You are here

Didattica delle lingue

Interprétation de dialogue

Perspectives analytiques sur des contextes et phénomènes communicatifs particuliers

Riassunto dell'annuncio: 
Appel à contributions pour le numéro 26 de The Interpreter's Newsletter (bilingue anglais/français, à paraître en 2021).
Appel à contributions pour le numéro 26 de The Interpreter's Newsletter, qui sera consacré à l'interprétation de dialogue (bilingue anglais/français, à paraître en 2021). L'objectif principal est d’alimenter la discussion sur les méthodologies innovantes à même d’éclairer des contextes et des phénomènes communicatifs particuliers qui n’ont jusqu’à présent reçu que peu d’attention dans la littérature, et/ou qui n’ont pas encore trouvé d’écho dans les salles de cours. Directrices invitées: Natacha Niemants (Università di Bologna) et Anne Delizée (Université de Mons). Depuis la publication de Dialogue Interpreting de Ian Mason (1999), la recherche en interprétation de dialogue (ID) s’est penchée sur différents types d’interactions interprétées, tant dans la sphère publique que privée, et s’est notamment intéressée à ceux qui ne sont généralement pas catégorisés dans l’interprétation de services publics (ISP), tels que les émissions-débats ou les négociations d’affaires. Depuis près de 20 ans, une attention toute particulière a été portée au développement de méthodes de recherche rigoureuses en ID/ISP, de plus en plus fréquemment basées sur des données empiriques, que ce soit des interactions interprétées, des interviews ou des questionnaires. Une réflexion méthodologique approfondie est menée tant sur les caractéristiques générales de l’ID/ISP (Monzó-Nebot/Wallace 2020) que sur celles qui émergent dans des secteurs d’intervention particuliers (Biel et al. 2019), tels que le juridique, la santé somatique, la santé mentale, l’immigration et les demandes d’asile. Les chercheurs explorent des aspects extrêmement diversifiés, qui vont des contextes spécifiques aux processus cognitifs à l’œuvre, en passant par des phénomènes particuliers tels que les manifestations de convergence et d’affiliation entre le soignant et l’interprète ( Ticca/Traverso 2017) ou encore l’influence de l’interprète sur la relation interpersonnelle (Goguikian Ratcliff/Pereira 2019). Ils étudient les interactions interprétées en face à face ou à distance, en langues vocales ou non vocales. Leur intérêt se porte également sur la récolte systématique des données, leur diffusion internationale, ainsi que sur les méthodes de transcription permettant leur analyse détaillée (Meyer 2019). Les chercheurs en ID/ISP peuvent à présent s’appuyer sur des corpus de données authentiques dans différents secteurs d’intervention et dans différentes combinaisons linguistiques. Certains d’entre eux ont recours à une analyse multimodale (Davitti/Pasquandrea 2017) ou triangulent les théories, les données et les outils analytiques (Aguilar Solano 2020) pour élargir et densifier la vision du phénomène étudié, ainsi qu’accroître la fiabilité des résultats de l’étude. Bref, la réflexion sur la méthodologie de recherche en ID/ISP est foisonnante, dynamique et innovante (Valero-Garcés 2020), et ses résultats viennent de plus en plus souvent enrichir la formation des interprètes et des utilisateurs de leurs services (Cirillo/Niemants 2017). C’est dans ce cadre que le numéro 26 de The Interpreters’ Newsletter, consacré à l’interprétation de dialogue, se fixe pour objectif d’explorer des contextes et des phénomènes communicatifs particuliers grâce à des lentilles analytiques spécifiques. Ce numéro est ouvert aux contributions innovantes en matière de types de données ou de secteurs d’intervention/situations communicatives étudiés, en matière de méthodes d’analyse (ou de combinaison de méthodes), ou encore d’apports à la formation des acteurs de terrain et à l’enseignement et l’apprentissage universitaires. Les contributeurs sont donc invités à alimenter la discussion sur différentes approches méthodologiques innovantes qui, dans une perspective inter/transdisciplinaire et sur la base de données authentiques, sont à même d’éclairer des pratiques et des phénomènes qui n’ont jusqu’à présent reçu que peu d’attention dans la littérature consacrée à l’ID/ISP, et/ou qui n’ont pas encore trouvé d’écho dans les salles de cours. Sujets d’intérêt Les sujets d’intérêt peuvent dès lors être les suivants, sans que cette liste soit exhaustive : - méthodes de recherche qualitatives, quantitatives ou mixtes ; - analyse multimodale ; - transcription et outils de recherche ; - accès aux données authentiques, interopérabilité et partage ; - contextes et phénomènes communicatifs spécifiques ; - apports pour la formation ; - communication interculturelle. Informations pratiques et calendrier Les articles peuvent être soumis en anglais ou en français. Ils doivent décrire une recherche originale qui n’a jamais été publiée. Ils ne peuvent pas être en cours de soumission auprès d’autres comités de lecture (revues ou conférences). Les manuscrits proposés feront l’objet d’une évaluation par les pairs en double aveugle. Le guide de style est consultable à l’adresse suivante http://www.openstarts.units.it/eut/Instructions2AuthorsInterpreters.pdf Les manuscrits comporteront entre 6 000 et 7 500 mots, références, résumé (150-200 mots) et mots clés (5-10) inclus. Ils devront être envoyés par courriel à interpretersnewsletter@units.it ; Objet du courriel : NL 26 PAPER ; Intitulé du document : nom de l’auteur_IN2021. Soumission du manuscrit : 31 janvier 2021 Envoi des résultats de l’évaluation par les pairs : 30 avril 2021 Publication : décembre 2021   Références Aguilar-Solano M. (2020) “Triangulation and Trustworthiness -Advancing Research on Public Service Interpreting through Qualitative Case Study Methodologies”, FITISPos International Journal 7/1, 31-52. Biel Ł. / Engberg J. / Ruano R. / Sosoni V. (eds) (2019) Research Methods in Legal Translation and Interpreting. Crossing Methodological Boundaries, Oxon/New York, Routledge. Cirillo L. / Niemants N. (eds) (2017) Teaching dialogue interpreting. Research-based proposals for higher education, Amsterdam/Philadelphia, John Benjamins. Davitti E. / Pasquandrea S. (2017) “Embodied participation: What multimodal analysis can tell us about interpreter-mediated encounters in pedagogical settings”, Journal of Pragmatics 107, 105 28. Goguikian Ratcliff B. / Pereira C. (2019) “L’alliance thérapeutique triadique dans une psychothérapie avec un interprète : un concept en quête de validation”, Pratiques Psychologiques 25/1, 63 77. Mason I. (ed.) (1999) Dialogue Interpreting, Special Issue of The Translator 5. Meyer B. (2019) “Corpus-based studies on interpreting and pragmatics”, in R. Tipton / L. Desilla (eds) The Routledge handbook of translation and pragmatics, London, Taylor & Francis Group, 75-92. Monzó-Nebot E. / Wallace M. (eds) (2020) Research Methods in Public Service Interpreting and Translation, Special Issue of FITISPos International Journal 7/1. Ticca A. / Traverso V. (2017) “Parole, voix et corps : convergence entre l’interprète et le soignant dans les consultations avec des migrants”, L’Autre. Cliniques, cultures et sociétés 18/3, 304 314. Valero-Garcés C. (2020) “Introduction. Broadening and Further Developing of Research Methods in PSIT”, FITISPos International Journal 7/1, 1 7.
Nome del contatto: 
Natacha Niemants
Email del contatto: 
natacha.niemants@unibo.it
Segnalato da: 
Natacha Niemants
Email: 
natacha.niemants@unibo.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
31/01/2021
Città dell'evento: 
Trieste
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
interprétation de dialogue, interprétation de services publics, méthodologies de recherche, interdisciplinarité
Sito web di riferimento: 
https://www.openstarts.units.it/cris/journals/journals00005/journalsInfoAuthor.html

Le traduzioni francesi delle «Vite parallele» di Plutarco prima di Amyot (1519-1559)

Problemi di attribuzione e di intertestualità

Riassunto dell'annuncio: 
Proseguono i webinar sulla Storia del libro organizzati nell’ambito del progetto DUBI - Du Bellay et l’Italie-. La prossima conferenza, dal titolo "Le traduzioni francesi delle «Vite parallele» di Plutarco prima di Amyot (1519-1559): problemi di attribuzione e di intertestualità”, sarà tenuta dal dott. Filippo Fassina (Università del Piemonte Orientale). ➡️ 4 giugno 2020 h. 11.00 ➡️ su Zoom Si invitano gli interessati a contattare via email la prof. Gorris Camos per iscriversi al webinar. Sul sito www.cinquecentofrancese.it è possibile accedere ai link dei webinar precedenti: ➡️ http://www.cinquecentofrancese.it/index.php/archivio/457-seminari-on-line-di-storia-del-libro-aprile-maggio-2020 Docente responsabile: Rosanna Gorris Camos
Proseguono i webinar sulla Storia del libro organizzati nell’ambito del progetto DUBI - Du Bellay et l’Italie-. La prossima conferenza, dal titolo "Le traduzioni francesi delle «Vite parallele» di Plutarco prima di Amyot (1519-1559): problemi di attribuzione e di intertestualità”, sarà tenuta dal dott. Filippo Fassina (Università del Piemonte Orientale). ➡️ 4 giugno 2020 h. 11.00 ➡️ su Zoom Si invitano gli interessati a contattare via email la prof. Gorris Camos per iscriversi al webinar. Sul sito www.cinquecentofrancese.it è possibile accedere ai link dei webinar precedenti: ➡️ http://www.cinquecentofrancese.it/index.php/archivio/457-seminari-on-line-di-storia-del-libro-aprile-maggio-2020 Docente responsabile: Rosanna Gorris Camos
Nome del contatto: 
Rosanna Gorris Camos
Email del contatto: 
rosanna.gorris@univr.it
Segnalato da: 
Rosanna Gorris Camos
Email: 
rosanna.gorris@univr.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
04/06/2020
Città dell'evento: 
Webinar su Zoom
Tipo di evento: 
Séminaires et conférences
Categoria principale: 
Parole chiave: 
vite parallele; Plutarco; Amyot; traduzioni francesi; attribuzione; intertestualità
Sito web di riferimento: 
http://www.cinquecentofrancese.it/index.php/archivio/457-seminari-on-line-di-storia-del-libro-aprile-maggio-2020

L’interculturel : quels défis et problématiques aux niveaux européen et international?

Contenuto dell'annuncio: 

Les articles qui composent ce volume sont les contributions proposées dans deux colloques organisés en 2017 au Département de Sciences de l’Éducation de l’Université Roma Tre et à l’ISFEC Aquitaine de Bordeaux. Ces deux rencontres internationales ont été l’occasion d’aborder plusieurs facettes d...

Immagine dell'annuncio: 
Categoria principale: 
Segnalato da: 
Marina Geat
Email: 
marina.geat@uniroma3.it
ISBN: 
979-12-80060-17-4
Collezione: 
Le Ragioni di Erasmus -
Anonyme
Editore: 
Roma TrE-Press
Luogo della pubblicazione: 
Roma
Data di pubblicazione: 
Tuesday, May 12, 2020
Data di pubblicazione online: 
Tuesday, May 12, 2020
URL: 
http://romatrepress.uniroma3.it/libro/linterculturel-quels-defis-et-problematiques-aux-niveaux-europeen-et-international/
Parole chiave: 
Interculturel ; Education ; Littérature ; Linguistique
Sito web di riferimento: 
http://romatrepress.uniroma3.it/

Les industries des langue France-Italie

"Synergies Italie" n°17/2020

Riassunto dell'annuncio: 
Ce numéro de Synergies Italie sera l’occasion de dresser un état des lieux et un bilan des avancées des industries des langues en France et en Italie un quart de siècle après l’essor de ce domaine.
SYNERGIES ITALIE Revue du GERFLINT Groupe d’Études et de Recherches pour le Français Langue Internationale Revue française en partenariat avec la Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris (FMSH) ISSN 1724-0700 ; ISSN en ligne 2260-8087 http://gerflint.fr/synergies-italie APPEL À CONTRIBUTIONS POUR LE N°17/2021 Date limite de soumission des résumés : 30 septembre 2020 La revue Synergies Italie, revue francophone indexée dans de nombreuses bases de revues scientifiques dont ERIH PLUS, Scopus et Anvur lance un appel à contributions pour la publication du n°17 sur le thème suivant : Industries des langues France-Italie Numéro coordonné par Valeria Zotti et Annick Farina Ce numéro de Synergies Italie sera l’occasion de dresser un état des lieux et un bilan des avancées des industries des langues en France et en Italie un quart de siècle après l’essor de ce domaine. Nous nous intéressons aussi bien aux applications concrètes des technologies au sein des entreprises et des institutions en France et en Italie qu’aux retombées que l’emploi généralisé de ces technologies a eu dans ces deux pays sur le grand public, sur les professionnels de la langue et dans le monde de la recherche universitaire. Les industries de la langue ont connu une forte croissance depuis les années quatre-vingt-dix du siècle dernier, aussi bien au sein des institutions européennes et internationales dans le cadre de programmes de promotion de la diversité linguistique, que dans le secteur privé qui a vu se multiplier le nombre de sociétés actives dans le périmètre de l’ingénierie linguistique, dégageant des chiffres d’affaires de plusieurs millions d’euros (Technolangue 2007). Les industries de la langue constituent aujourd’hui une grappe industrielle en plein essor et sont des facteurs de croissance économique de plus en plus importants. L’usage du « langage naturel » au sein des systèmes d’information a été reconnu comme une source de productivité certaine, non seulement en termes économiques, mais aussi en termes de quantité de temps investi et de qualité du produit final. Ces vingt dernières années, la frénésie du marché de l’Internet et de la communication multilingue, et la progression de l’usage des NTIC ont engendré un élargissement du marché des outils technolinguistiques vers le grand public. Le désir d’utiliser une interface conviviale en langage naturel, qui propose une traduction en ligne, fait désormais partie des exigences banales des internautes (Dabbadie 2004). Ce numéro de Synergies sera l’occasion de dresser un état des lieux et un bilan des avancées des industries des langues en France et en Italie un quart de siècle après l’essor de ce domaine. Nous nous intéressons aussi bien aux applications concrètes des technologies au sein des entreprises et des institutions en France et en Italie qu’aux retombées que l’emploi généralisé de ces technologies a eu dans ces deux pays sur le grand public, sur les professionnels de la langue et dans le monde de la recherche universitaire. Nous nous interrogeons en particulier sur la présence de la langue française et de la langue italienne (et de la traduction de l’une à l’autre) à l’intérieur des nouveaux instruments développés. Les grands axes autour desquels pourront s’organiser les propositions sont les suivants : 1 - L’INDUSTRIE DE LA TRADUCTION - Les logiciels de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) et de TA (Traduction Automatique), payants et gratuits, en ligne ; - L'intelligence artificielle au service de la traduction automatique ; - L’utilité de la linguistique de corpus pour la traduction (Traductologie de Corpus) ; - Service de traduction et localisation de sites web ; 2 - INDUSTRIES DES LANGUES ET TERMINOLOGIE / TERMINOGRAPHIE - L'enrichissement des terminologies scientifiques et techniques de la langue française et de la langue italienne au sein des banques de données des institutions européennes et internationales (ex. IATE, Grand Dictionnaire Terminologique, etc.) ; - Nouveaux recueils terminologiques mis au point pour répondre aux exigences linguistiques des systèmes d’intelligence artificielle ; - La terminotique, c’est-à-dire l’informatique comme soutien aux tâches terminographiques : nouveaux outils réalisés en France et / ou en Italie pour l'extraction de connaissances relatives à un domaine spécialisé ; 3 - INDUSTRIES DES LANGUES ET LEXICOGRAPHIE ELECTRONIQUE - Dictionnaires bi- et multilingues (avec français et italien, ou les deux) en ligne ; - Utilisation de concordanciers comme aides à la traduction (ex. Linguee, Reverso-Context, etc.) ; - L'évolution logicielle pour la lexicographie ; - Appplications lexicographiques de la linguistique de corpus ; 4 - L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES ET L'EXPERTISE LINGUISTIQUE - Méthodes didactiques et industrie linguistique (ex. Babbel) ; - E-learning ; - Les systèmes d’aide à la rédaction (ex. correction orthographique, grammaticale, etc.) - Les outils de résumé automatique, ou les systèmes de dictée vocale ; - La formation et la compétence technologique pour les langue étrangères en France et en Italie. Bien sûr ces axes ne sont pas limitatifs. Les propositions pourront être de différentes natures. Les auteurs pourront présenter de manière réflexive leurs expériences et/ou leurs projets de recherche mais des approches plus théoriques seront également prises en considération. Nous encourageons des contributions provenant de la part d’ingénieurs linguistiques, de linguistes computationnels et de corpus, de terminologues, de lexicographes, d’experts en traduction automatique, ainsi que de traducteurs professionnels et d’enseignants en langues étrangères. Références bibliographiques Auger, Philippe, « Informatique et terminologie : revue des technologies nouvelles ». In Actes du colloque terminologie et industries de la langue, Meta : journal des traducteurs, Numero spécial, 34 (3), 1989, p. 485-492. https://doi.org/10.7202/001923ar Association Encrages, Les industries de la langue : enjeux pour l'Europe : actes du colloque de Tours, Paris : Université de Paris VIII-Vincennes, 1986. Baker, Mona, Francis, Gill & Tognini-Bonelli, Elena, Text & Technology, Amsterdam/Philadelphie: John Benjamins. Bédard, Claude, « Mémoire de traduction cherche traducteur de phrases ». Traduire, 186, 2000, p. 41-49. Bernardini, Silvia et Ferraresi, Adriano, I corpora nella didattica della traduzione: Corpus Use and Learning to Translate, Bologna: CLUEB, 2013. Cresti, Emanuela, Panunzi Alessandro, Introduzione ai corpora dell’italiano, Bilogne, Il Mulino, 2013. Dabbadie, Mariannee, « Industrie de la langue, vous êtes plutôt TIL ou TAL ? ». VEILLE. Le magazine des professionnels de l'information stratégique, Avril 2004, 73, https://www.veillemag.com DGLFLF (Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France), Mieux comprendre les outils d’aide à la traduction, 2015. GRIIIL (Groupe de Réflexion sur les Industries de l’Information et les Industries de la Langue), Livre blanc. Le traitement automatique des langues dans les industries de l’information. Janvier 2005. Kubler, Nathalie (éd.), Language Corpora, Teaching, and Resources: from Theory to Practice, Bern, Peter Lang, 2011. Loock, Rudy, La traductologie de corpus, Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2016. L’Homme, Marie-Claude, Jacquemin, Christian, & Bourigault, Didier. Recent Advances in Computational Terminology. John Benjamins Publishing Co, 2001. Technolangue, Technologies de la langue en Europe : marché et tendances réalisée par le Bureau Van Dijk, à la demande du Ministère de la recherche dans le cadre du programme Technolangue, 2007, disponible en ligne sur le site www.technolangue.net. NB : Les doctorants et chercheurs francophones italiens menant leurs travaux dans un autre domaine couvert par la revue (Ensemble des Sciences Humaines et Sociales, culture et communication internationales, sciences du langage, littératures francophones, didactique des langues-cultures, éthique et théorie de la complexité) sont également invités à participer dans la limite de l’espace éditorial disponible et selon les étapes d’évaluation décrites dans les consignes aux auteurs. Consignes, format de soumission et sélection  L’auteur de la proposition, avant tout engagement, devra consulter directement en ligne : ¬ la politique éditoriale générale de l’éditeur http://gerflint.fr/politique-editoriale-generale ¬ la politique éditoriale de la revue  http://gerflint.fr/synergies-italie/politique-editoriale ¬ les 25 normes éditoriales et rédactionnelles http://gerflint.fr/synergies-italie/consignes-aux-auteurs ¬ la politique orthographique précisée dans la politique éditoriale générale de l’éditeur http://gerflint.fr/politique-editoriale-generale ¬ la politique de l’éditeur en matière d’accès libre et d’archivage http://www.sherpa.ac.uk/romeo/issn/1724-0700/ Les propositions d’articles seront présentées sous forme d’un résumé de deux pages maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées par courriel à l'adresse suivante : synergies.italie@gmail.com Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue. Calendrier : Date limite de l’envoi des résumés : 30 septembre 2020 Retour des avis aux auteurs : 30 octobre 2020 Envoi des articles : Avant le 31 janvier 2021 CONTACT: synergies.italie@gmail.com
Nome del contatto: 
Rédaction de "Synergies Italie"
Email del contatto: 
synergies.italie@gmail.com
Segnalato da: 
Rachele Raus
Email: 
rachele.raus@unito.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
30/09/2020
Data di fine dell'evento: 
30/09/2020
Città dell'evento: 
Torino
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Industries des langues
Sito web di riferimento: 
https://gerflint.fr/synergies-italie

MemWar. Memorie e oblii delle guerre e dei traumi del XX secolo

Riassunto dell'annuncio: 
Colloque sur la transmission mémorielle des conflits du XXe siècle (10-11 décembre 2020)
MemWar. Memorie e oblii delle guerre e dei traumi del XX secolo Genova, 10-11 dicembre 2020 Il XXI secolo nasce dalla storia tormentata del XX, con le sue due Guerre Mondiali e altri conflitti di dimensione europea, come la Guerra Civile Spagnola. Questo convegno, organizzato dal gruppo di ricerca “MemWar. Memorie e oblii delle guerre e dei traumi del XX secolo” del Dipartimento di Lingue e Culture Moderne dell’Università di Genova, punta a indagare le modalità con le quali la memoria di questi conflitti è tramandata nel XXI secolo, quali rappresentazioni ne vengono fornite, quali sono i punti ciechi e/o oscuri di tale processo memoriale, anche in un’ottica critica (Ricoeur, 2003) e come si sviluppano i rapporti di forza tra discorso ufficiale e controdiscorsi. A tal fine, il convegno si concentrerà sui seguenti assi: Politiche memoriali e rappresentazioni sociali dei traumi del XX secolo. Ci si interesserà qui alle rappresentazioni sociali della memoria nei diversi contesti nazionali a partire dall’analisi delle politiche memoriali attuate dai singoli paesi europei (commemorazioni, discorsi pubblici), delle produzioni che interessano percentuali importanti della popolazione europea, quali le guide turistiche, in particolare quelle dedicate esplicitamente ai lieux de mémoire secondo la definizione di Pierre Nora (1984) e dei discorsi mediatici tradizionali, come la stampa (Ledoux, 2016) e la tv, e meno tradizionali, come le reti sociali. Come si declina il discorso ufficiale della memoria attraverso le diverse politiche perseguite dai singoli stati europei? Quali rappresentazioni dei traumi del XX secolo sono veicolate dai media nazionali? Come si configura quindi l’interazione tra discorso ufficiale e discorsi pubblici della memoria? Trasmissione della memoria e produzione artistica e commemorativa Si indagheranno le differenti forme letterarie, teatrali, nonché architettoniche, scultoree e in genere di arte visiva e dello spettacolo che abbiano un diretto impegno di trasmissione storica (monumenti, musei, memoriali) o comunque contengano una forte e a volte innovativa riflessione su queste tematiche (come ad esempio, ma non solo, contro-monumenti, installazioni in spazi pubblici, performance). Una particolare attenzione sarà rivolta a forme non canoniche, quali oggetti transmediali, contaminazioni, fumetti che hanno un forte impatto emotivo sui fruitori. In quale misura queste produzioni contribuiscono alla diffusione di un discorso della memoria? Quali strategie di trasmissione della memoria caratterizzano la produzione artistica? Quale impatto ha la produzione artistica sull’elaborazione delle politiche della memoria europee, e, al contrario, quanto l’espressione artistica è, in diverse maniere, determinata dalle politiche in atto nei determinati paesi? Strumenti educativi e didattici Con il centenario della Prima Guerra Mondiale si è assistito alla proliferazione di progetti educativi sulla memoria ovunque in Europa. Un esempio fra tutti è il portale francese “Mission Centenaire 14-18”, che si propone di raccogliere e presentare i numerosi progetti educativi sulla memoria della Prima Guerra Mondiale negli istituti di istruzione francesi Questa sezione raggrupperà una riflessione sulle buone pratiche e sugli esempi di progetti e strumenti educativi sia in ambiente formale sia informale (associazioni, media, ecc.) e permetterà di confrontare queste pratiche nei diversi paesi. I diversi assi permetteranno di analizzare come si diffondono i discorsi della memoria in Europa, quali sono le diverse dimensioni che costituiscono tali i discorsi, così come le specificità dei diversi contesti nazionali. Si privilegeranno quindi proposte che affrontano studi del caso concreti, a partire da corpora ben definiti e che presentano un chiaro quadro metodologico. Lingue del convegno: italiano, inglese, francese, spagnolo, tedesco. Calendario 31 maggio 2020: invio delle proposte (500 parole bibliografia inclusa) MemWar.unige.2020@gmail.com 15 giugno 2020: risposta del comitato scientifico 30 giugno 2020: conferma partecipazione dei relatori Comitato scientifico Elisa Bricco, Alessia Cassani, Roberto Francavilla, Marie Gaboriaud, Anna Giaufret, Joachim Gerdes, Simona Leonardi, Michele Porciello, Laura Quercioli Mincer, Ilaria Rizzato, Micaela Rossi, Marco Succio, Stefano Vicari Comitato organizzativo Anna Giaufret, Luca Ciotoli, Laura Quercioli, Stefano Vicari, Marie Gaboriaud
Email del contatto: 
MemWar.unige.2020@gmail.com
Segnalato da: 
Marie Gaboriaud
Email: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
31/05/2020
Città dell'evento: 
Genova
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
guerre, commémoration, mémoire

Summer school di traduzione letteraria

"Tradurre la narrativa"

Riassunto dell'annuncio: 
"Tradurre la narrativa”, per studenti magistrali, laureati magistrali, dottorandi e dottori di ricerca, professionisti dell’editoria, docenti.
Nella Summer School “Tradurre la narrativa”, cinque tra i maggiori traduttori letterari operativi in Italia, Ilide Carmignani (letteratura spagnola), Franca Cavagnoli (letteratura inglese), Fulvio Ferrari (letteratura svedese), Enrico Ganni (letteratura tedesca), Yasmina Melaouah (letteratura francese), terranno un corso e dirigeranno un laboratorio di traduzione letteraria per la narrativa moderna e contemporanea. La Summer School, che si svolgerà ad Andalo, nota località turistica dell’altipiano della Paganella, nel cuore delle Dolomiti di Brenta in Trentino, è organizzata da LETRA, Seminario di traduzione letteraria, afferente al Laboratorio Letterario (LaborLET) del Centro di Alti Studi Umanistici (CeASUm) del Dipartimento di Lettere e Filosofia, con il contributo del Comune di Andalo. Destinatari Preferenzialmente studenti magistrali, laureati magistrali, dottorandi e dottori di ricerca dell’Università di Trento e di altre università italiane e straniere, professionisti dell’editoria, docenti della scuola secondaria superiore. Crediti formativi È previsto il riconoscimento di 3 CFU. Docenti: Ilide Carmignani (letteratura spagnola) Franca Cavagnoli (letteratura inglese) Fulvio Ferrari (letteratura svedese) Enrico Ganni (letteratura tedesca) Yasmina Melaouah (letteratura francese) Ammissione e iscrizione Alla Summer School sono ammessi un massimo di 15 partecipanti per ciascuna area linguistica, per un totale di 75 iscritti. Ai partecipanti dell’Università di Trento sono riservati 30 posti sul totale degli iscritti. Per partecipare alla Summer School è necessario presentare una domanda di ammissione online disponibile a questo link: https://webmagazine.unitn.it/evento/lettere/73380/summer-school-di-traduzione-letteraria-tradurre-la-narrativa. La domanda dovrà essere corredata dai seguenti allegati obbligatori: - curriculum vitae; - lettera di motivazione di massimo 3000 caratteri. I candidati dovranno inoltre dimostrare di possedere un livello B2 di conoscenza linguistica nell’area prescelta. Scadenza presentazione domande: 28 febbraio 2020. La selezione dei candidati ammessi alla Summer School sarà effettuata dal Comitato Scientifico. Ai candidati ammessi sarà data comunicazione tramite email entro il 15 marzo, con le indicazioni necessarie per completare l’iscrizione e pagare la quota di partecipazione. Quote di partecipazione Interni all'Università di Trento: 200 € Esterni all'Università di Trento: 400 € La quota di partecipazione comprende: - soggiorno in hotel 3 stelle superior con trattamento di pensione completa (4 notti in stanza singola); - materiale didattico. La quota di partecipazione non comprende - tassa di soggiorno (2 € al giorno); - bevande ai pasti - escursione in montagna La quota di partecipazione non è rimborsabile. Comitato scientifico Gerardo Acerenza, Antonio Bibbò, Andrea Binelli, Luca Crescenzi, Massimiliano De Villa, Francesca Di Blasio, Fulvio Ferrari, Valentina Nider, Massimo Rizzante, Paolo Tamassia, Pietro Taravacci Responsabile scientifico Paolo Tamassia Per informazioni letra2020.lett@unitn.it
Nome del contatto: 
Paolo Tamassia
Email del contatto: 
paolo.tamassia@unitn.it
Indirizzo postale: 
Università di Trento via T. Gar, 14 Trento 38122
Segnalato da: 
Paolo Tamassia
Email: 
paolo.tamassia@unitn.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
28/02/2020
Data di fine dell'evento: 
19/06/2020
Città dell'evento: 
Andalo (TN)
Tipo di evento: 
Séminaires et conférences
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Traduzione narrativa
Sito web di riferimento: 
https://webmagazine.unitn.it/evento/lettere/73380/summer-school-di-traduzione-letteraria-tradurre-la-narrativa

Langage & l'Homme

Contenuto dell'annuncio: 

Ce numéro de la revue "Le Langage et l’Homme" entend donner des exemples et réfléchir, sur le plan théorique, sur les multiples possibilités que l’approche terminologique ouvre dans l’apprentissage du français langue de spécialité, aussi bien que du français langue professionnelle ou sur...

Immagine dell'annuncio: 
Parole chiave: 
Terminologie, enseignement du français de spécialité
ISSN formato cartaceo: 
04587251
TItolo del numero: 
LA TERMINOLOGIE ET L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DE SPÉCIALITÉ, DU FRANÇAIS LANGUE PROFESSIONNELLE OU SUR OBJECTIFS SPÉCIFIQUE...
Categoria principale: 
Email: 
rachele.raus@unito.it
Direttore(i) scentifico(i): 
Lorenzo Campolini, Geneviève Geron
Editore: 
L'Harmattan...
Lingua: 
Luogo della pubblicazione: 
Parigi
Segnalato da: 
Rachele Raus

Qu'est-ce qu'une mauvaise traduction littéraire?

Contenuto dell'annuncio: 

La traduction littéraire est encore de nos jours considérée comme un sous-produit du texte original, ou encore comme un mal nécessaire, et le très célèbre dicton «Traduttore traditore» est plus que jamais d’actualité. Chaque fois que l’on évoque la pratique de la traduction littéraire, on cite...

Immagine dell'annuncio: 
Categoria principale: 
Segnalato da: 
Gerardo Acerenza
Email: 
gerardo.acerenza@unitn.it
ISBN: 
978-88-8443-874-4
Collezione: 
Labirinti n. 183
Anonyme
Editore: 
Dipartimento di Lettere e Filosofia - Università degli Studi di Trento
Luogo della pubblicazione: 
Trento
Data di pubblicazione: 
Tuesday, September 1, 2020
Lingua: 
Francese
Parole chiave: 
Traduction; Littérature; Europe; Etats-Unis; Canada; Brésil.
Sito web di riferimento: 
https://www.lettere.unitn.it/154/collana-labirinti

L’expression de la causalité en langue maternelle et en langue étrangère

Riassunto dell'annuncio: 
Colloque international qui aura lieu les 24-25 septembre 2020 à l'Université de Lublin (Pologne).
Colloque international L’expression de la causalité en langue maternelle et en langue étrangère 24-25 septembre 2020 Université Catholique Jean Paul II de Lublin (Pologne) organisé par : Urszula Paprocka-Piotrowska (Université Catholique de Lublin, Pologne) Claire Martinot (Sorbonne Université, France) Sonia Gerolimich (Université d’Udine, Italie) Tomislava Bošnjak Botica (Institut de Langue Croate et de Linguistique, Croatie) Argumentaire : La causalité est d’abord le résultat d’une interprétation que notre esprit pose entre deux situations, états, événements dont l’un détermine l’autre. La causalité est donc une relation orientée, un type d’enchaînement argumentatif (Carel, 2001, Ducrot, 2001) qui se manifeste de façon très diversifiée dans la langue, y compris sans l’appui (explicite) d’un marqueur comme en (1). On remarque aussi (Gross & Nazarenko, 2004) que l’expression de la causalité est extrêmement variée alors que le nombre des connecteurs que les grammaires considèrent comme spécifiques de la cause (parce que, puisque, car, comme) est réduit. (1) Pierre est très heureux, il part au Groenland Un grand nombre de relations causales, mais pas toutes, sont réversibles. Ainsi (1) peut être interprété de façon schématique comme en (2) ou comme en (3) : (2) P PCQ Q Pierre est très heureux parce qu’il part au Groenland (3) Q DC P Pierre part au Groenland, donc il est très heureux En ancien français pour (ce que) Q et par (ce que) Q étaient proches (Gross & Nazarenko, 2004 : 19), ce que l’on constate encore dans : (4) Max a été puni pour son insolence (= parce qu’il a manifesté de l’insolence) En (5), en revanche, la relation en donc est douteuse : (5) Chloé aimait le froid parce qu’elle dormait mieux (?? Chloé dormait mieux donc elle aimait le froid) On se demandera dans quelle mesure la langue distingue les différents types de causalité envisagés par notre pensée : la cause fortuite, factuelle (6 et 7) versus la cause volontaire, humaine (8). Ou encore, si la langue distingue différents degrés de causalité : causalité faible (9) ou causalité forte (10) : (6) Les rues ont été inondées par des torrents de boue (= parce qu’il y avait des torrents de boue, à cause des torrents de boue, où la préposition par, introduisant le « complément d’agent » introduit (plutôt ?) un complément de cause) (7) La lumière apparaît à l’horizon parce que le soleil se lève (8) Les congères ont été dégagées par des chasse-neige (= parce que des chasse-neige se sont mis en action) (9) Tom est très heureux, il ne sait plus quoi dire (10) Tom est tellement heureux qu’il ne sait plus quoi dire Ces quelques exemples sont loin d’épuiser les différents types de causalité (corrélation logique (11), relation temporelle (12), circonstancielle (13) …) et les différents moyens dont chaque langue dispose pour exprimer les relations causales : (11) Plus il y a de brouillard, plus la visibilité est réduite (12) Quand il y a du brouillard, la visibilité est réduite (13) Avec le brouillard, la visibilité est réduite Le questionnement linguistique sur le fonctionnement des relations causales dans toute langue ou entre plusieurs langues constitue l’axe 1 du colloque.   L’axe 2 du colloque sera plus directement lié à la production et à la compréhension des relations causales par des locuteurs spécifiques. En effet, la diversité des moyens mis par chaque langue à la disposition des locuteurs n’implique pas que ces moyens soient utilisés de la même façon par les uns et les autres. Enfants ou adultes, locuteurs natifs ou allophones, en production/compréhension orale ou écrite, sont autant de paramètres qui vont influencer l’expression des relations causales. Seront bienvenues les communications qui aborderont, dans des cadres théoriques différents, l’acquisition des relations causales : - par des enfants d’âges différents, dans plusieurs langues maternelles, - par des enfants ou des adultes ayant des troubles du langage, - par des adultes allophones en langue étrangère, - par des locuteurs plus ou moins scolarisés qui produisent le même discours à l’oral et à l’écrit. Si l’on peut admettre, à la suite de Kant, que la causalité est une catégorie a priori de l’entendement, et qu’elle ne dérive donc pas de l’observation des faits, son expression linguistique reste, en grande partie, déterminée par les moyens linguistiques disponibles dans chaque langue et la capacité de chaque locuteur à comprendre la présence et la spécificité de chaque relation causale dans le discours entendu. Les moyens d’expression de la causalité relèvent donc de l’observation que font tous les locuteurs de la langue qu’ils acquièrent. Références indicatives : - Anscombre, Jean-Claude, 1984. La représentation de la notion de cause dans la langue, Cahiers de grammaire, 4, 1-53. - Benazzo, Sandra, 2004. L’expression de la causalité dans le discours narratif en français L1 et L2, Langages, 155, 33-51. - Boniecka, Barbara, 1995, Pragmatyczne apekty wypowiedzi dziecięcych. Lublin, Wydawnictwo UMCS. - Carel, Marion, 2001, Argumentation interne et argumentation externe au lexique : des propriétés différentes, Langage, 142, 10-21. - Couper-Kuhlen, Elizabeth & B. Kortmann, Bernd (Eds.), 2000. Cause, condition, concession and contrast: Cognitive and discourse perspectives. Berlin-New York, Mouton de Gruyter. - Diessel, Holger, 2004. The acquisition of complex sentences. Cambridge: CUP. - Ducrot, Oswald, 2001. Critères argumentatifs et analyse lexicale, Langage, 142, 22-40. - Gross, Gaston, 2010. Sémantique de la cause, Paris, Vrin. - Gross, Gaston et Nazarenko, Adeline, 2004. Quand la langue cause : contribution de la linguistique à la définition de la causalité, Intellectica, 2004/1, 38, 15-41. - Grunig, Blanche-Noëlle et Roland, 1985. La fuite du sens dans l’interlocution, Paris, LAL Crédif, Hatier. - Jisa, Harriet, Mazur Audrey, 2006. L’expression de la causalité : une étude développementale, Actes du colloque Des savoirs savants aux savoirs enseignés, Namur, Presses universitaires de Namur, 33-60. - Martinot, Claire, 2013. L’acquisition de la causalité est-elle comparable chez tous les enfants ? Travaux de linguistique, 66, 15-52. - Nazarenko, Adeline, 2000. La cause et son expression en français, Paris, Ophrys. - Pilecka, Ewa, 2007. « Mourir d`ennui, s`ennuyer a mort » : quelques problèmes de description et de la traduction de syntagmes prépositionnels circonstants / pseudo-circonstants de cause en français et en polonais, Bulletin de Linguistique Appliquée et Générale, 32, 145-163. - Sanders, Ted & Sweetser, Eve (Eds.), 2009. Causal categories in discourse and cognition, Berlin, Mouton de Gruyter. - Van Den Broek, Paul, 1990. Causal inferences and the comprehension of narrative texts, Psychology of Learning and Motivation, 25, 175-196. Comité de lecture : - Birtić Matea, Institut de Langue Croate et de Linguistique - Bramati Alberto, Université de Milan - De Gioia Michele, Université de Padoue - Do-Hurinville Danh Thành, Université Bourgogne-Franche-Comté - Druetta Ruggero, Université de Turin - Gueorguieva Steenhoute Elena, Institut de sciences politiques de Paris - Hržica Gordana, Université de Zagreb - Jo Mihwa, Université autonome de Barcelone - Karpińska-Szaj Katarzyna, Université Adam Mickiewicz, Poznań - Marque-Pucheu Christiane, Sorbonne Université - Muller Claude, Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3 - Oraić Rabušić Ivana, Institut de Langue Croate et de Linguistique - Piotrowski Sebastian, Université Catholique Jean Paul II de Lublin - Piotrowska-Skrzypek Małgorzata, Université de Varsovie - Richard Elisabeth, Université Rennes 2 - Romero Clara, Université de Paris - Stabarin Isabelle, Université de Trieste - Wojciechowska Bernadeta, Université Adam Mickiewicz, Poznań - Vecchiatto Sara, Université d’Udine Modalités d’envoi des propositions de communication : Les langues du colloque sont le français, le polonais et l’anglais. Les propositions, rédigées dans la langue de communication, sont à envoyer pour le 15 mars 2020 à l’adresse suivante : cause.lublin2020@gmail.com Les propositions devront avoir une longueur de 600 à 800 mots (nom, prénom, affiliation de l’auteur, titre et références non inclus) et respecter le format Word, police Times New Roman 12, interligne simple. Le retour des évaluations des propositions et la réponse des organisatrices sont prévus pour le 30 avril 2020. Un appel à contribution est prévu à l’issue du colloque. Droits d’inscription : 100€ (50€ pour les étudiants). Les modalités de payement ainsi que les informations pratiques (voyage, logement, repas) seront envoyées dans la deuxième circulaire. Une excursion dans les environs de Lublin sera proposée samedi 26 septembre. Pour le Comité d’Organisation : Claire Martinot, Urszula Paprocka-Piotrowska, Sonia Gerolimich, Tomislava Bošnjak Botica
Nome del contatto: 
Urszula Paprocka-Piotrowska
Email del contatto: 
cause.lublin2020@gmail.com
Segnalato da: 
Sonia Gerolimich
Email: 
sonia.gerolimich@uniud.it
cause.lublin2020@gmail.com
Data di inizio o data limite dell'evento: 
15/03/2020
Città dell'evento: 
Lublin
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Causalité ; expression de la cause ; relations causales ; locuteurs ; langue ; acquisition ; apprentissage

Mots de faune

Contenuto dell'annuncio: 

Marinella Termite (éd.), Mots de faune, Macerata, Quodlibet, Coll. Ultracontemporanea, 2020.
ISBN 9788822904447
www.quodlibet.it
www.grecart.it

Entre terre et ciel, air et eau, les animaux ont...

Immagine dell'annuncio: 
Categoria principale: 
Segnalato da: 
Groupe de Recherche sur l'Extrême Contemporain (GREC)...
Email: 
grec.prixmurat@uniba.it
ISBN: 
9788822904447
Collezione: 
Ultracontemporanea
Anonyme
Editore: 
Quodlibet
Luogo della pubblicazione: 
Macerata
Data di pubblicazione: 
Friday, January 31, 2020
Data di pubblicazione online: 
Friday, January 31, 2020
URL: 
http://quodlibet.it
Lingua: 
Francese
Parole chiave: 
Extrême contemporain, animaux, biodiversité
Sito web di riferimento: 
www.grecart.it

Pages

Subscribe to RSS - Didattica delle lingue