You are here

Pragmatica

Accès à l'information sanitaire et littératie

Perspectives francophones

Riassunto dell'annuncio: 
Séminaire international sur les barrières linguistiques dans l'accès à l'information sanitaire, organisé par Sara Vecchiato et Sonia Gerolimich (U. Udine).
La littératie en santé est une notion qui a été mobilisée récemment en France et dans d’autres pays francophones (Balcou-Debussche 2016). Elle a été définie par l’Organisation Mondiale de la Santé comme désignant « les caractéristiques personnelles et les ressources sociales nécessaires aux individus et aux communautés pour accéder à l’information, la comprendre, l’évaluer et l’utiliser afin de prendre des décisions en santé » (Réseau Ré.F.Li.S. 2018). Parmi ces caractéristiques, la variable de la langue constitue nécessairement un des enjeux majeurs. Voici pourquoi nous avons choisi comme objectif de faire avancer la recherche en mettant en relief l’existence d’une « expertise francophone » sur le sujet.
Nome del contatto: 
Sara Veccihiato
Email del contatto: 
sara.vecchiato@uniud.it
Indirizzo postale: 
Università di Udine, Palazzo Florio, Via Palladio 8, Udine
Segnalato da: 
Sara Vecchiato
Email: 
sara.vecchiato@uniud.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
14/05/2019
Data di fine dell'evento: 
14/05/2019
Luogo dell'evento: 
Udine
Tipo di evento: 
Séminaires et conférences
Categoria principale: 
Parole chiave: 
littératie; littératie en santé; lisibilité; intelligibilité; illettrisme; plurilinguisme; francophonie
Sito web di riferimento: 
https://qui.uniud.it/

Nouvelles approches linguistiques de la littérature et de la fiction

Riassunto dell'annuncio: 
La formation doctorale vise à réfléchir sur la relation entre les sciences du langage, la cognition et la littérature à la lumière des dernières recherches menées dans ces domaines.
Depuis quelques années, les sciences du langage se sont ouvertes à des domaines dépassant le strict cadre de l’étude des structures linguistiques, de leurs significations et de leurs usages dans la communication. Des projets comme Super Linguistics, sous l’impulsion de Philippe Schlenker et de Pritty Patel-Grosz, incluant des domaines d’études comme la musique, la danse, le chant, les gestes, etc., de même que l’extension de l’agenda de la Théorie de la Pertinence au domaine de la littérature, des effets non-propositionnels et des émotions, ou encore l’intérêt de la syntaxe et de la sémantique pour des phénomènes littéraires comme le style indirect libre et le présent historique, montrent qu’il est temps de réfléchir, avec les outils de nos disciplines, à des domaines d’usage du langage qui vont bien au-delà du corpus traditionnel de la linguistique. Les questions de la fiction, et plus spécifiquement de la littérature, peuvent aujourd’hui être abordées avec d’autres questions de recherche que celles qui étaient pertinentes lors de l’émergence du structuralisme dans les années 60 (voir l’influence de Barthes et de Todorov pour les questions de littérature). Aujourd’hui, la fiction et la littérature offrent un champ vaste et territorialement connus pour des questions nouvelles apportées par les sciences du langage, comme par exemple le statut de communication de la fiction, le rôle de l’auteur et du narrateur, les changements de contextes pour l’interprétation des temps verbaux, des pronoms et des indexicaux, le rôle de l’interprétation perspectivale et de la subjectivité dans la fiction, le style indirect libre et le présent historique, la différence entre compréhension et interprétation, l’inflexion vers les relations entre effets propositionnels (implicatures) et non-propositionnels (émotions), le rôle des émotions dans le traitement pragmatique, pour n’en citer que quelques-unes.
Nome del contatto: 
Jana Altmanova, Michele Costagliola d'Abele
Email del contatto: 
jaltmanova@unior.it, mcostagliola@unior.it
Indirizzo postale: 
Terra Murata, Procida
Segnalato da: 
Jana Altmanova
Email: 
jaltmanova@unior.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
14/05/2019
Data di fine dell'evento: 
16/05/2019
Luogo dell'evento: 
Napoli
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
sciences du langage, cognition, littérature, fiction
Sito web di riferimento: 
http://www.unior.it/didattica/view_news/11955/18737/2/nouvelles-approches-linguistiques-de-la-litt.html

Les relations culturelles franco-italiennes : regards conflictuels

Riassunto dell'annuncio: 
La revue Synergies Italie lance un appel à contributions pour la publication du n°15 sur le thème suivant : "Les relations culturelles franco-italiennes : regards conflictuels" - Numéro coordonné par Antonella Amatuzzi (Université de Turin).
La revue Synergies Italie, revue francophone indexée dans de nombreuses bases de revues scientifiques dont ERIH PLUS, Scopus et Anvur, lance un appel à contributions pour la publication du n°15 sur le thème suivant : "Les relations culturelles franco-italiennes : regards conflictuels" - Numéro coordonné par Antonella Amatuzzi (Université de Turin) Au fil des siècles la France et l’Italie ont entretenu des relations culturelles étroites et privilégiées, fondées sur des valeurs communes partagées. Néanmoins, des phases d’estime et de compréhension réciproques ont alterné avec des moments plus tendus, dominés par la rivalité, le mépris, la concurrence. Souvent, notamment en concomitance avec des contextes socio- politiques conflictuels, les occasions de rencontre et de partage se sont transformées en hostilités, divergences de vues, mésententes, rendez-vous manqués (Bertrand et alii, 2016 ; Garelli, 1999) . La complexité de la réalité politique actuelle, qui rend la teneur des rapports franco-italiens particulièrement délicate, nous invite à cristalliser notre attention sur des situations et des cas de contraste, de lutte, d’affrontement qui ont traversé l’histoire profonde des liens culturels et humains entre France et Italie. Les contributions pourront porter sur : - la production littéraire et artistique, pour examiner des cas d’auteurs et d’ouvrages qui témoignent du rapport difficile entre France et Italie à certaines époques, lorsque des tensions d’ordre politique se projettent négativement sur les expressions culturelles (Balsamo, 1992 ; Melani, 2011 ; Bianchi, R., Dogliani, P., Zanfi, C., 2018) : modèles esthétiques répandus et appréciés dans un pays mais rejetés ou contestés de l’autre côté des Alpes ; œuvres ou auteurs peu ou mal reconnus ; querelles et débats littéraires où des divergences et des antagonismes se sont manifestés - des documents appartenant à des genres textuels variés (correspondances, articles de journaux...) décrivant la rivalité et l’opposition entre France et Italie ainsi que les modalités à travers lesquelles l’idée de conflit s’exprime au plan linguistique, que ce soit au niveau du lexique, de la syntaxe ou du style (Charbonnel, Kleiber, 1999 ; Charaudeau, 2005; Fasciolo, M., Rossi, M., 2016; Amossy, Herschberg-Pierrot, 2016) : lexique employé pour faire place aux sentiments d’agressivité et de violence ; stéréotypes ; expressions métaphoriques qui se réfèrent entre autres à la guerre et au monde militaire ou à la rupture, ou bien, au contraire, stratégies pragmatiques (par exemple, de modulation) qui visent à la médiation et à la résolution des contrastes. - des cas où les deux états ont déployé les « armes » de la diplomatie culturelle pour empêcher ou endiguer les conflits, afin d’évaluer le rôle que cette « puissance douce » (soft power) a pu jouer à côté des relations diplomatiques officielles, formelles, « dures » (Roche, F., 2001 ; Tobelem, 2007 ; Billion, D., Martel. F., 2013): politiques culturelles mises en place; exemples de produits culturels instrumentalisés et utilisés, d’une part comme éléments d’endoctrinement et de propagande au service d’un gouvernement ou, d’autre part, comme formes de résistance au pouvoir politique, en tant que catalysateurs de l’identité nationale. La réflexion pourra être bidirectionnelle (France vs. Italie ou inversement), sans exclure de prendre en compte d’autres pays pour permettre, dans une optique comparative, une compréhension plus vaste et dynamique de la complexité des conflits culturels franco-italiens. Les propositions d’articles seront présentées sous forme d’un résumé de deux pages maximum (format A4, police Times taille 10), incluant 5 mots-clés et les éléments essentiels de bibliographie, et envoyées par courriel à l'adresse suivante : synergies.italie@gmail.com Elles seront transférées pour évaluation au comité scientifique de la revue. Calendrier : Date limite de l’envoi des résumés : 01 mars 2019 Retour des avis aux auteurs : 01 avril 2019 Envoi des articles : Avant le 01 juin 2019
Nome del contatto: 
Redazione "Synergies Italie"
Email del contatto: 
synergies.italie@gmail.com
Segnalato da: 
Rachele Raus
Email: 
rachele.raus@unito.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
01/03/2019
Luogo dell'evento: 
Torino
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Didactique des langues-culture, Sciences du langage, Sciences de la communication
Sito web di riferimento: 
https://gerflint.fr/synergies-italie

Enjeux de l'acquisition des langues secondes en contextes migratoires

Riassunto dell'annuncio: 
Colloque international jeunes chercheur·e·s en didactique des langues secondes
APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international jeunes chercheur·e·s en didactique des langues secondes ENJEUX DE L’ACQUISITION DES LANGUES SECONDES EN CONTEXTES MIGRATOIRES Metz, 21-22 septembre 2018 Les processus de mondialisation qui s’accélèrent en ce début de XXIe siècle, et les phénomènes de mobilité qui en résultent, posent de nouveaux défis qui appellent de nouvelles réponses en matière de politique d’accueil et d’intégration/insertion des publics migrants. Les besoins de formation des publics migrants et les contextes dans lesquels ils s’inscrivent étant extrêmement variés, ils interrogent dès lors, ou vont ou doivent interroger, la didactique des langues et des cultures à la fois dans sa prise en compte de la diversité des contextes, socio-culturellement situés, et dans ses processus d’intervention, en vue d’élaborer des modèles d’action liés aux réalités sociales. Notre CJC se propose d’éclairer les modalités de transmission/acquisition des apprentissages des langues secondes dans différents contextes migratoires. Ce colloque jeunes chercheur·e·s (CJC) s’inscrit dans la continuité du CJC consacré à « l’enseignement- apprentissage du FLE dans la perspective du CECRL en contexte non européen », organisé par l’Université de Lorraine les 28 et 29 septembre 2017. Les principales thématiques de ce dernier CJC ayant permis de poser les jalons d’une réflexion plus large sur l’enseignement-apprentissage des langues étrangères/secondes, notre nouveau CJC concernera les enjeux didactiques de l’acquisition de ces langues en contextes migratoires. En effet, les processus de mondialisation qui s’accélèrent en ce début de XXIe siècle, et les phénomènes de mobilité qui en résultent, posent de nouveaux défis qui appellent de nouvelles réponses en matière de politique d’accueil et d’intégration/insertion des publics migrants. Il s’agit notamment, dans une perspective de cohésion sociale et de citoyenneté partagée, de répondre aux besoins de formation linguistique des publics migrants : en témoignent les programmes d’apprentissage des langues Erasmus+ proposés par l’Union européenne initialement dédiés aux étudiants européens, qui concernent depuis peu les publics migrants/réfugiés ; l’accroissement des demandes de formation didactique en langue seconde/langue de scolarisation dans les établissements scolaires témoigne aussi de cette évolution des considérations didactiques visant à répondre à la diversité des besoins d’apprentissage des élèves migrants ; enfin, des parcours linguistiques liés à la formation et l’insertion professionnelle des publics migrants ont pu être développés en Europe, à l’initiative des pouvoirs publics (comme le FLI, « français langue d’intégration », en France), ou du public et du privé (comme en Italie). Les besoins de formation des publics migrants et les contextes dans lesquels ils s’inscrivent étant donc extrêmement variés, ils interrogent dès lors, ou vont ou doivent interroger la didactique des langues et des cultures à la fois dans sa prise en compte de la diversité des contextes, socio-culturellement situés, et dans ses processus d’intervention, en vue d’élaborer des modèles d’action liés aux réalités sociales. Notre CJC se propose ainsi d’éclairer les modalités de transmission/acquisition des apprentissages des langues secondes dans différents contextes migratoires. Il s’agira de dresser un état des lieux de la recherche et des démarches mises en œuvre afin de dégager de nouvelles perspectives didactiques au regard des enjeux politiques, sociaux et éducatifs liés à l’accueil des publics migrants. Les communications s’intéresseront particulièrement à la prise en compte des contextes et des effets des contextes dans les démarches didactiques en langues secondes en direction des publics migrants suivant quatre axes : • Axe 1 : La nature et la spécificité des savoirs et des compétences à transmettre en contexte d’acquisition d’une langue seconde dans différentes situations d’enseignement-apprentissage : contextes scolaire, universitaire, socio-institutionnel et professionnel. • Axe 2 : Les approches didactiques et les contenus d’enseignement associés aux besoins et aux objectifs d’intégration des publics migrants. • Axe 3 : La prise en compte des compétences plurilingues et des processus liés notamment à l’interlangue et à l’intercompréhension en contexte d’acquisition d’une langue seconde. • Axe 4 : La place et le rôle de technologies numériques dans la contextualisation des dispositifs didactiques d’apprentissage visant l’intégration des publics migrants. CALENDRIER Date d’ouverture de l’appel à communications : 3 mai 2018 Date limite pour la soumission des propositions : 24 mai 2018 Date de notification d’acceptation ou de refus: 15 juin 2018 LANGUES DU COLLOQUE français, italien et anglais MODALITÉS DE SOUMISSION Les doctorant.e.s et les jeunes docteur.e.s (ayant soutenu après le 1er septembre 2016) en sciences du langage et didactique des langues sont invité.e.s à soumettre une proposition pour une communication de vingt minutes (suivie de dix minutes de discussion). Les propositions contiendront sur une première page le nom de leur auteur.e et la mention de son rattachement institutionnel, son adresse mail, un titre, une notice biographique (cinq lignes max.) et la mention éventuelle de la soutenance de thèse (date, lieu, titre, jury) ; le tout suivi, sur une autre page, d’un résumé qui ne mentionnera pas le nom de l’auteur.e et sera accompagné de quelques références bibliographiques (sur la même page). Les propositions de communication devront être rédigées dans la langue prévue pour la communication. Afin de garantir une meilleure compréhension de la part de tous les participants, les présentations Powerpoint doivent être rédigées dans une langue différente par rapport à celle prévue pour la présentation orale. Les propositions de communications ne doivent pas dépasser 500 mots (bibliographie comprise). Chaque proposition sera évaluée en double aveugle par deux membres du comité scientifique du colloque. Les critères de sélection comprendront la qualité du contenu, la pertinence thématique et l’originalité de la proposition. Les propositions sont à envoyer à : langues.europeennes.secondes@gmail.com Frais de participation : 65 euros Il est prévu de publier les textes issus des communications qui auront été sélectionnés suivant la même procédure d’évaluation. COMITÉ D’ORGANISATION • Abid Sarah (doctorante, Université de Lorraine) • Achard-Bayle Guy, (professeur, Université de Lorraine) • Fracchiolla Béatrice (professeure, Université de Lorraine) • Fragonara Aurora (post-doctorante, Université de Bergame / jeune docteure, Université de Lorraine) • Galazzi Enrica (professeure, Université catholique de Milan) • Kaced Omar (doctorant, Université de Lorraine) • Li Junkai (doctorant, Université Sun Yat-sen / jeune chercheur stagiaire au Crem, Université de Lorraine) • Macaire Dominique (professeure, Université de Lorraine) • Masseron Caroline (professeure, Université de Lorraine) • Seifelnaser Tarek (doctorant, Université de Lorraine) COMITÉ SCIENTIFIQUE (EN COURS DE CONSTITUTION – MEMBRES AYANT DÉJÀ DONNÉ LEUR ACCORD) • Achard-Bayle Guy (Lorraine) • Adami Hervé (Lorraine) • Agresti Giovanni (Napoli-Federico II) • Bosisio Cristina (Cattolica-Milano) • Cuq Jean-Pierre (Nice) • Galazzi Enrica (Cattolica-Milano) • Grassi Roberta (Bergamo) • Londei Danielle (Bologna + DoRIF) • Masseron Caroline (Lorraine) • Petitjean André (Lorraine) • Pugliese Rosa (Bologna) • Rossi Micaela (Genova + DoRIf) • Valentini Ada (Bergamo) ORGANISATION Manifestation co-organisée par le Centre de recherche sur les médiations (Université de Lorraine) et l’Université catholique du Sacré-Cœur (Milan, Italie) avec le parrainage du DOcumentazione & RIcerca per la didattica della lingua Francese nell’Università italiana (DoRiF, Italie) ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES ADAMI H., 2009, La formation linguistique des migrants, Paris, CLÉ International. ANDORNO C., VALENTINI A., GRASSI R., 2017, Verso una nuova lingua. Capire l’acquisizione di L2, Turin, UTET-De Agostini. AUGER N., 2011, Élèves nouvellement arrivés en France, Réalités et perspectives pratiques en classe, Paris, Édition des Archives Contemporaines. BÉACCO J.-C. (dir.), 2013, Éthique et politique en didactique des langues. Autour de la notion de responsabilité, Paris, Didier. BERNINI G., SPREAFICO L., VALENTINI A. (dirs), 2008, Competenze lessicali e discorsive nell’acquisizione di lingue seconde (Atti del Convegno, Bergamo, 8-10 giugno 2006), Pérouse, Guerra Edizioni. BETTONI C., 2006, Usare un'altra lingua: Guida alla pragmatica interculturale, Bari, Laterza. BLANCHET Ph., MOORE D., ASSELAH-RAHAL S. (dirs), 2008, Perspectives pour une didactique des langues contextualisée, Paris, Éditions des Archives Contemporaines / AUF. BOSISIO C., CAMBIAGHI B., 2015, « Enseigner et apprendre les langues : un regard épistémologique », in Repères DoRiF n°7, « Des médias à l’éducation comparée : les diagonales de Louis Porcher », DoRiF Università. Accès en ligne : http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=216 BOSISIO C., CAMBIAGHI B., ZANOLA M., 2012, L’italiano L2 nella scuola secondaria di secondo grado, Rome, Bulzoni Editore. BOZZONE COSTA R., FUMAGALLI L., VALENTINI A. (dirs), 2011, Apprendere l’italiano da lingue lontane : prospettiva linguistica, pragmatica, educativa, Pérouse, Guerra Edizioni. CAMBIAGHI B., 2010, «L’insegnamento-apprendimento delle LS», in M. Mezzadri (ed.), Le lingue dell’educazione in un mondo senza frontiere, Atti del I° convegno della DILLE (Società Italiana di Didattica delle Lingue e Linguistica Educativa), Parme, 13 novembre 2009, Pérouse, Guerra Edizioni, pp. 141-143. CAMBIAGHI B., BOSISIO C., 2010, « Il plurilinguismo / pluriculturalismo come risorsa per la facilitazione », in F. Caon (dir), Facilitare l’apprendimento dell’italiano L2 e delle lingue straniere, collection Le lingue di Babele, Turin, UTET-Universitaria, pp. 16-25. CHISS J.-L. (dir.), 2008, Immigration, école et didactique du français, Paris, Didier. CHISS J.-L., DAVID J., REUTER Y. (dirs), 2005, Didactique du français. Fondements d’une discipline, Bruxelles, De Boeck-Université. CUQ J.-P., 1991, Le Français langue seconde : origines d’une notion et implications didactiques, Paris, Hachette. DESOUTTER C., 2009, Scripteurs plurilingues. Quand des Italiens écrivent en français au travail, Rome, Aracne. GALAZZI, E. (dir), 1997, L’Università all’ascolto dell’azienda : quali competenze linguistiche per il futuro professionale, Gallarate, Esedra. GALAZZI E., (dir), 2013, Projets de recherche sur le multi/plurilinguisme et alentours, Repères DoRiF n°3. Accès en ligne: http://www.dorif.it/ezine/show_issue.php?iss_id=10 GAONAC’H D., 1987, Théories d’apprentissage et acquisition d’une langue étrangère, Paris, CREDIF- Hatier, collection LAL. GHEZZI C., GUERINI F., MOLINELLI P., (dirs), 2004, Italiano e lingue immigrate a confronto : riflessioni per la pratica didattica, Atti del Convegno-Seminario Bergamo, 23-25 giugno 2003, collana C.I.S., Pérouse, Guerra Edizioni. GIACALONE RAMAT A. (dir), 2003, Verso l'italiano. Strategie di acquisizione, Rome, Carocci. GIACALONE RAMAT A., 2009, « Typological universals and second language acquisition », in S. Scalise, E. Magni, A. Bisetto (dirs), Universals of language today, Berlin, Springer, pp. 253-272. GRASSI R. (dir), 2012, Nuovi contesti d’acquisizione e insegnamento : l’italiano nelle realtà plurilingui. Atti del Convegno-Seminario CIS. Bergamo, 12-14 juin 2012, Pérouse, Guerra Edizioni. GRASSI R., 2015, « L’interazione in classe tra l’insegnante e gli alunni “stranieri” » Sesamo Didattica interculturale. Accès en ligne: http://www.giuntiscuola.it/sesamo/cultura-e-societa/punti-di-vista/l- interazione-in-classe-tra-l-insegnante-e-gli-alunni-stranieri/. GUERNIER M.-C., LACHAUD M.-H., SAUTOT J.-P., BOGANIKA L., 2016, « Les écrits professionnels dans la formation des adultes faiblement qualifiés : quelle didactique du français ? », Pratiques 169-170 ; http://journals.openedition.org/pratiques/3043. HALTÉ J.-F, 1992, La Didactique du français, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » KRASHEN S., 1982, Principles and Practice in Second Language Acquisition, Oxford, Pergamon. MILANI C., PONTANI P., CAMBIAGHI B., 2005, Europa plurilingue, comunicazione e didattica, Milan, Vita e Pensiero. MOIRAND S., 1990, Enseigner à communiquer en langue étrangère, Paris, Hachette. POLSELLI P., ZORZI, D. , 2003, « Le multilinguisme d’entreprise : l’italien langue seconde (projet ELIA) », in Repères DoRiF n°3, Projets de recherche sur le multi/plurilinguisme et alentours... Accès en ligne: http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=96. PUGLIESE R., 2017, « Tradurre per la compagna di banco : child language brokering e interazioni costruttive nella classe plurilingue », in : Educazione linguistica in classi multietniche, Atti dei workshop di Udine e Malta (2014), Rome, Aracne, pp. 63 – 86. PUGLIESE R., MINUZ F., 2012, « L’input linguistico nel continuum delle situazioni didattiche rivolte ad immigrati adulti, apprendenti di italiano L2 », in : Competenze e formazione linguistiche, Atti dell’11° Congresso dell'Associazione Italiana di Linguistica Applicata, « Competenze e formazione linguistiche. In memoria di Monica Berretta », Università di Bergamo, 9-11 giugno 2011, Pérouse, Guerra Edizioni, pp. 339 - 360 . PUREN C., 1994, La didactique des langues étrangères à la croisée des méthodes. Essai sur l’éclectisme, Paris, Didier, coll. Essais. VALENTINI A. (dir.), 2016, L’input per l’acquisizione di L2 : strutturazione, percezione, elaborazione, Florence, Cesati. VERDELHAN-BOURGADE M. (dir.), 2007, Le FLS : un concept et des pratiques en évolution, Bruxelles, de Boeck. VEDOVELLI M., 2016, Neoemigrazione, immigrazione straniera, nuovo spazio linguistico italiano in Lingue in contatto / Contact linguistics. Atti del XLVIII congresso internazionale di studi della Società di Linguistica Italiana, Udine, 25-27 septembre 2014, pp. 51-75. VEDOVELLI M. (dir.), 2017, L’italiano dei nuovi italiani. Atti del XIX Convegno Nazionale del GISCEL, Università per Stranieri di Siena, 7-9 avril 2016, Rome, Aracne. VIGNER G., 2009, Le Français langue seconde, comment apprendre aux élèves nouvellement arrivés, Paris, Hachette, Education. ZARATE G., LIDDICOAT, A. (dirs), 2009, « La circulation internationale des idées en didactique des langues », Le Français dans le Monde Recherches et applications 46. ZORZI, D., BERSANI BERSELLI, G., POLSELLI, P., ZANONI G., (eds), 2012, Educazione Linguistica per Istituzioni e Aziende della provincia di Forlì-Cesena (Il progetto ELIA), Bologna, Bononia University Press.
Nome del contatto: 
Praxitexte-CREM, Università Cattolica
Email del contatto: 
langues.europeennes.secondes@gmail.com
Segnalato da: 
Praxitexte-CREM Università Cattolica
Email: 
langues.europeennes.secondes@gmail.com
Data di inizio o data limite dell'evento: 
24/05/2018
Luogo dell'evento: 
Metz
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
didactique, migration, langues secondes, intégration
Sito web di riferimento: 
http://crem.univ-lorraine.fr/enjeux-de-lacquisition-des-langues-secondes-en-contextes-migratoires

Fake news, rumeur, intox... Stratégies et visées discursives de la désinformation

Riassunto dell'annuncio: 
Ce colloque se propose d'étudier le phénomène de l'intox au prisme des sciences du langage.
Le phénomène des intox prend de l'ampleur dans le débat public. On assiste actuellement à une prolifération de dénominations pour le désigner, dont la plus à la mode est sans doute "fake news", portée à l'honneur par le Président américain Donald Trump. Si le phénomène de la rumeur ne date pas d'hier, il est difficile de nier que, grâce à Internet, il connait de nouvelles modalités de création et de diffusion. Dans l'ère de la post-vérité, caractérisée par le développement exponentiel de la blogosphère et des réseaux sociaux, les sources d'informations se multiplient à une vitesse considérable, permettant à n'importe qui de publier et de diffuser les informations les plus disparates. Ce colloque se propose d'étudier le phénomène de l'intox au prisme des sciences du langage. Les approches transdisciplinaires seront les bienvenues. Les langues du colloque sont le français, l'anglais et l'italien.   Fake news, rumeurs, intox, mensonges, faits alternatifs, contre-vérités … Autant de dénominations pour des phénomènes similaires qui semblent être à l’ordre du jour dans l’ère « post-vérité », marquée par un foisonnement exponentiel des sources d’information. S’il est vrai que « la rumeur est vieille comme le monde », il est tout aussi vrai que le l’usage massif d’Internet a contribué à la recrudescence de la diffusion de fausses nouvelles, notamment à travers les médias, la blogosphère et les réseaux sociaux  (Heiderich, 2004 ; Aron et Cognard, 2014 ; Harbulot, 2016). Internet serait ainsi « le médium rêvé de la rumeur » (Froissart, 2002) puisqu’il permet à n’importe qui de publier et de diffuser les nouvelles les plus disparates, jouant sur les peurs des internautes. Dans un climat de scepticisme généralisé, où la confiance dans les institutions et l’élite politique est de plus en plus fragilisée, les « intox » ou informations trompeuses s’instaurent dans le débat public, nourrissent les théories du complot au succès grandissant, s’exprimant parfois à travers des propos haineux. Les polémiques suscitées par la rumeur, alimentées par des questions politiques et/ou sociales (résultats d’élections truqués, attentats, migrants…) semblent être les plus nombreuses, mais celle-ci touche également d’autres domaines, comme les sciences ou la technologie (Doumergue, 2017). Son impact se répercute dans le débat public qui semble dès lors biaisé, et déstabilise le consensus des citoyens. Il suffit de penser aux controverses récentes autour des vaccins ou des scandales alimentaires qui ont suscité de violentes disputes sur les réseaux sociaux et ailleurs. Par ailleurs, la pratique de la désinformation semble être répandue au sein des milieux politiques : songeons, par exemple, à la mystification de l’information opérée par les médias dans le but de fabriquer le consentement populaire (Geng, 1973), ou aux cabinets noirs qui sont en fait des services spécialisés dans la propagation de fausses nouvelles pour décrédibiliser les adversaires politiques. Pour ce qui est du domaine économique, la désinformation est un moyen de se défaire des concurrents, et s’avère être ainsi un élément crucial dans la guerre économique (Harbulot, 2016). Nous essaierons de réfléchir autour des questionnements suivants : - Peut-on définir ce qu’est une « fake-news » (ou information trompeuse), un « fait alternatif », une fausse nouvelle, une intox, etc… ? - Comment les auteurs de ce type d’information mettent-ils en place un contre-discours polémique par rapport à un discours officiel, institutionnel et dominant ? Quelles sont les modalités linguistiques et argumentatives de ce contre-discours ? - Comment réagissent les acteurs sociaux face à cette désinformation présupposée ? Peut-on démystifier les fausses nouvelles et quelles sont les modalités linguistiques par lesquelles se construit cette démystification, qui est à son tour un contre-discours? (rubriques de « désintox » dans les médias, « fact checking », blog du Décodex du journal Le Monde etc.)? Quelles sont les stratégies argumentatives à même d’établir ou de rétablir ce qui est présenté comme « vérité factuelle » ? - En quoi la pratique de la désinformation se rapproche-t-elle d’un discours manipulatoire ? Dans ce cas, comment mettre en évidence les stratégies de rhétorique discursive, les actes de discours implicites qui ont pour but de fourvoyer l’auditoire (métaphores abusives, amalgames, arguments fallacieux… cf. Perelman, Tyteca [1958], 1983 ; Koren 2011, 2012 )? L’objectif de ce colloque est d’analyser l’intox au prisme des sciences du langage. Sans s’y limiter, les contributions pourront aborder les thèmes suivants :   - L’ « intox » (ou information trompeuse) en tant que genre textuel/discursif ; - Constructions narratives, modalités linguistiques, stratégies et visées discursives dans les intox, fake news, fausses nouvelles, désinformations… ; - La phraséologie dans l’intox : motifs, schémas et thèmes récurrents ; - Rapport entre intox, fachosphère et discours de haine ; - Rapport entre désinformation et discours (de vulgarisation) scientifique ; - Stratégies et modalités discursives dans les textes de « désintox » ; - Caractéristiques rhétoriques de la manipulation discursive dans les textes colportant des fausses informations ; - Les stratégies d’évitement et de censure ; - Le rôle de la traduction dans la transmission de fausses nouvelles ou des informations trompeuses. Les approches transdisciplinaires seront les bienvenues. Langues du colloque : français, anglais, italien. Les propositions de communication, sous forme de résumé (environ 500 mots), sont à envoyer à : Rosa Cetro (rosa.cetro@unipi.it) et Lorella Sini (lorella.sini@unipi.it) avant le 30 avril 2018. Chaque résumé, sous format .doc et .pdf, sera précédé du nom de l’auteur.e et de l’institution d’appartenance ; il sera accompagné de 4 mots-clés et d’une courte bibliographie. L’inscription au colloque est gratuite. Calendrier : - février 2018 : lancement de l’appel à communications ; - 30 avril 2018 : date limite pour l’envoi des propositions ; - 30 juin 2018 : notification aux auteur.e.s ; - 4-5 octobre 2018: colloque à l’ université de Pise (Italie).
Nome del contatto: 
Rosa Cetro
Email del contatto: 
rosa.cetro@unipi.it
Segnalato da: 
Rosa Cetro
Email: 
rosa.cetro@unipi.it
lorella.sini@unipi.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
30/04/2018
Luogo dell'evento: 
Università di Pisa
Tipo di evento: 
Appels à contribution
Categoria principale: 
Parole chiave: 
analyse du discours, théories du complot, désinformation, réseaux sociaux, fachosphère
Sito web di riferimento: 
https://intox-pise-2018.sciencesconf.org/

Métaphore et conflit

Riassunto dell'annuncio: 
Convegno Métaphore et conflit - Torino, 12-13 aprile 2018
Il Convegno Métaphore et conflit si svolgerà il 12-13 aprile 2018, a Torino,Scuola di Management ed Economia - corso Unione Sovietica 218. Il convegno, le cui lingue ufficiali sono il francese e l'inglese, ha come conferenze plenarie i contributi di Marc Bonhomme e di Christian Plantin (area francese) e di Jonathan Charteris-Black e Andreas Musolff (area inglese)
Nome del contatto: 
Ruggero Druetta
Email del contatto: 
ruggero.druetta@unito.it
Indirizzo postale: 
Scuola di Management ed Economia, corso Unione sovietica 218/bis - 10134 TORINO
Segnalato da: 
Ruggero Druetta
Email: 
ruggero.druetta@unito.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
12/04/2018
Data di fine dell'evento: 
13/04/2018
Luogo dell'evento: 
Torino
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Metafora, argomentazione, retorica, analisi del discorso

Théâtre(s) en langue française

De la traduction à la mise en scène

Riassunto dell'annuncio: 
Giornata della Francofonia / Genova, Teatro della Tosse / 20 marzo / 14.30
PROGRAMMA: Proiezione del documentario Le projet du traducteur (Gaëlle Courtois, 2017)  Elisa Bricco dialoga con Pietro Pizzuti (attore traduttore belga di Stefano Massini) Chiara Rolla dialoga con Daniela Ginevro (autrice belga) Mise en voix di alcuni estratti della pièce Respire di Daniela Ginevro a cura del Teatro Universitario di Genova Entrata gratuita
Segnalato da: 
Marie Gaboriaud
Email: 
marie.gaboriaud@institutfrancais.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
20/03/2018
Luogo dell'evento: 
Genova
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Théâtre, traduction

Attention au paratexte ! Seuils trent'anni dopo

Riassunto dell'annuncio: 
Il convegno, che coronerà il trentennale dell’uscita dello studio pionieristico di Genette, si concentrerà soprattutto sulle implicazioni più problematiche e proficue derivate dalle teorie proposte in Seuils e dagli sviluppi della sua ricezione, indagando attraverso casi di studio le evoluzioni, le distanze o i punti di raccordo individuabili tra le molteplici direzioni della ricerca attuale e le categorie di Genette.
Dalla pubblicazione di Seuils (1987) di Gérard Genette è trascorso ormai un trentennio e gli studi sul paratesto si sono moltiplicati in settori disciplinari e ambiti letterari molto diversi. Il neologismo paratesto – che, come precisa lo stesso Genette, eredita un senso “ipocrita” e soprattutto “ambiguo” da aggettivi come parafiscale e paramilitare – è introdotto per la prima volta in Palimpsestes. La littérature au second degré (1982) e annunciato come possibile definizione per una delle categorie della transtestualità o trascendenza testuale, che troveranno da allora luoghi appropriati di analisi nei successivi libri di Genette. Tra le tante categorie genettiane di successo, anche quella di paratesto si è dimostrata tra le più efficaci per descrivere quel frangente testuale, quel fattore di espansione della testualità che costituisce una delle modalità privilegiate per studiare la dimensione pragmatica dell’opera. Dal numero 69 di Poétique, gli approfondimenti, nonché ripensamenti, del paratesto, o anzi, dei Paratextes come intitolava il numero pubblicato a stretto giro nel febbraio 1987, si sono moltiplicati e diffusi negli studi letterari di ogni lingua e paese. Ma un curioso avvertimento compare nell’ultima pagina dell’opera ed è ripreso in quarta di copertina (nonché ripetuto dalla collezione “Poétique” a quella dei “Points Essais”). Si tratta di uno “slogan”, come lo chiama Genette, dal doppio senso tutto specifico: Attention au paratexte! Certo un invito a prestare la dovuta attenzione ai fenomeni paratestuali in vista di una piena comprensione dell’opera e dei suoi rapporti con l’esterno, ma anche una messa in guardia dal rischio di trasformare il paratesto in un nuovo “idolo” e “feticcio” testuale, similmente a quanto avveniva da almeno due decenni per la nozione di Testo “chiuso” e indipendente. Da questo monito il convegno prende avvio, procedendo attraverso casi di studio e rivisitazioni metodologiche, ma tenendo sempre sotto gli occhi Seuils come opera di riferimento, al fine di rendere il paratesto ancora uno strumento pertinente e specifico all’interno degli studi letterari più aggiornati. La ricezione di Seuils non impedisce che alcune dimensioni del paratesto lasciate in ombra nell’opera di Genette reclamino, alla luce del contesto attuale, studi più approfonditi. È il caso, ad esempio, dell’immagine (il paratesto comprende diversi tipi di segni, tra cui quelli visivi), della temporalità del paratesto (il paratesto non è un blocco omogeneo, ma una “catena” d’unità, e l’ordine con cui queste unità si dispongono resta importante), del montaggio dei diversi paratesti (qual è il paratesto di un’opera “incastrata” in una rivista, ad esempio: quello dell’opera, della rivista, o di precise parti della rivista?), dell'uso del paratesto nell'ambito delle strategie di promozione editoriale e libraria e, infine, dello sconfinamento che la performance autoriale di oggi consente all'opera letteraria, ben oltre i limiti di paratesto e supporto fisico. Il convegno, che coronerà il trentennale dell’uscita dello studio pionieristico di Genette, si concentrerà soprattutto sulle implicazioni più problematiche e proficue derivate dalle teorie proposte in Seuils e dagli sviluppi della sua ricezione, indagando attraverso casi di studio le evoluzioni, le distanze o i punti di raccordo individuabili tra le molteplici direzioni della ricerca attuale e le categorie di Genette.   PROGRAMMA Giovedì 15 febbraio Aula Pascoli, Dipartimento di Filologia Classica e Italianistica Via Zamboni 32 9:15 Saluti delle autorità - Presentazione del convegno: Donata Meneghelli e Maria Chiara Gnocchi PARATESTI PARALLELI: PUBBLICITÀ E STRATEGIE COMMERCIALI 9:45 Presidente di sessione: Françoise Waquet - Paolo Tinti (Bologna), Il paratesto del libraio: vetrine, espositori e altri contenitori commerciali - Elisa Pederzoli (Bologna), “Who’s Who(se) Epitext?” The Cartoline Parlanti of Angelo Fortunato Formiggini 11:00 Pausa caffè 11:15 - Valentina Sestini (Messina), Gli errata corrige: un percorso paratestuale tra autori, tipografi e correttori (XVI- XVII secolo) - Paola Zito (Salerno), Le soglie di Leopardi Segue discussione MARGINI, SCONFINAMENTI 14:30 Presidente di sessione: Federico Bertoni - Maria Chiara Gnocchi (Bologna), Le paratexte pour la définition et pour l’étude des collections : le cas des « Prosateurs français contemporains » des éditions Rieder (1921-1939) - Silvia Baroni (Bologna), Du paratexte au contre-texte. Les illustrations de La Comédie humaine 16:00 Pausa caffè 16:15 - Jan Baetens (KU Leuven), Le paratexte publicitaire du ciné-roman-photo (« cineromanzo ») - Jean-Pierre Montier (Rennes 2), La notion de seuil photographique Segue discussione   Venerdì 16 febbraio Aula Convegni, Dipartimento di Lingue, Letterature e Culture Moderne Via Cartoleria 5 L’AUTORE IN SCENA 9:30 Presidente di sessione: Maurizio Ascari - David Martens (KU Leuven), Visages d'écrivains. Esquisse de typologie du paratexte iconographique - Fulvio Pezzarossa (Bologna), Covering Migrants: le copertine di letteratura migrante italiana 11:15 Pausa caffè 11:30 - Giacomo Tinelli (Bologna), The Forgotten Text: the Debate on the Peritext of Bruciare tutto - Guido Mattia Gallerani (Bologna), Paratextual Operability of Body: TV Interviews by Roland Barthes and Primo Levi Discussione IL PARATESTO ESTESO 14:30 Presidente di sessione: Jan Baetens - Jérôme Meizoz (Lausanne), Extensions du domaine de l’œuvre - Maria Lindgren Leavenworth (Umeå), Fan Fiction Paratexts: Navigation, Publication and Mediation 16:00 Pausa caffè 16:15 - Donata Meneghelli (Bologna), Paratext, metalepsis, and the boundaries in fan fiction - Raphaël Baroni (Lausanne), Plot as Criterion to Discern the Center and Periphery of Transmedia Storytelling Discussione
Nome del contatto: 
Maria Chiara Gnocchi
Email del contatto: 
mariachiara.gnocchi@unibo.it
Indirizzo postale: 
Dip. LILEC, via Cartoleria 5, 40124 Bologna
Segnalato da: 
Maria Chiara Gnocchi
Email: 
mariachiara.gnocchi@unibo.it
guido.gallerani@unibo.it
Data di inizio o data limite dell'evento: 
15/02/2018
Data di fine dell'evento: 
16/02/2018
Luogo dell'evento: 
Bologna
Tipo di evento: 
Colloques
Categoria principale: 
Parole chiave: 
Genette, paratesto, paratexte, Seuils
Sito web di riferimento: 
https://eventi.unibo.it/paratexte
Subscribe to RSS - Pragmatica