Appel à contribution -

Bulletin Suisse de Linguistique Appliquée N° 105 – été 2017

Date et lieu

Suisse - Date limite: 03/4/2016

Publié par: Nancy Murzilli, Lundi 21/3/2016

Résumé de votre annonce

«Comment les apprenants étrangers s’approprient-ils la morphologie verbale du français?»
Editrices : Sonia Gerolimich (Université d’Udine) & Isabelle Stabarin (Université de Trieste)

Ce numéro 105 se propose d’apporter des éléments de réponse à la question posée ci-dessus, dans un contexte de Français Langue Étrangère en apprentissage guidé. L’observation de situations de terrain permet de s’interroger sur différents aspects de l’acquisition de la flexion verbale, en particulier sur l’accord sujet-verbe chez des apprenants allophones.


Contenu de l'annonce

« Comment les apprenants étrangers s’approprient-ils la morphologie verbale du français ? »

 

 

Editrices :Sonia Gerolimich (Université d’Udine) & Isabelle Stabarin (Université de Trieste)

 

Ce numéro 105 se propose d’apporter des éléments de réponse à la question posée ci-dessus, dans un contexte de Français Langue Étrangère en apprentissage guidé. L’observation de situations de terrain permet de s’interroger sur différents aspects de l’acquisition de la flexion verbale, en particulier sur l’accord sujet-verbe chez des apprenants allophones.

L’acquisition des formes verbales dans leur dimension strictement morphologique est un aspect quelque peu négligé dans les nombreuses études prenant en compte l’acquisition des formes verbales. Il s’agit pourtant bien d’un aspect essentiel pour les apprenants de FLE, et mettre au jour les processus qui sous-tendent l’apprentissage chez les différentes populations s’avère fructueux en permettant de les appréhender de manière innovatrice.

Les études qui vont dans ce sens sont encore peu nombreuses. Parmi celles-là, signalons les travaux rassemblés par Granfeldt et Schlyter (éds.) (2005), ainsi que ceux, notamment, d’Ågren (2008, 2014), Bartning et Schlyter (2004), Dewaele (1994), Gerolimich et Stabarin (2007, 2014), Granget (2005, 2009), Herschensohn (2001), Howard (2006, 2013), Kemps, Housen et Pierrard(2010), Michot (2015), Nadasdi (2001), Paloheimo et Havu (éds) (2015), Prévost (2009), Prévost et White (2000), Schlyter (2006),Sergeeva et Chevrot (2008).L’approche contrastive, rendue possible par la diversité des populations d’apprenants dans ces recherches, fait apparaitre la spécificité du système de la morphologie verbale du français (Blanche-Benveniste 2002, Bonami et Boyé 2007) par rapport à celui des différentes langues maternelles. Elle offre un intérêt aussi bien pour sa conceptualisation que pour une application didactique différenciée.

Nous invitons les chercheurs intéressés par la description de l’acquisition de la morphologie verbale à apporter leur contribution à ce numéro. Ils se situeront dans une démarche de recherche-action en didactique des langues, conscients que la divulgation d’une approche scientifique autour d’un fait de langue et des mécanismes d’apprentissage conduit les enseignants et les concepteurs de méthodes de FLE à une prise en compte des résultats obtenus et à une élaboration de nouvelles stratégies (Causa et Cadet 2006, Macaire 2010, Narcy-Combes 2010, Vaguer et Lavieu 2004, Véronique 2005). L’observation de corpus oraux sera privilégiée.

Les articles pourront être rédigés en allemand, anglais, français ou italien.

Proposition d’article (3500 caractères espaces inclus) + bibliographie essentielle (10 références maximum) à envoyerà sonia.gerolimich@uniud.itet isabelle.stabarin@deams.units.itavant le 25 mars 2016 (échéance reportée au 3 avril 2016)

Échéancier :

20 avril 2016 : notification de l’acceptation ou du refus des propositions

1er sept 2016 : remise des articles pour évaluation.

Références bibliographiques

 

Ågren, M. (2008). À la recherche de la morphologie silencieuse : Sur le développement du pluriel en français L2 écrit. Études Romanes de Lund, 84.

Ågren, M. (2014). Production et compréhension de la morphologie verbale en FLE : les difficultés de l’accord sujet-verbe en nombre. Cahiers de l’AFLS(Association for French Language Studies), 19 (1), 1-22.

Bartning, I. & Schlyter, S. (2004). Itinéraires acquisitionnels et stades de développement en français L2. Journal of French Language Studies, 14, 281–299.

Blanche-Benveniste C. (2002). Structure et exploitation des verbes en français contemporain. Le Français Aujourd’hui, 139, 13-22.

Bonami, O. & Boyé, G. (2007). Remarques sur les bases de la conjugaison. In : E. Delais-Roussarie et L. Labrune (éds), Des sons et des sens : données et modèles en phonologie et en morphologie. Paris : Hermès Lavoisier, 77-90. Disponible sur http://w3.erss.univ-tlse2.fr/textes/pagespersos/boye/BoBo07-BasesConjugaison.pdf

Causa, M. & Cadet, L. (2006). Devenir un enseignant réflexif, quels discours ? Quels modèles ? Quelles représentations ? Le Français dans le monde, R&A, n° 39, 69-83.

Dewaele, J-M. (1994). Variation synchronique des taux d’exactitude. Analyse de la fréquence d’erreurs morpholexicales dans trois styles oraux d’interlangue française. IRAL XXXIII 4, 275-300.

Gerolimich, S. & Stabarin, I. (2007). Pour une représentation fonctionnelle de la conjugaison française. In : C. Taylor, Aspetti della Didattica e dell’Apprendimento delle Lingue Straniere. Trieste : Dipartimento di Scienze del Linguaggio, dell’Interpretazione e della Traduzione, 147-165. Disponible sur      
http://www.openstarts.units.it/dspace/handle/10077/6326.

Gerolimich, S. & Stabarin, I. (2014). Une systématisation de la conjugaison française : feed-back et remodèlements didactiques. In M.-N. Roubaud & J.-P. Sautot (éds), Le verbe en friche, Gramm-R. Études de linguistique française, Vol. 20. Bruxelles : Peter Lang, 111-131.

Granfeldt, J. & Schlyter, S. (éds.) (2005). Acquisition et production de la morphologie flexionnelle. Actes du Festival de la morphologie. Lund, Perles, 20. Disponible sur http:///www.rom.lu.se/durs/morph.pdf

Granget, C. (2009). L’acquisition de la morphologie verbale. In : Véronique D. (éd.), L’acquisition de la grammaire du français, langue étrangère. Paris : Didier, 164-218.

Herschensohn, J. (2001). Missing inflection in second language French: accidental infinitives and other verbal deficits. Second Language Research 17, 273-305.

Kemps, N., Housen, A. & Pierrard, M. (2010). Instruction grammaticale et stabilisation de la morphologie verbale. L’accord sujet-verbe à la 3e personne. In : D. V. Raemdonck (éd.), Enseigner les structures langagières en FLE.  Gramm-R. Études de linguistique française, Vol. 4. Bern, Berlin, Brussels: Peter Lang, 251-270.

Howard, M. (2006). The expression of number and person through verb morphology in French interlanguage. International Review of Applied Linguistics,44(1), 1-22.

Howard, M. (2013). La complexification du système morphologique de l’apprenant avancé : Une étude longitudinale de la morphologie verbale. In : U. Paprocka-Piotrowska., C. Martinot, & S. Gerolimich (éds), La complexité en langue et son acquisition. Lublin : Towarzystwo Naukowe KUL, 337-357.

Macaire, D. (2010). Monisme ou pluralisme ? Vers une conception compréhensive de la recherche-action en didactique des langues et des cultures. In : Le français dans le monde, Recherches et applications, n°48, 66-75.

Michot, M.-E. (2015). L’acquisition de la morphologie verbale en français langue seconde. Thèse de doctorat non publiée. Vrije Universiteit Brussel.

Nadasdi, T. (2001). Agreeing to disagree : Variable Subject-Verb Agreement in Immersion French. Revue canadienne de linguistique appliquée, Vol.4, 1-2, 87-101.

Narcy-Combes, J.-P. (2010). Illusion ontologique et pratique réflexive en didactique des langues. Interrogations épistémologiques en didactique des langues. In : Le français dans le monde, Recherches et Applications, n° 48. Paris : CLE international, 111-122.

Paloheimo, M. & Havu E. (éds) (2015). L’acquisition de constructions verbales en langue étrangère. Mémoires de la Société Néophilologique de Helsinki, TOME XCIX. Vantaa : Hansaprint.

Prévost, P. (2009). The Acquisition of French. The development of inflectional morphology and syntax in L1 acquisition, bilingualism, and L2 acquisition. Amsterdam: John Benjamins.

Prévost, P. & White, L. (2000). Missing surface inflection or Impairment in second language acquisition? Evidence from tense and agreement. Second Language Research 16, 103-133.

Schlyter, S. (2006). Le développement de la morphologie verbale de personne-nombre chez différents types d’apprenants. Lunds Universitet.

Sergeeva, E. & Chevrot J.-P. (2008). Influence de la fréquence sur la production et l’acquisition des formes verbales du français : le cas des russophones adultes. In : J. Durand, B. Habert & B. Laks (éds). Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF’08). Paris : Institut de Linguistique Française, 1831-1844.

Vaguer, C. & Lavieu, B. (2004). Le verbe dans tous ses états : propriétés linguistiques et transpositions didactiques. In : C. Vaguer & B. Lavieu (éds), Le verbe dans tous ses états. Grammaire, sémantique, didactique. Namur : CEDOCEF & Presses Universitaires, Coll. ’Diptyque’, n° 2, 2004, 9-17.

Véronique, G.-D. (2005). Les interrelations entre la recherche sur l’acquisition du français langue étrangère et la didactique du français langue étrangère. Acquisition et interaction en langue étrangère, 23, 9-41.

Contacts

  • Nom du contact: Sonia Gerolimich
  • Courriel du contact: sonia[point]gerolimich[at]uniud[point]it
  • Adresse du contact: Université d'Udine

Fichiers attachés

Suggéré par

Sonia Gerolimich 21/3/2016

Citer cette annonce

Appel à contribution -, Appels à contributionEFMR, Date de publication du numéro Lundi 21/3/2016, http://www.efmr.it/index.php?op=eventdetail&id=1103