Vous êtes ici

Colloques

Colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité.
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité. Située dans un « entre-deux » tant méthodologique que disciplinaire – car naviguant en permanence entre systèmes de signes, arts et médias –, la réflexion sur l'intermédialité peut s’organiser selon deux axes principaux : mise(s) en relation intermédiales : le passage du mot à l’image (fixe et/ou mobile) et inversement et mise(s) en scène intermédiales : de l’idéal du Gesamtkunstwerk aux performances contemporaines. Le colloque se tiendra à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne les 27 et 28 septembre 2017.  Voir programme ci-dessous.
Nom du contact: 
Patricia Viallet & Emmanuel Marigno
Courriel du contact: 
viallet.patricia@orange.fr, emmanuel.marigno@univ-st-etienne.fr
Suggéré par: 
elisa bricco
Courriel: 
Elisa.bricco@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
27/09/2017
Date de fin de l'événement: 
28/09/2017
Ville de l'événement: 
Université Jean Monnet Saint-Etienne
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Intermedialità, letteratura, cinema, fumetto, fotografia, danza, musica

Zones de contact, zones de conflit: convergences et divergences francophones

Congresso CIÉF - Conseil International d'Études Francophones

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Zones de contact, zones de conflit: convergences et divergences francophones Congresso CIÉF - Conseil International d'Études Francophones
L’édition 2022 du congrès du Conseil International d’Études Francophones se déroulera à Trente en Italie. Le projet de reprendre en présentiel la rencontre annuelle de l’association dans le Trentin-Haut- Adige, région autonome de la République italienne à l’histoire linguistique et culturelle aussi riche que mouvementée, nous procure l’occasion de réfléchir aux thématiques du contact et du conflit telles qu’elles se manifestent à travers le monde francophone. Les zones de contact – linguistique, ethnique, religieux, national ou social – sont-elles toujours des zones de conflit ou peuvent-elles engendrer des convergences pacifiques durables? Et les zones de conflit, souvent le résultat de la violence inhérente aux entreprises coloniales et à leurs avatars post- ou néo-coloniaux, sont-elles à jamais condamnées à renfermer des divergences irréconciliables et à alimenter des logiques identitaires meurtrières?
Nom du contact: 
Gerrado Acerenza
Courriel du contact: 
gerardo.acerenza@unitn.it
Suggéré par: 
Gerardo Acerenza
Courriel: 
gerardo.acerenza@unitn.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
20/06/2022
Date de fin de l'événement: 
24/06/2022
Ville de l'événement: 
Trento
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Studi francofoni

Colloque international "Entre le théorique et l'expérientiel : l'oral en didactique du FLE" Turin 20-21 juin

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Ce colloque se propose d’interroger l’articulation entre théorie et pratique dans le domaine complexe de l’enseignement/apprentissage de l’oral au sein du FLE.
Deux sections sont envisagées, l’une de nature théorique et épistémologique et l’autre de nature pragmatique basée sur l’expérientiel des pratiques de classe, destinées aux chercheurs et aux enseignants du secondaire. Nous souhaitons soulever ainsi des questionnements et ouvrir des perspectives dans le domaine complexe et controversé de l’oral en classe de FLE, sous ses différentes facettes discursives.
Nom du contact: 
Patricia Kottelat
Courriel du contact: 
patricia.kottelat@unito.it
Suggéré par: 
PATRICIA KOTTELAT
Courriel: 
patricia.kottelat@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
20/06/2022
Date de fin de l'événement: 
21/06/2022
Ville de l'événement: 
TORINO
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Didactique de l'oral en FLE

Convegno internazionale "Teatro, Scienza e Medicina"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Convegno organizzato dall'Unità di ricerca interdipartimentale "Letteratura, Scienza e Medicina" (Dipartimento di Lettere e Filosofia - Dipartimento di Medicina sperimentale e clinica), con la collaborazione dell'Università Italo-Francese, dell'Istituto Francese di Firenze, dell'Associazione "Amici dell'Istituto Francese di Firenze", del Museo Galileo.
Il Convegno è organizzato dall'Unità di ricerca interdipartimentale "Letteratura, Scienza e Medicina" (Dipartimento di Lettere e Filosofia - Dipartimento di Medicina sperimentale e clinica), con la collaborazione dell'Università Italo-Francese, dell'Istituto Francese di Firenze, dell'Associazione "Amici dell'Istituto Francese di Firenze", del Museo Galileo. Comitato scientifico: Michel Delon (Sorbonne Université), Pierre Frantz (Sorbonne Université), Barbara Innocenti (Università di Firenze), Donatella Lippi (Università di Firenze), Michela Landi (Università di Firenze), Marco Lombardi (Università di Firenze), Ilaria Natali (Università di Firenze) Comitato organizzativo: Barbara Innocenti (Università di Firenze), Donatella Lippi (Università di Firenze) Michela Landi (Università di Firenze), Marco Lombardi (Università di Firenze)
Nom du contact: 
Michela Landi
Courriel du contact: 
michela.landi@unifi.it
Adresse postale: 
Dipartimento di Lettere e Filosofia (DILEF), Università di Firenze, Via della Pergola 60, 50121 Firenze
Suggéré par: 
Michela Landi
Courriel: 
michela.landi@unifi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
20/06/2022
Date de fin de l'événement: 
21/06/2022
Ville de l'événement: 
Firenze
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Teatro, Scienza, Medicina

Écrire l'impuissance au 19e siècle : corps, genre, pouvoir

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Colloque international « Écrire l'impuissance au 19e siècle : corps, genre, pouvoir », Rennes, 9-10 juin 2022
Le colloque est le second volet d’un programme de recherche inauguré à l’ université de Cagliari le 23 avril 2021. Comité scientifique : Fabienne Bercegol (université Toulouse II / Jean Jaurès), Xavier Bourdenet (université Rennes 2), Andrew Counter (New College, Oxford), Daniele Maira (université de Göttingen), Jean-Marie Roulin (université Jean Monnet / Saint-Etienne), Fabio Vasarri (université de Cagliari)
Nom du contact: 
Xavier Bourdenet
Courriel du contact: 
xavier.bourdenet@univ-rennes2.fr
Adresse postale: 
Campus Villejean / Bâtiment B / Espace Recherche RENNES
Suggéré par: 
Fabio Vasarri
Courriel: 
fvasarri@unica.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
09/06/2022
Date de fin de l'événement: 
10/06/2022
Ville de l'événement: 
Rennes
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 

Français parlé : données, représentations, questionnements théoriques (Turin, 16-17 juin 2022)

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Après une époque pionnière, où l’étude de l’oral était confrontée à un déni de légitimité et à l’absence de cadres de référence précis et d’outils d’analyse – technologiques et conceptuels – adaptés, force est de constater que, malgré tout, le français parlé demeure encore assez peu représenté dans les ouvrages grammaticaux de référence. À l’heure où la Grande Grammaire du Français voit enfin le jour, il est donc légitime de revenir sur les représentations de l’oral, sur sa place et son rôle dans la théorie linguistique et dans la description du système unitaire de la langue française.
PROGRAMME DES JOURNÉES 16 juin 2022 9h Accueil des participants 9h15 Mot de bienvenue du directeur du département et des organisateurs Représentation, transcriptions, corpus Présidente de séance : Enrica Galazzi (Università Cattolica del Sacro Cuore – Milano) 9h45 Nathalie Rossi-Gensane (Université Lumière Lyon 2 et ICAR – UMR 5191), Biagio Ursi (LabEx ASLAN, Lyon, et ICAR – UMR 5191) : Segmentation syntaxique et disfluences : les propositions du projet SegCor 10h20 Françoise Gadet (Université Paris X Nanterre, émérite), Emmanuelle Guerin (Université Sorbonne Nouvelle) : Écouter par écrit 10h55 Pause Présidente de séance: Patricia Kottelat (Università di Torino) 11h30 Anna Giaufret (Università di Genova), Wim Remysen (Université de Sherbrooke), Philippe Rioux (Université de Sherbrooke) : Comment représenter le français de la BD ? L’exemple du corpus Ébullition dans le FDLQ 12h05 Philippe Martin (Université Paris 7 – Diderot, émérite) : Les défis de l’annotation prosodique dans l’oral 12h40 Alida M. Silletti (Università degli Studi di Bari Aldo Moro) : La macrosyntaxe à l’épreuve de la transcription générée automatiquement : le cas des « parenthèses » 13h15 Pause Représentations fictionnelles de l’oral : le vrai du faux ? Présidente de séance : Claire Martinot (Sorbonne Université ; présidente de la CRL) 15h00 Isabelle Stabarin (Università di Trieste) : Comment l’oral de fiction simule-t-il l’oral spontané et avec quelles limites ? 15h35 Márton Gergely Horváth (Université Pázmány Péter) : Phénomènes d’oralisation dans Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre 16h10 Vincent Berthelier (Université Lumière Lyon 2) : La fixation littéraire du français parlé à travers le polar des années 1950-1970 16h45 Pause Présidente de séance : Marie-Christine Jamet (Università Cà Foscari Venezia ; consule honoraire de France à Venise) 17h20 Véronic Algeri (Università degli Studi Roma Tre) : L’oral dans les romans de Faïza Guène : de la transcription à la représentation Représenter – décrire – systématiser : le travail du 17h55 Guy Achard-Bayle (Université de Lorraine, émérite) : La Grande Grammaire du Français (GGF) : place à l’oral ! 18h30 Fin de la première journée 20h15 Dîner festif : Porto di Savona, Piazza Vittorio Veneto 2. 17 juin 2022 Observer pour expliquer : entre particulier et général Présidente de séance : Sonia Gerolimich (Università degli Studi di Udine) 9h15 Louis Begioni (Università Roma Tor Vergata) : La langue française, une langue à part parmi les langues romanes. Une évolution typologique vers un modèle néo-isolant. 9h50 Sara Vecchiato (Università degli Studi di Udine) : Les interrogatives indirectes à l’oral. Hypothèse d’étude lexico-grammaticale 10h25 Pause-Café Présidente de séance : Micaela Rossi (Università degli Studi di Genova ; présidente du DoRiF - Università) 11h00 Henri-José Deulofeu (Aix-Marseille Université, émérite) : Quel statut syntaxique pour les constituants « cadratifs » en français parlé ? Extension de l’analyse aux « anticadratifs », constituants à portée sémantique large rétrospective. 11h35 Alain Berrendonner (Université de Fribourg, émérite) : Syntaxe de ‘donc’ à l’oral 12h10 François Guillaume Tabi Manga (Université de Yaoundé I au Cameroun) : Un constituant syntaxique non régi : analyse macro-syntaxique et sémantique de ‘parce que’ dans le discours spontané des étudiants du cycle licence 1 du département de français de l’Université de Yaoundé I 12h45 Pause Déjeuner Entre micro et macro. Analyse des opérations énonciatives Président de séance : Ruggero Druetta (Università di Torino) 14h30 Gilles Corminboeuf (Université de Fribourg) : Les énonciations en ‘tu sais’ : opérations sur la mémoire discursive 15h05 Irina Ghidali (Université Sorbonne Nouvelle) : Les anaphores énonciatives. Pour une description du fonctionnement résomptif de quelques marqueurs discursifs 15h40 Marie-José Béguelin (Université de Neuchâtel, émérite) : Un emploi parenthétique de ‘j’entends’ en français parlé de Suisse romande. Quelles conséquences pour la description linguistique du français ? 16h15 Pause-Café Rétrospectives et perspectives de recherche 16h45 Table ronde participative, animée par Ruggero Druetta, José Deulofeu, Françoise Gadet, Marie-José Béguelin : Où en est la description du français parlé : corpus, outils, méthodes ? 18h15 Conclusion du colloque
Nom du contact: 
Ruggero Druetta
Courriel du contact: 
francparle2022@gmail.com ; ruggero.druetta@unito.it
Adresse postale: 
Via S. Ottavio 18 – TORINO
Suggéré par: 
Sonia Gerolimich
Courriel: 
sonia.gerolimich@uniud.it
ruggero.druetta@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
16/06/2022
Date de fin de l'événement: 
17/06/2022
Ville de l'événement: 
TORINO - TURIN
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Français parlé, oral, grammaire de l'oral, représentation de l'oral, normativité, spontanéité, description de l'oral

Journée d’étude « L’autorité mise en dialogues »

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le séminaire du Céditec organise une journée d’étude « L’autorité mise en dialogues » qui se tiendra le vendredi 10 juin (9h-17h) au Campus Centre de l’Université Paris-Est Créteil. Vous trouverez ci-dessous les informations relatives à cette journée, organisée en présentiel avec une possibilité de suivre en distanciel.
Comment différencier autorité et influence et distinguer les figures qui prétendent s’en faire l’incarnation ? Quels sont les liens subtils qui unissent l’autorité et l’auctorialité ou la signature ? Comment cerner les abus et les ambiguïtés de l’argument d’autorité ? Autant de questions qui convoquent une réflexion interdisciplinaire. À l’occasion de la parution de l’ouvrage de Claire Oger (Faire référence. La construction de l’autorité dans le discours des institutions, Éditions de l’EHESS, 2021), le séminaire du Céditec accueille pour une journée d’études huit chercheuses et chercheurs qui ont accepté d’engager un dialogue sur ces points. Quatre binômes qui se prêtent au jeu de la contradiction, en articulant sciences de la communication et du langage, histoire et anthropologie de l’écrit, ou encore études argumentatives. Matin « Auctorialité et autorité dans les stèles attiques et les articles scientifiques » Antoine Chabod (Université de Rouen Normandie, GRHis) et David Pontille (Centre de Sociologie de l’Innovation, i3 — Mines ParisTech — PSL) « L’autorité sans en avoir l’air ? Pouvoir et horizontalité XIXe-XXe siècles » Yves Cohen (EHESS) et Caroline Muller (Université Rennes 2, Tempora) — Pause — Après-midi « L'argument d'autorité, son cœur, ses contours » Marianne Doury (Université Paris-Cité, EDA) et Thierry Herman (Universités de Neuchâtel et de Lausanne) « Les expert·e·s en santé sur Twitter : entre autorité et influence » Evelyne Broudoux (Dicen-IDF, Cnam) et Stefano Vicari (Università di Genova) Contacts cla.oger@gmail.com / coralie.nicolle@iutsf.org Vendredi 10 juin 2022 9 h-17 h Amphi 8 Campus Centre Maison des Sciences de l’Environnement (MSE) 5 Rue Pasteur Vallery Radot, 94000 Créteil Accès métro ligne 8 arrêt « Créteil Université » Entrée libre Possibilité de suivre la journée en distanciel via le lien Zoom suivant : https://u-pec-fr.zoom.us/j/84004150327 ID de réunion : 840 0415 0327 Organisateur·ice·s : Coralie Nicolle et Claire Oger avec l’aide de Yohann Garcia et Joseph Gotte Programme (le programme détaillé peut être téléchargé sur le site du Ceditec)
Nom du contact: 
Coralie Nicolle et Claire Oger
Courriel du contact: 
cla.oger@gmail.com ; coralie.nicolle@iutsf.org
Suggéré par: 
Louis Nagot
Courriel: 
louis.nagot@institutfrancais.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/06/2022
Date de fin de l'événement: 
10/06/2022
Ville de l'événement: 
Campus Centre de l’Université Paris-Est Créteil
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 

XIVe JOURNÉE DE LA FRANCOPHONIE

“Hier tout était plus beau” : mémoires (dés)ordonnées dans les écritures francophones venues de l’Est

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
La Journée de la Francophonie, organisée par le Département de Langue et Littérature françaises de l’Université de Vérone, sous la direction de Mme Rosanna Gorris Camos, est désormais arrivée à sa quatorzième édition. Réunissant les professeurs, les jeunes chercheurs, les doctorants et les étudiants, cette Journée représente une importante occasion de recherche et de formation. Elle représente une rencontre signifiante dans le panorama des activités de l’Université de Vérone et enrichit la vie culturelle de la ville, conjuguant la haute qualité scientifique et didactique avec la participation d’un public plus vaste.
La XIVe Journée de la Francophonie, “Hier tout était plus beau” : mémoires (dés)ordonnées dans les écritures francophones venues de l’Est, se propose d’enquêter le rôle de la mémoire dans les œuvres des auteurs francophones venus de l’Est. Les sons, les odeurs, les perceptions, les objets et les lieux ont le pouvoir de faire ressurgir des souvenirs latents ou apparemment lointains qui réapparaissent fréquemment dans leurs textes. Éléments récurrents dans la littérature francophone venue de l’Est, porteurs de mémoire et de sens, ils interrogent le sentiment de déracinement et d’appartenance, là où le plus souvent le narrateur coïncide avec l’auteur. C’est à travers cette recherche singulière des souvenirs (les mémoires), des expériences de vie (l’autobiographie, l’autofiction) et de l’expression du sentiment poétique que la question identitaire, les actions liées à l’exil (désiré ou subi) et la nostalgie pour une époque passée sont mises en lumière. Dans une perspective socio-historique, les œuvres des auteurs francophones venus de l’Est deviennent intéressantes car elles donnent voix à plusieurs mémoires individuelles et, en même temps, ouvrent vers une mémoire collective (Emmanuel Kattan, Penser le devoir de mémoire). Tout aussi importante est l’approche à cette thématique à partir de la conservation de la mémoire et d’une pensée qui, selon Nina Berberova, vivrait « non seulement dans le passé (comme mémoire) mais aussi dans le présent [de l’écrivain et de l’écriture] (comme conscience de soi-même dans le temps) ». Si pour Agota Kristof hier tout était plus beau, pour Elsa Triolet il n’y a pas d’aujourd’hui, il n’y a que la douceur des jours passés et un lendemain incertain et pour Irène Némirovsky l’éternel chez nous évoque une Niania à Paris, toujours nostalgique, dans l'infinie attente de la neige. La mémoire et l’oubli partagent le même destin dans l’œuvre de Vintila Horia, qui imagine Ovide en exil à Tomes (aujourd’hui en Roumanie). Marthe Bibesco exprime, par contre, l’amour pour un pays duquel elle ne se souvient pas, mais auquel elle reste profondément liée. De son peuple elle affirmait qu’« eux aussi, comme moi, furent des étrangers venus d’ailleurs, obéissant aÌ une loi mystérieuse ». Enfin, les œuvres des auteurs francophones venus de l’Est sont riches en réminiscences altérées ou difformes qui sur la page prennent forme de manière plus ou moins (dés)ordonnée évitant ainsi de tomber dans l’oubli absolu. La Journée de la Francophonie, organisée par les Professeurs de Langue et Littérature françaises de l’Université de Vérone, est désormais arrivée à sa quatorzième édition. Réunissant les professeurs, les jeunes chercheurs, les doctorants et les étudiants, cette Journée représente une importante occasion de recherche et de formation. Elle représente une rencontre importante dans le panorama des activités de l’Université de Vérone et enrichit la vie culturelle de la ville, conjuguant la haute qualité scientifique et didactique avec la participation d’un public plus vaste. La Journée aura lieu en présentiel et en visioconférence, sur zoom.us, le 19 mai 2022. Pour le lien zoom, écrire à vera.gajiu@univr.it
Nom du contact: 
Vera Gajiu
Courriel du contact: 
vera.gajiu@univr.it
Adresse postale: 
via Cantarane 24, Università di Verona, Santa Marta aula 01
Suggéré par: 
Vera Gajiu
Courriel: 
vera.gajiu@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
19/05/2022
Date de fin de l'événement: 
19/05/2022
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Francofonia, exil, mémoire, oubli, venus de l'Est

La trattatistica d'arte nell'Italia del Cinquecento

Generi, pratiche, modelli

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Il 19 e 20 maggio prossimi si svolgeranno presso l'Università di Zurigo due giornate di studio dedicate alla trattatistica d'arte nel Cinquecento. Ulteriori informazioni sono disponibili al link seguente, dove è possibile trovare anche le istruzioni per assistere da remoto : https://www.rose.uzh.ch/de/forschung/forschungamrose/kongresse/La-trattatistica-d’arte-nell’Italia-del-Cinquecento0.html
L’ambiente fiorentino conosce, sotto il ducato e il granducato di Cosimo I (1537-1574), un momento di felice convivenza tra artisti e letterati, impegnati in dibattiti di natura teorica sullo status delle arti e del rapporto con la penna: ne sono prova i frequenti contributi intorno al tema del paragone delle arti o all’opportunità per un letterato di scrivere di arte e, per un artista, di dedicarsi alle lettere. È in questo contesto e, in particolare, alla fine degli anni Quaranta, che iniziano a essere pubblicate opere destinate a diventare capitali per l’avvio di una solida e articolata riflessione teorica sull’arte in volgare e per lo stabilizzarsi di un lessico tecnico artistico unitario su scala nazionale. A Firenze, le due lezioni sulle arti di Benedetto Varchi, tenute nell’Accademia Fiorentina nel 1547 e pubblicate per i tipi di Torrentino nel 1550, contribuiscono a stimolare, in questi anni, un rinnovato dibattito sul tema della maggioranza delle arti, cui fanno eco, nello stesso arco cronologico ma all’interno dell’ambiente veneziano, il dialogo di Paolo Pino sulla pittura (1548), quello di Anton Francesco Doni sul disegno (1549) e il più tecnico trattato di Michelangelo Biondo sulla pratica della pittura (1549). Ai generi monologico e dialogico si somma il filone biografico, egualmente funzionale alla formalizzazione di una teoria dell’arte, che trova la sua massima consacrazione nella prima (1550) e, soprattutto, nella seconda edizione (1568) delle Vite vasariane. Non vanno inoltre trascurati il genere topografico e l’epistolografia, che offrono risultati degni di nota, dalle descrizioni periegetiche e le mirabilia artistiche delle città peninsulari alla critica d’arte nelle Lettere di Pietro Aretino. Firenze e Venezia restano, negli anni Cinquanta e Sessanta, i poli principali (benché non esclusivi) di queste tradizioni, che vedono emergere da un lato la fortunata Vita e i trattati sulle arti di Benvenuto Cellini – oltre a contributi rimasti in forma manoscritta, tra i quali non mancano esempi minori, come il trattato sul disegno di Baccio Bandinelli, gli scritti di Alessandro Allori o il frammento dell’autobiografia di Raffaello da Montelupo –, dall’altro il celebre dialogo sulla pittura di Lodovico Dolce (1557). Circolano inoltre, in questo frangente cronologico, epitomi o rifacimenti degli scritti leonardiani, tra i quali una versione abbreviata del Libro di Pittura compilato da Francesco Melzi, come testimoniano diversi manoscritti in cui il testo di Leonardo è associato agli studi di altri autori, in particolare Brunelleschi, Vignola e Zuccari. A partire da queste premesse, il convegno si propone di indagare il contesto di evoluzione della teoria sull’arte nel Cinquecento italiano, ponendosi come principale obiettivo di studio l’analisi delle fonti, le modalità di circolazione e di fruizione dei testi, il rapporto tra pratica di bottega e nuove aspirazioni accademiche, ma anche le questioni relative allo sviluppo di un lessico tecnico delle arti e ai volgarizzamenti di trattati d’arte in latino. Il focus del dibattito sarà articolato in via prioritaria, ma non esclusiva, intorno al milieu culturale fiorentino e veneziano di metà secolo, proponendosi di includere riflessioni di più ampio respiro che coinvolgano la Penisola nell’arco cronologico del Cinquecento.
Suggéré par: 
Jonathan Schiesaro
Courriel: 
jonathan.schiesaro@uzh.ch
Date de début ou date limite de l'événement: 
19/05/2022
Date de fin de l'événement: 
20/05/2022
Ville de l'événement: 
Zürich
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 

Colloque international "BALZAC ET L’IMAGINAIRE DU BRIGANDAGE"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Ce colloque interroge, d’une part, la façon dont la création balzacienne réagit à l’imaginaire du brigandage, les traces que cet imaginaire laisse dans son œuvre et le poids qu’il y exerce ; de l’autre, la façon dont Balzac recourt à ce même imaginaire pour ses propres buts, comment il le reconfigure dans une œuvre destinée à nourrir, à son tour, l’imaginaire social des générations futures.
En croisant les regards des spécialistes de lettres avec ceux des historiens, ce colloque (Università di Salerno, 18-19 mai 2022) interroge, d’une part, la façon dont la création balzacienne réagit à l’imaginaire du brigandage dans ses multiples acceptions, les traces que cet imaginaire laisse dans son œuvre, le poids qu’il y exerce ; de l’autre, la façon dont Balzac recourt à ce même imaginaire pour ses propres buts, comment il le reconfigure dans une œuvre destinée à nourrir, à son tour, l’imaginaire social des générations futures. Il sera diffusé en direct sur Youtube. --- Entre le XVIIIe et le XIXe siècle le brigand devient l’un des types les plus récurrents de l’imaginaire social européen, grâce aux processus complexes de symbolisation ainsi qu’à la stratification d’éléments hétérogènes et transnationaux. Symbole de liberté et de révolte, modèle d’indépendance individuelle et de transgression sociale, figure du sauvage et du criminel abjecte, il suscite curiosité, admiration, crainte. Dans les deux premières décennies du XIXe siècle, la littérature européenne s’étoffe en corsaires, en brigands sublimes, en banditti pittoresques, en Mohicans… Les échos et le levain créatif de cet amalgame composite d’images sont bien présents dans l’œuvre balzacienne. En croisant les regards des spécialistes de lettres avec ceux des historiens, ce colloque interroge, d’une part, la façon dont la création balzacienne réagit à l’imaginaire du brigandage dans ses multiples acceptions, les traces que cet imaginaire laisse dans son œuvre, le poids qu’il y exerce ; de l’autre, la façon dont Balzac recourt à ce même imaginaire pour ses propres buts, comment il le reconfigure dans une œuvre destinée à nourrir, à son tour, l’imaginaire social des générations futures. "Balzac et l’imaginaire du brigandage" - 18-19 mai 2022 – Università di Salerno Bâtiment D3, salle de classe 6 PROGRAMME 18 mai, mercredi 14h30 : Accueil des participants 14.45 : Mots de bienvenue Carmine Pinto, Directeur du Dipartimento di Studi Umanistici Rosario Pellegrino, Président du Consiglio didattico Lingue e culture straniere Introduction : Agnese Silvestri 15h00 - Conférence d’ouverture Patrizia Oppici (Università di Macerata, Présidente SUSLLF) « Le bandit et le bourreau. Croisements dans l’imaginaire balzacien » 15h30 : 1e Session : Mémoire de brigands Présidence : Francesco Fiorentino (Università di Bari) Émilie Pézard (Université de Poitiers) « Modèles gothiques du brigand dans Le Vicaire des Ardennes et Annette et le Criminel » 16h00 : Discussion et pause 16h30 : Paule Petitier (Université Paris-Diderot) : « Les brigands, mémoire et séquelles de la Révolution ». 17h00 : Xavier Bourdenet (Université de Rennes 2) : « Guerre, révolution, brigandage dans Les Chouans » 17h30 : Discussion 19 mai, jeudi 9h30 - IIe Session : Communautés du crime Présidence : Paule Petitier Pierre Glaudes (Sorbonne Université) : « Balzac et la communauté du crime » 10h00 : Christèle Couleau (Université Paris 13): « La Bourse ou la vie ! » 10h30 : Discussion et pause 11h00 : Vincent Bierce (ENS Lyon) : « “Un si grand trouble dans les rouages de la machine” imaginaire balzacien de la bande et pensée de l’histoire » 11h30 : Giulio Tatasciore (Università di Salerno): « Du maquis au bagne (et retour). Le “fameux héros des vendettes corses” » 12h00 : Discussion 14h30 - IIIe Session : Imaginaire social Présidence : Éléonore Reverzy Boris Lyon-Caen (Sorbonne Université) et Judith Lyon-Caen (EHESS) : « Balzac en noir : histoire d'une lecture (années 1930-années 1950) » 15h40 : Christine Marcandier (Aix-Marseille Université) « “Avec du vrai sang et non avec de l’encre” : poétique du fait-divers balzacien » 16h10 : Discussion et pause 16h40 : Agnese Silvestri (Università di Salerno) « Le brigand aux champs : miroitements d’un imaginaire » Conférence de clôture 17h10 : Jean-Claude Yon (EPHE, Président de la SERD) : « Les Brigands d’Offenbach (1869) : parodie et satire sociale » 17h40 : Discussion et clôture du colloque Comité scientifique Francesco Fiorentino, Gian-Luca Fruci, Pierre Glaudes, Éléonore Reverzy, Agnese Silvestri, Jean-Claude Yon Comité d’organisation Nicoletta Agresta, Vincenzo De Santis Colloque organisé avec le soutien de: Ateneo di Salerno – Dipartimento di Studi Umanistici – Dottorato in Studi Letterari, Linguistici e Storici – PRIN Il Brigantaggio rivisitato
Nom du contact: 
Agnese Silvestri
Courriel du contact: 
asilvestri@unisa.it
Adresse postale: 
Università di Salerno, Via Giovanni Paolo II, n°132 - 84084 Fisciano (Salerno)
Suggéré par: 
Agnese Silvestri
Courriel: 
asilvestri@unisa.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/05/2022
Date de fin de l'événement: 
19/05/2022
Ville de l'événement: 
Salerno
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Balzac - brigandage - imaginaire social

Pages

S'abonner à RSS - Colloques