Vous êtes ici

Appels à contribution

Enjeux de l'acquisition des langues secondes en contextes migratoires

Résumé de l'annonce: 
Colloque international jeunes chercheur·e·s en didactique des langues secondes
APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international jeunes chercheur·e·s en didactique des langues secondes ENJEUX DE L’ACQUISITION DES LANGUES SECONDES EN CONTEXTES MIGRATOIRES Metz, 21-22 septembre 2018 Les processus de mondialisation qui s’accélèrent en ce début de XXIe siècle, et les phénomènes de mobilité qui en résultent, posent de nouveaux défis qui appellent de nouvelles réponses en matière de politique d’accueil et d’intégration/insertion des publics migrants. Les besoins de formation des publics migrants et les contextes dans lesquels ils s’inscrivent étant extrêmement variés, ils interrogent dès lors, ou vont ou doivent interroger, la didactique des langues et des cultures à la fois dans sa prise en compte de la diversité des contextes, socio-culturellement situés, et dans ses processus d’intervention, en vue d’élaborer des modèles d’action liés aux réalités sociales. Notre CJC se propose d’éclairer les modalités de transmission/acquisition des apprentissages des langues secondes dans différents contextes migratoires. Ce colloque jeunes chercheur·e·s (CJC) s’inscrit dans la continuité du CJC consacré à « l’enseignement- apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contexte non européen », organisé par l’Université de Lorraine les 28 et 29 septembre 2017. Les principales thématiques de ce dernier CJC ayant permis de poser les jalons d’une réflexion plus large sur l’enseignement-apprentissage des langues étrangères/secondes, notre nouveau CJC concernera les enjeux didactiques de l’acquisition de ces langues en contextes migratoires. En effet, les processus de mondialisation qui s’accélèrent en ce début de XXIe siècle, et les phénomènes de mobilité qui en résultent, posent de nouveaux défis qui appellent de nouvelles réponses en matière de politique d’accueil et d’intégration/insertion des publics migrants. Il s’agit notamment, dans une perspective de cohésion sociale et de citoyenneté partagée, de répondre aux besoins de formation linguistique des publics migrants : en témoignent les programmes d’apprentissage des langues Erasmus+ proposés par l’Union européenne initialement dédiés aux étudiants européens, qui concernent depuis peu les publics migrants/réfugiés ; l’accroissement des demandes de formation didactique en langue seconde/langue de scolarisation dans les établissements scolaires témoigne aussi de cette évolution des considérations didactiques visant à répondre à la diversité des besoins d’apprentissage des élèves migrants ; enfin, des parcours linguistiques liés à la formation et l’insertion professionnelle des publics migrants ont pu être développés en Europe, à l’initiative des pouvoirs publics (comme le FLI, « français langue d’intégration », en France), ou du public et du privé (comme en Italie). Les besoins de formation des publics migrants et les contextes dans lesquels ils s’inscrivent étant donc extrêmement variés, ils interrogent dès lors, ou vont ou doivent interroger la didactique des langues et des cultures à la fois dans sa prise en compte de la diversité des contextes, socio-culturellement situés, et dans ses processus d’intervention, en vue d’élaborer des modèles d’action liés aux réalités sociales. Notre CJC se propose ainsi d’éclairer les modalités de transmission/acquisition des apprentissages des langues secondes dans différents contextes migratoires. Il s’agira de dresser un état des lieux de la recherche et des démarches mises en œuvre afin de dégager de nouvelles perspectives didactiques au regard des enjeux politiques, sociaux et éducatifs liés à l’accueil des publics migrants. Les communications s’intéresseront particulièrement à la prise en compte des contextes et des effets des contextes dans les démarches didactiques en langues secondes en direction des publics migrants suivant quatre axes : • Axe 1 : La nature et la spécificité des savoirs et des compétences à transmettre en contexte d’acquisition d’une langue seconde dans différentes situations d’enseignement-apprentissage : contextes scolaire, universitaire, socio-institutionnel et professionnel. • Axe 2 : Les approches didactiques et les contenus d’enseignement associés aux besoins et aux objectifs d’intégration des publics migrants. • Axe 3 : La prise en compte des compétences plurilingues et des processus liés notamment à l’interlangue et à l’intercompréhension en contexte d’acquisition d’une langue seconde. • Axe 4 : La place et le rôle de technologies numériques dans la contextualisation des dispositifs didactiques d’apprentissage visant l’intégration des publics migrants. CALENDRIER Date d’ouverture de l’appel à communications : 3 mai 2018 Date limite pour la soumission des propositions : 24 mai 2018 Date de notification d’acceptation ou de refus: 15 juin 2018 LANGUES DU COLLOQUE français, italien et anglais MODALITÉS DE SOUMISSION Les doctorant.e.s et les jeunes docteur.e.s (ayant soutenu après le 1er septembre 2016) en sciences du langage et didactique des langues sont invité.e.s à soumettre une proposition pour une communication de vingt minutes (suivie de dix minutes de discussion). Les propositions contiendront sur une première page le nom de leur auteur.e et la mention de son rattachement institutionnel, son adresse mail, un titre, une notice biographique (cinq lignes max.) et la mention éventuelle de la soutenance de thèse (date, lieu, titre, jury) ; le tout suivi, sur une autre page, d’un résumé qui ne mentionnera pas le nom de l’auteur.e et sera accompagné de quelques références bibliographiques (sur la même page). Les propositions de communication devront être rédigées dans la langue prévue pour la communication. Afin de garantir une meilleure compréhension de la part de tous les participants, les présentations Powerpoint doivent être rédigées dans une langue différente par rapport à celle prévue pour la présentation orale. Les propositions de communications ne doivent pas dépasser 500 mots (bibliographie comprise). Chaque proposition sera évaluée en double aveugle par deux membres du comité scientifique du colloque. Les critères de sélection comprendront la qualité du contenu, la pertinence thématique et l’originalité de la proposition. Les propositions sont à envoyer à : langues.europeennes.secondes@gmail.com Frais de participation : 65 euros Il est prévu de publier les textes issus des communications qui auront été sélectionnés suivant la même procédure d’évaluation. COMITÉ D’ORGANISATION • Abid Sarah (doctorante, Université de Lorraine) • Achard-Bayle Guy, (professeur, Université de Lorraine) • Fracchiolla Béatrice (professeure, Université de Lorraine) • Fragonara Aurora (post-doctorante, Université de Bergame / jeune docteure, Université de Lorraine) • Galazzi Enrica (professeure, Université catholique de Milan) • Kaced Omar (doctorant, Université de Lorraine) • Li Junkai (doctorant, Université Sun Yat-sen / jeune chercheur stagiaire au Crem, Université de Lorraine) • Macaire Dominique (professeure, Université de Lorraine) • Masseron Caroline (professeure, Université de Lorraine) • Seifelnaser Tarek (doctorant, Université de Lorraine) COMITÉ SCIENTIFIQUE (EN COURS DE CONSTITUTION – MEMBRES AYANT DÉJÀ DONNÉ LEUR ACCORD) • Achard-Bayle Guy (Lorraine) • Adami Hervé (Lorraine) • Agresti Giovanni (Napoli-Federico II) • Bosisio Cristina (Cattolica-Milano) • Cuq Jean-Pierre (Nice) • Galazzi Enrica (Cattolica-Milano) • Grassi Roberta (Bergamo) • Londei Danielle (Bologna + DoRIF) • Masseron Caroline (Lorraine) • Petitjean André (Lorraine) • Pugliese Rosa (Bologna) • Rossi Micaela (Genova + DoRIf) • Valentini Ada (Bergamo) ORGANISATION Manifestation co-organisée par le Centre de recherche sur les médiations (Université de Lorraine) et l’Université catholique du Sacré-Cœur (Milan, Italie) avec le parrainage du DOcumentazione & RIcerca per la didattica della lingua Francese nell’Università italiana (DoRiF, Italie) ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES ADAMI H., 2009, La formation linguistique des migrants, Paris, CLÉ International. ANDORNO C., VALENTINI A., GRASSI R., 2017, Verso una nuova lingua. Capire l’acquisizione di L2, Turin, UTET-De Agostini. AUGER N., 2011, Élèves nouvellement arrivés en France, Réalités et perspectives pratiques en classe, Paris, Édition des Archives Contemporaines. BÉACCO J.-C. (dir.), 2013, Éthique et politique en didactique des langues. Autour de la notion de responsabilité, Paris, Didier. BERNINI G., SPREAFICO L., VALENTINI A. (dirs), 2008, Competenze lessicali e discorsive nell’acquisizione di lingue seconde (Atti del Convegno, Bergamo, 8-10 giugno 2006), Pérouse, Guerra Edizioni. BETTONI C., 2006, Usare un'altra lingua: Guida alla pragmatica interculturale, Bari, Laterza. BLANCHET Ph., MOORE D., ASSELAH-RAHAL S. (dirs), 2008, Perspectives pour une didactique des langues contextualisée, Paris, Éditions des Archives Contemporaines / AUF. BOSISIO C., CAMBIAGHI B., 2015, « Enseigner et apprendre les langues : un regard épistémologique », in Repères DoRiF n°7, « Des médias à l’éducation comparée : les diagonales de Louis Porcher », DoRiF Università. Accès en ligne : http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=216 BOSISIO C., CAMBIAGHI B., ZANOLA M., 2012, L’italiano L2 nella scuola secondaria di secondo grado, Rome, Bulzoni Editore. BOZZONE COSTA R., FUMAGALLI L., VALENTINI A. (dirs), 2011, Apprendere l’italiano da lingue lontane : prospettiva linguistica, pragmatica, educativa, Pérouse, Guerra Edizioni. CAMBIAGHI B., 2010, «L’insegnamento-apprendimento delle LS», in M. Mezzadri (ed.), Le lingue dell’educazione in un mondo senza frontiere, Atti del I° convegno della DILLE (Società Italiana di Didattica delle Lingue e Linguistica Educativa), Parme, 13 novembre 2009, Pérouse, Guerra Edizioni, pp. 141-143. CAMBIAGHI B., BOSISIO C., 2010, « Il plurilinguismo / pluriculturalismo come risorsa per la facilitazione », in F. Caon (dir), Facilitare l’apprendimento dell’italiano L2 e delle lingue straniere, collection Le lingue di Babele, Turin, UTET-Universitaria, pp. 16-25. CHISS J.-L. (dir.), 2008, Immigration, école et didactique du français, Paris, Didier. CHISS J.-L., DAVID J., REUTER Y. (dirs), 2005, Didactique du français. Fondements d’une discipline, Bruxelles, De Boeck-Université. CUQ J.-P., 1991, Le Français langue seconde : origines d’une notion et implications didactiques, Paris, Hachette. DESOUTTER C., 2009, Scripteurs plurilingues. Quand des Italiens écrivent en français au travail, Rome, Aracne. GALAZZI, E. (dir), 1997, L’Università all’ascolto dell’azienda : quali competenze linguistiche per il futuro professionale, Gallarate, Esedra. GALAZZI E., (dir), 2013, Projets de recherche sur le multi/plurilinguisme et alentours, Repères DoRiF n°3. Accès en ligne: http://www.dorif.it/ezine/show_issue.php?iss_id=10 GAONAC’H D., 1987, Théories d’apprentissage et acquisition d’une langue étrangère, Paris, CREDIF- Hatier, collection LAL. GHEZZI C., GUERINI F., MOLINELLI P., (dirs), 2004, Italiano e lingue immigrate a confronto : riflessioni per la pratica didattica, Atti del Convegno-Seminario Bergamo, 23-25 giugno 2003, collana C.I.S., Pérouse, Guerra Edizioni. GIACALONE RAMAT A. (dir), 2003, Verso l'italiano. Strategie di acquisizione, Rome, Carocci. GIACALONE RAMAT A., 2009, « Typological universals and second language acquisition », in S. Scalise, E. Magni, A. Bisetto (dirs), Universals of language today, Berlin, Springer, pp. 253-272. GRASSI R. (dir), 2012, Nuovi contesti d’acquisizione e insegnamento : l’italiano nelle realtà plurilingui. Atti del Convegno-Seminario CIS. Bergamo, 12-14 juin 2012, Pérouse, Guerra Edizioni. GRASSI R., 2015, « L’interazione in classe tra l’insegnante e gli alunni “stranieri” » Sesamo Didattica interculturale. Accès en ligne: http://www.giuntiscuola.it/sesamo/cultura-e-societa/punti-di-vista/l- interazione-in-classe-tra-l-insegnante-e-gli-alunni-stranieri/. GUERNIER M.-C., LACHAUD M.-H., SAUTOT J.-P., BOGANIKA L., 2016, « Les écrits professionnels dans la formation des adultes faiblement qualifiés : quelle didactique du français ? », Pratiques 169-170 ; http://journals.openedition.org/pratiques/3043. HALTÉ J.-F, 1992, La Didactique du français, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » KRASHEN S., 1982, Principles and Practice in Second Language Acquisition, Oxford, Pergamon. MILANI C., PONTANI P., CAMBIAGHI B., 2005, Europa plurilingue, comunicazione e didattica, Milan, Vita e Pensiero. MOIRAND S., 1990, Enseigner à communiquer en langue étrangère, Paris, Hachette. POLSELLI P., ZORZI, D. , 2003, « Le multilinguisme d’entreprise : l’italien langue seconde (projet ELIA) », in Repères DoRiF n°3, Projets de recherche sur le multi/plurilinguisme et alentours... Accès en ligne: http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=96. PUGLIESE R., 2017, « Tradurre per la compagna di banco : child language brokering e interazioni costruttive nella classe plurilingue », in : Educazione linguistica in classi multietniche, Atti dei workshop di Udine e Malta (2014), Rome, Aracne, pp. 63 – 86. PUGLIESE R., MINUZ F., 2012, « L’input linguistico nel continuum delle situazioni didattiche rivolte ad immigrati adulti, apprendenti di italiano L2 », in : Competenze e formazione linguistiche, Atti dell’11° Congresso dell'Associazione Italiana di Linguistica Applicata, « Competenze e formazione linguistiche. In memoria di Monica Berretta », Università di Bergamo, 9-11 giugno 2011, Pérouse, Guerra Edizioni, pp. 339 - 360 . PUREN C., 1994, La didactique des langues étrangères à la croisée des méthodes. Essai sur l’éclectisme, Paris, Didier, coll. Essais. VALENTINI A. (dir.), 2016, L’input per l’acquisizione di L2 : strutturazione, percezione, elaborazione, Florence, Cesati. VERDELHAN-BOURGADE M. (dir.), 2007, Le FLS : un concept et des pratiques en évolution, Bruxelles, de Boeck. VEDOVELLI M., 2016, Neoemigrazione, immigrazione straniera, nuovo spazio linguistico italiano in Lingue in contatto / Contact linguistics. Atti del XLVIII congresso internazionale di studi della Società di Linguistica Italiana, Udine, 25-27 septembre 2014, pp. 51-75. VEDOVELLI M. (dir.), 2017, L’italiano dei nuovi italiani. Atti del XIX Convegno Nazionale del GISCEL, Università per Stranieri di Siena, 7-9 avril 2016, Rome, Aracne. VIGNER G., 2009, Le Français langue seconde, comment apprendre aux élèves nouvellement arrivés, Paris, Hachette, Education. ZARATE G., LIDDICOAT, A. (dirs), 2009, « La circulation internationale des idées en didactique des langues », Le Français dans le Monde Recherches et applications 46. ZORZI, D., BERSANI BERSELLI, G., POLSELLI, P., ZANONI G., (eds), 2012, Educazione Linguistica per Istituzioni e Aziende della provincia di Forlì-Cesena (Il progetto ELIA), Bologna, Bononia University Press.
Nom du contact: 
Praxitexte-CREM, Università Cattolica
Courriel du contact: 
langues.europeennes.secondes@gmail.com
Suggéré par: 
Praxitexte-CREM Università Cattolica
Courriel: 
langues.europeennes.secondes@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
24/05/2018
Ville de l'événement: 
Metz
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
didactique, migration, langues secondes, intégration
Site web de référence: 
http://crem.univ-lorraine.fr/enjeux-de-lacquisition-des-langues-secondes-en-contextes-migratoires

"L'essentiel de la médiation" (publication)

Résumé de l'annonce: 
Faisant suite au colloque international « L’essentiel de la médiation. Vers un consensus sur le concept dans les sciences humaines et sociales » (Padoue, 1-2 mars 2018), un appel à publication est ouvert à tous les auteurs qui souhaitent participer à un ouvrage pluridisciplinaire et interdisciplinaire de référence sur « l’essentiel de la médiation ».
Chères collègues, chers collègues, Faisant suite au colloque international « L’essentiel de la médiation. Vers un consensus sur le concept dans les sciences humaines et sociales » (Padoue, 1-2 mars 2018), nous lançons un appel à publication ouvert à tous les auteurs qui souhaitent participer à un ouvrage pluridisciplinaire et interdisciplinaire de référence sur « l’essentiel de la médiation ». Argumentaire En effet, le concept et le terme de médiation apparaissent dans diverses sciences humaines et sociales (ex. droit, philosophie, psychologie, sciences du langage, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation…). Au vu de plusieurs conceptualisations dans ces disciplines, il devient urgent de discerner l’essentiel de la médiation et d’en mettre en lumière les traits conceptuels les plus significatifs au sein de chaque discipline ainsi que de façon transversale à ces dernières. En mars dernier, le colloque a mis en évidence que la reconnaissance de cet essentiel de la médiation demande une réflexion pluridisciplinaire et interdisciplinaire approfondie et partagée. Comme il est arrivé lors du colloque, l’ouvrage vise à réunir des contributions ayant l’ambition d’aboutir à la mise en place d’un consensus autour de la médiation, notamment des concepts et des termes mobilisés pour parler de médiation en sciences humaines et sociales. Pour la publication de cet ouvrage, la participation des conférenciers est fortement attendue. Néanmoins, tout organisme, expert ou professionnel de la médiation dans une ou plusieurs des disciplines mentionnées sont vivement invités à soumettre leurs contributions. Entre autres, les contributions peuvent :  présenter une réflexion théorique sur le concept de médiation dans l’une des sciences humaines et sociales ;   partager des réflexions conceptuelles ou terminologiques sur la médiation en qualité d’experts dans des domaines institutionnels, soient-ils locaux, nationaux ou internationaux, et illustrer les protocoles pour parvenir à un consensus concernant l’utilisation de concepts et de termes liés à la médiation ;  examiner un cas concret de situation de médiation à la lumière d’un cadre théorique d’où il est possible de tirer un aspect conceptuel et/ou terminologique crucial pour la définition et la compréhension de la médiation ;  décrire l’usage de termes liés à la médiation dans les domaines du droit, de la philosophie, des sciences de la communication, des sciences du langage, des sciences de l’éducation, à partir de corpus ou de textes spécifiques de ces sciences ;  présenter des propositions pour la systématisation d’aspects conceptuels (cadre théorique novateur), terminologiques (banques de données, dictionnaires, glossaires, ontologies) et discursifs (schémas discursifs) de la médiation dans une ou plusieurs sciences humaines et sociales. Toute autre piste d’étude se focalisant sur le concept de médiation sera également prise en compte. Pour une bibliographie non exhaustive, nous vous invitons à visiter le site du colloque : https://mediation-shs18.sciencesconf.org(onglet « Bibliographie »). Modalités de soumission Toutes les contributions feront l’objet d’une évaluation en double aveugle de la part d’un comité scientifique pluridisciplinaire. Le comité est composé par la plupart des membres ayant contribué à l’évaluation des propositions de communication pour le colloque. La liste des membres est disponible sur le site du colloque : https://mediation-shs18.sciencesconf.org(onglet « Comités »). Le comité scientifique évaluera : la présence et la pertinence de la définition du concept de médiation et le cadre théorique de référence exploité ;  l’explicitation de la méthodologie et des données utilisées ;  la clarté de l’analyse des résultats ;  l’impact et l’originalité de la contribution au sein de chaque discipline et en vue d'une réflexion interdisciplinaire sur le concept de médiation.  Les contributions sont à adresser à Michele De Gioia (michele.degioia@unipd.it) et Mario Marcon (mario.marcon@atilf.fr) avant le 15 juin 2018. Le résultat de l’évaluation du Comité scientifique sera communiqué avant fin octobre 2018 avec les commentaires éventuels des deux relecteurs.  Pour les normes de rédaction, nous vous prions de faire référence au fichier ci-joint. Dans l’attente de vos contributions, nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Cordialement, Michele De Gioia, Mario Marcon
Nom du contact: 
Mario Marcon
Courriel du contact: 
mario.marcon@unipd.it
Suggéré par: 
Mario Marcon
Courriel: 
mario.marcon@unipd.it
michele.degioia@unipd.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
18/04/2018
Date de fin de l'événement: 
15/06/2018
Ville de l'événement: 
Padoue
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
médiation, concept, terme, médiateur
Site web de référence: 
http://mediation-shs18.sciencesconf.org

Fake news, rumeur, intox... Stratégies et visées discursives de la désinformation

Résumé de l'annonce: 
Ce colloque se propose d'étudier le phénomène de l'intox au prisme des sciences du langage.
Le phénomène des intox prend de l'ampleur dans le débat public. On assiste actuellement à une prolifération de dénominations pour le désigner, dont la plus à la mode est sans doute "fake news", portée à l'honneur par le Président américain Donald Trump. Si le phénomène de la rumeur ne date pas d'hier, il est difficile de nier que, grâce à Internet, il connait de nouvelles modalités de création et de diffusion. Dans l'ère de la post-vérité, caractérisée par le développement exponentiel de la blogosphère et des réseaux sociaux, les sources d'informations se multiplient à une vitesse considérable, permettant à n'importe qui de publier et de diffuser les informations les plus disparates. Ce colloque se propose d'étudier le phénomène de l'intox au prisme des sciences du langage. Les approches transdisciplinaires seront les bienvenues. Les langues du colloque sont le français, l'anglais et l'italien.   Fake news, rumeurs, intox, mensonges, faits alternatifs, contre-vérités … Autant de dénominations pour des phénomènes similaires qui semblent être à l’ordre du jour dans l’ère « post-vérité », marquée par un foisonnement exponentiel des sources d’information. S’il est vrai que « la rumeur est vieille comme le monde », il est tout aussi vrai que le l’usage massif d’Internet a contribué à la recrudescence de la diffusion de fausses nouvelles, notamment à travers les médias, la blogosphère et les réseaux sociaux  (Heiderich, 2004 ; Aron et Cognard, 2014 ; Harbulot, 2016). Internet serait ainsi « le médium rêvé de la rumeur » (Froissart, 2002) puisqu’il permet à n’importe qui de publier et de diffuser les nouvelles les plus disparates, jouant sur les peurs des internautes. Dans un climat de scepticisme généralisé, où la confiance dans les institutions et l’élite politique est de plus en plus fragilisée, les « intox » ou informations trompeuses s’instaurent dans le débat public, nourrissent les théories du complot au succès grandissant, s’exprimant parfois à travers des propos haineux. Les polémiques suscitées par la rumeur, alimentées par des questions politiques et/ou sociales (résultats d’élections truqués, attentats, migrants…) semblent être les plus nombreuses, mais celle-ci touche également d’autres domaines, comme les sciences ou la technologie (Doumergue, 2017). Son impact se répercute dans le débat public qui semble dès lors biaisé, et déstabilise le consensus des citoyens. Il suffit de penser aux controverses récentes autour des vaccins ou des scandales alimentaires qui ont suscité de violentes disputes sur les réseaux sociaux et ailleurs. Par ailleurs, la pratique de la désinformation semble être répandue au sein des milieux politiques : songeons, par exemple, à la mystification de l’information opérée par les médias dans le but de fabriquer le consentement populaire (Geng, 1973), ou aux cabinets noirs qui sont en fait des services spécialisés dans la propagation de fausses nouvelles pour décrédibiliser les adversaires politiques. Pour ce qui est du domaine économique, la désinformation est un moyen de se défaire des concurrents, et s’avère être ainsi un élément crucial dans la guerre économique (Harbulot, 2016). Nous essaierons de réfléchir autour des questionnements suivants : - Peut-on définir ce qu’est une « fake-news » (ou information trompeuse), un « fait alternatif », une fausse nouvelle, une intox, etc… ? - Comment les auteurs de ce type d’information mettent-ils en place un contre-discours polémique par rapport à un discours officiel, institutionnel et dominant ? Quelles sont les modalités linguistiques et argumentatives de ce contre-discours ? - Comment réagissent les acteurs sociaux face à cette désinformation présupposée ? Peut-on démystifier les fausses nouvelles et quelles sont les modalités linguistiques par lesquelles se construit cette démystification, qui est à son tour un contre-discours? (rubriques de « désintox » dans les médias, « fact checking », blog du Décodex du journal Le Monde etc.)? Quelles sont les stratégies argumentatives à même d’établir ou de rétablir ce qui est présenté comme « vérité factuelle » ? - En quoi la pratique de la désinformation se rapproche-t-elle d’un discours manipulatoire ? Dans ce cas, comment mettre en évidence les stratégies de rhétorique discursive, les actes de discours implicites qui ont pour but de fourvoyer l’auditoire (métaphores abusives, amalgames, arguments fallacieux… cf. Perelman, Tyteca [1958], 1983 ; Koren 2011, 2012 )? L’objectif de ce colloque est d’analyser l’intox au prisme des sciences du langage. Sans s’y limiter, les contributions pourront aborder les thèmes suivants :   - L’ « intox » (ou information trompeuse) en tant que genre textuel/discursif ; - Constructions narratives, modalités linguistiques, stratégies et visées discursives dans les intox, fake news, fausses nouvelles, désinformations… ; - La phraséologie dans l’intox : motifs, schémas et thèmes récurrents ; - Rapport entre intox, fachosphère et discours de haine ; - Rapport entre désinformation et discours (de vulgarisation) scientifique ; - Stratégies et modalités discursives dans les textes de « désintox » ; - Caractéristiques rhétoriques de la manipulation discursive dans les textes colportant des fausses informations ; - Les stratégies d’évitement et de censure ; - Le rôle de la traduction dans la transmission de fausses nouvelles ou des informations trompeuses. Les approches transdisciplinaires seront les bienvenues. Langues du colloque : français, anglais, italien. Les propositions de communication, sous forme de résumé (environ 500 mots), sont à envoyer à : Rosa Cetro (rosa.cetro@unipi.it) et Lorella Sini (lorella.sini@unipi.it) avant le 30 avril 2018. Chaque résumé, sous format .doc et .pdf, sera précédé du nom de l’auteur.e et de l’institution d’appartenance ; il sera accompagné de 4 mots-clés et d’une courte bibliographie. L’inscription au colloque est gratuite. Calendrier : - février 2018 : lancement de l’appel à communications ; - 30 avril 2018 : date limite pour l’envoi des propositions ; - 30 juin 2018 : notification aux auteur.e.s ; - 4-5 octobre 2018: colloque à l’ université de Pise (Italie).
Nom du contact: 
Rosa Cetro
Courriel du contact: 
rosa.cetro@unipi.it
Suggéré par: 
Rosa Cetro
Courriel: 
rosa.cetro@unipi.it
lorella.sini@unipi.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2018
Ville de l'événement: 
Università di Pisa
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
analyse du discours, théories du complot, désinformation, réseaux sociaux, fachosphère
Site web de référence: 
https://intox-pise-2018.sciencesconf.org/

Revue Prospero

Mélanges - appel à articles

Résumé de l'annonce: 
Prospero, Rivista di letterature e culture straniere de l’Université de Trieste, lance un appel à articles pour la publication de mélanges dans le prochain numéro 23 (2018).
Prospero est une revue scientifique qui adopte la procédure de l'examen par les pairs en double aveugle, caractéristique fondamentale de toute pratique de la recherche scientifique de haut profil. La revue souhaite publier des contributions originales qui placent le texte littéraire et l'analyse textuelle au centre de plus amples réflexions à caractère herméneutique, philologique et historico-culturel. Les convergences interdisciplinaires et transdisciplinaires entre la littérature et les autres savoirs sont acceptées. La section de français de la revue demande aux chercheurs d’envoyer une proposition portant sur tout sujet de de littérature française ou de littératures francophones. Les contributions finales seront d'une longueur comprise entre 6.000 et 10.000 mots, bibliographie finale et notes comprises, et devront suivre l'édition la plus récente du MLA Style Manual. Un résumé de 250 mots au maximum doit être envoyé, accompagné d'une courte présentation biobibliographique du chercheur, d'ici le 25 avril 2018 à Mme Anna Zoppellari (zoppelan@units.it). Une réponse d’acceptation sera communiquée aux contributeurs d'ici le 3 mai 2018.  Calendrier Date de soumission des propositions : 25 avril 2018 Annonce des résultats de la sélection des propositions : 3 mai 2018 Soumission des textes complets aux fins d’évaluation : 15 septembre 2018 Publication des textes retenus et revus : décembre 2018 Les propositions sont à envoyer à zoppelan@units.it, foi@units.it, gefter@units.it Pour tout renseignement supplémentaire, écrire à Mme Zoppellari ou visiter le lien de la revue : https://www.openstarts.units.it/dspace/handle/10077/6091
Suggéré par: 
Anna Zoppellari
Courriel: 
zoppelan@units.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
25/04/2018
Ville de l'événement: 
Trieste
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Site web de référence: 
https://www.openstarts.units.it/handle/10077/6091

Revue Synergies Italie

L’habilitation pour l’enseignement du Français en Italie : quels défis pour la didactique ?

Résumé de l'annonce: 
Numéro coordonné par Roberto Dapavo et Patricia Kottelat (Université de Turin). Deuxième appel à contributions.
Ce  numéro  de  Synergies  Italie  se  propose  d'offrir  un  regard  croisé  sur  la  didactique  de  la  langue  et  de  la littérature  françaises  en  partant  des  expériences  et  des  réflexions  sur  les  cours  universitaires  destinés  à l'obtention de l'habilitation à l'enseignement secondaire en Italie. Le problème de la formation des enseignants a trouvé une place reconnue dans les parcours qui existent au sein des universités : le but de ces cours est celui de former les enseignants en leur proposant une réflexion théorique associée aux activités pratiques de classe. À  partir  de  l'année  académique  1999-2000,  le  Ministère  italien  avait  institué,  pendant  neuf  cycles successifs,  le  parcours  « Ecole  supérieure  pour  l’Enseignement  Secondaire »  (S.S.I.S.),  socle  fondateur  de ces cours universitaires consacrés à la formation des enseignants. Après quelques années de vide normatif, le Ministère a institué l’apprentissage actif Tirocinio Formativo Attivo (T.F.A.) en 2012-2013, suivi, plus tard, par  des  Parcours  spéciaux  pour  l’habilitation  (P.A.S).  L'arrêté  ministériel  n°  59  du  13  avril  2017  a  enfin institué  le  parcours  triennal  (Licence)  « Formation,  Insertion  et  Stage »  (F.I.T.),  en  attendant  la  filière universitaire Master 1-2 (magistrale) spécialement conçue pour la formation des enseignants. Les contributions pourront porter sur les disciplines « curriculaires » de ces cours, à savoir : − La didactique de la langue française ; − La didactique de la littérature française ; − La didactique des langues vivantes ; − Les nouvelles technologies pour l'enseignement des langues. En  outre,  le  regard  pourra  s'élargir  aux  différentes  démarches  méthodologiques,  à  la  diversité  des approches pédagogiques, à la méthodologie EMILE/CLIL. L'objectif est en effet de proposer, en partant d'une analyse de la situation du français dans l'enseignement secondaire en Italie, des stratégies pédagogiques (la classe inversée, le travail en équipe, en petits groupes, en binôme etc.), de faire émerger de nouvelles idées et des conseils pour l'intégration des élèves TSA, pour le  multiculturalisme  et  pour  l'utilisation  des  Technologies  de  l’Information  et  de  la  Communication  pour l’Enseignement (TICE), en sachant s'appuyer sur les compétences des apprenants. Ce  numéro  pourra  donc  offrir  des  réflexions  théoriques,  des  stratégies  pratiques  ainsi  que  des  indications bibliographiques dans le but d'améliorer et d'innover l'enseignement du français langue étrangère (FLE) et de rendre l'apprentissage motivant.     L’habilitation pour l’enseignement du Français en Italie : quels défis pour la didactique ? Numéro coordonné par Roberto Dapavo et Patricia Kottelat (Université de Turin)   Ce  numéro  de  Synergies  Italie  se  propose  d'offrir  un  regard  croisé  sur  la  didactique  de  la  langue  et  de  la littérature  françaises  en  partant  des  expériences  et  des  réflexions  sur  les  cours  universitaires  destinés  à l'obtention de l'habilitation à l'enseignement secondaire en Italie. Le problème de la formation des enseignants a trouvé une place reconnue dans les parcours qui existent au sein des universités : le but de ces cours est celui de former les enseignants en leur proposant une réflexion théorique associée aux activités pratiques de classe. À  partir  de  l'année  académique  1999-2000,  le  Ministère  italien  avait  institué,  pendant  neuf  cycles successifs,  le  parcours  « Ecole  supérieure  pour  l’Enseignement  Secondaire »  (S.S.I.S.),  socle  fondateur  de ces cours universitaires consacrés à la formation des enseignants. Après quelques années de vide normatif, le Ministère a institué l’apprentissage actif Tirocinio Formativo Attivo (T.F.A.) en 2012-2013, suivi, plus tard, par  des  Parcours  spéciaux  pour  l’habilitation  (P.A.S).  L'arrêté  ministériel  n°  59  du  13  avril  2017  a  enfin institué  le  parcours  triennal  (Licence)  « Formation,  Insertion  et  Stage »  (F.I.T.),  en  attendant  la  filière universitaire Master 1-2 (magistrale) spécialement conçue pour la formation des enseignants. Les contributions pourront porter sur les disciplines « curriculaires » de ces cours, à savoir : − La didactique de la langue française ; − La didactique de la littérature française ; − La didactique des langues vivantes ; − Les nouvelles technologies pour l'enseignement des langues. En  outre,  le  regard  pourra  s'élargir  aux  différentes  démarches  méthodologiques,  à  la  diversité  des approches pédagogiques, à la méthodologie EMILE/CLIL. L'objectif est en effet de proposer, en partant d'une analyse de la situation du français dans l'enseignement secondaire en Italie, des stratégies pédagogiques (la classe inversée, le travail en équipe, en petits groupes, en binôme etc.), de faire émerger de nouvelles idées et des conseils pour l'intégration des élèves TSA, pour le  multiculturalisme  et  pour  l'utilisation  des  Technologies  de  l’Information  et  de  la  Communication  pour l’Enseignement (TICE), en sachant s'appuyer sur les compétences des apprenants. Ce  numéro  pourra  donc  offrir  des  réflexions  théoriques,  des  stratégies  pratiques  ainsi  que  des  indications bibliographiques dans le but d'améliorer et d'innover l'enseignement du français langue étrangère (FLE) et de rendre l'apprentissage motivant.   Quelques références bibliographiques :   AA. VV. (2005) Enseigner le FLE (français langue étrangère). Pratique de classe, Paris, Belin. Balboni Paolo E. (2013) Ritornare a discutere sulla seconda lingua straniera nella scuola italiana, in « Scuola e Lingue Moderne – SeLM », nn. 6-9. Balboni Paolo E. et Coonan Carmel M. (2014) Fare CLIL. Strumenti per l'insegnamento integrato di lingua e disciplina nella scuola secondaria, « I quaderni della ricerca » n. 14, Torino, Lœscher. Beacco  Jean-Claude  (éds)  (2013)  Éthique  et  politique  en  didactique  des  langues.  Autour  de  la  notion  de responsabilité, Paris, Didier. Bertocchini  Paola,  Costanzo  Edvige  (2017)  Manuel  de  formation  pratique  pour  le  professeur  de  FLE,  Paris, CLE International. Bosisio  Cristina,  Cambiaghi  Bona  (2015)  Enseigner  et  apprendre  les  langues :  un  regard  épistémologique, dans Autour du français: langue, culture, plurilinguisme, « Repères-Dorif ». Caddéo  Sandrine,  Jamet  Marie-Christine  (2013)  L'intercompréhension :  une  autre  approche  pour l'enseignement des langues, Paris, Hachette. Collès Luc, Develotte Christine, Geron Geneviève, Tazeur-Sabatelli Françoise  (éds) (2011) Didactique du FLE et  de  l’interculturel.  Littérature,  Biographie  langagière  et  médias,  Bruxelles  –  Fernelmont,  E.M.E.  & InterCommunications. Cortès  Jacques  (Coord.)  (2015)  Louis  Porcher  (1940-2014) :  Visionnaire,  Stratège,  Polémiste.  Synergies Europe, nº10, Gerflint. http://gerflint.fr/Base/Europe10/Europe10.html Ferrao Tavares, Cortès Jacques (coord) (2016) Avec Robert Galisson, réhabiliter la Culture comme discipline universitaire à part entière. Synergies Portugal, nº 4, Gerflint http://gerflint.fr/Base/Portugal4/portugal4.html Cuq  Jean-Pierre  (dir.)  2016  Enseigner  le  français  dans  le  monde.  Le  livre  blanc  de  la  FIPF.  Essais francophones, vol.3, Collection scientifique du Gerflint. http://gerflint.fr/essais/volume-3 Cuq  Jean-Pierre,  Gruca  Isabelle  (2017,  4e  édition)  Cours  de  didactique  du  français  langue  étrangère  et seconde, Grenoble, PUG. Defays  Jean-Marc,  Delbart  Anne-Rosine,  Hammami  Samia,  Saenen  (2014)  La  littérature  en  FLE.  État  des lieux et nouvelles perspectives, Paris, Hachette. Giusti Simone (2011) Insegnare con la letteratura, Bologna, Zanichelli. Godard Anne (éds) (2015) La littérature dans l'enseignement du FLE, Paris, Didier. Guichon Nicholas (2012) Vers l'intégration des TIC dans l'enseignement des langues, Paris, Didier. Luperini Romano (2013) Insegnare la letteratura oggi, San Cesario di Lecce, Manni. Maccario Daniela (2012) A scuola di competenze. Verso un nuovo modello didattico, Torino, S.E.I. Malvestio Luigina (éds) (2007) Un curricolo modulare : la letteratura francese, Roma, Carocci Faber. Parola  Alberto,  Denicolai  Lorenzo  (éds)  (2015)  Tecnologie  e  linguaggi  dell'apprendimento,  Ariccia  (RM), Aracne. Stagi Scarpa Marcella (éds) (2007) Insegnare letteratura in lingua straniera, Roma, Carocci Faber. Tagliante Christine (2006) La classe de langue, Paris, CLE International. Tonelli  Natascia    (éds)  (2013)  Per  una  letteratura  delle  competenze,  « I  quaderni  della  ricerca »  n.  06, Torino, Loescher. Trinchero  Roberto  (2012)  Costruire,  valutare,  certificare  competenze.  Proposte  di  attività  per  la  scuola, Milano, Franco Angeli. Windmüller  Florence  (2011)  Français  langue  étrangère  (FLE).  L’approche  culturelle  et  interculturelle,  Paris, Belin.   Consignes, format de soumission et sélection   L’auteur de la proposition, avant tout engagement, devra consulter directement en ligne : la politique éditoriale générale de l’éditeur https://gerflint.fr/politique-editoriale-generale la politique éditoriale de la revue https://gerflint.fr/synergies-italie/politique-editoriale les  25 normes éditoriales et rédactionnelles        https://gerflint.fr/synergies-italie/consignes-aux-auteurs la politique orthographique précisée dans la politique éditoriale générale de l’éditeur https://gerflint.fr/politique-editoriale-generale la politique de l’éditeur en matière d’accès libre et d’archivage http://www.sherpa.ac.uk/romeo/issn/1724-0700/   Les  propositions  d’articles  seront  présentées  sous  forme  d’un  résumé  de  deux  pages  maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées par courriel à l'adresse suivante : synergies.italie@gmail.com Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue.   NB :  Les  doctorants  et  chercheurs  francophones  italiens  menant  leurs  travaux  dans  un  autre domaine  couvert  par  la  revue  (Ensemble  des  Sciences  Humaines  et  Sociales,  culture  et communication  internationales,  sciences  du  langage,  littératures  francophones,  didactique  des langues-cultures,  éthique  et  théorie  de  la  complexité)  sont  également  invités  à  participer  dans  la limite de l’espace éditorial disponible  et selon les étapes d’évaluation décrites dans les consignes aux auteurs.   Calendrier : Date limite de l’envoi des résumés : 31 mars 2018 Retour des avis aux auteurs : 15 avril 2018 Envoi des articles : Avant le 15 juin 2018   Contact: synergies.italie@gmail.com   Nous  vous  remercions de votre collaboration.
Nom du contact: 
Patricia Kottelat
Courriel du contact: 
patricia.kottelat@unito.it
Suggéré par: 
Patricia Kottelat
Courriel: 
patricia.kottelat@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
19/03/2018
Date de fin de l'événement: 
31/03/2018
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Habilitation, didactique
Site web de référence: 
https://gerflint.fr/synergies-italie

Métamorphoses d’Apollinaire - Metamorfosi di Apollinaire

Résumé de l'annonce: 
Cent ans après la disparition d’Apollinaire, le Département de Studi Umanistici de l’Université de Turin en collaboration avec l’Université du Kent, Royaume-Uni, et l’Université de Paris Nanterre, organise à Turin trois événements qui auront lieu lundi 22 octobre et mardi 23 octobre 2018 : un colloque international, qui se tiendra au Rectorat de l’Université. / une exposition de textes, manuscrits et dessins remontant aux premières avant-gardes historiques auprès de la Galleria Civica d’Arte Moderna de Turin. / la représentation des Mamelles de Tirésias d'Apollinaire auprès du Teatro Gobetti /Teatro Stabile de Turin.
Métamorphoses d’Apollinaire - Metamorfosi di Apollinaire Turin, 22-23 octobre 2018 Pour célébrer le centenaire de la publication des Calligrammes et des Mamelles de Tirésias et cent ans après la disparition d’Apollinaire, le Département de Studi Umanistici de l’Université de Turin en collaboration avec le Centre for Modern European Literature de l’Université du Kent, Royaume-Uni, et le Centre des Sciences des Littératures en Langue Française (EA 1586) de l’Université de Paris Nanterre, organise à Turin trois événements qui auront lieu lundi 22 octobre et mardi 23 octobre 2018 : - un colloque international, qui se tiendra au Rectorat de l’Université. - une exposition de textes, manuscrits et dessins d’écrivains et d’artistes remontant aux premières avant-gardes historiques auprès de la Galleria Civica d’Arte Moderna de Turin. - une représentation théâtrale d’après les Mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire, qui aura lieu au Teatro Gobetti /Teatro Stabile de Turin. Le programme détaillé des événements organisés à Turin pour fêter le centenaire d’Apollinaire sera diffusé à partir du 1er septembre 2018. Appel à communication du colloque Métamorphoses d’Apollinaire - Metamorfosi di Apollinaire Colloque international- Université de  Turin, 22-23 octobre 2018 Inscrit sous le signe de la métamorphose, le colloque de Turin se propose de projeter de nouveaux éclairages sur de multiples facettes de l’œuvre de Guillaume Apollinaire, poète, prosateur, dramaturge, dessinateur, collectionneur, critique, commentateur et animateur culturel. Il s’agira d’explorer les diverses métamorphoses du poète à travers des analyses de son œuvre et de sa réception : Quels sont les modalités et les effets du travestissement textuel, de la rhétorique des masques, de la pseudonymie et des changements de visage et d’identité que pratique Apollinaire tout au long de sa trajectoire ? Comment s’exprime cette polymorphie du point de vue thématique et formel (processus de réécriture, transpositions génériques etc.) ? Comment s’intègrent-elles à sa poétique de l’Ordre et de l’Aventure, comment situent-elles son œuvre à un point d’équilibre entre rupture et continuité ? En quoi les problématiques actuelles de plurilinguisme, de transferts culturels, de genres et d’interdisciplinarité permettent-elles de réinterpréter son œuvre et de la réévaluer dans un contexte plus large ? Quelles sont les dynamiques de réception de l’œuvre d’Apollinaire et la place qui lui est attribuée dans le paysage culturel français et européen, voire mondial, du début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui ? Quel est son héritage ? À quelles interprétations et à quelles transpositions interlinguistiques, intersémiotiques ou informatiques son œuvre a-t-elle été soumise ? Comment est-il devenu une figure-clé de l’imaginaire littéraire ? De son côté, quel Apollinaire nous transmet la critique universitaire depuis les années 1950 ? Quelles sont les perspectives et les nouvelles orientations de lecture que nous ouvrent la critique actuelle, les traductions récentes et le traitement numérique des œuvres d’Apollinaire ? Tels sont quelques-uns des sujets et des questions qui seront abordés lors du colloque Métamorphoses d’Apollinaire – Metamorfosi di Apollinaire, qui se tiendra à l’Université de Turin le 22 et 23 octobre 2018 et qui réunira des chercheurs et des spécialistes venus de nombreux horizons. Les langues du colloque seront le français et l’italien ; les participants auront à leur disposition 20 minutes pour la présentation de la communication, qui sera suivie de 10 minutes de débat. Les propositions, rédigées en français ou en italien, doivent prévoir une courte présentation personnelle bio-bibliographique et un projet d’environ 2500 signes. Elles seront adressées avant le 15 mai 2018 à Franca Bruera à l’adresse électronique suivante : franca.bruera@unito.it.  L’acceptation des propositions sera communiquée à la mi-juin 2018. Responsables du colloque : Franca Bruera, Laurence Campa, Peter Read Partenaires du Colloque : Université de Turin, Département de Studi Umanistici de l’Université de Turin ; Centre for Modern European Literature de l’Université du Kent, Royaume-Uni ; Centre des Sciences des Littératures en Langue Française de l’Université de Paris Nanterre (EA 1586) ; Département de Langues et de Littératures étrangères de l’Université de Milan, Institut français d'Italie/Ambassade de France en Italie. Adresses : Franca Bruera Université de Turin. Dipartimento di Studi Umanistici, via S. Ottavio, 50, 10124 Torino (franca.bruera@unito.it) Laurence Campa Université de Paris Nanterre (l.campa@parisnanterre.fr) Peter Read University of Kent, School of European Culture and Languages, Cornwallis Building, Canterbury, Kent CT2 7EQ, Royaume-Uni. (P.F.Read@kent.ac.uk)
Nom du contact: 
Franca Bruera
Courriel du contact: 
franca.bruera@unito.it
Adresse postale: 
Dipartimento di Studi Umanistici - Università di Torino - via S. Ottavio, 50 - 10124 TORINO
Suggéré par: 
Franca Bruera
Courriel: 
franca.bruera@unito.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
15/05/2018
Ville de l'événement: 
Torino
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
Apollinaire ; Avanguardie storiche
Site web de référence: 
http://www.studium.unito.it/do/docenti.pl/Alias?franca.bruera#profilo

CFP «Ticontre. Teoria Testo Traduzione», X, novembre 2018

sezioni «Saggi» e «Teoria e pratica della traduzione»

Résumé de l'annonce: 
La rivista ha una sezione monografica, diversa per ogni numero, e tre sezioni fisse: Saggi – nei quali trovano posto interventi critici di varia natura –, Teoria e pratica della traduzione – sezione che raccoglie interventi di carattere traduttologico, nonché traduzioni di poesia e prosa corredate da una nota di commento –, in ne la sezione Reprints, la quale ospita testi di grande importanza scientifica e/o per la storia della disciplina non ancora tradotti in italiano o non più reperibili. Chi fosse interessato a sottoporre una proposta per il secondo numero del 2018 («Ticontre» x, novembre 2018), dovrà inviare un abstract di massimo 500 parole contente la proposta di articolo, accompagnandolo con una nota bio-bibliografica (massimo 150 parole), all’indirizzo proposal@ticontre.org entro il 11 marzo 2018; la Redazione comunicherà l’esito della selezione l’21 marzo 2018. Il termine ultimo per inviare gli articoli selezionati sarà il 15 giugno 2018, per essere quindi sottoposti alla valutazione tramite peer-review.
« Ticontre » accueille des contributions de critique et d’analyse textuelle, d’histoire littéraire, de théorie de la littérature et de littérature comparée, de traductologie. Les articles sont publiés dans le cadre des principes de l’évaluation en double aveugle par les pairs. Depuis ses trois ans et demi d’existence, « Ticontre » a publié – régulièrement et sans retard – 8 numéros, pour un total de 119 articles, dont 30% en langue étrangère. Les pdf des articles ont été téléchargés plus de 65.000 fois. Les auteurs de ces articles appartiennent à une soixantaine d’institutions différentes, dont la moitié environs sont étrangères. Les membres de la rédaction sont rattachés à de nombreuses institutions ; dans le comité de direction siègent plusieurs jeunes chercheurs ; le comité scientifique comprend de nombreux membres internationaux. « Ticontre » fait partie des revues scientifiques de l’ANVUR et elle est indexée dans ERIH PLUS. Chaque numéro de la revue comprend un dossier monographique et trois sections fixes : Essais – avec des interventions critiques sur des sujets variés –, Théorie et pratique de la traduction – qui accueille aussi bien des interventions de traductologie que des traductions de poèmes et de textes en prose accompagnés de commentaires – et Reprints, qui accueille des textes importants inédits ou hors commerce. Pour le second numéro de 2018 («Ticontre» x, novembre 2018), les propositions d’articles (titre, résumé de 500 signes et une courte notice biobibliographique) sont à soumettre avant le 11 mars 2018 à l’adresse proposal@ticontre.org. La rédaction communiquera les résultats de la sélection le 21 mars 2018. Les articles (qui n’excèderont pas 50 000 signes espaces compris et se conformeront à la feuille de style) devront être remis au plus tard le 15 juin 2018 et seront soumis à une double lecture critique (peer review). http://www.ticontre.org/files/T3proposal.pdf
Nom du contact: 
redazione ticontre
Courriel du contact: 
proposal@ticontre.org
Adresse postale: 
Via Tommaso Gar 14
Suggéré par: 
Claudia Crocco
Courriel: 
claudia.crocco@unitn.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
11/03/2018
Ville de l'événement: 
Trento
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Site web de référence: 
http://www.ticontre.org/ojs/index.php/t3/announcement/view/19

Convergences et divergences dans la pratique terminologique

De la terminologie spontanée à la terminologie aménagée

Résumé de l'annonce: 
La XIVe Journée scientifique Realiter sera consacrée à la terminologie spontanée et la terminologie aménagée le lundi 2 juillet 2018 (14h30-18h) et le mardi 3 juillet 2018 (9h-13h).
La terminologie naît dans les ateliers, les entreprises, les laboratoires…, partout où des femmes et des hommes pratiquent une activité, travaillent, innovent. En quoi cette terminologie spontanée, forgée sur le terrain par des professionnels, se distingue-t-elle d’une terminologie aménagée, élaborée dans un contexte de normalisation, d’aménagement de la langue ou institutionnel, a priori en dehors des lieux de travail ?  Si la terminologie spontanée et la terminologie aménagée ne répondent a priori pas aux mêmes besoins et poursuivent parfois des objectifs distincts, sont-elles pour autant opposables en tous points ? Ne peut-on identifier les liens entre elles ? Des études de cas peuvent-elles illustrer ce qu’elles ont en commun et ce qui les distinguent ? Ces relations, quand elles existent, divergent-elles d’un domaine de spécialité à l’autre, voire d’un pays à l’autre, selon les politiques linguistiques mises en œuvre ? Les politiques linguistiques jouent-elles un rôle dans les interactions entre ces deux modes de production terminologique ? Si la terminologie spontanée et la terminologie aménagée ont recours à des modes de production différents, il peut être également intéressant d’analyser et de comparer leurs différents modes de diffusion, les canaux que l’une et l’autre empruntent pour leur diffusion, les publics qu’elles ciblent et enfin l’usage des terminologies produites. Les conférences et les communications exploreront les sujets suivants dans les langues romanes : terminologie et politiques linguistiques ; traduire les termes en recourant à la terminologie spontanée ; nouveaux profils et nouvelles compétences des professionnels en terminologie ; nouvelles perspectives et ressources terminologiques pour le travail collaboratif et en ligne ; terminologie et normalisation ; néologie en terminologie ; méthodologie ; corpus pour la terminologie ; diffusion et implantation de la terminologie. Les propositions de communication (environ 400 mots), rédigées dans une des langues officielles du Réseau, devront être envoyées au Secrétariat de Realiter (realiter@unicatt.it) en format .PDF ou en format .doc au plus tard le 19 mars 2018 et devront être accompagnées des coordonnées de l’auteur ou, le cas échéant, des auteurs. Dans le document en .PDF ou .doc ne doivent figurer que le titre et la proposition de communication ; aucun élément qui puisse identifier le ou les auteurs ne doit y apparaître. Dans le message électronique destiné au Secrétariat (avec en pièce jointe le document en .PDF ou en .doc et une photo de l’auteur), le nom de l’auteur ainsi que l’institution d’appartenance doivent être spécifiés clairement. Toutes les propositions reçues seront soumises à l’évaluation du Comité scientifique. Le 2 juillet 2018, à 10h30, se tiendra la réunion du Comité Scientifique REALITER (à la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, 6 rue des Pyramides, 75001 Paris ; salle 408) Le 3 juillet 2018, à 15h30, se tiendra l’Assemblée générale REALITER (au ministère de la Culture, 182 rue Saint-Honoré, 75001 Paris ; salle Claudie-Georges François)   Calendrier 19 mars 2018 : Date limite de réception des communications. 6 avril 2018 : Notification d’acceptation des propositions des communications. 30 septembre 2018 : Réception de la version définitive de la contribution.     Comité scientifique Marta de Blas, Universitat Politècnica de Catalunya Manuel Célio Conceição, Universidade do Algarve et Conseil Européen pour les Langues Pierrette Crouzet-Daurat, Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) Loïc Depecker, Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) Joaquín García Palacios, Universidad de Salamanca Estela Lalanne de Servente, Colegio de Traductores Públicos de la Ciudad de Buenos Aires Corina Lascu Cilianu, Academia de Studii Economice din Bucureşti Manuel Núñez Singala, Universidade de Santiago de Compostela Maria Pozzi, El Colegio de México Etienne Quillot, Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) Danielle Turcotte, Office québécois de la langue française Maria Teresa Zanola, Università Cattolica del Sacro Cuore   Secrétariat Patrizia Guasco et Claudio Grimaldi, Secrétariat Realiter
Nom du contact: 
Claudio Grimaldi
Courriel du contact: 
realiter@unicatt.it
Adresse postale: 
2 rue Vivienne, 75002 Paris
Suggéré par: 
Claudio Grimaldi
Courriel: 
claudio.grimaldi@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
19/03/2018
Ville de l'événement: 
Paris
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
terminologie, normalisation, politiques linguistiques
Site web de référence: 
www.realiter.net

Poésie et arts plastiques

compositions et recompositions

Résumé de l'annonce: 
Poésie et arts plastiques...arts plastiques et poésie ; la relation est protéiforme dans la mesure où elle s’inscrit à la fois dans la contiguïté et la différenciation. En effet, les deux champs créatifs se présentent en tant que systèmes et genres artistiques indépendants ayant des visions du monde et des moyens d’expression bien distincts. La relation entre la poésie et la peinture commence également par la présence du poétique dans le plastique et finit par un entrelacement du chromatique et du lyrique au niveau de la représentation, de l’expression…du dicible et de l’indicible.
 Le Forum Sijilmassa pour la culture et la Création en collaboration avec l’équipe de recherche Herméneutique et Critique des Systèmes Culturels et le Laboratire de Recherche Sémiotique, études narratives et culturelles,   Faculté Polydisciplinaire d’Errachidia, Université Moulay Ismaïl, Meknès, Maroc   Appel à communication   Poésie et arts plastiques : compositions et recompositions   Argumentaire du colloque   Poésie et arts plastiques...arts plastiques et poésie ; la relation est protéiforme dans la mesure où elle s’inscrit à la fois dans la contiguïté et la différenciation. En effet, les deux champs créatifs se présentent en tant que systèmes et genres artistiques indépendants ayant des visions du monde et des moyens d’expression bien distincts. Néanmoins, les passerelles entre les deux arts sont bien érigées du moins à travers l’analogie évidente des deux images poétique et plastique. La dimension plastique de la poésie et la dimension poétique de la peinture tissent, par ricochet, des relations expressives et interprétatives qui se rencontrent dans leurs approches communes des préoccupations humaines. La poésie et la peinture fondent leurs sensibilités subjectives, leurs densités expressives et leurs symbolismes interprétatifs sur des positionnements continuels à la charnière du « moi » et du « nous », de l’individu et de la collectivité, de la vie universelle et des cheminements individuels. La relation entre la poésie et la peinture commence également par la présence du poétique dans le plastique et finit par un entrelacement du chromatique et du lyrique au niveau de la représentation, de l’expression…du dicible et de l’indicible. La métamorphose, la densité et le mouvement, qui sont intrinsèques aux deux arts, participent de la mise en place des visions du monde nécessitant, en filigrane, des analyses et des déconstructions selon des approches que nous espérons très variées. La fonction poétique commune aux deux modes d’expression instaure la légitimité de traiter de la relation entre la poésie et la peinture. De plus, le concept du genre littéraire ou artistique pur et autosuffisant n’est plus de mise. Les genres littéraires et artistiques sont, de surcroît, en jonction, en interaction, en imbrication…permanentes. Par ailleurs, si la poésie était un champ d’étude et d’investigation très ancien des approches critiques et des études académiques, les arts plastiques, quant à eux, sont abordés académiquement par les études sémiotiques et structurales depuis des ères relativement récentes. La fusion, l’harmonie, le syncrétisme…du poétique et du plastique nous ramènent à se poser la question sempiternelle de la toile /poème et du poème/ toile. De cela découle la possibilité d’aborder les axes suivants : _ les manifestations de la poésie dans la peinture et vice versa. _ les expériences communes des poètes et des peintres ou des poètes peintres. _l’image poétique et l’image plastique. _ la création plastique au sud-est marocain. _ les arts plastiques dans les leçons universitaires. _le semblable et le dissemblable entre le poétique et le plastique. _ la poéticité du plastique et la plasticité du poétique. _la sémiotique du support artistique poétique ou plastique. _systèmes et interprétations dans la poésie et dans la peinture. _la présence des systèmes culturels dans la poésie et dans la peinture.   Modalités de participation et de soumission des communications     Les propositions de communication auront la forme d’un résumé de 500 mots au maximum en format word, qui sera assorti de 5 mots clés et d’une bibliographie de 5 références au maximum. Le fichier de la proposition comportera aussi les coordonnées de l’auteur de la communication (nom, prénom(s), statut professionnel, établissement, adresse électronique). Chaque proposition de communication, « anonymisée », fera l’objet d’une double expertise.   Le séjour (hôtel et restauration) des participants durant le colloque sera pris en charge par le forum Sijilmassa et ses partenaires.         Calendrier   Les résumés des communications doivent être envoyés avant Le 15 février 2018  à l’adresse suivante :   Sijilmassaforum1@gmail.com   Le 15 février 2018 : date limite de soumission des propositions Le 15 mars 2018 : date de réception finale des textes après la décision du comité scientifique  Les 09 et 10 mai 2018 : date de tenue du colloque   Comité scientifique   Abdellah BERRIMI, EL Bachir TAHALI, Said KARIMI, Hamid TBATOU, Abderrahmane TEMARA, Mohammed BOUAZZA, Khouya EL OMARI EL ALAOUI, Atmane BISSANI, Mohamed OUHADI.   Comité d’organisation   Abdellatif CHAKIR, Moha ZIMOU, Hrou SEBBAR, Mohammed CHAFIK, Moulay Mustapha HAFIDI ALAOUI, Abdelkarim YOUSSFI, Moulay Mustapha ABDESSAMII.      
Nom du contact: 
Mohamed OUHADI
Courriel du contact: 
mohamedouhadi@yahoo.com
Adresse postale: 
Forum Sijilmassa pour la culture et la Création, Errachidia, Maroc
Suggéré par: 
Mohamed OUHADI
Courriel: 
mohamedouhadi@yahoo.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
09/05/2018
Date de fin de l'événement: 
10/05/2018
Ville de l'événement: 
Errachidia
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Arts plastiques, Culture, Image, Interprétation, Peinture, Poésie.

CFP: Éros et mélancolie dans la poésie moderne et contemporaine

Ticontre. Teoria Testo Traduzione X Novembre 2018

Résumé de l'annonce: 
Dans ce nouveau numéro de Ticontre, nous souhaitons nous interroger sur la présence de l’éros et de la mélancolie dans la poésie moderne et contemporaine. 
Ticontre. Teoria Testo Traduzione X Novembre 2018   Éros et mélancolie dans la poésie moderne et contemporaine   sous la direction de Fulvio Ferrari, Lorenzo Mari, Stefano Pradel     Dans ce nouveau numéro de Ticontre, nous souhaitons nous interroger sur la présence de l’éros et de la mélancolie dans la poésie moderne et contemporaine.    Enquêter sur l’existence d’une tradition artistique et intellectuelle où interagissent éros et mélancolie signifie, de fait, proposer une histoire universelle de la pensée et de l’art. Concernant le monde occidental, il faut d’abord renvoyer au De natura hominis de Polybe de Cos (400 avant J-C) ainsi qu’à l’essai sur la mélancolie attribué à Rufus d'Éphèse (1er siècle avant J-C). La théorie préscientifique des humeurs s’avère particulièrement efficace pour rendre compte des phénomènes physiques, animiques et psychologiques reliant éros et mélancolie dans la définition de « maladie d’amour ». Dans les traités médicaux du Moyen-Âge, on élabore la notion d’amor heroes : un érotisme mélancolique naissant de l’interaction d’Éros et de Saturne – idée qui aboutit au De Amore de Marsile Ficin (1469) et, par la suite, à l’approche scientifique de Huarte de San Juan (Examen de ingenios para las ciencias, 1575).      Ce thème est omniprésent : on le retrouve dans la poésie courtoise, à la Renaissance, à l’époque baroque, en plein romantisme (avec la juxtaposition d’Éros et de Thanatos), dans la poésie post-romantique (« la muse malade »). On le retrouve également dans les définitions médicales modernes proposées par la psychopathologie freudienne de l’amour et par le débat psychanalytique qui s’en suivit, alimenté, entre autre, par les rapides changements socio-politiques réalisés au cours du XXe siècle touchant à la sexualité des individus.      L’amour heroes, délivré de sa valeur et de sa signification originelles, demeure dans la littérature de la modernité, nourrissant constamment le débat interdisciplinaire. Pour ne mentionner que quelques exemples, il suffit de renvoyer à Roland Barthes (Fragments d'un discours amoureux, 1977), Octavio Paz (La llama doble. Amor y erotismo 1993), Giorgio Agamben (Stanze. La parola e il fantasma nella cultura occidentale, 1993), Byung Chul-Han (Agonies des Eros, 2012) ou bien à la “sémiotique des passions” (Greimas, Quèrè, Marsciani, Bertrand, Geninasca, Fontanille).     Ce genre de débat s’est souvent concentré sur l’analyse du texte poétique envisagé comme un catalyseur de l’éros et de la mélancolie. À l’inverse, nous souhaitons nous pencher sur la présence de l’éros mélancolique dans la production poétique moderne et contemporaine d’une manière transversale, en mettant en relief les constantes et les caractéristiques des poétiques et des esthétiques individuelles ou collectives qui surgissent d’une réflexion tenant compte de la sensorialité, de la corporéité, de la relation à l’autre, de l’expression du sentiment amoureux et du désir sexuel. Car nous voulons enquêter sur l’expression problématique, marginale ou inhabituelle de l’érotisme, là où le désir et son impossibilité à se réaliser se font poésie.       Nous signalons ici à titre d’exemples et sans ambitionner d’être exhaustifs quelques perspectives d’étude:   - philologie d’auteur, critique génétique : variantes et réécritures explicitant/occultant ce thème ;   - des approches diachroniques concernant l’évolution expressive de la relation éros-mélancolie sur la longue durée dans une culture, dans un mouvement ou dans une période littéraire ;   - construction/représentation du sujet lyrique par rapport à l’autre (formes du désir, de la communication, de la figuration)   - des analyses herméneutiques d’œuvres à partir d’une réflexion sur la structure, le style, les isotopies sémantiques ;     - connexion entre les modes d’expression et la psychopathologie amoureuse, la névrose, la maladie mentale, etc., par rapport à la littérature et à la société.   - persistance/raréfaction des modes d’expression du lien éros-mélancolie dans les écritures avant-gardistes et néo-avant-gardistes (ou, plus récemment, dans les « écritures post-poétiques »).     Ne seront acceptés que les articles portant sur la poésie moderne et contemporaine à partir du premier Romantisme (1798) jusqu’à aujourd’hui. Les articles pourront être écrits en italien, en français, en espagnol ou en anglais. Ceux qui sont intéressés pourront envoyer un abstract (250 mots maximum), accompagné d’une brève notice biobibliographique, à l’adresse eros@ticontre.org avant le 28 février 2018 à midi. Les auteurs des articles retenus seront contactés avant le 15 mars 2018. Les articles devront parvenir avant le 30 Juin 2018 et seront soumis à une double lecture critique (peer review). Pour toute question, veuillez écrire à eros@ticontre.org
Nom du contact: 
Fulvio Ferrari, Lorenzo Mari, Stefano Pradel
Courriel du contact: 
eros@ticontre.org
Adresse postale: 
Via Tommaso Gar 14
Suggéré par: 
Claudia Crocco
Courriel: 
claudia.crocco@unitn.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/01/2018
Date de fin de l'événement: 
28/02/2018
Ville de l'événement: 
TRENTO
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
Poesia, Eros e melancolia,
Site web de référence: 
http://www.ticontre.org/ojs/index.php/t3/announcement/view/18

Pages

S'abonner à RSS - Appels à contribution