ottocento Elisabetta Selmi (Università di Padova), Sulla poetica teatrale di Pier Jacopo Martello e il dialogo con i francesi   Presiede Raffaella Bertazzoli (Università di Verona) Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne), Paolo Rolli et Voltaire: modèles littéraires et contestation critique Francesca Bianco (Università di Padova), La mediazione di Pierre Le Tourneur nelle prime traduzioni di Shakespeare (Giustina Renier Michiel e Michele Leoni)   Venerdì 24 marzo 9.00 Presiede Adone Brandalise (Università di Padova) Sophie Guermès (Université de Bretagne Occidentale), Charles Didier, passeur culturel entre France et Italie à l’époque romantique Gianfelice Peron (Università di Padova), “Stile impero” e traduzioni trobadoriche in Francia e Italia fra Sette e Ottocento   Presiede Dan Octavian Cepraga (Università di Padova) Carolina Patierno (Université Paris-Sorbonne/Università di Padova), Fra antichi e moderni.  Médée et Jason di J.-B. de Milcent per M. de Fontenelle (1813) Francesca Favaro (Università di Padova), Il canto (e la leggenda) di Saffo tra Italia e Francia, a fine Settecento: dalla Faoniadedi Imperiali a Les Hymnesdi Grainville   Venerdì 24 marzo 14.30 Presiede Corrado Viola (Università di Verona) Valentina Gallo (Università di Padova), «Donnez-moi tous les détails qui concernent le pays que vous habitez: il est mien par là». Carteggi italo-francesi tra il 1789 e il 1814 Marika Piva (Università di Padova),Il Signor di Chateaubriand voltato in italiano. Mediazioni ottocentesche   Presiede Snežana Milinković (Univerzitet u Beogradu) Attilio Motta (Università di Padova), Traduzioni e riscritture: come lavorava Nievo Tobia Zanon (Università di Padova), Tra Guernesey e Mentana. Primi sondaggi sulla ricezione di Hugo in Italia Chiusura dei lavori   Con il Patrocinio della Società Italiana di Studi sul Secolo Diciottesimo (SISSD)   Comitato scientifico: Guido Baldassarri Anna Bettoni Francesca Bianco Jean-Louis Pierre Haquette Marika Piva Elisabetta Selmi Tobia Zanon
Nom du contact: 
Tobia Zanon
Courriel du contact: 
tobia[point]zanon[at]unipd[point]it
Adresse postale: 
Università di Padova, Dipartimento di Studi Linguistici e Letterari (DiSLL), Piazzetta Folena 1, 35137 Padova
Suggéré par: 
Tobia Zanon
Courriel: 
tobia[point]zanon[at]unipd[point]it
Date de début ou date limite de l'événement: 
23/03/2017
Date de fin de l'événement: 
24/03/2017
Ville de l'événement: 
Padova (35100)
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Francia, Italia, mediazione

À corps perdu. Limiti, costruzioni, intensità del corpo

Résumé de l'annonce: 
The body has been the object of manifold re-definitions, and yet it remains an undiscovered territory, bordering on the uncanny. It is a nomadic entity, a witness of history, of stasis and movement. While various forms of knowledge can but asymptotically touch the body, art gives a kaleidoscopic representation of it. Existence seems to be the only common ground of this whirlwind of art, science and philosophy. Indeed, for all human beings, to exist means, more than anything, to adhere to the body that we are. The body turns into the precondition not only of every gesture, but also of every thought. And yet it seems absurd to reduce existence to its biological dimension only. Whereas grasping the irreducible complexity of the body is at the core of the scientific project, voicing it is the ill-concealed destiny of literature. If, according to Nietzsche, “only that which has no history can be defined”, we face here an irreducible complexity that escapes the realm of words, an elusive swerve that is nonetheless intimately tied to life. This conference aims at theoretically thinking the multi-faceted core of being in the world, the body.
“Nous habitons notre corps bien avant de le penser” (Albert Camus) Oggetto di molteplici ridefinizioni, al limite del perturbante, il corpo resta, tuttavia, territorio dell’ignoto. Entità senza fissa dimora, testimone della storia, della stasi quanto del movimento, esso è toccato solo asintoticamente dalle varie forme del sapere ed è protagonista di una caleidoscopica rappresentazione artistica. Termine comune di questa ridda di arte, scienza e filosofia sembra essere l’esistenza. Esistere per l’essere umano significa, prima di tutto, aderire a un corpo che si è, e che diventa la condizione non solo di ogni gesto, ma anche di ogni pensiero. D’altro canto, pare assurdo ridurre l’esistenza alla mera dimensione biologica. Afferrare l’irriducibile complessità del corpo è piuttosto il tentativo inesausto di ogni scienza, l’incombenza di dirlo, il destino malcelato della letteratura. Se, come affermava Nietzsche, definibile è solo ciò che non ha storia, pensare il corpo ci mette di fronte a un irriducibile che sfugge al dominio della parola, a uno scarto inafferrabile, che, tuttavia, è intimamente legato alla vita. Scopo del presente Convegno è quindi quello di indagare la corporeità, declinata teoreticamente come il nucleo dell’esserci al mondo. Possibili ma non uniche declinazioni: Alterazioni del corpo Il corpo come malattia Il corpo come trauma Il corpo come sofferenza Il corpo in frammenti Trasformazioni del corpo Le stagioni del corpo: dall’infanzia alla vecchiaia Gravidanza, maternità, aborto Il suicidio e l’eutanasia Il corpo morto La maschera, il doppio Obesità, anoressia Il corpo come altro da sé Limiti del corpo Io vs corpo Il corpo come prigione Il corpo dell’Altro Cyborg Corpo e sessualità L’appagamento sessuale La dipendenza sessuale Il transessualismo, l’intersessualità L’orientamento sessuale Il sadomasochismo Corpo e cultura Religione Riti di passaggio Riti funebri Reincarnazione Antropomorfismo, zoomorfismo Il corpo come atto politico I diritti del corpo Il commercio del corpo Corpo e arte Body art Performance art Corpo reale e corpo virtuale Abstracts: Le proposte, in lingua inglese o italiana, non dovranno superare le 250 parole e dovranno essere inviate entro il 30 aprile 2017, insieme ad una breve biografia dell’autore (100 parole) all’indirizzo: convegnocorpo@gmail.com. Il tempo previsto per ogni comunicazione è di 20 minuti, seguiti da discussione. Comitato scientifico e organizzativo: Giulia Angonese, Francesca Dainese, Andrea Nicolini, Carlo Vareschi Indirizzo: Università degli Studi di Verona, Via San Francesco 22, 37129, Verona, Italia.
Courriel du contact: 
convegnocorpo[at]gmail[point]com
Suggéré par: 
Francesca Dainese
Courriel: 
convegnocorpo[at]gmail[point]com
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2017
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
corps, corporéité, identité

La production artisanale du bois dans l'Egypte ancienne: horizons sociaux, culturels et matériels

Résumé de l'annonce: 
Cette journée d'étude italo-française se déroulera à Pise.
Introducono: - Prof. G. Salmeri (coordinatore del Dottorato in Storia, Pisa), - Prof. M. Betrò (ordinario di Egittologia, Pisa).   Le bois en Égypte ancienne : production, enjeux stratégiques et aménagement du territoire. - Dr. J.C. Moreno Garcia   Production et utilisation du mobilier funéraire en bois en Moyenne Égypte : l'atelier de Meir au début du Moyen Empire. - Dr. G. Eschenbrenner-Diemer   Le bois à travers la collection du département des antiquités égyptiennes du Musée du Louvre. Techniques d'identification du bois et résultats obtenus sur la collection du Nouvel Empire. Dr. V. Asensi Amorós Quelques cas concrets du département selon la mise en oeuvre du bois : assemblages, placages, imitations. Dr. P. Rigault   Lieu: Aula Seminari (III piano) Complesso ex-Salesiani Via dei Mille,19 Pisa
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
09/03/2017
Ville de l'événement: 
Pisa
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Egypte, bois, production

Judéités sans judaïsme après la Catastrophe L'identità ebraica dopo Auschwitz

Résumé de l'annonce: 
Le génocide change toute façon de se dire juif en littérature. Après Auschwitz, l’expression de la judéité doit faire face à un vide de sens, à une parole apparemment impossible. Notre rencontre permettra de confronter les œuvres de plusieurs écrivains d’origine juive, autour de leurs interrogations identitaires : il sera question d’évoquer des auteurs français et italiens, de la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, qui font du vide et de l’absence le fondement de leurs recherches tant thématiques que formelles.
Judéités sans judaïsme après la catastrophe. L’identità ebraica dopo Auschwitz.   A poca distanza dalle celebrazioni per la Giornata della Memoria, si terrà la Giornata di Studi “Judéités sans Judaïsme après la Catastrophe”, volta a esplorare le differenti declinazioni dell’identità ebraica nelle scritture del dopo-Shoah. La Giornata di Studi avrà luogo giovedì 2 febbraio, con inizio previsto alle ore 9:00, nell’aula seminari del terzo piano del Palazzo di Lettere, presso l’Università degli Studi di Verona, in Via San Francesco 22. Il progetto scientifico dell’evento è stato curato dalla Dottoressa Francesca Dainese, dalla Dottoressa Elena Quaglia e dalla Professoressa Rosanna Gorris Camos. L’evento è organizzato dalla Scuola di Dottorato in Scienze Umanistiche, diretta dal Professor Arnaldo Soldani e dal Corso di Dottorato in Lingue, Letterature e Culture Straniere Moderne, diretto dalla Professoressa Rosanna Gorris Camos. Nel corso della Giornata di Studi “Judéités san Judaïsme après la Catastrophe” si intende approfondire la costruzione di un’identità ebraica post-genocidaria, al di là della dimensione religiosa. Numerosi specialisti di fama internazionale esploreranno le vie attraverso le quali diversi autori, dal dopoguerra a oggi, hanno fatto risuonare degli interrogativi riguardanti la loro ebraicità. Maxime Decout (Université de Lille 3) parlerà dell’opera di Edmond Jabès, che ha ripreso la Scrittura biblica per mettere in scena l’esilio e l’erranza ebraica. Bruno Blanckeman (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) interverrà sul premio Nobel Patrick Modiano e sulla cantante Barbara: entrambi, in maniera diversa, hanno dato voce alla propria identità ebraica. Si esplorerà anche il genere teatrale, con gli interventi di Agnese Silvestri (Università di Salerno) su René Kalisky e di Jean-Paul Dufiet (Università di Trento) su Jean-Paul Grumberg. Nelly Wolf (Université de Lille 3) presenterà l’opera di Serge Doubrovsky, inventore della forma dell’autofiction, ma anche bambino sfuggito alla deportazione. Infine, avremo l’onore di ascoltare Alberto Cavaglion (Università di Firenze), specialista di Primo Levi, intervenire sull’opera del grande scrittore della Shoah, a Trent’anni dalla sua scomparsa. Gli interventi dei relatori saranno seguiti da una presentazione delle ricerche dottorali in corso presso l’Università di Verona: la dottoressa Francesca Dainese e la dottoressa Elena Quaglia potranno così mostrare i risultati dei loro studi rispettivamente su Georges Perec e Marc Weitzmann.  Per saperne di più: http://www.dlls.univr.it/?ent=iniziativa&convegno=1&id=6948
Nom du contact: 
Francesca Dainese
Courriel du contact: 
francesca[point]dainese[at]univr[point]it
Adresse postale: 
Via san Francesco 22, 37129 Verona
Suggéré par: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel: 
rosanna.gorris@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
02/02/2017
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
judaïsme

L'Italie pour bagage. Migration, circulations et Italianité (XIXe-XXIe) siècle

Résumé de l'annonce: 
L’émigration italienne à travers le monde depuis la fin du XIXe siècle constitue l’un des plus importants mouvements migratoires de l’histoire contemporaine. 26 millions d’Italiens ont quitté la Péninsule des années 1860 aux années 1960. Plus récemment, depuis le début des années 2000, une « nouvelle vague migratoire » d’Italiens plus qualifiés est apparue. Tant en Italie que dans les pays d’accueil, cette migration a donné lieu à une historiographie foisonnante et récemment renouvelée par les approches circulatoires ou transnationales. Ce colloque international et interdisciplinaire entend poursuivre la réflexion et les échanges en portant attention à l’articulation entre la circulation des Italiens dans le monde et leur rapport à l’Italie dans une perspective plus culturelle que politique.
Argumentaire L’émigration italienne à travers le monde depuis la fin du XIXe siècle constitue l’un des plus importants mouvements migratoires de l’histoire contemporaine. 26 millions d’Italiens ont quitté la Péninsule des années 1860 aux années 1960. Plus récemment, depuis le début des années 2000,  une « nouvelle vague migratoire » d’Italiens plus qualifiés est apparue. Tant en Italie que dans les pays d’accueil, cette migration a donné lieu à une historiographie foisonnante principalement portée sur les conditions de départ et d’accueil comme en témoigne les deux volumes (Partenza et Arrivi) de l’importante Storia dell’emigrazione italiana (Bevilacqua, De Clementi, Franzina, 2002). L’action de l’État italien envers ses « colonies » à l’étranger (Choate, 2008) mais aussi les effets socio-économiques de l’émigration sur les territoires d’origine (Douki, 1996) ont été notamment examinés. L’immigration a souvent été abordée dans une perspective de distinction continentale, entre Europe et Amériques notamment, et nationales. L’attention s’est focalisée sur les modalités d’intégration, parfois dans une dimension comparative, entre New York et Buenos Aires (Baily, 1999) ou entre Paris et New York (Rainhorn, 2005). Les études sur les Littles Italies, étendues au-delà du seul cas américain (Blanc-Chaléard, Bechelloni, Deschamps, Dreyfus, Vial 2007), ont mis l’accent sur la dimension territoriale et sociale permettant notamment d’appréhender des « chaînes migratoires » (MacDonald 1964) fondées sur le double localisme. L’émigration italienne conduit en effet nécessairement à articuler le local, le régional et le national (Franzina, 2014). Les approches diasporiques (Ramirez, Pozzetta 1992 ; Tomasi 1994 ; Gabaccia 2000) et transnationales (Tirabassi 2005, Waldinger 2006), de même que les travaux sur les retours (Wyman 1996) ont contribué au renouvellement des études en invitant au dépassement du couple émigration/immigration pour favoriser une approche plus globale, hier comme aujourd’hui, attentive à l’ensemble de l’ « espace migratoire » (Simon 2008) ou du « territoire circulatoire » (Tarrius 1994), que vient entériner le volume Migrazioni de la Storia d’Italia (Corti, Sanfilippo 2009). Cette nouvelle approche transnationale et globale des migrations invite ainsi à interroger le paradigme de l’intégration. L’historiographie nord-américaine, influencée par le courant des ethnic studies, s’est efforcée de le dépasser en distinguant l’identité politique de l’identité culturelle, sans pour autant les opposer. Plus généralement le maintien et même le développement de nouvelles formes d’Italianità, conçue de la manière la plus générique comme une manière « d’être ou de sentir italien » (Enciclopedia Treccani), ont été mis en exergue et discuté dans les sciences sociales. Dans le prolongement de ces travaux, il apparaît utile de poursuivre la réflexion et les échanges en portant attention à l’articulation entre la circulation des Italiens dans le monde et leur rapport à l’Italie dans une perspective plus culturelle que politique.  Dans le cadre de l’exposition Ciao Italia ! organisée au Musée national de l’immigration à Paris le colloque international « L’Italie pour bagage. Migration, circulations et italianité XIXe-XXIe siècles » entend réunir des chercheurs issus de différentes disciplines. Le questionnement portera d’une part sur le maintien, la transformation ou l’affirmation d’une culture italienne dans le processus migratoire ou après celui-ci. La réflexion se positionnera donc par-delà l’intégration ou le settlement, phénomènes qu’il ne s’agira pas de nier mais d’examiner sous un autre angle. En d’autres termes il s’agira d’essayer de comprendre ce que la migration fait à l’italianité : que reste-t-il de la culture, des pratiques, de l’identité (ou des identités) italienne pendant ou au terme voyage ? Les allers-retours, les liens de toute nature, matériels ou culturels, avec la famille ou le pays d’origine viennent-ils maintenir, transformer ou renforcer cette part de l’identité des migrants ? A travers quelles institutions, quelles structures sociales, grâce à quels supports ces liens se construisent-ils ? Comment se transmettent-ils et évoluent-ils dans le temps ? D’autre part, et inversement, il s’agira de s’interroger sur la façon dont la migration interroge l’italianité en Italie : en quoi les comportements des migrants influencent-ils l’histoire nationale italienne, en particulier la construction et la nature d’une citoyenneté dans laquelle il conviendra d’interroger le rôle éventuel du localisme renforcé par les liens entretenus avec les Italiens de l’étranger. Ici aussi la question des vecteurs et des moyens rendant possible ce jeu de miroir entre les Italiens de l’étranger et l’histoire de leur pays d’origine sera posée.  En réunissant dans une même interrogation l’étude des Italiens et des Italiennes, de leurs pratiques et de leurs cultures en Italie et dans leurs destinations d’adoption à l’époque contemporaine et des différences de parcours migratoires des hommes et des femmes, ce colloque entend renforcer une histoire globale et culturelle des migrations italiennes. On s’efforcera, ce faisant, de souligner ses spécificités, ou au contraire ses similitudes, par rapport à d’autres migrations.  Axes thématiques Les communications proposées devront s’inscrire dans cette problématique générale et plus spécifiquement dans l’une des thématiques suivantes : Voyage (s) : on interrogera ici la complexité des voyages des Italiens (allers et retours, voyages multiples, migrations par étape), mais aussi l’entre-deux voyages (attente, transit). On privilégiera une réflexion sur les liens entre la forme, la durée, le rythme du voyage et la question de l’italianité (réseaux, chaînes migratoires, mobilisation de ressources diverses en cas de difficulté) Bagage (s) : on privilégiera ici une approche matérielle de l’examen du ou des bagages des Italiens, bien que la dimension métaphorique du bagage – ce que l’on emporte avec soi – ne soit pas exclue. On s’interrogera sur le choix des objets ou éléments transportés ; sur les périls liés au transport, au vol ou à la perte des bagages ; ou encore sur l’absence de bagages. Papier (s) : papiers d’identités, lettres, archives familiales, presse, récits autobiographiques, argent… le papier ou les papiers sont ici le cœur de l’interrogation en tant que liens entre les migrants et leurs familles, entre migrants à l’étranger, ou en tant que témoignages de la migration à l’intention des générations suivantes. Mots : dans le même esprit que pour le(s) papier(s) il s’agira à travers une réflexion sur la langue italienne, d’identifier et d’examiner un support de l’italianité. On portera une attention spécifique à la langue, à son évolution, à sa perte en une ou plusieurs générations, ou au contraire aux efforts déployés pour la maintenir. La chanson et la littérature, prenant ou non la migration comme sujet, seront considérées comme des manifestations de la culture italienne contribuant au déploiement d’une culture globale au-delà des frontières nationales. Geste (s) : le questionnement portera sur les pratiques culturelles relevant de transferts ou d’échanges, d’influences mutuelles, entre la culture d’origine des migrants et celle des sociétés d’accueil. Des exemples pourront être développés pour des domaines aussi divers que l’agriculture, le sport, la religion, la cuisine, les techniques professionnelles, etc. Institutions : on s’attachera spécifiquement à interroger le rôle des institutions dans la fabrication, le maintien ou le renforcement d’une italianité dans la migration. Les rôles des consulats, de l’Eglise, d’associations pourront faire l’objet d’une attention spécifique.  Temporalités : des années 1870 à aujourd’hui, la migration italienne a considérablement évolué dans ses rythmes, dans ses destinations, dans ses modalités. Dans quelle mesure ce que l’on appelle italianité s’est-elle transformée au cours de la période ? Certaines périodes politiques (Risorgimento, fascisme, années de plomb, Italie Berlusconienne, etc.) ont-elles joué un rôle particulier en la matière ? La mémoire de la migration italienne contribue-t-elle aujourd’hui à créer une forme d’italianité spécifique et si oui laquelle ? Comment l’italianité est-elle transmise au sein d’une famille, que celle-ci soit restée unie ou au contraire ait été désunie par le processus migratoire ? Quel est le rôle du genre dans cette transmission ou dans cette non-transmission ? Modalités pratiques d'envoi des propositions  Les propositions de communication d’un maximum de 1500 signes (espaces compris) sont à envoyer à recherche.immigration@palais-portedoree.fr le 20 décembre 2016 au plus tard, accompagnées d’un court CV présentant leur auteur. Les communication d’une durée maximale de 20 minutes pourront se faire en français, en anglais ou en italien. Comité d’organisation Marianne AMAR :  responsable du département de recherche du Musée National de l’Histoire de l’Immigration (Paris) Manuela MARTINI :  professeur des universités (Lyon II),  LARHRA. Stéphane MOURLANE :  maître de conférences à Aix-Marseille Université,  TELEMME.  Dominique PAÏNI : titulaire de la chaire d’histoire du cinéma à l’Ecole du Louvre, commissaire d’expositions. Céline REGNARD :  maître de conférences à Aix-Marseille Université, IUF, TELEMME.   Comité scientifique Marc Lazar (CHSP, Sciences Po, Paris, France)  Matteo Sanfilippo (Università della Tuscia, Viterbo Italy); Catherine Brice (CRHEC, Université Paris Est-IUF, France); Donatella Strangio (Università La Sapienza, Roma, Italy);  Camille Schmoll (Université Paris Diderot, IUF, France);  Michele Colucci (ISSM-CNR, Italy);  Loretta Baldassar (University of Western Australia, Perth, Australia);  Joao Fabio Bertonha (Associate Professor at the Department of History, State University of Maringá, Brazil.);  Donna Gabaccia (University of Toronto, Canada);  Joseph Sciorra (City University of New York, New York, USA);   Fabrice Jesné (Ecole Française de Rome). Lieux Musée National de l'Histoire de l'Immigration/ Institut Culturel Italien  Paris, France (75) Contacts Céline Regnard courriel : celine [dot] regnard [at] univ-amu [dot] fr Stéphane Mourlane courriel : stephane [dot] mourlane [at] univ-amu [dot] fr Manuela Martini courriel : manuela [dot] martini3 [at] gmail [dot] com
Nom du contact: 
Céline Regnard
Courriel du contact: 
celine [dot] regnard [at] univ-amu [dot] fr
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
20/12/2016
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Italie, immigration, identité

La città a fumetti. Architettura e rappresentazione urbana nel racconto per immagini

Résumé de l'annonce: 
Questa giornata di studi si svolgerà il 25 novembre 2016, ore 9.00 - 14.00, in Aula Magna, Accademia delle Belle Arti di Bologna, Via delle Belle Arti, 54.
Programma ore 9.00 Saluti e apertura dei lavori Anna Soncini - Università di Bologna Enrico Fornaroli - Accademia delle Belle Arti di Bologna ore 9.15 La metropoli e il fumetto Stefano Ascari - Università di Bologna ore 9.45 Fantascienza e critica sociale: il lato oscuro delle città del futuro Alain Musset - EHESS, Parigi ore 10.15 Città come enigma Paolo Bacilieri conversa con Andrea Borsari - Università di Bologna ore 11.00 Attraversare Parigi Gilles Tévessin conversa con Alain Musset - EHESS, Parigi ore 11.45 Il fascino indiscreto della modernità Manuele Fior conversa con Giovanni Leoni - Università di Bologna ore 12.30 Il fumetto e il paesaggio urbano oggi: una sintesi della mattina Alberto Sebastiani - Università di Bologna   Organizzato dal Dottorato di Ricerca in Architettura dell’Università di Bologna con il Dipartimento di Lingue, Letterature e Culture Moderne dell’Università di Bologna, l’Accademia delle Belle Arti di Bologna e BilBOlbul. Festival internazionale di fumetto. Con la collaborazione di Institut Français Italia e Alliance Française – Bologna. Questo progetto beneficia del Label dell’Università Italo Francese. 
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancymurzilli@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/11/2016
Ville de l'événement: 
Bologna
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
città, rappresentazione, fumetti

Un italien au gouvernement ? La France mazarine

Résumé de l'annonce: 
Cycle « Mazarin et l’Italie", par Olivier Poncet, professeur à l’École Nationale des Chartes à Paris, les 28/9, 20/10, 14/12 2016 et 17/1 2017.
De Jules Mazarin (1602-1661) ses contemporains ont tout dit, sur le ton de l’emphase et de l’admiration aussi bien que sur le mode de la détestation et de la moquerie. Questionner les liens de Mazarin avec l’Italie permet de mieux comprendre l’homme, ils relativisent le mécène, ils magnifient le gouvernant, ils expliquent le chrétien. Au-delà ils constituent l’expression renouvelée d’un intense dialogue politique presque biséculaire entretenu par la France et les Français avec l’Italie dont le ministériat de Mazarin semble constituer le chant du cygne à l’âge moderne. Pour le chasser du pouvoir, la Fronde reprocha violemment à Mazarin, principal ministre, ses origines italiennes. Ces sentiments xénophobes étaient d’autant plus étonnant que la société française, y compris ses souverains, étaient fortement italianisés depuis le XVIe siècle. Mazarin dissimula d’autant moins son amour de l’Italie qui demeurait sans conteste sa patrie qu’il revendiquait par ailleurs sans réserve sa qualité de sujet du roi de France. Dans son nouveau pays d’adoption il put ainsi se faire le promoteur d’une culture dont il était un fin connaisseur et dont il ne craignait pas de soutenir les aspects artistiques les plus novateurs. Olivier Poncet est professeur à l’École Nationale des Chartes où il enseigne l’histoire des institutions et des archives à l’époque moderne. Auteur d’une thèse de doctorat sur les relations entre Rome et la France de 1595 à 1661, il étudie l’histoire politique et sociale de la France et de la papauté à l’époque moderne et s’intéresse tout particulièrement à l’histoire de l’écrit dans l’Occident de cette période.  Pour en savoir plus: programme
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
28/09/2016
Date de fin de l'événement: 
17/01/2017
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Mazarin, France, Italie

Estetica del paesaggio e design dell'ambiente - Un dialogo tra filosofia e archittetura

Résumé de l'annonce: 
Il seminario intende interrogarsi sul paesaggio come ambiente naturale e storico insieme, soggetto di visione e costruzione da parte del progettista, del designer, dell’artista e del filosofo che contribuiscono a ripensarne e ridisegnarne le forme possibili di esperienza ordinaria.
Il seminario intende interrogarsi sul paesaggio come ambiente naturale e storico insieme, soggetto di visione e costruzione da parte del progettista, del designer, dell’artista e del filosofo che contribuiscono a ripensarne e ridisegnarne le forme possibili di esperienza ordinaria. L’incontro rientra in un ciclo dal titolo Prospettive urbane: immagine e critica organizzato dal Dottorato di Ricerca del Dipartimento di Architettura in collaborazione con Institut Français Italia e curato da Andrea Borsari, Giovanni Leoni e Benoît Tadié, con la collaborazione di Matteo Cassani Simonetti e Romain Jalabert. L’incontro fa anche parte – dal lato bolognese – della serie di Dialoghi di architettura e filosofia che il Dottorato organizza con il Collège International de Philosophie di Parigi.
Suggéré par: 
Romain Jalabert
Courriel: 
romain.jalabert@unibo.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/10/2016
Ville de l'événement: 
Bologne
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
filosofia, archittetura

Festival Zones portuaires 2016

Résumé de l'annonce: 
Il Festival si svolgerà dall11 al 18 settembre 2016 a Genova. proiezioni / incontri / arte / musica / esplorazioni / navigazioni / laboratori / gusti / racconti.
Zones Portuaires è un Festival dedicato alle Città di Porto, un’ occasione di incontro e di scambio tra il mondo al di là delle cinte doganali e lo spazio urbano . Nato a Marsiglia nel 2012 per iniziativa dell’omonima équipe dopo quindici anni di esperienza nel mondo del cinema, nel corso del tempo il festival è diventato occasione per lasciar emergere il fil rouge che lega le città portuali, le loro attività, la loro architettura, le persone che le abitano . Dal 2015 il Festival si tiene anche a SaintNazaire e a Genova con l’obiettivo di contribuire alla contaminazione interdisciplinare nelle dinamiche di confronto sul tema del rapporto tra Città e Porto , al fine di rafforzarne il rapporto di reciproca conoscenza e interazione . Il Festival parte dal linguaggio cinematografico, capace di coinvolgere il vasto pubblico, e si realizza attraverso modaltà multidisciplinari al fine di stimolare la partecipazione attiva dei cittadini e dei turisti di ogni età e provenienza e nuove dinamiche di interazione tra enti pubblici e privati . Alle proiezioni cinematografiche sono infatti accostati momenti di approfondimento dei temi trattati attraverso passeggiate, veleggiate, visite guidate, azioni artistiche, convegni, mostre e momenti di incontro informali , realizzati all’interno degli spazi pubblici tra Porto e Città. L'équipe di Zones Portuaires opera da quasi vent'anni nella regione Provence-Alpes-Côte d'Azur. A Genova dal 2015 il Festival è realizzato da U-BOOT Architettura Paesaggio Ricerca, insieme a MEDSEA Mediterranean Sea and Coast Foundation e da INCONTRI IN CITTÀ Lab di studi urbani (DAFiSt – UniGE)   Le location del Festival 2016 a Genova sono il Parco della Lanterna, la Darsena, gli ex Magazzini del Sale, i quartieri retroportuali di Sampierdarena e Pré-Molo-Maddalena, i terminal e i bacini portuali.   Zones Portuaires si avvale quest’anno della collaborazione di numerosi partner: in particolare, la programmazione cinematografica è realizzata in collaborazione con Circuito Cinema Genova, Club Amici del Cinema - Arena estiva della Fortezza e con Genova - Liguria Film Commission. Le uscite in mare e le visite ai terminal sono possibili grazie ad Autorità Portuale e Capitaneria di Porto, al Corpo Piloti del Porto di Genova, al Gruppo Ormeggiatori Riuniti del Porto di Genova, ai terminalisti Sech e Saar, alla Compagnia unica lavoratori merci varie. Il lavoro di connessione tra il fronte mare e le aree retroportuali è possibile grazie al Museo di Palazzo Reale, al Galata Museo del Mare, al Dipartimento di Scienze Economiche dell’Università di Genova, a Condiviso - Evento Bastimento, al progetto Walk the Line, all’associazione Cercamemoria. I laboratori per bambini, ospitati agli ex Magazzini del Sale a Sampierdarena, vedono la collaborazione di Legambiente Giovani Energie e del Centro Servizi Minori e Famiglie del Municipio II Centro Ovest. Le esposizioni sono realizzate in collaborazione con CULMV, Circolo Luigi Rum, Corpo Piloti del Porto di Genova; vari eventi e in particolare il convegno Transnazionalità: Città e Porti del Futuro sono frutto della collaborazione con Institut Français Italia, Università di Genova, Cisei e Alsp.   Zones portuaires ha ottenuto il sostegno economico dell'Autorità portuale di Genova, dell'Institut français Italia, dell'Università di Genova, dell'Università Italo-francese, di Aix-Marseille Université (UMR Telemme) e dell'Alliance Française di Genova.     Per maggiori informazioni e ulteriori aggiornamenti: www.facebook.com/zpgenova www.zonesportuaires-genova.net
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
11/09/2016
Date de fin de l'événement: 
18/09/2016
Ville de l'événement: 
Genova
Type d'événement: 
Informations diverses
Catégorie principale: 

Pages

S'abonner à RSS - Histoire et géographie