Vous êtes ici

Socio/ethno/anthropologie

Judéités sans judaïsme après la Catastrophe L'identità ebraica dopo Auschwitz

Résumé de l'annonce: 
Le génocide change toute façon de se dire juif en littérature. Après Auschwitz, l’expression de la judéité doit faire face à un vide de sens, à une parole apparemment impossible. Notre rencontre permettra de confronter les œuvres de plusieurs écrivains d’origine juive, autour de leurs interrogations identitaires : il sera question d’évoquer des auteurs français et italiens, de la deuxième moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, qui font du vide et de l’absence le fondement de leurs recherches tant thématiques que formelles.
Judéités sans judaïsme après la catastrophe. L’identità ebraica dopo Auschwitz.   A poca distanza dalle celebrazioni per la Giornata della Memoria, si terrà la Giornata di Studi “Judéités sans Judaïsme après la Catastrophe”, volta a esplorare le differenti declinazioni dell’identità ebraica nelle scritture del dopo-Shoah. La Giornata di Studi avrà luogo giovedì 2 febbraio, con inizio previsto alle ore 9:00, nell’aula seminari del terzo piano del Palazzo di Lettere, presso l’Università degli Studi di Verona, in Via San Francesco 22. Il progetto scientifico dell’evento è stato curato dalla Dottoressa Francesca Dainese, dalla Dottoressa Elena Quaglia e dalla Professoressa Rosanna Gorris Camos. L’evento è organizzato dalla Scuola di Dottorato in Scienze Umanistiche, diretta dal Professor Arnaldo Soldani e dal Corso di Dottorato in Lingue, Letterature e Culture Straniere Moderne, diretto dalla Professoressa Rosanna Gorris Camos. Nel corso della Giornata di Studi “Judéités san Judaïsme après la Catastrophe” si intende approfondire la costruzione di un’identità ebraica post-genocidaria, al di là della dimensione religiosa. Numerosi specialisti di fama internazionale esploreranno le vie attraverso le quali diversi autori, dal dopoguerra a oggi, hanno fatto risuonare degli interrogativi riguardanti la loro ebraicità. Maxime Decout (Université de Lille 3) parlerà dell’opera di Edmond Jabès, che ha ripreso la Scrittura biblica per mettere in scena l’esilio e l’erranza ebraica. Bruno Blanckeman (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) interverrà sul premio Nobel Patrick Modiano e sulla cantante Barbara: entrambi, in maniera diversa, hanno dato voce alla propria identità ebraica. Si esplorerà anche il genere teatrale, con gli interventi di Agnese Silvestri (Università di Salerno) su René Kalisky e di Jean-Paul Dufiet (Università di Trento) su Jean-Paul Grumberg. Nelly Wolf (Université de Lille 3) presenterà l’opera di Serge Doubrovsky, inventore della forma dell’autofiction, ma anche bambino sfuggito alla deportazione. Infine, avremo l’onore di ascoltare Alberto Cavaglion (Università di Firenze), specialista di Primo Levi, intervenire sull’opera del grande scrittore della Shoah, a Trent’anni dalla sua scomparsa. Gli interventi dei relatori saranno seguiti da una presentazione delle ricerche dottorali in corso presso l’Università di Verona: la dottoressa Francesca Dainese e la dottoressa Elena Quaglia potranno così mostrare i risultati dei loro studi rispettivamente su Georges Perec e Marc Weitzmann.  Per saperne di più: http://www.dlls.univr.it/?ent=iniziativa&convegno=1&id=6948
Nom du contact: 
Francesca Dainese
Courriel du contact: 
francesca[point]dainese[at]univr[point]it
Adresse postale: 
Via san Francesco 22, 37129 Verona
Suggéré par: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel: 
rosanna.gorris@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
02/02/2017
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
judaïsme

Discours d’Europe, discours sur l’Europe. Peurs anciennes et actuelles / Discourses of and on Europe. About old and new fears

Résumé de l'annonce: 
Appel à communication pour le colloque interdisciplinaire "Discours d’Europe, discours sur l’Europe. Peurs anciennes et actuelles/Discourses of and on Europe. About old and new fears" qui se déroulera à Turin les 26 et 27 octobre 2017.
A l’initiative du Centro Studi sull’Europa (TO-EU) - Dipartimento di Culture, Politica e Società (Université de Turin), soutenu par l’Observatoire des discours d’Europe (Université de Franche-Comté), l’Université  libre de Bruxelles (Cevipol, Graid et Resic), le Dipartimento di Scienze Economico-Sociali e Matematico-Statistiche – Sez. Lingue Straniere (Université de Turin), le Dipartimento di Lingue e Letterature Straniere e Culture Moderne (Université de Turin), Le Dipartimento di Scienze della Mediazione linguistica e di Studi interculturali de l’Université de Milan). Le thème de la peur et ses liens avec la sphère politique n’est pas nouveau dans les études menées au sein du champ scientifique et il existe déjà de nombreuses analyses qui l’ont abordé à partir d’angles différents. Il suffit de citer les recherches célèbres de Delumeau (1978, 1984…), de Shklar (1989), de Berchtold et de Porret (1994) sans oublier les travaux récents de Robin (2004), de Bucheron et Robin (2015), et de Wodak (2015), par exemple. Il est pourtant clair que ces dernières années l’on assiste à un déploiement important de ce thème, notamment en Europe, où il semble traverser sans cesse le débat public et politique actuel. Des illustrations diverses de peurs collectives sont données à voir avec de plus en plus d’intensité et de fréquences dans les médias. Ces peurs nourrissent notamment des réflexions et des polémiques autour des valeurs européennes, des frontières de l’Europe, ainsi que sur la capacité du projet européen de faire face aux défis de la mondialisation. L’On entend parler ainsi souvent d’une Europe qui est en guerre non seulement à l’extérieur de ses frontières mais aussi à l’intérieur, où des peurs anciennes sont réactualisées (comme la pauvreté, la précarité, la peur de «  l’autre  », l’apparition de nouvelles maladies (SIDA, Ebola), la fin apocalyptique de l’humanité…) tandis que de nouvelles peurs sont pointées du doigt (comme le terrorisme, l’intégrisme religieux, le réchauffement climatique et ses conséquences sur la planète, l’impact de «  progrès techniques  » sur la santé publique (pollutions, OGM, wifi, nucléaire, nanotechnologie), l’ambivalence des genres sexuels,…), ce qui renforce le sentiment général d’insécurité et d’incertitude quant à l’avenir de l’humanité et la possibilité d’instituer des sociétés viables. Plusieurs publications récentes insistent justement sur ces aspects non seulement dans le domaine littéraire et des sciences humaines (Houllebecq, Soumission 2015), mais aussi dans les domaines de l’économie, de la politique et du journalisme (Fürstenberg 2007, Tremonti 2009, Garton Ash & Franceschini 2013). Ce prochain événement scientifique prolonge la réflexion commune que le réseau de l’Observatoire des discours sur l’Europe (http://disceurope.hypotheses.org/) a déjà entamée sur les notions de contre-discours (Besançon, 2013) et de polémique (Bruxelles, 2015). Il vise à élargir le cercle de partage des études sur les productions discursives ainsi que les disciplines représentées : communication politique, économie, histoire (moderne, contemporaine, des idées), journalisme, philosophie, sciences politiques, sociolinguistique, sociologie.  Ce colloque interdisciplinaire entend retracer les mécanismes de production et d’utilisation de la peur, entendue comme un phénomène collectif (Lefebvre 1932, Delumeau 1978), et envisage l’étude du lexique des peurs européennes afin de comprendre quelles sont les transformations et les éléments de continuité des peurs anciennes et nouvelles, ainsi que la transformation de leurs représentations et des imaginaires qui leur sont rattachés. Les propositions se pencheront notamment sur : la présence éventuelle de peurs spécifiques qui sont liées à l’histoire européenne et aux facteurs politiques, religieux et sociaux qui ont joué un rôle fondamental dans la construction de l’Europe contemporaine  ; l’identification des tournants événementiels et/ou discursifs qui ont produit des changements dans les discours, les images et les lexiques de la peur depuis le XVIIIe siècle  dans le contexte européen ; l’étude des mécanismes de production de la peur, ainsi que des façons de la propager, les stratégies énonciatives des acteurs et les contenus qui leur permettent de la circuler et de la répandre  ;  l’analyse de la manière dont les peurs anciennes (entre autres la peur de la mort, la menace des maladies, les craintes liées à la pauvreté ou à l’insécurité, la peur de l’étranger) se sont renouvelées et même renforcées dans le contexte actuel de mondialisation.  Afin de répondre à ces nombreuses questions, nous privilégierons les propositions qui présenteront des études de cas ou de corpus précis depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours, dans un cadre général restreint à l’Europe. L’approche diachronique est particulièrement souhaitée. Les méthodologies pourront varier, tout en privilégiant l’analyse du discours, ou mieux les Critical Discourse Studies (van Dijk 2013  : 1), comme approche interprétative qui permet la rencontre interdisciplinaire.     Quelques repères bibliographiques Berchtold, Jacques, Porret, Michel (éds.) (1994). La peur au XVIIIème siècle. Genève: Droz. Breton, Philippe (2000). La Parole manipulée. Paris: La Découverte. Bucheron, Patrick, Robin, Corey (2015), Les exercices de la peur. Usages politique d’une émotion. Lyon  : PUL.  Delumeau, Jean (1978). La peur en Occident (XIVe-XVIIe siècles). Une cité assiégée. Paris  : Fayard. – (1984). Le péché et la peur. La culpabilisation en Occident (XIIIe-XVIIIe siècles). Paris  : Fayard. Duez, Denis (2008) “L’Europe et les clandestins  : la peur de l’autre comme facteur d’intégration  ?”. Politiques européennes, n°26, pp. 97-119. Fürstenberg, Nina Zu (2007), Chi ha paura di Tariq Ramadan? L’Europa di fronte al riformismo islamico. Venise : Marsilio. Geremek, Bronislaw, Picht, Robert (éds.) (2007). Visions d’Europe. Paris: Odile Jacob. Garton Ash, Timothy, Franceschini, Enrico (2013). Perché diventare europei fa paura ai cittadini dell’Europa? La Repubblica delle idee. Guilhaumou, Jacques (2006). Discours et événement. L’histoire langagière des concepts. Besançon  : PUFC. Micheli, Raphaël (2010). L’émotion argumentée. L’abolition de la peine de mort dans le débat parlementaire français. Paris  : Le Cerf. Plantin, Christian (2011). Les bonnes raisons des émotions. Principes et méthode pour l’étude du discours émotionné. Berne  : Peter Lang.   Rinn, Michael  (éd.) (2008). Émotions et discours. L’usage des passions dans la langue. Rennes: Presses universitaires de Rennes.  Robin, Corey (2004). Fear. The History of a Political Idea. Oxford  : Oxford University Press. Shklar, Judith N. (1989). The Liberalism of Fear. Cambridge / London  : Harvard University Press.  Tremonti, Giulio (2009). La paura e la speranza. Europa, la crisi globale che si avvicina e la via per superarla. Milan  : Mondadori.  van Dijk, Teun A. (2013). News as Discourse. London: Routledge. Wodak, Ruth (2015). The Politics of Fear. What right-wing populist discourses mean. London  : Sage.   Informations pratiques Lieu : Université de Turin. Campus Luigi Einaudi (CLE) - Via Lungo Dora Siena 100 (Torino); date : 26-27 octobre 2017  Langues de travail : français et anglais   Calendrier Appel à communication : 5 décembre 2016  Retour des projets de communication : 5 mars 2017  Sélection des projets : 15 mai 2017 Retour des textes de communication : 1er octobre 2017    Format du projet de communication 3500-4000 signes (espaces compris) comportant le nom, la discipline, l’Université de rattachement et le courriel du/des auteurs (deux auteurs maximum), le titre de la communication, la description de l’objet de la recherche, la/les méthodes d’analyses mobilisées, la mise en évidence de son inscription dans le thème du colloque, 4-5 textes de bibliographie. Les projets de communication sont à envoyer à toeu@unito.it
Courriel du contact: 
toeu@unito.it
Suggéré par: 
Nancy Murzilli 05/1/2017
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
05/03/2017
Ville de l'événement: 
Turin
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Europe, peur, discours

L'oralité : de la production à l'interprétation

Résumé de l'annonce: 
Colloque international consacré à "L'oralité : de la production à l'interprétation" organisé par le Laboratoire de Langues, Littératures et Communication de l'Unviersité Hassan II de Casablanca.
Université Hassan II de Casablanca Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M'sik Casablanca Laboratoire de Langues, Littératures et Communication   Colloque international L’oralité : de la production à l’interprétation 16-17 novembre 2017 Appel à communication   Toute langue véhicule une culture traditionnelle qui diffère d’une région à l’autre. Elle ne cesse d’être le vernaculaire d’une littérature orale très riche représentée par les genres classiques prosaïques et poétiques. Ces genres portent une valeur plus qu’informative. D’ailleurs, anthropologues, ethnographes, littéraires et autres chercheurs relevant de diverses disciplines ont mis en valeur l’importance de cette valeur, et ont fait de cette littérature orale un champ de recherche et une source documentaire révélatrice des mentalités, des modes de vie et des croyances des sociétés dites orales. En d’autres termes, la littérature orale donne aux sociétés fondamentalement orales la possibilité de véhiculer leur message et partant leur patrimoine culturel et civilisationnel. La littérature orale, en ce sens, constitue la principale forme qui témoigne de l’ancienneté et de la pérennité de la culture d’une société où la parole est le code, ou le vecteur, le mieux utilisé pour communiquer avec autrui. En effet, les productions littéraires orales, reconnues comme étant l’expression de l’identité culturelle, demeurent une source inépuisable pour la sauvegarde de l’histoire de la communauté. Cette sauvegarde semble être une nécessité, principalement dans le cas des sociétés dont la nature s’organise autour de l’art du verbe. En Afrique par exemple, traducteurs de l’expression d’une civilisation, les griots traditionnels colportent, de village en village et de génération en génération, la mémoire du peuple. Cette faculté que possède le peuple de dépeindre en parole, l’histoire, le vécu, le quotidien est un trésor d’esthétique de sagesse. Hampaté Ba a bien cerné cette notion de sagesse et d’éloquence en disant : «un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle »[1] Ainsi, la tradition orale, étant l’incarnation des générations passées, demeure la principale source historique dans les communautés sans écriture, les matériaux oraux (contes, légendes, mythes, proverbes, devinettes, chants, etc.) sont des documents transmis de génération en génération ; ils contiennent des informations qu’exploite l’historien en leur appliquant la méthode historique pour reconstituer le passé de ces communautés. Les documents qu’elle fournit peuvent également être exploités dans les études anthropologiques, sociolinguistiques ou ethnographiques. En fait, ce qui semble retenir l’attention dans les « productions populaires » en plus de leur  rôle si important dans le domaine historique c’est également leur lien intime avec la vie quotidienne du peuple qui se trouve dans la nécessité de créer son propre art à travers lequel, il exprime ses réactions devant les actes de la vie courante et les événements fastes et néfastes qui marquent son existence. Ajoutons à cela que l’artiste populaire est essentiellement autodidacte, puisqu’il n’a pas été formé dans un environnement académique. Cependant, il est l’héritier du savoir, et du savoir-faire qui lui ont été transmis par les ancêtres. De par son ingéniosité, ses créations sont souvent inspirées de sa réalité passée ou présente qu’il aime à reproduire et à interpréter de façon poétique. Cette manière que possède l’artiste populaire d’exprimer ses sentiments les plus profonds de la vie fait de lui : « […]Le dépositaire des traditions esthétiques de sa communauté, il en traduit les besoins et les aspirations » [2] Cette manière de traduire, d’exprimer « les désirs, les besoins et les aspirations » et d’exposer les croyances du peuple et sa vision du monde, se fait à travers un discours qui non seulement fascine par l’esthétique poétique du verbe, mais recèle aussi des qualités indéniables et une éloquence de matière spontanée. Cependant, si certaines productions populaires se font très souvent dans un style clair et intelligible à tous, sans pour autant être dénué d’esthétique, d’autres en revanche se distinguent par une richesse d’expression, une délicatesse d’allusion, ce qui donne à ce genre de littérature orale une portée spirituelle et intellectuelle. Nous proposons, à titre indicatif, quelques axes de réflexion tout en laissant une marge de liberté aux chercheurs de mener d’autres réflexions et approches : - La connaissance ou l’ignorance de la culture d’une communauté donnée concoure à la réussite ou à l’échec de la communication et à la transmission du message. - A partir des différents types de la littérature orale (contes, proverbes, devinettes, chants...) nous pouvons appréhender une société dans l’ensemble des aspects qui lui confèrent particularité et spécificité culturelles. - La littérature orale se distingue par une richesse sémantique qui se traduit par l’emploi des différents types de transferts de sens (la métaphore, la comparaison, la métonymie, la personnification, etc.) qui collaborent à la création d’un usage spécial de la langue. - L’oralité aborde tous les thèmes : spirituels, intellectuels et autres, sous des formes artistiques, alliant la splendeur des images à celle des mots. - De nos jours, quelles stratégies doit-on adopter pour mieux promouvoir la tradition orale ? Modalités de participation Les propositions de communication sont à envoyer avant le 30 août 2017 sous forme de résumé de 300 mots à l’adresse :colloque.oralite@gmail.com. Le résumé devra contenir le titre de la communication, le nom et le prénom du chercheur, l’organisme de rattachement et les mots-clés. Les frais de participation s’élèvent à 1000 dh (100 €) couvrant les déjeuners, les pauses café, les documents, et la publication des actes prévue pour 2018. Calendrier 30 août 2017 : Date limite d’envoi des propositions de communication. 15 septembre 2017 : Notification des chercheurs. 30 octobre 2017 : Envoi du texte de la communication pour la publication. 16-17 novembre 2017 : Tenue du colloque à Casablanca. Comité scientifique Philippe Cassuto (Université d’Aix-Marseille) – Kacem Basfao (FLSH Ain Chock, Casablanca) – Nicole Belmont (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris) – Fatiha Bennani (FLSH Ben M’sik Casablanca) – Sandra Bornand (Université Sorbonne nouvelle, Paris 3, CNRS) – Abdelali Sabia (FLSH Oujda) – Rahma Barbara (FLSH Fès Dhar El Mehraz) – Amadou Elimane Kane (Institut Culturel Panafricain, Yene Todd, Sénégal) – Nadia Ouachene (FLSH Ben M’sik Casablanca) – Cécile Leguy (Université Sorbonne nouvelle, Paris 3, CNRS) – Mohamed Samrakandi (Université de Toulouse-Le Mirail) – Majid Dkhissy (FLSH Ben M’sik Casablanca) – Josiane Bru (LISST/Centre d'anthropologie sociale, Toulouse) – Ibtissam Belgaid (FLSH Oujda) – Aboubakr Chraibi (INALCO France) – Latifa Idrissi (FLSH Ben M’sik Casablanca) – (FSJES Casablanca) – Justin Ouoro (Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou) – Jamila Lyoubi (FLSH Ben M’sik Casablanca) – Lahcen Ouasmi (FLSH Ben M’sik Casablanca). Comité d’organisation Lahcen OUASMI – Nadia OUACHENE – Latifa IDRISSI – Youssef SEFRI.   [1]HAMPATE  BA, A., (1978), Kaydara,Abidjan-Dakar, p.7. [2]BOUKOUS, A., (1995) Société, langue et culture au Maroc, en jeux symboliques. Faculté es Lettres et des Sciences Humaines, Rabat, p. 77.
Suggéré par: 
Pr Lahcen Ouasmi
Courriel: 
colloque.oralite@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/08/2017
Ville de l'événement: 
Casablanca
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
oralité, production, interprétation

Conférence de Dounia Bouzar - 4e Conférence du cycle "La France aujourd'hui"

Résumé de l'annonce: 
Venerdì 13 maggio, nell'ambito del ciclo di conferenze organizzato da Silvia Disegni (Università di Napoli Federico II) e intitolato "La France aujourd'hui", l'antropologa Dounia Bouzar, direttrice del CPDS (Centre de Prévention de la Dérive Sectaire), terrà una conferenza dal titolo "Comment sortir de l'emprise djihadiste".
  Venerdì 13 maggio 2016, ore 16-18 Dounia Bouzar,   direttrice del CPDS (Centre de Prévention de la Dérive Sectaire) terrà una conferenza dal titolo "Comment sortir de l'emprise djihadiste"   Università degli Studi di Napoli Federico II Dipartimento di Studi Umanistici, Aula DSU2 Via Porta di Massa 1, Napoli
Suggéré par: 
Silvia Disegni
Courriel: 
silvia.disegni@unina.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
13/05/2016
Ville de l'événement: 
Naples
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Dounia Bouzar

Il Mediterraneo: giovani, migrazioni e sviluppo

Résumé de l'annonce: 
L'Institut français Italie, la Cattedra Unesco in "Population, Migration and Development" di Sapienza Università di Roma, il Dipartimento di Metodi e Modelli per l'Economia, il Territorio e la Finanza (MEMOTEF) Sapienza Università di Roma, l’Institut universitaire de France e l’Ecole française de Rome organizzano il convegno internazionale “Mediterraneo: giovani, migrazioni e sviluppo” con il patrocinio dell’Associazione Italiana di Studi di Popolazione (AISP) e il sostegno dell’Università italo-francese. L'obiettivo del convegno è quello di presentare le nuove prospettive di ricerca che si sviluppano intorno ai temi dei giovani, della migrazione e dello sviluppo nel Mediterraneo, con un approccio interdisciplinare.
Il convegno riunirà membri della comunità scientifica e attori del mondo istituzionale e della società civile che si interessano ai giovani, alle migrazioni e allo sviluppo nel Mediterraneo. In particolare, il convegno ha come obiettivo principale quello di fornire una panoramica generale della ricerca attuale su tre popolazioni in particolare:    1) i figli degli immigranti (le cosiddette seconde generazioni) 2) i figli dei rifugiati 3) i minori non accompagnati. Le questioni legate all’integrazione dei giovani nella vita sociale, economica e politica dei paesi europei sono state per molto tempo al centro delle preoccupazioni della comunità scientifica internazionale. Recentemente, le ricerche condotte su queste popolazioni si sono interessate allo stesso tempo alle dinamiche transnazionali, alle relazioni con i ‘paesi d’origine’ e al loro ruolo nello sviluppo dei paesi di origine dei loro genitori. Questo convegno si apre alla partecipazione degli attori sociali ed accademici, con l’obiettivo di raccogliere dei contributi per approfondire i temi dell’integrazione di queste tre categorie di giovani, delle politiche di integrazione a loro destinate, del transnazionalismo e del loro eventuale contributo allo sviluppo dei paesi di origine dei loro genitori.   Programma   Mardi 3 mai 17h Ecole française de Rome – Piazza Navona, 62 Présentation de l’ouvrage collectif Migrations en Méditerranée (CNRS EDITIONS, Paris, 2015) Ouverture par Fabrice Jesné, Directeur des études pour les Époques moderne et contemporaine, Ecole française de Rome Auteurs présents Catherine Wihtol de Wenden, CERI Sciences Po-France Camille Schmoll, Université Paris VII-France Elena Ambrosetti, Sapienza Université de Rome-Italie Manlio Cinalli, FNSP CEVIPOF Sciences Po - France Thomas Lacroix, Directeur Adjoint de Migrinter – France Ferruccio Pastore, FIERI Turin - Italie La présentation sera suivie d’un cocktail   Mercredi 4 mai 9h45 Salle Amintore Fanfani 5ème étage- Faculté d’Economie Sapienza Université de Rome Ouverture du colloque Alessandra de Rose, Directrice du Département MEMOTEF, Sapienza Université de Rome Benoit Tadié, Attaché de coopération scientifique et universitaire, Ambassade de France en Italie/Institut français d’Italie   10h00 Discours Introductif  Thomas Lacroix, Directeur Adjoint de Migrinter – France    1ère Séance : Ecole et Education Président : Raimondo Cagiano de Azedevo (Sapienza Université de Rome) Discutante : Valeria Fabretti (Université Tor Vergata, Rome) Cinzia Conti, Francesca Di Patrizio, Luciana Quattrociocchi (ISTAT, Rome, Italie), Second generation in school: the floor to principals and teachers Pause café Isabelle Rigoni (INSHEA, Ghrapes, associée à MIGRINTER, France), Les politiques d’inclusion scolaire des mineurs migrants et réfugiés en France Marilena Giannetti, Rama Dasi Mariani (Sapienza Université de Rome, Italie), Socio-economic background and integration policies: a comparative analysis of the impacts on second-generation adolescents’ competencies in selected OECD countries Discussion   14h30 2ème Séance : Développement Président : Fabrice Jesné (Ecole Française de Rome) Discutante : Cristina Giudici (Sapienza Université de Rome) Akham Malika (Université de Blida, Algérie), Algériens en France : Immigration en quête d’identité Chiara Giovanna Davoli, (Département de Sciences Politiques et Sociales and Gao Cooperazione Internazionale-Italie) Horya Fadelane (Immigration Développement Démocratie IDD-France), Jeunesse et Migration en Europe Hadeel Fawadleh (Université d’Angers - France), Palestinians descendant in the United State of America: Different models of development the homeland Discussion   16h30  3ème SEANCE: Politiques et droits Présidente : Giorgia Capacci (ISTAT) Discutante : Catherine Wihtol de Wenden (CERI Sciences Po-France) Cassandre Genonceau (Laboratoire AMURE, Université de Bretagne Occidentale-France), La protection des droits fondamentaux des enfants migrants et réfugiés et des mineurs non accompagnés : les droits de l’enfant a l’épreuve de la souveraineté étatique Daniel Senovilla Hernández, Corentin Bailleul (MIGRINTER- UMR 7301 CNRS- Université de Poitiers-France), Dans l’intérêt supérieur de qui ? Contours de l’exercice du Droit à une protection effective des mineurs isolés étrangers en France Mohammed Solimani (Université de Perpignan Via Domitia-France), L’assistance humanitaire aux enfants réfugiés non accompagnés ; bilan et perspective Marta Capesciotti, Elena Paparella (Sapienza Université de Rome, Italie), Le seconde generazioni e la legge sulla cittadinanza in Italia: riforme in pejus e garanzia dei diritti fondamentali Luana Scialpi (Università degli Studi di Bari “Aldo Moro”-Italie), Le seconde generazioni tra diritti e non diritti Discussion   Jeudi 5 mai 10h Salle Amintore Fanfani 5ème étage- Faculté d’Economie Sapienza Université de Rome 4ème Séance : Intégration et migration irrégulière Président : Thomas Lacroix (Université de Poitiers and MIGRINTERFrance) Discutante : Camille Schmoll (Université Paris 7-France)  Roberta Ricucci (Université de Turin. Italie et FIERI), Il protagonismo civico delle seconde generazioni. Comportamento strategico o condivisione di valori?  Cinzia Conti, Roberto Petrillo, Fabio Massimo Rottino (ISTAT, Italie), Generazioni globali o generazioni a metà? Pause café Manuela Stranges (Université de la Calabre-Italie), François-Charles Wolff (IEMN-IAE, Université de Nantes-France), Trajectories of minor illegal migrants fleeting from Italy Discussion   14h30 5ème Séance : Famille et fécondité Président : Salvatore Strozza (Université Federico II, Italie) Discutante : Antonella Guarneri (ISTAT-Italie)  Giuseppe Gabrielli (Université Federico II, Italie), Roberto Impicciatore (Université de Milan, Italie), Household composition of immigrants' descendants in Europe Sol P. Juárez (CHESS, Centre for Health Equity Studies-Suède), Eleonora Mussino (Stockholm University Demographic Unit-Suède), Anders Hjern CHESS, Centre for Health Equity Studies-Suède), A new beginning? Perinatal health of children of refugees in Sweden Discussion   16h30  6ème Séance : Réfugiés Président : Kirk Scott (Université de Lund -Suède) Discutant : Manlio Cinallli (CEVIPOF, Sciences Po Paris - École française de Rome, France) Alice Bloch, Shirin Hirsh (Université de Manchester– RU), Education and the reproduction of inequalities among the adult children of refugees Milena Chimienti, Anne-Laure Counilh, Laurence Ossipow, (University for Applied Sciences Western Switzerland), Feeling of belongings and social networks of the adult children of refugees in Switzerland Giovanna Tattolo, Catherine de Wenden (CERI Sciences Po, France), Political engagement among the adult children of Kurdish-Turk refugees in France Discussion   Vendredi 6 mai 10h Salle Amintore Fanfani 5ème étage- Faculté d’Economie Sapienza Université de Rome Table Ronde Société civile "Avoir son mot à dire!" La vision des organisations de migrants et de générations issues des migrations Présidente et Discutante : Enza Roberta Petrillo (Sapienza Université de Rome) Alice Lamparelli (France, Association RAIH) Mohammed Talmiud (Italie, Rete Seconde Generazioni) Kwanza Musi Dos Santos (Italie, Rete Seconde Generazioni) Elvira Ricotta Adamo (Italie, Comitato L’Italia sono anch’io) Ali Tanveer (Italie, Next Generation-Italy)
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
03/05/2016
Date de fin de l'événement: 
06/05/2016
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Mediterraneo, giovani, migrazioni

"Lo sport in tutte le sue forme" - incontri di saggistica in tutta Italia da Aprile a Ottobre 2016

Résumé de l'annonce: 
Prospettive Critiche è un ciclo di incontri francofono dedicato al dibattito delle idee nell’ambito delle scienze umane e sociali. Intende far conoscere in Italia alcuni ricercatori che spiccano nel panorama della ricerca francese attuale. L’Institut français Italia cerca in questo modo di partecipare ai dibattiti che animano la società italiana, proponendo incontri e conferenze pubbliche con ricercatori, docenti e saggisti francofoni che offrono prospettive critiche e teoriche innovative sul mondo contemporaneo.
Nel 2016, Prospettive critiche sarà dedicato al tema dello Sport e alle sue tematiche connesse. Potete seguire il ciclo di incontri su pc2016.institutfrancais.it Seguitelo anche sulla rivista on-line Le parole e le cose.   Fabien Archambault Si interessa alla storia politica e sociale dello sport e in particolare del calcio in Italia. La sua tesi di dottorato, Le contrôle du ballon (pubblicazioni dell’Ecole française de Rome, 2012), è incentrata sul ruolo dei partiti politici nella strutturazione del tifo e delle diverse squadre di calcio nel dopoguerra. ROMA - 26.04.16 L’AQUILA - 27.04.16 BOLOGNA - 10.05.16 FIRENZE - 11.05.16     Manuel Schotté A cavallo tra scienze politiche, sociali e studi sullo sport, si interessa alle questioni generali del talento, della performance e dei valori nel lavoro sportivo. In La construction du talent : sociologie de la domination des coureurs marocains (Raisons d'agir, 2012) studia le logiche sociali e politiche nel successo agonistico. URBINO - 27.04.16 ROMA - 28.04.16 Crediti illustrazione: Steve Kuzma       Marion Fontaine Le sue ricerche si incentrano sulla storia sociale, la politica del calcio e quella dello spettacolo sportivo. Fra i suoi articoli tradotti anche in italiano: “I minatori alla conquista del calcio. Modernizzazione sportiva e costruzione identitaria nel mondo operaio francese” (Memoria e Ricerca, 2008). GENOVA - 02.05.16 PALERMO - 03.05.16 ROMA - 04.05.16     Georges Vigarello Questo filosofo e storico, famoso specialista francese di sport, lavora sulla storia dello sport, della salute e delle rappresentazioni del corpo. Fra i suoi libri: Culture e tecniche dello sport (Il Saggiatore, 1993), Storia della bellezza. Il corpo e l’arte di abbellirsi dal Rinascimento a oggi (Donzelli, 2007). BARI - 02.05.16 ROMA - 03.05.16     David Le Breton Al centro delle sue ricerche, il corpo umano nei suoi risvolti antropologici, sociologici e psicologici. È specialista, in particolare, degli usi culturali del corpo e del dolore fisico. Fra i suoi libri: Esperienze del dolore. Fra distruzione e rinascita (Raffaello Cortina, 2014), Camminare. Elogio dei sentieri e della lentezza (Edizioni dei Cammini, 2015). L’AQUILA - 09.05.16 TRIESTE - 11.05.16 (1) TRIESTE - 11.05.16 (2) TORINO - 13.05.16 Crediti foto: Philippe Matsas   Bernard Chambaz Viva l’Italia (Ponte alle Grazie, 2008) racconta la sua esperienza personale del Giro d’Italia: ha percorso in bici lo stesso tracciato del Giro del 1949, quello del famoso duello tra Coppi e Bartali, narrato a suo tempo da Dino Buzzati. È anche caporedattore della rivista Desports, dedicata alla letteratura e allo sport. TORINO - 23.05.16 FIRENZE - 25.05.16 ROMA - 26.05.16 Crediti foto: Richard Schroeder (c) Flammarion     Paul Dietschy Le sue ricerche riguardano la storia politica e culturale dello sport e in particolare quella del calcio . Il suo saggio, Storia del calcio — che sarà pubblicato da PaginaUno a settembre 2016 — è un punto di riferimento in materia. Date e luoghi da confermare (aggiornamenti: pc2016.institutfrancais.it). BOLOGNA - 03.10.16 NAPOLI - 04.10.16 PALERMO - 05.10.16
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
26/04/2016
Date de fin de l'événement: 
05/10/2016
Ville de l'événement: 
varie città in Italia
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
sport

The Wire. L’immagine della città nel cinema e nei tv series

Résumé de l'annonce: 
Pomeriggio di studio pubblico conclusivo del seminario, coordinato da Andrea Borsari (docente di estetica – Università di Bologna) e Cristina Demaria (docente di semiotica e analisi dei linguaggi televisivi – Università di Bologna), venerdì 15 aprile, ore 15.15-19.00, Sala rossa della Scuola Superiore di Studi Umanistici, via Marsala, 26 a Bologna.
Saluto del Direttore della Scuola Maria Patrizia Violi (docente di semiotica – Università di Bologna) Voir ou raconter la ville ? François Jost (docente di scienza dell’informazione e della comunicazione – Università di Paris 3, Sorbonne Nouvelle) «My Name Is My Name»: Signs and Referents in The Wire Ariane Hudelet (docente di cinema, tv, letteratura – Università di Paris 7, Denis Diderot) The Wire e i modelli produttivi della serialità USA Guglielmo Pescatore (docente di cinema fotografia e televisione – Università di Bologna) The Wire: la città-azione Giovanni Leoni (docente di storia dell’architettura – Università di Bologna) Nel corso del seminario hanno svolto relazioni e saranno presenti alla discussione: Pierpaolo Ascari (assegnista estetica DA), Stefano Ascari (sceneggiatore e dottorando DA), Vando Borghi (docente di sociologia, Unibo), Paola Brembilla (dottoranda Dipartimento delle Arti Visive, Performative e Mediali), Ugo Cornia (scrittore e dottorando DA), Ivano Gorzanelli (dottore di ricerca estetica, collaboratore DA), Francesco Mazzucchelli (assegnista Dipartimento Filosofia e Comunicazione, Valentina Orioli (docente di urbanistica, DA), Roberto Rabitti (videomaker, docente master Fondazione fotografia), Attilio Palmieri (dottorando Dipartimento delle Arti Visive, Performative e Mediali), Lucio Spaziante (ricercatore Unibo). 
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancy.murzilli@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
15/04/2016
Ville de l'événement: 
Bologna
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
The Wire, città, cinema

Hieroglyphica. Cleopatra e l'Egitto tra Italia e Francia nel Rinascimento

Résumé de l'annonce: 
Le XVIIe Colloque International du Gruppo, organisé par l’Université de Vérone, le Gruppo di Studio sul Cinquecento francese (fondé par Enea Balmas en 1986), le Projet PRIN 2010-2011 « Corpus du théâtre français de la Renaissance » en collaboration avec d’autres institutions nationales et internationales, aura lieu à Vérone du 4 au 6 novembre 2015.
XVIIe Colloque International du Gruppo di studio sul Cinquecento francese Hieroglyphica. Cleopatra e l'Egitto tra Italia e Francia nel Rinascimento   Palazzo Pompei, Museo Civico di Storia Naturale Lungadige Porta Vittoria, 9 - Verona 4- 6 novembre 2015 Le XVIIe Colloque International du Gruppo, organisé par l’Université de Vérone, le Gruppo di Studio sul Cinquecento francese (fondé par Enea Balmas en 1986), le Projet PRIN 2010-2011 « Corpus du théâtre français de la Renaissance » en collaboration avec d’autres institutions nationales et internationales, aura lieu à Vérone du 4 au 6 novembre 2015. www.cinquecentrofrancese.it
Nom du contact: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel du contact: 
rosanna[point]gorris[at]univr[point]it
Suggéré par: 
Rosanna Gorris Camos
Courriel: 
rosanna[point]gorris[at]univr[point]it
Date de début ou date limite de l'événement: 
04/11/2015
Date de fin de l'événement: 
06/11/2015
Ville de l'événement: 
Vérone
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Cléopâtre, Égypte

Quand tous les métiers seront verts

Résumé de l'annonce: 
L’Institut Français Italia organizza per venerdì 24 aprile 2015 un incontro dal titolo "Quand tous les métiers seront verts", quando tutte le attività produttive saranno condotte tramite comportamenti etici e basate sul dialogo tra interessi sociali e sviluppo sostenibile.
L’incontro si terrà presso l’Università Cattolica del Sacro Cuore, Aula G013 Giovanni XXIII,  Largo Gemelli 1 -  Milano  dalle ore 14.30 alle ore 17.30 ed è rivolto agli allievi degli istituti secondari di II grado della Lombardia interessati  a realizzare nel prossimo anno scolastico progetti personali di alternanza scuola-lavoro, e nell’ottica dell’educazione alla cittadinanza. La partecipazione all’incontro per gli allievi che studiano la lingua francese può costituire un’esperienza di apprendimento integrato di lingua e contenuto (CLIL), in quanto i relatori comunicheranno alternando francese e italiano sui temi  della Green Economy e dello Sviluppo sostenibile, come da anteprima di programma. Le iscrizioni, che saranno accolte sino ad esaurimento posti entro e non oltre  il 20 aprile 2015 scrivendo  a claudie.pion@institutfrancais.it Vista la rilevanza dell’iniziativa si prega di volere dare la massima diffusione all’informazione.   Programma   14.30     Introducono: Métiers verts, les mots pour le dire Maria Teresa ZANOLA, Direttore OTPL, Métiers verts ou gestes éco-citoyens  : les nouvelles compétences des métiers de demain Claudie PION, Institut français Italia/Ambasciata di Francia Lavorare con la natura. Dati e buone pratiche Maria Antonietta QUADRELLI, Responsabile Ufficio Transforming Culture. WWF Italia Nouveaux modèles  pour les entreprises du futur Laura GAILLARD GIORDANI, Docteur en Sciences de gestion. Université Bocconi Responsabilità sociale delle imprese Fondazione Sodalitas (in attesa del nome del ricercatore) Green jobs in Italia Valentina APREA, Assessore Regione Lombardia (in attesa) Ricerca di stage, CV , lettera di motivazione ( titolo temporaneo) Francesco DESANCTIS, Direttore Città dei mestieri Conclusioni Milano, 24 aprile 2015
Courriel du contact: 
claudie.pion@institutfrancais.it
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancymurzilli@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
24/04/2015
Ville de l'événement: 
Milano
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
métier, sviluppo sostenibile, interessi sociali

"En finir avec Eddy Bellegueule", Edouard Louis a Verona

Résumé de l'annonce: 
Una storia autobiografica di omofobia, bullismo e prevaricazione, un resoconto impietoso del degrado socio-culturale nel nord "bianco" della Francia, ma al tempo stesso una traiettoria di emancipazione e riscatto.
Edouard Louis ha studiato sociologia presso l'ENS di Parigi e ha curato il volume "Pierre Bourdieu. L'insoumission en héritage" (PUF. 2013). "En finir avec Eddy Bellegueule" (2014), suo romanzo d'esordio, ha riscosso un notevole successo e suscitato un acceso dibattito tanto in Francia quanto in Italia, dove è stato tradotto da Bompiani ("Il caso Eddy Bellegueule", 2014).
Suggéré par: 
Giovanni Tallarico
Courriel: 
_@_._
Date de début ou date limite de l'événement: 
28/04/2015
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Eddy Bellegueule, Edouard Louis

Pages

S'abonner à RSS - Socio/ethno/anthropologie