Vous êtes ici

XIXe siècle

Bando Ricercatore universitario L-LIN/04 Università eCampus

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Procedura selettiva per titoli e discussione pubblica per il reclutamento di N° 37 posti di Ricercatore universitario a tempo determinato ai sensi dell’art. 24 della L.240/2010. 10/H1 - LINGUA, LETTERATURA E CULTURA FRANCESE L-LIN/04 – Lingua e traduzione – Lingua francese
Procedura selettiva per titoli e discussione pubblica per il reclutamento di N° 37 posti di Ricercatore universitario a tempo determinato ai sensi dell’art. 24 della L.240/2010. 1 POSTO per: 10/H1 - LINGUA, LETTERATURA E CULTURA FRANCESE L-LIN/04 – Lingua e traduzione – Lingua francese Partecipazione entro il 16 dicembre 2023, maggiori informazioni al link indicato per questo annuncio.
Suggéré par: 
Francesco Pigozzo
Courriel: 
francesco.pigozzo@uniecampus.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
12/12/2023
Date de fin de l'événement: 
16/12/2023
Ville de l'événement: 
Online
Type d'événement: 
Bourses, prix, emplois
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Ricercatore universitario, L-LIN/04, Lingua francese, Traduzione francese

Littérature et économie : relire "La Maison Nucingen" de Balzac

Contenu de l'annonce: 

Littérature et économie: relire "La Maison Nucingen" de Balzac, sous la direction de Luca Pietromarchi et Francesco Spandri, Roma TrE-Press, 2023.

Link:

...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Francesco Spandri
Courriel: 
spandrif@gmail.com
ISBN: 
979-12-5977-255-8
Anonyme
Éditeur: 
Roma TrE-Press
Lieu de parution: 
Roma
Date de parution: 
Mardi, Novembre 7, 2023
Date de mise en ligne: 
Mardi, Novembre 7, 2023
URL: 
https://romatrepress.uniroma3.it/libro/litterature-et-economie-relire-la-maison-nucingen-de-balzac-2/
Langue: 
Francese
Mots-clés: 
Capitalisme; roman; marchés financiers; argent; valeur Capitalismo; romanzo; mercati finanziari; denaro; valore Capitalism; novel; financial markets; money; value
Site web de référence: 
https://romatrepress.uniroma3.it/libro/litterature-et-economie-relire-la-maison-nucingen-de-balzac-2/

Giornata di Studi - Scrittura del paesaggio e memoria nei luoghi.

Il contributo dei viaggiatori francesi e inglesi dell’Ottocento e delle nuove tecnologie dell’arte per la valorizzazione di siti minori del sud Italia

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Giornata di Studi : "Scrittura del paesaggio e memoria nei luoghi. Il contributo dei viaggiatori francesi e inglesi  dell’Ottocento e delle nuove tecnologie dell’arte per la valorizzazione di siti minori del sud Italia" - 16 novembre 2023
Giornata di Studi   Scrittura del paesaggio e memoria nei luoghi. Il contributo dei viaggiatori francesi e inglesi  dell’Ottocento e delle nuove tecnologie dell’arte per la valorizzazione di siti minori del sud Italia   16 novembre 2023 Università degli Studi di Napoli Federico II  Dipartimento di Studi umanistici Aula Ex-cataloghi lignei   9:30 Andrea Mazzucchi, Direttore del Dipartimento di Studi umanistici 9:40 Introduzione a cura di Michela Lo Feudo 10:00 Il sud Italia nell’Ottocento: storia e percezione del paesaggio - coordina Michela Lo Feudo Laura Di Fiore (Università degli Studi di Napoli Federico II): Territorialità e geografie popolari. Spazi istituzionali e spazi vissuti nel Mezzogiorno dell’Ottocento (10:00-10:20) Emilia Surmonte (Università della Basilicata) : L’écriture-paysage dans le texte littéraire (10:20-10:40)   11:30 Il paesaggio rappresentato : casi di studio - coordina Valeria Sperti Carmen Saggiomo (Università della Campania Luigi Vanvitelli): Charles Joseph Van den Nest: il viaggio come esperienza ermeneutica e come arte del tradurre (11:30-11:50) Angela Leonardi (Università degli Studi di Napoli Federico II): “Travelling with the eyes open”. Il senso del non-luogo nel viaggio in Basilicata e Campania di Edward Lear (11:50-12:10)   14:30 Percorsi della memoria - coordina Antonio Rollo Ornella Albolino – Lucia Cappiello (Università della Basilicata): I luoghi tra narrazione e valorizzazione: i Parchi letterari in Basilicata (14:30-14:50) Sara Garofalo (Formez PA) : Il valore del paesaggio nelle aree interne a (14:50-15:10)  Giovanni Agresti (Federico II-Bordeaux Montaigne): La mammorje ‘nghie’ lo lòcche. Toponomastica narrativa a Faeto, isola linguistica francoprovenzale in Puglia (15:10-15:30)    16:30 Tecniche e tecnologie dell’arte fra memoria e sostenibilità - coordina Philippe Rixhon Grazia Tagliente (Accademia di Belle Arti di Bari): Impressioni Verdi: la sostanza nell’arte  (16:30-16:50) Antonio Rollo (Accademia di Belle Arti di Bari): Drammaturgia dell’interazione. La parola si fa immagine che sa di essere vista (16:50-17:10) Paolo Atzori (NABA, Milano): Paesaggio e Memoria nell'Antropocene: Scrittura Digitale e Sopravvivenza nel Metaverso (17:10-17:30)
Courriel du contact: 
paesaggioememoria2023@gmail.com
Suggéré par: 
Adelaide Pagano
Courriel: 
ADELAIDE.PAGANO@UNINA.IT
Date de début ou date limite de l'événement: 
16/11/2023
Ville de l'événement: 
Napoli
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
paesaggio, memoria, nuove tecnologie, Mezzogiorno

Présentation du livre : "Stéphane Mallarmé. L'homme poursuit noir sur blanc", de Federica Locatelli

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Il sera possible d'assister en distanciel à la présentation du livre de Federica Locatelli "Stéphane Mallarmé. L'homme poursuit noir sur blanc", Classiques Garnier 2022, Prix de poésie «Henri Mondor» de l’Académie française 2023.
Pour assister en distanciel à la présentation du livre, il suffira d'accéder à la salle virtuelle Teams via le lien ci-dessous. 10 novembre 2023, 15 h 30. https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_ZThmNzJiYTUtMjNhZS00OWJiLWEzYjAtNDg2YzdlOTY1ZGI2%40thread.v2/0?context=%7b%22Tid%22%3a%22b94f7d74-81ff-44a9-b588-6682acc85779%22%2c%22Oid%22%3a%220fb5d300-7998-4a41-8c9f-11f7dab53734%22%7d
Suggéré par: 
Monica Lucioni
Courriel: 
monica.lucioni@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/11/2023
Ville de l'événement: 
Milan
Type d'événement: 
Informations diverses
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 

In altra lingua: traiettorie europee degli Essais di Montaigne

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
'In altra lingua: traiettorie europee degli Essais di Montaigne' : giornata di studi presso l'Università degli Studi di Milano.
La giornata di Studi 'In altra lingua: traiettorie europee degli Essais di Montaigne' avrà luogo presso l'Università degli Studi di Milano. È' organizzata dal Dipartimento di Lingue, Letterature, Mediazioni e Culture dell'Ateneo milanese e dal Centro di Ricerca d'Ateneo, 'Leggo, dunque sono'. Si intende condurre une riflessione sulle traiettorie degli Essais di Montaigne (lettori, contesti editoriali, traduttori, traduzioni, adattamenti) in ambito europeo, dal Cinquecento all'Ottocento. Lunedi, 30 ottobre 2023, aula 113, via Festa del Perdono 7, Università degli Studi di Milano
Nom du contact: 
alessandra preda
Courriel du contact: 
alessandra.preda@unimi.it
Suggéré par: 
Alessandra Preda
Courriel: 
alessandra.preda@unimi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/10/2023
Date de fin de l'événement: 
30/10/2023
Ville de l'événement: 
milano
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
traiettoria traduzione Essais europa ricezione lettura

Présentation du livre : "Stéphane Mallarmé. L'homme poursuit noir sur blanc", de Federica Locatelli

"Stéphane Mallarmé. L'homme poursuit noir sur blanc", Garnier Classique, 2022 - Prix de poésie «Henri Mondor» de l’Académie française 2023

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Présentation du livre de Federica Locatelli STÉPHANE MALLARMÉ, L’HOMME POURSUIT NOIR SUR BLANC (Garnier Classique, 2022) Prix de poésie «Henri Mondor» de l’Académie française 2023.
Luciano Pellegrini, de l'Università dell'Aquila, présente le livre de Federica Locatelli, STÉPHANE MALLARMÉ, L’HOMME POURSUIT NOIR SUR BLANC, (Garnier Classique, 2022) Prix de poésie «Henri Mondor» de l’Académie française 2023.  Seront présentes, avec l'auteure, Federica Missaglia (Directrice de l'Ecole doctorale de la Faculté de Sciences linguistiques et Littératures Étrangères, et Marisa Verna (discutant)
Nom du contact: 
MARISA VERNA
Courriel du contact: 
marisa.verna@unicatt.it
Adresse postale: 
Università Cattolica Largo Gemelli 1
Suggéré par: 
MARISA VERNA
Courriel: 
marisa.verna@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/11/2023
Ville de l'événement: 
Milan
Type d'événement: 
Informations diverses
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Mallarmé

L'Incorrection en poésie (XIXᵉ - XXᵉ siècles)

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Colloque international au sujet de L'incorrection en poésie (XIXᵉ - XXᵉ siècles), organisé par l'Université de la Vallée d'Aoste, en collaboration avec l'Università Roma 3 et l'ITEM de Paris.
La poésie, selon les tenants du sanctuaire de l’art, ne devrait pas souffrir d’incorrection ; cependant, au XIXᵉ siècle, l’incorrection semble apporter un souffle nouveau, ainsi qu’une manière de questionner le statut même de ce genre prétendu « noble ». Aux alentours des années 1870, la parole poétique – tour à tour « subversive », « dérèglée », « contestataire », « dissonante » – se sert de l’incorrection comme d’une force novatrice. Il faut « trouver une langue », affirme Rimbaud. Quand Proust intervient dans la querelle du style de Flaubert, il inscrit ses « fautes perpétuelles » dans une plus vaste « beauté grammaticale, […] qui n’a rien à voir avec la correction » et assure une forme de rythme et de continuité stylistique. Au XXᵉ siècle, l’« incorrect » semble être devenu un acquis, un point de départ nécessaire pour « faire de la poésie » et redoubler ainsi les audaces. Dans ce colloque international, organisé en collaboration avec la Région VdA, la Chaire Senghor, l’Université de Rome 3 et l’ITEM de Paris (Institut des Textes et Manuscrits modernes, CNRS et ENS), nous proposons d’explorer l’incorrection en poésie selon plusieurs axes. L’incorrection est-elle la sublimation du style ou sa négation ? Est- ce qu’elle contribuerait à l’évolution de la langue, du style, de la prosodie ?
Nom du contact: 
Monica Lucioni
Courriel du contact: 
monica.lucioni@unicatt.it
Adresse postale: 
Aula Magna, Univda, Strada Cappuccini 2A, Aosta
Suggéré par: 
Monica Lucioni
Courriel: 
monica.lucioni@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
06/11/2023
Date de fin de l'événement: 
07/11/2023
Ville de l'événement: 
Aoste
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Incorrection; poésie; XIXᵉ et XXᵉ siècles

Scritti sparsi. Modernità

Contenu de l'annonce: 

Da Racine al Settecento libertino, da Balzac a Gide, dalla galassia surrealista al cinema e alla narrativa di inizio millennio. Con questa raccolta di saggi disseminati in un ampio arco temporale (1978-2017) e in sedi diverse, si vuole illustrare il lavoro critico di Giovanna Angeli sulla...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Suggéré par: 
Fabio Vasarri
Courriel: 
fvasarri@unica.it
ISBN: 
9788866804543
Anonyme
Éditeur: 
I libri di Emil
Lieu de parution: 
Città di Castello (PG)
Date de parution: 
Samedi, Septembre 30, 2023
Date de mise en ligne: 
Samedi, Septembre 30, 2023
URL: 
https://www.ilibridiemil.it/index.php?main_page=product_book_info&products_id=1002

DICTIONNAIRE CHATEAUBRIAND, Philippe Antoine et Pierino Gallo (dir.), Tome I - ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES

Contenu de l'annonce: 

DICTIONNAIRE CHATEAUBRIAND, publié sous la direction de Philippe Antoine et Pierino Gallo, TOME I : ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES, sous la direction d'Arlette Girault-Fruet et Henri Rossi

 

Une vie, ce sont des êtres croisés, des liens noués, des amours et amitiés qui parfois se défont...

Image de l'annonce: 
Catégorie principale: 
Sous-catégories: 
Suggéré par: 
Pierino Gallo
Courriel: 
pgallo@unime.it
ISBN: 
9782745360328
Collection: 
Dictionnaires et Références
Anonyme
Éditeur: 
Honoré Champion
Lieu de parution: 
Paris
Date de parution: 
Jeudi, Septembre 28, 2023
Date de mise en ligne: 
Vendredi, Septembre 29, 2023
URL: 
https://www.honorechampion.com/fr/editions-honore-champion/12992-book-08536032-9782745360328.html
Langue: 
Français
Mots-clés: 
Chateaubriand, dictionnaire, lieux, éléments biographiques
Site web de référence: 
https://www.honorechampion.com/fr/editions-honore-champion/12992-book-08536032-9782745360328.html

Au commencement était un récit… dénouements possibles pour une histoire tue

Francophonies itinérantes – Colloque international 2022

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Dans le cadre d’un cycle d’évènements intitulé « Francophonies itinérantes », cette première édition, consacrée à la littérature algérienne d’expression française, se tiendra à l’Université de Pise les 15-17 décembre 2022. La date butoir pour la soumission des propositions (500 mots et 5 mots-clés) est le 15 septembre 2022. Les langues du colloque sont le français et l’italien. Pour plus d’informations, on se reportera à l’appel à communication ci-joint.
Appel à communication Soixante ans après la signature des accords d'Evian, qui ont officiellement mis fin à la guerre d'indépendance algérienne, le souvenir des sept ans et demi de conflit entre la France et l'Algérie, et avant cela de la période de domination coloniale commencée en 1830, continue de représenter un noeud problématique des deux côtés de la Méditerranée, tant au niveau collectif qu'individuel. Si d'une part, en effet, il s’agit de sujets fortement clivants sur le plan politique, idéologique et socioculturel, d'autre part ils constituent le résidu d'un traumatisme qui n'a jamais été pleinement élaboré et qui, se transmettant de parent à enfant, a conditionné les subjectivités, nourri le ressentiment identitaire, se plaçant à l'origine de malaises et de souffrances psychiques. Dans l'éventail de causes qui, pendant des décennies, ont entravé l'élaboration d'une histoire commune, les historiens ont mis en évidence non seulement les éléments de contraste entre les deux pays, mais aussi les contradictions au sein de chaque côté. Durant les premières années du conflit, la guerre d'Algérie en France n'a pas été nommée en tant que telle mais par le biais d'un vaste répertoire de périphrases, dont certaines sonnent désormais trop familières à nos oreilles de spectateurs de guerres justes : « événements d'Algérie », « opération de police », « opérations de rétablissement de la paix civile » ou « entreprise de pacification ». L’absence d’un vrai débat public après 1962 a été remplacée par un flot de publications (autobiographies, mémoires, récits de vie) qui, au lieu de contribuer à reconstruire une vision intelligible de l'histoire, n’ont fait qu'accentuer le risque d'une communautarisation des mémoires. Aujourd’hui, comme le constate l'historien Benjamin Stora dans le rapport remis au président de la République française en janvier 2021: « en France, plus de sept millions de résidents sont toujours concernés par […] la mémoire de l’Algérie, [et] celle-ci fait l’objet d’une concurrence de plus en plus grande. Pour les grands groupes porteurs de cette mémoire, comme les soldats, les pieds-noirs, les harkis ou les immigrés algériens en France, l’enjeu quelquefois n’est pas de comprendre ce qui s’est passé, mais d’avoir eu raison dans le passé ». Cette même guerre, en Algérie, a été célébrée comme l'acte fondateur d'une nation qui s'est battue pour reconquérir sa souveraineté. Guerre de libération, mais encore plus souvent rebaptisée révolution, le récit qui en a été fait rétrospectivement par les élites politiques a masqué bientôt tout ce qui pouvait porter atteinte au portrait d'un mouvement populaire compact derrière le drapeau du FLN, y compris les milliers de victimes des rivalités internes au camp algérien. Cette version officielle, qui consiste à « ostraciser ou à diaboliser » selon les mots de l'historien algérien Mohammed Harbi, n'est pas une véritable histoire, mais l’ « expression d'actes politiques ». Et cette tendance du politique à supprimer ou à transfigurer, selon la convenance, des pans entiers de l'histoire, n'est pas sans impact sur les consciences et les vécus de ceux qui, de manière plus ou moins directe, en sont les héritiers. Karima Lazali, qui exerce depuis des années le métier de psychanalyste entre Alger et Paris, montre qu’à des prémisses opposées (un trop peu ou un trop plein d’histoire) correspondent des effets convergents. En France elle a remarqué un nombre « incroyable » de « patients français, issus le plus souvent de la troisième génération postcoloniale, [qui] se disent encombrés par une histoire coloniale vécue souvent au niveau des grands-parents impliqués dans la colonisation ou la guerre d’indépendance, […] une histoire qu’ils n’ont pas connue et qui, le plus souvent, leur a été transmise dans un épais silence » (K. Lazali, Le trauma colonial, 2018). Le résultat est un sentiment aigu de malaise qui ne cesse de travailler ces personnes, hantées par des questions relatives à la honte et à la responsabilité. En Algérie, au contraire, la question coloniale ne cesse d'occuper le discours public. Cependant, comme il s'agit d'une version « figée, univoque et donc privée d’épaisseur », le résultat est le même, à savoir une compréhension du fait colonial assise sur « l’impensé »: condition indispensable, en Algérie comme en France, pour éviter le risque de mettre en question la responsabilité de chacun face à l’Histoire et à son interprétation. Une paralysie qui empêche les sujets – aussi bien les ex-colons que les ex-colonisés – « de visiter les recoins de leurs histoires familiales, souvent complexes », rendant ainsi difficile de « poursuivre un travail clinique précis de recensement des problématiques et de décryptage des résidus sourds de la violence coloniale ». Dans ce cadre de censures politiques, d’interdits plus ou moins explicites et intériorisés, de blocages psychiques, la littérature – poursuit Lazali – a un rôle majeur à jouer, dans la mesure où elle tente d’écrire les silences, les espaces blancs, les impensés du fait historique. Cette définition semble s’appliquer à la perfection à l’oeuvre de l’écrivaine Maïssa Bey, dont on pourrait dire qu’elle a toujours conçu son activité comme un labeur pour faire sortir du silence les voix des victimes oubliées, tout comme de leurs bourreaux, de l’histoire de l’Algérie. Plus précisément, l'oeuvre qu'elle compose depuis ses débuts en 1996 avec Au commencement était la mer apparaît comme une longue enquête, menée en composant une mosaïque de témoignages, sur les circonstances qui ont fait de l'Algérie le pays qu’il est devenu aujourd'hui. Son récit Entendez-vous dans les montagnes… (2002) a presque l’allure d’un diagnostic sur les conséquences du silence qui a enveloppé la guerre d’indépendance : remplir les blancs (de l’histoire familiale tout comme de celle de son pays) s’avère condition nécessaire pour essayer de sortir de la longue nuit faite de refoulements, de souffrances réprimées, de malentendus et d’ignorance qui, transmis de génération en génération, ne font que nourrir le cercle de la haine réciproque. Avec Bleu blanc vert (2006) le regard se concentre sur l’enchaînement de circonstances qui ont conduit le pays, en trente ans, des promesses de l’Indépendance au gouffre de la décennie noire (période douloureusement évoquée dans Puisque mon coeur est mort, 2010), avec pour fil rouge l’encombrant souvenir des martyrs de la révolution qui impose aux enfants de se montrer dignes du sacrifice des pères ; tandis que dans Cette fille-là (2001) le voile est levé « sur les silences des femmes et de la société, […], sur des tabous, des principes si arriérés, si rigides parfois qu’ils n’engendrent que mensonges, fourberies, violence et malheurs ». Chaque texte de Maïssa Bey peut en somme être lu comme un effort pour se mettre, et mettre en même temps le lecteur, en condition de comprendre, de déchiffrer les signes du « réseau invisible » dans lequel les personnages ont le sentiment d’être pris (Surtout ne te retourne pas, 2005). C’est à partir de ces prémisses que nous souhaitons organiser un moment de rencontre, de réflexion et d’échange autour de l’oeuvre de Maïssa Bey, aussi dans une perspective de comparaison avec d'autres écrivain.e.s, en posant une simple question : comment arrive-t-elle à écrire les blancs de l’histoire de l’Algérie ? Notre but est de faire dialoguer des chercheurs et chercheuses qui s’inscrivent dans une pluralité d’approches en sciences humaines et sociales (historiens, littéraires, sociologues, anthropologues, psychanalystes, etc.). Nous encourageons les chercheur.e.s postdoctorant.e.s, les enseignant.e.s-chercheur.e.s en début de carrière, et les doctorant.e.s avancé.e.s à envoyer des propositions. Nous invitons les candidat.e.s à envoyer un résumé de 500 mots ainsi que cinq mots-clés et l’affectation institutionnelle à l’adresse suivante : francophonie.pise2022@gmail.com au plus tard le 15 septembre 2022. Langues du colloque: français et/ou italien. Les frais d’inscription au colloque s’élèvent à € 75,00 et sont gratuits pour les étudiant.e.s, les doctorant.e.s et post-doctorant.e.s. Les frais d’hébergement et de transport sont en revanche à la charge de chaque participant.e. Ce colloque international respecte le principe horizontal de l'égalité des chances hommes/femmes et de non-discrimination, établi par le Comitato Unico di Garanzia de l’Université de Pise. Comité scientifique Benjamin Stora (Paris 13, Sorbonne Paris Nord) Barbara Sommovigo (Université de Pise) Veronic Algeri (Université de Rome « Roma Tre ») Francesco Attruia (Université de Pise) Alexandre Calvanese (Université de Pise) Houda Hamdi (Université 08 Mai 1945 Guelma, Algérie) Renata Pepicelli (Université de Pise) Valeria Sperti (Université de Naples « Federico II ») Francesco Tamburini (Université de Pise) Comité organisateur Barbara Sommovigo Veronic Algeri Francesco Attruia Alexandre Calvanese
Nom du contact: 
Barbara Sommovigo
Courriel du contact: 
francophonie.pise2022@gmail.com
Adresse postale: 
Polo congressuale “Le Benedettine” - Piazza S. Paolo a Ripa D'Arno, 16, 56125 Pisa PI
Suggéré par: 
Barbara Sommovigo
Courriel: 
francophonie.pise2022@gmail.com
barbara.sommovigo@unipi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
15/09/2022
Ville de l'événement: 
Pisa
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
francophonie, Algérie, blancs, histoire, trauma

Pages

S'abonner à RSS - XIXe siècle