You are here

Nuove tecnologie

Colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen

Riassunto dell'annuncio: 
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité.
Le colloque Formes et (en)jeux de l’intermédialité dans l’espace européen propose un tour d'horizon épistémologique de l'intermédialité. Située dans un « entre-deux » tant méthodologique que disciplinaire – car naviguant en permanence entre systèmes de signes, arts et médias –, la réflexion sur l'intermédialité peut s’organiser selon deux axes principaux : mise(s) en relation intermédiales : le passage du mot à l’image (fixe et/ou mobile) et inversement et mise(s) en scène intermédiales : de l’idéal du Gesamtkunstwerk aux performances contemporaines. Le colloque se tiendra à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne les 27 et 28 septembre 2017.  Voir programme ci-dessous.
Nome del contatto: 
Patricia Viallet & Emmanuel Marigno
Email del contatto: 
viallet.patricia@orange.fr, emmanuel.marigno@univ-st-etienne.fr
Segnalato da: 
elisa bricco
Email: 
Elisa.bricco@unige.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
27/09/2017
Data di fine dell'evento: 
28/09/2017
Luogo dell'evento: 
Université Jean Monnet Saint-Etienne
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Intermedialità, letteratura, cinema, fumetto, fotografia, danza, musica
Sito web di riferimento: 
https://www.univ-st-etienne.fr/fr/celec/agenda/annees-2016-2020/colloque-intermedialite.html

Deuxième colloque international sur le plurilinguisme

Riassunto dell'annuncio: 
Organisé par Fabiana Fusco, Carla Marcato, Renato Oniga
13th-15th NOVEMBER 2019 SALA CONVEGNI ‘R. GUSMANI’, PALAZZO ANTONINI, VIA PETRACCO 8, UDINE WEDNESDAY, 13th NOVEMBER 16:30 – WELCOME SPEECHES ROBERTO PINTON Magnifico Rettore dell’Università di Udine FABRIZIO CIGOLOT Assessore alla Cultura, Progetti europei, Comune di Udine RENATO ONIGA Direttore del Centro Internazionale sul Plurilinguismo 17:00 – PLENARY SESSION Chair: ALESSANDRA FERRARO La langue française au défi de l’Autre - BERNARD CERQUIGLINI Identité des polyglottes. «Qui décide qui je suis?» - NATALIA DANKOVA Le phénomène complexe du plurilinguisme à la lumière de la «Nouvelle Théorie du Langage» - OLGA KATAEVA, JOËL CUADRAT Come abbattere le barriere linguistiche alla comunicazione istituzionale di ambito medico-sanitario? Proposta di un “navigatore” multilingue - SARA VECCHIATO, NICKOLAS KOMNINOS Attraversare il wen 文: identità plurilingue, bilinguismo e autotraduzione - SIMONA GALLO 18:40-19:00 Discussion THURSDAY, 14th NOVEMBER 9:40-10:40 Chair: RENATA LONDERO Los retos del plurilingüismo en España - Mª SAGRARIO DEL RÍO ZAMUDIO Towards an analysis of the plurilingual workplace: demands and actual requirements in the business sector of Catalonia - JOSEP MARIA COTS, CARME ROSELL Las posibilidades de las lenguas propias de Aragón en la Educación Secundaria. Estudio de las actitudes de la comunidad educativa - OROSIA CAMPOS BANDRÉS 10:40-11:00 Discussion Coffee break 11:20-12:40 Chair: PAOLO DRIUSSI Multilingual patterns and linguistic attitudes in Bashkirian Mari speech communities - PÉTER POMOZI Rappresentare le donne nella lingua comune e nella comunicazione specialistica: il plurilinguismo come risorsa e modello - STEFANIA CAVAGNOLI The dynamics of multilingual speech of the Senegalese migrants in Italy - LAURA TRAMUTOLI Linguistic competence in plurilingual settings: The case of comparative constructions in Kriol (Guinea-Bissau / Casamance Portuguese-related Creole) - ALAIN KIHM 12:40-13:00 Discussion Lunch break 15:00-16:20 Chair: FABIANA FUSCO Implementing plurilingualism in the foreign language classroom - ANTOINETTE CAMILLERI GRIMA Misurare gli usi linguistici degli scolari bilingui - PATRIZIA CORDIN La classe plurilingue: repertori linguistici, auto-valutazione e produzione in un campione di scuole bolognesi - CHIARA GIANOLLO, ILARIA FIORENTINI “E in casa continuano a parlare le loro lingue incomprensibili!”. Una ricerca sull’insegnamento dell’italiano rivolto ad apprendenti di seconda generazione - PAOLO NITTI 16:20-16:40 Discussion Coffee break 17:00-19:00 Chair: RENATO ONIGA Promozione del plurilinguismo in età scolare e inclusione: il progetto IMPACT-FVG 2018-2020 - GIANLUCA BALDO, FEDERICO SALVAGGIO Plurilinguismo in atto: l’autobiografia linguistica per educarsi alla pluralità. Osservazioni metalinguistiche e linguistiche. - VITTORIA SOFIA, ELISA FAVERO Lingua e identità. L’autobiografia linguistica e gli studenti internazionali - ELENA DUSO Il plurilinguismo nell’Asia Minore di età romana attraverso la documentazione epigrafica: interazioni tra greco, latino e lingue locali - ELISA MERISIO La lingua delle traduzioni scolastiche dal latino - ILENIA SANNA Plurilingualism in early modern England: John Florio’s first fruites and the Italian circle in the Elizabethan court - OMAR HASHEM ABDO KHALAF 19:00-19:20 Discussion FRIDAY, 15th NOVEMBER 9:40-10:40 Chair: MARIA BORTOLUZZI A case study of developing pragmatic competence of Chinese (as a foreign language) learners with CALL in a multilingual classroom - SHUBHAM KARMAKAR Language variation in a Hakka Chinese environment in Malaysia - RALF VOLLMANN – TEK WOOI SOON Pan Arab Satellite Television: A Linguistic Perspective - ENESH AKHMATSHINA 10:40-11:00 Discussion Coffee break 11:20-12:20 Chair: CARLA MARCATO Multilingualism in Italian communities in NYC in the 20th century - LORI REPETTI Repertori linguistici in contesti di plurilinguismo: le colonie galloromanze di Guardia Piemontese, Faeto e Celle San Vito - IRENE MICALI Multilingualism in the Public Administration - MICHELE GAZZOLA 12:20-12:40 Discussion Lunch break 15:00-16:00 Chair: FEDERICO VICARIO Italian-Friulian children: an investigation into their bilingualism - CAMILLA COVAZZI Variazione e cambio linguistico nelle migrazioni contemporanee - MARGHERITA DI SALVO «Il libro delle tristi parole». Dal Vademecum dell’Emigrante Mantovano al poemetto Pietole di Giovanni Pascoli - PATRIZIA PARADISI 16:00-16:20 Discussion Coffee break Workshop Traslanguaging: innovations and challenges 16:40-18:00 Chair: MARCO SANTELLO Translanguaging: a “Maximalist” Perspective - MIKE BAYNHAM, TONG KING LEE Translanguaging in migratory contexts: (im)mobilities, repertories and practices - GERARDO MAZZAFERRO Costructing locality and translocality in transidiomaatic practices within a Global StoryBridges site - EMILEE MOORE Studying translanguaging pedagogy in bilingual education and English-medium classrooms in the U.S. - MAITE SÁNCHEZ 18:00-18:20 Discussion 18:20-19:00 Poster session Language Collision in the Bilingual-Particularities of the Bilingual Lexicon and Participants’ Language Skills - VERENA NOVAK-GEIGER Language Choice and Its Affective Dimension in a Multilingual Malta - DORIS BABIĆ Oswald von Wolkenstein: un esempio tardomedievale di plurilinguismo - DARIO CAPELLI Lingua, identità e migrazione: pratiche di translanguaging nella comunità migrante di Cesena (Italia) - CHIARA FACCIANI 19:00-19:20 Discussion and closing remarks
Nome del contatto: 
Barbara Villalta
Email del contatto: 
barbara.villalta@uniud.it
Indirizzo postale: 
Centro Internazionale sul Plurilinguismo, via Mazzini 3, 33100 Udine
Segnalato da: 
Sara Vecchiato
Email: 
sara.vecchiato@uniud.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
13/11/2019
Data di fine dell'evento: 
15/11/2019
Luogo dell'evento: 
Udine
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
plurilinguisme; langue française; altérité; polyglotte; nouvelle théorie du langage; barrières linguistiques; langue de la santé
Sito web di riferimento: 
https://www.uniud.it/it/ateneo-uniud/ateneo-uniud-organizzazione/altre-strutture/centro-internazionale-plurilinguismo

Corpus, réseaux sociaux et analyse du discours

Genova, le 20 novembre 2019

Riassunto dell'annuncio: 
Journée d'études sur les enjeux de la constitution de corpus de discours numériques en analyse du discours
Journée d’études Corpus, réseaux sociaux et analyse du discours 20 novembre 2019 Aula Magna Via Balbi 2 16126 Genova Programme 9.00 Accueil 09.30 -10.30 Des corpus numériques pour l’analyse du discours : méthodes d’analyse, terrains d’études et enjeux citoyens Julien Longhi, Université de Cergy-Pontoise Pause café 10.50- 11.20 Usages et enjeux des réseaux sociaux dans la djihadosphère : discours et métadiscours Laurène Renaut, Université de Cergy-Pontoise 11.20-11.50 Le débat public sur Twitter : essai d’exploration « écologique » outillée Claudia Cagninelli, Università di Modena 11.50-12.20 Le Monde, Twitter et la mort de Jacques Chirac Silvia Modena, Università di Modena 12.20-12.50 Keep calm et parlez…français ou anglais ? L’apport des nouvelles technologies Chiara Molinari, Università di Milano Pause déjeuner 14.00-14.30 Réunion du Groupe de Recherche en Analyse du Discours – Do.Ri.F coord. Paola Paissa, Università di Torino 14.30 – 15.00 La polémique en matière de transition écologique sur Facebook : le cas de la Ville de Paris et de la mairie de Milan Ilaria Cennamo, Università di Milano 15.00-15.30 Tra scritto-parlato: i corpora NUNC-FR per l’analisi della comunicazione in rete Elisa Corino, Manuel Barbera, Cristina Onesti, Carla Marello, Università di Torino 15.30-15.45 Clôture Comité scientifique Paola Paissa, Julien Longhi, Micaela Rossi, Anna Giaufret, Stefano Vicari Comité d’organisation Paola Paissa, Julien Longhi, Micaela Rossi, Stefano Vicari Contacts : Stefano Vicari (Università di Genova) stefano.vicari@unige.it
Segnalato da: 
Stefano Vicari
Email: 
stefano.vicari@unige.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
20/11/2019
Luogo dell'evento: 
Genova
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
analyse discours, réseaux sociaux, web
Sito web di riferimento: 
http://www.lingue.unige.it/wp-content/uploads/2019/10/Programme_DORIF_20_novembre_2019.pdf

Autorité et WEB 2.0 : approches discursives

Appel à contributions revue AAD

Riassunto dell'annuncio: 
Appel à contributions pour le numéro 26 de la revue Argumentation et Analyse du discours portant sur la circulation de l'autorité dans les discours produits dans le web 2.0
Le numéro 26 de la revue Argumentation et Analyse du Discours, dont la publication est prévue pour avril 2021, est placé sous la direction de Stefano Vicari, Université de Gênes (Italie) Si des flots d’encre ont déjà coulé sous la plume des philosophes (Weber, 1922, Arendt, 1955, Foucault, 1975, Origgi, 2008, 2008b) et des sociologues (Candel, Gkouskou-Giannakou, 2017) etc. sur l’autorité, celle-ci reste une notion dynamique dont la nature pluridimensionnelle fait un objet de recherche difficile à cerner et plus encore à définir. Comme toutes les notions complexes, elle fait l’objet d’une certaine dilution sémantique qui permet néanmoins de saisir des dimensions sur lesquelles les chercheurs semblent s’accorder. En analyse du discours, les deux numéros de Mots. Le langage du politique (Pineira, Périès, 1995 ; Monte et Oger 2015) ont permis de mettre au jour les procédés discursifs aptes à créer des discours d’autorité, à partir de corpus de « groupe » plus ou moins institutionnels et de montrer que les affirmations de Bourdieu « l’autorité vient au langage du dehors » (1982 : 105) sont à nuancer : la double nature socio-relationnelle et discursive de l’autorité en légitime pleinement une étude socio-discursive. Or, la prise en compte des discours groupaux a montré jusqu’à quel point la construction verbale de l’autorité repose sur du déjà-dit, à savoir sur le partage tacite de savoirs et de connaissances constituant le soubassement prédiscursif de tout discours d’« autorité » et garantissant ce qu’Oger (2013) a si bien appelé « surcroît de crédibilité ». Les chercheurs ont montré le fonctionnement d’un large éventail d’observables discursifs tels que l’effacement énonciatif (Rabatel 2004), le figement discursif et/ou interdiscursif (Krieg-Planque 2015), les routines discursives, les prédiscours (Paveau 2006), les mécanismes de « co-discours » (Raus 2015), etc. aptes à construire un discours marqué du sceau de l’autorité, émanant d’une source énonciative sinon individuelle, du moins institutionnelle et/ou groupale. Qu’en est-il dès lors de la circulation discursive de l’autorité lorsqu’on prend en compte les discours de locuteurs appartenant à des « groupes sociaux » différents ? Va-t-elle toujours de soi ? Ou, au contraire, peut-on identifier des « conflits d’autorité » ou, plus généralement, des « échecs » du discours d’autorité ? Ces questions seront étudiées dans le web 2.0 qui, des grands débats sociétaux aux questions culinaires et vestimentaires, apparaît aujourd’hui comme l’observatoire privilégié des modes de circulation de l’autorité dans le discours. La distinction nette entre locuteurs légitimes et « sans voix » de Bourdieu (1977) ne semblant sans doute plus pertinente dans l’univers discursif numérique, la circulation de l’autorité doit être plutôt appréhendée dans sa dimension historicisée (Leclerc 2001), à la lumière des nouvelles techniques de production des discours (« technodiscours », Paveau 2017), des nouvelles conditions sociales de circulation de ces discours (Origgi 2008b) et du caractère « liquide » des relations interpersonnelles en ligne (Bauman, 2013), qui favorisent la rencontre de discours de locuteurs qui ne partagent pas forcément les mêmes savoirs, les mêmes représentations, voire les mêmes autorités sur les différentes questions. On peut faire l’hypothèse que le web 2.0 contribue à modifier les modes de circulation de l’autorité en favorisant l’hybridation de discours de locuteurs appartenant à des groupes sociaux variés, à des « cultures » différentes, dont les « logiques » (ou « habitudes ») discursives, rationnelles et comportementales sont volontiers divergentes, voire discordantes. L’appréhension des modalités de circulation de l’autorité dans les discours ordinaires en ligne ne peut donc se faire sans prendre en compte sa dimension sociale, liée non seulement au statut du locuteur, mais surtout aux différentes communautés discursives ou, du moins, aux multiples positionnements discursifs à travers lesquels elle circule. On se propose donc de montrer dans quelles conditions discursives et à l’aide de quelles stratégies les locuteurs, dans les réseaux sociaux, manifestent ou refusent leur confiance à une autorité. Comment travaillent-ils à se soustraire au discours qui va de soi, au caractère évident et prétendu partagé des propos tenus par des instances énonciatives plus ou moins institutionnelles (médias, gouvernement, mais aussi instances plus restreintes…) et légitimes, voire aux normes, au pouvoir institutionnel ou d’une communauté ? Dans ce numéro, on observera et analysera les modalités discursives et argumentatives à travers lesquelles les locuteurs dans le web 2.0 (dispositifs en ligne des journaux, réseaux sociaux, etc.) réagissent aux manifestations de l’autorité sous différentes formes (de l’institution, de la « tradition », des médias, de la majorité - Mineur, 2017 - mais aussi de la performativité des énoncés, etc.) dans le but de répondre aux questions suivantes : • Peut-on identifier des manifestations de vulnérabilité (Garrau 2018), de résistance ou de protestation face aux normes, à l’exercice du pouvoir, au discours autoritaire et/ou d’autorité ? • Dans quelle mesure réside, à la base de la dimension plus ou moins conflictuelle de certaines polémiques (Amossy, 2014) ou controverses (Charaudeau, 2017) qui circulent dans l’espace discursif public en ligne, le non-partage des mêmes autorités par les locuteurs ? • Quelles modalités discursives et argumentatives plus ou moins conflictuelles sont utilisées par les locuteurs pour réfuter, délégitimer, ou au contraire, légitimer un discours d’autorité ? • Quels observables (techno)discursifs doit-on prendre en compte pour cerner ces phénomènes ? Dans l’objectif de montrer la contribution de l’analyse du discours et de l’argumentation à l’étude de la circulation de l’autorité dans le web 2.0, on privilégiera des propositions dotées d’une perspective théorique et/ou méthodologique bien argumentée, suivies d’une étude de cas fondée sur un corpus empiriquement structuré. Il s’agira prioritairement d’observer les dynamiques discursives dans des débats sociétaux actuels, voire des polémiques ou des controverses, permettant d’interroger la relation entre autorité et communautés discursives ou phénomènes sociaux. Modalités de soumission : • Les propositions doivent être soumises avant le 5 janvier 2020 sous la forme de résumés ou d’avant-projets de 1000 mots (au maximum) dont l’acceptation vaudra encouragement mais non pas engagement de publication. Elles doivent être envoyées au responsable du numéro, Stefano Vicari, avec une copie à Ruth Amossy • Les auteurs des propositions seront informés des décisions jusqu’au 20 janvier 2020. • Les propositions retenues devront être envoyées sous forme d’article (50 000 signes maximum, notes et bibliographies comprises) : fin juin 2020. • Les manuscrits seront lus, avec intérêt, par le comité éditorial de la revue, puis envoyés anonymement à deux spécialistes pour une évaluation finale : fin octobre 2020. • Les articles acceptés pour publication devront être renvoyés, après corrections (le cas échéant) jusqu’à fin janvier 2021. • La publication du numéro est prévue en avril 2021. Les auteurs sont priés de prendre connaissance du protocole rédactionnel de la revue Argumentation et Analyse du Discours (disponible sur : https://journals.openedition.org/aad/173) Coordonnées du responsable du numéro : Stefano Vicari stefano.vicari@unige.it Coordonnées de la Rédactrice en chef : Ruth Amossy amossy@bezeqint.net Bibliographie indicative Amossy, Ruth. 2014. Apologie de la polémique (Paris : P.U.F) Arendt, Hannah. 2004 [1955]. « Qu'est-ce que l'autorité ? », La crise de la culture (Paris : Gallimard) Bauman, Zygmunt. 2013. Communitas. Uguali e diversi nella società liquida (Roma : Aliberti) Bourdieu, Pierre. 1982. Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques (Paris : Fayard) Bourdieu, Pierre. 1977. « L’économie des échanges linguistiques », Langue française 34, « Linguistique et sociolinguistique », 17-34 Candel Étienne & Pergia Gkouskou-Giannakou. 2017. « Autorité et pratiques de légitimation en ligne »‪, Quaderni, 93 : 2 (Paris : FMSH) ‬‬‬‬‬‬‬‬‬ Charaudeau, Patrick. 2017. Le débat public. Entre controverse et polémique. Enjeu de vérité, enjeu de pouvoir, (Limoges : Lambert-Lucas) Foucault, Michel. 1975. Surveiller et punir (Paris : Gallimard) Garrau, Marie. 2018. Politiques de la vulnérabilité (Paris : CNRS éditions) Hamer, Dean. 2008. « Folklore », Encyclopedia of the Social and Cultural Foundations of Education, SAGE Publications, http://www.sageereference.com/foundations/Article_ n160.html (consulté le 30/10/2019, accès payant). Krieg-Planque, Alice. 2015. « Construire et déconstruire l’autorité en discours. Le figement discursif et sa subversion », Mots. Les langages du politique 107, 115-132 Leclerc, Gérard. 2001. « Histoire de la vérité et généalogie de l’autorité », Cahiers internationaux de sociologie 111, « La construction sociale à l'épreuve », 205-231 Mineur, Didier. 2018. Le Pouvoir de la majorité. Fondements et limites (Paris : Classiques Garnier) Monte, Michèle & Claire Oger. 2015. « Discours d’autorité : des discours sans éclat(s) ? », Mots. Les langages du politique 107. Oger, Claire. 2013. Discours d’autorité, discours autorisés. Faire référence et dire l’institution, « inédit » du dossier d’habilitation à diriger des recherches en sciences de l’information et de la communication, soutenu le 2 décembre 2013 à l’Université Paris-Sorbonne (CELSA). Origgi, Gloria. 2008. Qu’est-ce que la confiance ? (Paris : Vrin) Origgi, Gloria. 2008b. « Trust, authority and epistemic responsibility », Theoria 61, 35-44 Paveau, Marie-Anne. 2017. L'analyse du discours numérique. Dictionnaire des formes et des pratiques (Paris : Hermann) Paveau, Marie-Anne. 2006. Les prédiscours : sens, mémoire, cognition (Paris : PUF) Pineira Carmen & Gabriel Périès. 1995. « Actes d’autorité. Discours autoritaires », Mots. Les langages du politique 43. Rabatel, Alain. 2004. « L’effacement énonciatif dans les discours rapportés et ses effets pragmatiques », Langages 156, 3-17 Raus, Rachel. 2015. « Types de contre-discours et remaniements « codiscursifs » : l’inscription du dit d’ATTAC et du LEF dans les rapports du Parlement européen sur les femmes (2004-2012) », Semen 39, 115-134. Weber, Max. 1995 [1922]. Économie et société, 2 vol. (Paris : Uge Poche)
Nome del contatto: 
Stefano Vicari
Email del contatto: 
stefano.vicari@unige.it
Segnalato da: 
Stefano Vicari
Email: 
stefano.vicari@unige.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
05/01/2020
Luogo dell'evento: 
Genova
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
analyse du discours, argumentation, autorité, web 2.0
Sito web di riferimento: 
https://journals.openedition.org/aad/

Premio Murat. Università di Bari. Un romanzo francese per l’Italia 2001-2017 Pagine per Matteo Majorano

Contenuto dell'annuncio: 

Il Premio Murat. Università di Bari. Un romanzo francese per l’Italia nasce nel 1999 come premio letterario per un’opera dell’extrême contemporain e costituisce l’illustrazione migliore, il punto di convergenza delle ambizioni che l’ideatore, Matteo Majorano, Professore Ordinario di Letteratura...

Immagine dell'annuncio: 
Categoria principale: 
Segnalato da: 
Groupe de Recherche sur l'Extrême Contemporain (GREC)...
Email: 
grec.prixmurat@uniba.it
ISBN: 
9788822904171
Collezione: 
Ultracontemporanea
Anonyme
Editore: 
Quodlibet
Luogo della pubblicazione: 
Macerata
Data di pubblicazione: 
Thursday, October 24, 2019
Data di pubblicazione online: 
Thursday, October 24, 2019
URL: 
http: quodlibet.it
Lingua: 
Italiano, Francese
Parole chiave: 
Premio Murat, Extrême contemporain, Matteo Majorano
Sito web di riferimento: 
www.quodlibet.it, www.grecart.it

Neologica. Revue internationale de néologie

Contenuto dell'annuncio: 

Neologica 2019, n° 13 "La néologie à l'ère de l'informatique et de la révolution numérique"
Type de publication: Revue
Directeur d'ouvrage: Altmanova (Jana), Zollo (Silvia Domenica)
Nombre de pages: 243
ISBN: 978-2-406-09662-7
ISSN: 1965-2542
DOI: 10.15122/...

Immagine dell'annuncio: 
Parole chiave: 
néologie, numérique, lexique
ISSN formato cartaceo: 
1965-2542
TItolo del numero: 
La néologie à l'ère de l'informatique et de la révolution numérique...
Categoria principale: 
Email: 
silvia.zollo@univr.it
Direttore(i) scentifico(i): 
Jana Altmanova, Silvia Domenica Zollo
Editore: 
Classiques Garnier
Lingua: 
Data di pubblicazione online: 
Wednesday, October 2, 2019
Data di pubblicazione: 
Wednesday, October 2, 2019
Luogo della pubblicazione: 
Paris
Segnalato da: 
Silvia Domenica Zollo

La condition postmoderne. Quarante ans après

Riassunto dell'annuncio: 
Quarante ans après la publication de "La Condition postmoderne" de Jean-François Lyotard, le colloque entend relancer la réflexion sur un concept qui a guidé l’interprétation de la structure politico-économique de la société occidentale.
La condition postmoderne. Quarante ans après Università degli Studi di Genova, 5-7 décembre 2019 Sous la direction de Elisa Bricco et Luca Malavasi Università degli Studi di Genova - DIRAAS (Dipartimento di italianistica, romanistica, antichistica, arti e spettacolo), Dipartimento di Lingue e culture moderne. En partenariat avec le centre de recherche PLEIADE (Université Paris 13) Comité d’organisation Le colloque est organisé par le DIRAAS (Dipartimento di italianistica, romanistica, antichistica, arti e spettacolo) et le DLCM (Dipartimento di Lingue e culture moderne) de l’Università degli Studi di Genova. Comité scientifique Stefano Ballerio (Università degli Studi di Milano), Elisa Bricco (Università degli Studi di Genova), Barbara Grespi (Università degli Studi di Bergamo), Ruggero Eugeni (Università Cattolica del Sacro Cuore), Laurent Jullier (Université de Lorraine), Luca Malavasi (Università degli Studi di Genova), Oscar Meo (Università degli Studi di Genova), Roberto Mordacci (Università Vita-Salute San Raffaele), Magali Nachtergael (Université Paris 13), Krešimir Purgar (Josip Juraj Strossmayer University), Antonio Somaini (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Simone Venturini (Università degli Studi di Udine). Keynote Speakers Ruggero Eugeni (Università Cattolica del Sacro Cuore), Roberto Mordacci (Università Vita-Salute San Raffaele), Magali Nachtergael (Université Paris 13), Krešimir Purgar (Josip Juraj Strossmayer University), Josh Toth (MacEwan University). Après 40 ans de la publication de La Condition postmoderne de Jean-François Lyotard, le colloque entend relancer la réflexion sur un concept qui, depuis près de trois décennies, a guidé l’interprétation de la structure politico-économique de la société occidentale, de ses dynamiques sociales et de sa production artistique et culturelle. Cette notion apparaît aujourd’hui tendue en direction de deux pôles opposés : celui d’un refus radical (Kirby 2009, Ferraris 2012) et celui d’un processus de révision et d’historisation (Jencks 2010, Faye 2012, Franzini 2018). Toutefois, un élément semble unir le vaste débat international et transdisciplinaire alimenté par l’avènement du nouveau millénaire (Brooks, Toth 2007; Toth 2010; Nealon 2012; Rudrum, Stavris, 2015, Mordacci 2017) : l’idée de la fin de postmoderne, tantôt acquise comme une sorte de fait inéluctable (quoique avec des nuances très différentes), tantôt souhaitée ou forcée. La sortie du postmoderne et, en particulier, de ses hypothèses philosophiques et épistémiques, est ainsi envisagées comme un passage nécessaire pour être en mesure de faire face aux défis posés par la société contemporaine. En plus, et inévitablement, ce débat s’est préoccupé soit d’évaluer l’héritage (éventuel) du postmodernisme, soit de définir, par différence, la physionomie de la société actuelle (Altermodernism, Digimodernisme, Neomodernité, Hypermodernité, Post-Postmodernité, Remodernisme, ecc.). Le colloque, ouvert à tous les domaines disciplinaires, a donc l’intention de partir du débat le plus récent afin d’interroger la dynamique et la physionomie de cette fin (ou de ce désir de « faire finir »), ses motivations (crise ? épuisement ?) et ses conséquences, ainsi que ses implications paradoxales : vu que le postmoderne est resté, grâce aux discours sur sa fin, au centre du débat sur le contemporain. En outre, le colloque a pour but de questionner l’héritage éventuel de la pensée postmoderne et de sa production culturelle, ainsi que la pertinence de sa production théorique bien articulée. En effet, le postmoderne a représenté, de nombreux points de vue, la première tentative de réagir à une série de changements radicaux – la mondialisation, l’avènement d’une société visuelle, la dématérialisation, la technologisation de l’expérience, etc. – au point que cette notion définit encore aujourd’hui, dans une version intensifiée, notre société. En même temps, le fait d’interroger la sortie de la société occidentale de la postmodernité ne peut que conduire à se demander : quelle « condition » vivrait-elle aujourd’hui ? Le colloque vise à être aussi un moment d’investigation des nombreuses propositions – philosophiques, éthiques, esthétiques – qui, ces dernières années, ont tenté de formuler de nouveaux concepts opérationnels pour l’interprétation et l’analyse de la condition post postmoderne. Le colloque sera organisé en sessions plénières et en sessions parallèles. Les propositions pourront viser à réfléchir sur certaines articulations théoriques générales, ainsi qu’à vérifier les retombées par rapport à des domaines disciplinaires spécifiques et à des domaines ou phénomènes particuliers de la production artistique et culturelle. Parmi les sujets que le colloque entend approfondir par rapport aux questions mentionnées ci-dessus, nous signalons : -L’interprétation historique et philosophique du postmoderne -Postmodernisme après le postmodernisme -Historicité et historisation du style postmoderne -Le postmodernisme comme international style -La relation entre la théorie postmoderne et les études visuelles -Théorie postmoderne et médias -Le postmodernisme littéraire et artistique Informations Deadline pour la présentation des propositions: le 26 août 2019. Les résumés (1000-1500 caractères), accompagnés d’un bref CV doivent être envoyés à l’adresse : thepostmodernconference@gmail.com Réponses prévues : le 16 septembre 2019. Les langues du colloque seront l’anglais, le français et l’italien.
Nome del contatto: 
Elisa Bricco
Email del contatto: 
thepostmodernconference@gmail.com
Segnalato da: 
Elisa Bricco
Email: 
elisa.bricco@unige.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
26/08/2019
Luogo dell'evento: 
Genova
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
postmoderne, études visuelles, études littéraires, esthétique postmoderne, cinéma, médias
Sito web di riferimento: 
https://argec.hypotheses.org/2090

Proust et les écrans / Proust e gli schermi

Università di Padova, 18-19 luglio 2019

Riassunto dell'annuncio: 
Le colloque souhaite interroger l’image d’un Proust de plus en plus « mondialisé », « numérisé » et hyper-contemporain que renvoient tous les écrans connectés de notre époque.
Le colloque Proust et les écrans/ Proust e gli schermi souhaite interroger l’image d’un Proust de plus en plus « mondialisé », « numérisé » et hyper-contemporain que renvoient tous les écrans connectés de notre époque, autant de projections et de diffractions dont l’inventaire n’a pas encore été entrepris par la critique proustienne. Amphi C, Palazzo Maldura, Padova Inscription gratuite et souhaitée à cette adresse : https://docs.google.com/forms/d/13Mf4aYA4ZTugvxtFaxJoaB2u2IM5ucxD8KRMwyyKOns/prefill Programme du colloque : Giovedì 18 luglio 2019 14.00 Accueil des participants 14.20 Salut de bienvenue des autorités La Recherche des écrans - Présidence : MAURO CARBONE 14.30 ILARIA VIDOTTO, « Proust e gli schermi. Panoramica » 15.15 MARIE-CLÉMENCE RÉGNIER, « Proust et son œuvre sur Vimeo. La légende proustienne dans la création audiovisuelle et multimédia partagée » 16.00 FRANÇOISE LERICHE, « Proust et la correspondance à l’écran » 16.45 Pause café 17.15 GENEVIÈVE HENROT, « Les noms viraux de la Recherche. La dissémination par antonomase » 18.00 LUDOVICO MONACI, « Verba volant, verba manent » : Le cinéma passe au crible les dialogues de la Recherche 18.45 LISA PUTIN, « Le Temps retrouvé, de la page à l’écran. Proust et Ruiz » 20.00 Diner Venerdì 19 luglio 2019 Les écrans de la Recherche - Présidence : FRANÇOISE LERICHE 09.30 GARANCE MAZELIER, « Des fenêtres ouvertes sur l’intimité : les écrans vestimentaires, charnels et artistiques d’Albertine dans À la Recherche du temps perdu » 10.15 BÉRENGÈRE MORICHEAU-AIRAUD, « L’écran du monocle dans À la recherche du temps perdu » 11.00 SYLVAIN LOUET, « La chambre claire du désir proustien. Des écrans du délaissement au montage des seuils de la mémoire » 11.45 MAURO CARBONE, « La surface obscure ». La littérature de Proust et la philosophie pour Merleau-Ponty en tant que dispositif de vision 12.00 Buffet de clôture
Nome del contatto: 
Ilaria vidotto, Geneviève Henrot
Email del contatto: 
ilaria.vidotto2@unibo.it ; genevieve.henrot@unipd.it
Segnalato da: 
Ilaria Vidotto
Email: 
ilaria.vidotto2@unibo.it
genevieve.henrot@unipd.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
18/07/2019
Data di fine dell'evento: 
19/07/2019
Luogo dell'evento: 
Padova
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Proust, écrans, schermi

Entre masculin et féminin... Approche contrastive : français et langues romanes

Riassunto dell'annuncio: 
Appel pour un colloque international à Paris, les 28 et 29 novembre 2019, sur le thème de la féminisation, incluant la dimension diachronique ainsi que la dimension contrastive entre le français et les langues romanes.
Le laboratoire Lattice (CNRS, ENS & Sorbonne Nouvelle ; PSL & USPC) et le Réseau LTT (Lexicologie-Traduction-Terminologie - XIIe Journées scientifiques), organisent, avec le soutien de la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France, un colloque international à Paris, les 28 et 29 novembre 2019, sur le thème de la féminisation, incluant la dimension diachronique ainsi que la dimension contrastive entre le français et les langues romanes. La féminisation des noms de métiers, grades et fonctions, est perçue de prime abord comme une question sociale et politique, puisqu’elle renvoie à une nouvelle réalité : l’accès des femmes à toutes les professions, même prestigieuses (hautes fonctions dans le monde de l’entreprise, des administrations, de l’armée, de la politique) ; mais aussi manuelles, habituellement réservées aux hommes pour leur pénibilité. Le débat qui secoue la société française actuellement autour de la féminisation des noms de métiers, de l’écriture inclusive, et plus largement, sur la possibilité d’un langage dit épicène, nous amène, dans cet appel à communication, à dépasser cette question de la « féminisation » en incluant la question du masculin à la fois en synchronie et en diachronie.
Nome del contatto: 
Benjamin Fagard et Gabrielle Le Tallec
Email del contatto: 
colloque-masculin-feminin@ens.fr
Segnalato da: 
Jana Altmanova
Email: 
jaltmanova@unior.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
15/06/2019
Data di fine dell'evento: 
15/06/2019
Luogo dell'evento: 
Paris
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
féminisation, politique linguistique, écriture inclusive
Sito web di riferimento: 
http://www.lattice.cnrs.fr

Prix Murat 2019 à Dans l'eau je suis chez moi d'Aliona Gloukhova

Riassunto dell'annuncio: 
Premio Murat 2019 al romanzo Dans l'eau je suis chez moi di Aliona Gloukhova
Il 21 maggio si sono svolte le operazioni di spoglio per il "Prix Murat. Un romanzo francese per l'Italia": sono intervenuti il il prof. Matteo Majorano, fondatore del Premio, con la relazione "La letteratura, la storia, la libertà" e la prof.ssa Marie Thérèse Jacquet. Le schede raccolte sono state 1647. Il romanzo vincitore della decima edizione del "Premio Murat Un romanzo francese per l'Italia" è Dans l'eau je suis chez moi di Aliona Gloukhova. Ha ottenuto 635 voti su 1647 (370 votanti in più rispetto all’edizione 2017), precedendo gli altri due romanzi selezionati, Faire mouche di Vincent Almendros (603 voti) e Une immense sensation de calme di Laurine Roux (406 voti). 0 le schede nulle, 3 le bianche. Dans l'eau je suis chez moi è il primo romanzo di Aliona Gloukhova, bielorussa che ha scelto di scrivere in francese. Ispirato a fatti realmente accaduti, il racconto evoca la ricerca di una figlia che non si rassegna alla scomparsa del padre e parte sulle sue tracce. La protagonista lo vede ovunque, in sogno, nei ricordi, nei mercati di Istanbul, sui relitti delle barche. L'acqua diventa così il motore di questa scrittura che consente all'assenza di trasformarsi in parole, addomesticando il dolore di Aliona. Parallelamente allo spoglio, lo scrittore Giorgio Vasta, che ha esordito con Il tempo materiale, un romanzo che racconta la storia di tre adolescenti palermitani contaminati dalla grande Storia italiana della fine degli anni ’70, ha illustrato il suo modo di “scrivere l’adolescenza”. In un secondo tempo, è stato lungamente sollecitato da numerosi studenti accolti sul palcoscenico di AncheCinema. I giurati Murat si sono dati appuntamento ad ottobre con il vincitore per la consegna del Premio. Groupe de Recherche sur l'Extrême Contemporain (GREC) Prix Murat.Un roman français pour l'Italie Université de Bari (Italie) email: grec.prixmurat@uniba.it web: www.grecart.it
Nome del contatto: 
grec.prixmurat@uniba.it
Email del contatto: 
grec.prixmurat@uniba.it
Indirizzo postale: 
Groupe de Recherche sur l'Extrême Contemporain - Università degli Studi di Bari - Dipartimento Lettere Lingue Arti - Via Garruba, 6 - 70122 Bari
Segnalato da: 
Groupe de Recherche sur l'Extrême Contemporain (GREC)
Email: 
grec.prixmurat@uniba.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
27/05/2019
Luogo dell'evento: 
Bari
Tipo di evento: 
Bourses, prix, emplois
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Prix Murat Aliona Gloukhova
Sito web di riferimento: 
http://www.grecart.it

Pages

Subscribe to RSS - Nuove tecnologie