Vous êtes ici

Terminologie/graphie

Terminologia e discorso. Sviluppi e prospettive nel dibattito contemporaneo

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le colloque « Terminologie et discours » entend promouvoir une réflexion collective qui s'inscrit dans le débat scientifique actuel sur l’approche discursive et textuelle de la terminologie et présenter des projets, terminés ou en cours, concernant le repérage, l’extraction, l’analyse, l’observation et l’utilisation des termes dans le contexte naturel du discours.
Università degli studi di Napoli "L'Orientale" Dipartimento di Studi Letterari, Linguistici e Comparati   Convegno internazionale "Terminologia e discorso. Sviluppi e prospettive nel dibattito contemporaneo"   martedì, 10 novembre 2015 Ore 14.30 Saluto delle autorità   Ore 15.00 Presiede: Augusto Guarino Conferenza plenaria: Maria Teresa Cabré Castellví (Universitat Pompeu Fabra, IEC): Relation entre terminographie et lexicographie: un conflit toujours présent   Ore 15.40 Gabrielle Le Tallec Lloret - Pierrette Crouzet Daurat (Université Paris 13, CNRS LDI Lexiques, Dictionnaires, Informatique – DGLFLF Délégation Générale de la Langue Française et des Langues de France): Terminologie et traduction : le dispositif d’enrichissement de la langue française ou l’art du consensus Paola Faini (Università di Roma 3): Aspects of intra - and interlingual terminological variation in specialized language units   Ore 16.20 Discussione   Pausa caffè   Ore 17.10 Presiede: Maria Teresa Zanola David Albert Best - Domenico Cosmai (Université Libre de Bruxelles): Naming things in the EU political-legal landscape: lexical innovation as an inherent feature o fan evolving Europe Paolo Frassi - Marianna Lisi (Università degli Studi di Verona): La nutrition à toutes les sauces: les termes de l’alimentation entre discours scientifique et discours culinaire   Ore 17.50 Discussione   Ore 20.00 Cena sociale   mercoledì, 11 novembre 2015 Ore 9.30 Presiede: Oriana Palusci Conferenza plenaria: John Humbley (Université Paris Diderot, LDI): La terminographie entre langue et discours    Ore 10.10 Lucilla Lopriore (Università di Roma 3): Fashion textual terminology: harmonisation and translingual issues Micaela Rossi (Università degli Studi di Genova, CeRTeM): Les métaphores terminologiques dans les sciences et leur traduction dans les textes et discours, entre invention et vulgarisation   Ore 10.50 Discussione   Pausa caffè   Ore 11.40 Presiede: John Humbley Maria Teresa Zanola (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano): Terminologia, terminologie, terminology: identités conceptuelles ou variations? Anne Condamines (CNRS, Université de Toulouse 2 Cognition Langues Langage Ergonomie - Equipe de Recherche en Syntaxe et Sémantique): La terminologie textuelle : des textes aux termes, des termes aux textes Giulia Adriana Pennisi (Università degli Studi di Palermo): EU criminal justice and Italian law: investigating terminological gaps   Ore 12.40 Discussione   Buffet   Ore 14.00 Presiede: Rita Librandi Rosa Piro (Università degli studi di Napoli “L’Orientale”): La formazione di una lingua speciale: l’anatomia dall’Almansore a Leonardo da Vinci Maria Francesca Bonadonna (Università degli Studi di Verona): Pour un classement des discours autour des termes du vêtement d’extérieur Claudio Grimaldi (Università degli Studi di Napoli “Parthenope”): Évolution terminologique dans le discours de la science au début du XVIIIe siècle   Ore 15.00 Discussione   Pausa caffè   Ore 16.00 Presiede: Paola Faini Francesca de Cesare (Università degli studi di Napoli “L’Orientale”): La crisi greca nella stampa nazionale spagnola. Strategie di comunicazione Silvia Domenica Zollo (Università degli Studi di Napoli “Parthenope”): Le travail de l’argent métal : termes et marqueurs de relation en contexte définitoire Stefania D’Avanzo (Università degli studi di Napoli “L’Orientale”): Scientific lexis ‘worth spreading’? The ‘role’ of specialized lexis and terminology in TED talks   Ore 17.00 Chiusura dei lavori
Nom du contact: 
Jana Altmanova
Courriel du contact: 
jaltmanova@unior.it
Suggéré par: 
Jana Altmanova
Courriel: 
jaltmanova@unior.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/11/2015
Date de fin de l'événement: 
11/11/2015
Ville de l'événement: 
Naples
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
terminologie, discours

Terminologie specialistiche e diffusione dei saperi

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Il 29 e 30 maggio l'Università degli Studi di Napoli "Parthenope" ospiterà il XXV Convegno annuale dell'Associazione Italiana per la Terminologia (Ass.I.Term) dal titolo "Terminologie specialistiche e diffusione dei saperi", con il patrocinio dell'Accademia della Crusca e della Regione Campania.
Il 29 e 30 maggio l'Università degli Studi di Napoli "Parthenope" ospiterà il XXV Convegno annuale dell'Associazione Italiana per la Terminologia (Ass.I.Term) dal titolo Terminologie specialistiche e diffusione dei saperi, con il patrocinio dell'Accademia della Crusca e della Regione Campania. Il Convegno si propone quest’anno di presentare i più importanti riferimenti di studio e le esperienze più significative forniti da studiosi di diversi ambienti scientifici sul tema, in un dialogo fra studiosi di terminologia, divulgatori scientifici, giornalisti, professionisti, specialisti ed esperti di varie discipline coinvolte.
Nom du contact: 
Claudio Grimaldi
Courriel du contact: 
claudio.grimaldi@uniparthenope.it
Adresse postale: 
via Francesco Petrarca, 80
Suggéré par: 
Claudio Grimaldi
Courriel: 
claudio.grimaldi@uniparthenope.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
29/05/2015
Date de fin de l'événement: 
30/05/2015
Ville de l'événement: 
Napoli
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
terminologia, diffusione dei saperi, divulgazione scientifica, lessicologia
Site web de référence: 

La conscience métalinguistique: un construit complexe aux multiples applications

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le 11 juin à Rome, Villa Mirafiori, Via Carlo Fea 2, DSEAI, salle VIII premier étage, se tiendra un séminaire sur: "La conscience métalinguistique: un construit complexe aux multiples applications", organisé par Oreste Floquet et Maria Antonietta Pinto, à la présence de linguistites français et italiens, d'étudiants et d' enseignants de langue. Cet événement se situe dans le cadre d'un projet européen centré sur la conscience de la langue et ses applications à l’enseignement, dénommé MATEL (acronyme de Metalinguistic Awareness Tests in European Languages), dont le site est : www.matelproject.com.
Nous avons le plaisir de signaler un projet européen centré sur la conscience de la langue et ses applications à l’enseignement, dénommé MATEL (acronyme de MetalinguisticAwarenessTests in EuropeanLanguages), dont le site est : www.matelproject.com. Au coeur du projet, se trouve le concept de conscience métalinguistique (CML) qui peut se définir comme la conscience de structures et des signifiés de la langue, quel que soit son statut (langue première, seconde, étrangère, classique, etc…). - De nombreuses études en psycholinguistique prouvent qu’une CML bien développée est d’une importance cruciale dans les premières étapes de l’acquisition de la lecture et de l’écriture dans la langue première de l’élève, et qu’elle est également l’un des meilleurs prédicteurs de la capacité à apprendre d’autres langues, tant au début de la scolarisation que dans la suite du parcours scolaire. -Le bilinguisme précoce, mais également le contact systématique entredeux ou plusieurs langues semblent être des facteurs propulseurs importants de la CML. - Des carences dans la CML peuvent être le symptôme de carences cognitives, qui rendent l’élève à risque du point de vue de son adaptation scolaire. - L’existence d’instruments d’évaluation de la CML, comme c’est le cas des tests qui sont proposés par le projet MATEL, donne aux enseignants, aux chercheurs, aux psychologues de l’éducation, des outils importants pour cerner faiblesses et points de force dans des capacités qui sont impliquées de manière transversale dans bon nombre d’activités d’apprentissage. - Le projet MATEL se propose de: - valider des tests de CML, qui existent déjà en langue italienne, française, espagnole et anglaise, et couvrent une ample gamme évolutive, des 4 ans à l’âge adulte. Valider signifie prouver qu’ils sont bien aptes à mesurer la CML. Cette validation est d’autant plus significative qu’elle se réalise dans les différentes langues des tests. - traduire deux d’entre eux(niveau 9-14 ans et âge adulte) en une cinquième langue importante au sein de l’Europe, c’est-à-dire l’allemand. - créer des matériels éducatifs pour renforcer la CML de la fin du primaire jusqu’aux études universitaires. Sur le site, le lecteur trouvera des documents en plusieurs langues, dont le français, des présentations des tests et de leur impact auprès du public des enseignants, ainsi que des vidéos qui illustrent l’utilisation interactive des tests entre jeunes participants. Parmi ces présentations, nous signalons celle de l’ouvrage français de M.A. Pinto (“SAPIENZA”, Université de Rome) et de S. El Euch (Université du Québec-à-Trois Rivières UQTR): “La conscience  métalinguistique: Théorie, développement et instruments de mesure.”Québec, Presses de l’Université Laval, 2015. Une vidéo tournée à UQTR, présente sur le site, témoigne de la présentation du livre au Canada.
Nom du contact: 
Maria Antonietta Pinto
Courriel du contact: 
mariantonietta.pinto@uniroma1.it
Adresse postale: 
via dei Marsi 78, Roma
Suggéré par: 
Maria Antonietta Pinto
Courriel: 
mariantonietta.pinto@uniroma1,it
Date de début ou date limite de l'événement: 
11/06/2015
Ville de l'événement: 
Roma
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
conscience métalinguistique, apprentissage de la langue, enseignement des langues, linguistique française

Pour une terminologie diachronique: méthodologies et applications

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
"Pour une terminologie diachronique: méthodologies et applications", conferenza di Maria Teresa Zanola (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano).
Nell’ambito del ciclo dottorale di conferenze “Organizzare il lessico”, la prof.ssa Maria Teresa Zanola (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano) terrà in data 5 marzo 2015 alle ore 11.30, presso l’aula T.6 del Dipartimento di Lingue e Letterature Straniere dell'Università degli Studi di Verona, una conferenza dal titolo: "Pour une terminologie diachronique: méthodologies et applications".
Nom du contact: 
Paolo Frassi
Courriel du contact: 
paolo.frassi@univr.it
Suggéré par: 
Paolo Frassi
Courriel: 
paolo.frassi@univr.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
05/03/2015
Ville de l'événement: 
Verona
Type d'événement: 
Séminaires et conférences
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
terminologie, diachronie

XIe Journée scientifique Realiter - "Terminologie et multilinguisme : objectifs, méthodologies et pratiques"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
La XIe Journée scientifique Realiter "Terminologie et multilinguisme : objectifs, méthodologies et pratiques" se propose d’examiner l’état actuel du multilinguisme dans la théorie et la pratique terminologique, sans oublier pour autant la dimension chronologique ancienne et récente de cette thématique.
Terminologie et multilinguisme : objectifs, méthodologies et pratiques Académie Royale de Belgique   Le multilinguisme se place au coeur du Réseau panlatin de terminologie Realiter, créé en 1993, afin de contribuer, par ses travaux, au développement harmonieux des terminologies dans les langues néolatines. Realiter se constitue à la fois comme un pôle de recherche dans la terminologie multilingue et comme un acteur actif dans les politiques linguistiques encourageant la diversité linguistique à l’aune de la mondialisation et de l’intensification des échanges à l’échelle mondiale. Diverses disciplines réunissent leurs efforts pour mettre le multilinguisme au service de la société, et cela sur tous les paliers : de l’économie et des entreprises jusqu’à la science, en passant par les cultures et la vie quotidienne. Au sein de ces domaines d’étude, la terminologie occupe une place importante qui ne cesse pas de se renforcer ces dernières décennies.   La XIe Journée scientifique Realiter se propose d’examiner l’état actuel du multilinguisme dans la théorie et la pratique terminologique, sans oublier pour autant la dimension chronologique ancienne et récente de cette thématique.Les propositions de communication (environ 400 mots), rédigées dans une des langues officielles du Réseau, devront être envoyées au Secrétariat de Realiter (realiter@unicatt.it) en format PDF ou en format .doc au plus tard le 30 avril 2015 et devront être accompagnées des coordonnées de l’auteur ou, le cas échéant, des auteurs.   Thématiques : Les conférences, les communications et les posters vont approfondir les sujets suivants : 1. Multilinguisme et terminologie : néologie, normalisation, création lexicale et emprunt; traduction et interprétation ; lexicographie. 2. Multilinguisme et politiques linguistiques. 3. Multilinguisme et gestion, diffusion et implantation des ressources terminologiques multilingues (logiciels, bases de données, Open Access, etc.)   Dans le document en PDF ou doc doivent figurer uniquement le titre et la proposition de communication ; aucun élément qui puisse identifier le ou les auteurs ne doit y apparaître. Dans le message électronique destiné au Secrétariat (avec en pièce jointe le document en PDF ou en .doc), le nom de l’auteur ainsi que l’institution d’appartenance doivent être spécifiés clairement.   Toutes les propositions reçues seront soumises à l’évaluation du Comité scientifique.   Calendrier :   Date limite de réception des propositions de communications : 30 avril 2015. Notification d’acceptation des propositions des communications : début mai 2015. Réception de la version définitive de la contribution : 15 juillet 2015. Contact : realiter@unicatt.it
Nom du contact: 
Maria Teresa Zanola
Courriel du contact: 
realier@unicatt.it
Adresse postale: 
Largo A. Gemelli, 1, 20123 Milano
Suggéré par: 
Maria Teresa Zanola
Courriel: 
realier@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2015
Ville de l'événement: 
Bruxelles
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
multilinguisme, terminologie, politique linguistique, ressources terminologiques, langues néolatines
Site web de référence: 

Une approche linguistique de la médiation: quelles retombées? Colloque international

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le Colloque réunira des linguistes, des médiateurs et des juristes qui apprécieront l’impact qu’une attention à la dimension linguistique peut apporter, d’un côté, en matière de précision conceptuelle, à l’égard de la médiation et, de l’autre, en termes de confiance envers toutes ses déclinaisons. Le Colloque sera aussi l’occasion de partager des réflexions sur les difficultés et les malentendus soulevés par le délaissement de la langue quand on traite de médiation ou quand on la pratique.
La polysémie du mot médiation reflète l’existence protéiforme de la médiation elle-même. Si, d’une part, le foisonnement des pratiques médiatives invite les spécialistes et les professionnels à trouver un accord sur les fondements théoriques essentiels utiles à la définir – un éclaircissement est requis en effet pour autonomiser la médiation comme discipline à part entière et la sauvegarder comme modus operandi au quotidien –, de l’autre, l’instabilité sémantique du mot, par son renvoi à la pluralité des pratiques médiatives (et soi-disant telles), réclame des études linguistiques ponctuelles sur, par exemple, les discours sur la médiation, c’est-à-dire concernant les principes d’une théorie de la médiation, et de(s) médiation(s) civile, familiale, institutionnelle, scolaire, sanitaire, etc. L’attention à la langue et au choix des mots est un enjeu central de la formation des médiateurs. Dans la mesure où la présence du médiateur dans le processus de médiation est liée à la plus stricte impartialité, toute défaillance communicative risque d’en compromettre l’issue. Les sciences du langage sont donc un outil précieux non seulement pour enquêter sur les échanges (à l’écrit comme à l’oral) qui relèvent de toutes les pratiques se réclamant de la médiation, mais aussi pour aider les médiateurs à choisir les stratégies communicatives les plus appropriées. Sous la direction de Michele De Gioia (Université de Padoue), ce Colloque international fournira une approche scientifique des retombées théoriques, pratiques, voire économiques, de l’analyse rigoureusement linguistique de la médiation. Des linguistes, des médiateurs et des juristes apprécieront l’impact qu’une attention à la dimension linguistique peut apporter, d’un côté, en matière de précision conceptuelle, à l’égard de la médiation et, de l’autre, en termes de confiance envers toutes ses déclinaisons. Le Colloque sera aussi l’occasion de partager des réflexions sur les difficultés et les malentendus soulevés par le délaissement de la langue quand on traite de médiation ou quand on la pratique. Seront présentées par conséquent des recherches portant sur les divers aspects linguistiques (morphosyntaxiques, lexicaux, textuels, conversationnels etc.) qui caractérisent les discours sur la médiation et de(s) médiation(s). Toutes les études s’efforceront de donner une réponse à l’urgence réelle de mieux expliquer et relancer la médiation comme « processus de communication éthique » sur les différents plans de l’existence sociale et pour chaque moment de la vie.
Nom du contact: 
Mario Marcon
Courriel du contact: 
mario.marcon@uniud.it
Adresse postale: 
Archivio Antico - Palazzo Bo - via VIII Febbraio, 2 - Padova
Suggéré par: 
Mario Marcon
Courriel: 
mario.marcon@uniud.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
09/12/2014
Ville de l'événement: 
Padova
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
médiation, approche linguistique

Le passé dans le présent: la langue du patrimoine Past in present: The language of heritage

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Journée d'étude organisée par l'Unité de recherche "Lessico dei Beni Culturali" en collaboration avec l'Institut Français Firenze
Voir le programme
Adresse postale: 
Institut Français Firenze Piazza Ognissanti
Suggéré par: 
Nancy Murzilli
Courriel: 
nancymurzilli@gmail.com
Date de début ou date limite de l'événement: 
14/11/2014
Ville de l'événement: 
Florence
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
lessico, beni culturali

Colloque International "Terminologie et société"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Le Colloque International "Terminologie et société" qui aura lieu à Padoue le 10 et le 11 avril 2014 se propose d'examiner la terminologie sur les plans cognitif, social et traductionnel-comparatif. Le groupe de recherche Do.Ri.F. "Socioterminologie et textualité" et les spécialistes les plus importants du domaine au niveau international creuseront les relations linguistico-culturelles existant entre experts et profanes, en étudiant la manière dont elles prennent part à la formation et au renouvellement des termes et des notions que ceux-ci véhiculent. Ils exploreront les stratégies discursives de plusieurs codes linguistiques: italien, français, anglais, néerlandais, polonais et arabe.
Il est assez commun de parler de verticalité de la langue spécialisée en différenciant sa forme restreinte de sa forme élaborée. Chaque groupe social produit son propre code de communication, établit les conditions d’émission et de réception du sens, gère l’organisation des termes et des notions que ceux-ci véhiculent. La communication d’ordre restreint, typique des spécialistes, ne peut être partagée que par ceux qui ont des connaissances et des expériences similaires, alors que dans la communication élaborée le manque d’ali­gnement notionnel et expérientiel entre le producteur du message et son destinataire impose des choix plus délicats: la nature du message, l’agencement des informations, le canal de communication. Le domaine disciplinaire n’est donc plus un champ borné, réservé à un nombre restreint d’usagers, car il se configure comme un espace interculturel. Le repérage des traces des structures sociales dans les faits de langue et l’analyse des différences terminologiques qui s’inscrivent dans les stratégies adoptées peuvent permettre d’appréhender les comportements des scripteurs ou des locuteurs dans certaines situations discursives où l’on veut ouvrir le message spécialisé aux profanes. Cette approche favorise la création de nouvelles unités terminologiques qui peuvent aller jusqu’à redéfinir les catégories mêmes. La terminologie prend ainsi la physionomie complexe d’un processus et non pas d’un état, quoique apparent, imposé par un groupe d’experts. On peut même détecter une sorte d’«indétermi­nation stratégique» qui laisse au lecteur/interlocuteur une marge d’interprétation limitée et qui engendre une complicité néologique larvée. Il en découle une circulation de termes spécialisés et de termes «semi-spécialisés». Malgré l’intention de supprimer la «synonymie pathologique», ce dernier type de termes, qui se veut souvent porteur de nouvelles notions non encore stabilisées, mérite d’être recensé afin de rendre compte d’une évolution socioculturelle expliquant l’activité de catégorisation et sa représentation terminologique. Les banques de données terminologiques peuvent devenir ainsi de véritables banques de connaissances terminologiques. La textualité écrite et les échanges conversationnels jouent en ce sens un rôle capital, puisqu’ils permettent d’identifier les termes et de les analyser de manière adéquate dans leur contexte: il est essentiel d’étudier comment il faut former un corpus englobant également des textes/interactions non strictement spécialisés; sans doute serait-il utile d’établir les liens sémantiques entre corpus, texte, paragraphe et terme. Ce Colloque se donne différents objectifs corollaires. Le premier vise à examiner la terminologie dans la perspective sociale (politique, institutionnelle, économique), qui se fonde sur la planification linguistique, bridée par une autoréglementation de plus en plus manifeste conférant un nouveau pouvoir au locuteur. Le deuxième entend par ailleurs ausculter la terminologie dans la perspective cognitive, qui classifie les unités terminologiques par rapport à la réalité selon différentes modalités. Le premier volet éclaircira les éléments critiques des rapports instaurés entre les acteurs sociaux, tandis que le deuxième essaiera de comprendre la manière dont les concepts et les termes assimilent (et dépassent) les notions appartenant à des domaines voisins, la façon dont ils se transforment et se renouvellent en raison des pratiques sociales. Sur le plan terminographique, il sera intéressant d’évaluer le choix et le traitement des données terminologiques tirées de sources de vulgarisation. Enfin, l’aspect traductionnel-comparatif permettra d’explorer les lignes d’action de deux codes et de deux cultures, en mettant en exergue leurs divergences et en soulignant le processus de reformulation simplifiée que la traduction peut représenter lors du passage interculturel de diffusion des informations. Il est assez commun de parler de verticalité de la langue spécialisée en différenciant sa forme restreinte de sa forme élaborée. Chaque groupe social produit son propre code de communication, établit les conditions d’émission et de réception du sens, gère l’organisation des termes et des notions que ceux-ci véhiculent. La communication d’ordre restreint, typique des spécialistes, ne peut être partagée que par ceux qui ont des connaissances et des expériences similaires, alors que dans la communication élaborée le manque d’ali­gnement notionnel et expérientiel entre le producteur du message et son destinataire impose des choix plus délicats: la nature du message, l’agencement des informations, le canal de communication. Le domaine disciplinaire n’est donc plus un champ borné, réservé à un nombre restreint d’usagers, car il se configure comme un espace interculturel. Le repérage des traces des structures sociales dans les faits de langue et l’analyse des différences terminologiques qui s’inscrivent dans les stratégies adoptées peuvent permettre d’appréhender les comportements des scripteurs ou des locuteurs dans certaines situations discursives où l’on veut ouvrir le message spécialisé aux profanes. Cette approche favorise la création de nouvelles unités terminologiques qui peuvent aller jusqu’à redéfinir les catégories mêmes. La terminologie prend ainsi la physionomie complexe d’un processus et non pas d’un état, quoique apparent, imposé par un groupe d’experts. On peut même détecter une sorte d’«indétermi­nation stratégique» qui laisse au lecteur/interlocuteur une marge d’interprétation limitée et qui engendre une complicité néologique larvée. Il en découle une circulation de termes spécialisés et de termes «semi-spécialisés». Malgré l’intention de supprimer la «synonymie pathologique», ce dernier type de termes, qui se veut souvent porteur de nouvelles notions non encore stabilisées, mérite d’être recensé afin de rendre compte d’une évolution socioculturelle expliquant l’activité de catégorisation et sa représentation terminologique. Les banques de données terminologiques peuvent devenir ainsi de véritables banques de connaissances terminologiques. La textualité écrite et les échanges conversationnels jouent en ce sens un rôle capital, puisqu’ils permettent d’identifier les termes et de les analyser de manière adéquate dans leur contexte: il est essentiel d’étudier comment il faut former un corpus englobant également des textes/interactions non strictement spécialisés; sans doute serait-il utile d’établir les liens sémantiques entre corpus, texte, paragraphe et terme. Ce colloque se donne différents objectifs corollaires. Le premier vise à examiner la terminologie dans la perspective sociale (politique, institutionnelle, économique), qui se fonde sur la planification linguistique, bridée par une autoréglementation de plus en plus manifeste conférant un nouveau pouvoir au locuteur. Le deuxième entend par ailleurs ausculter la terminologie dans la perspective cognitive, qui classifie les unités terminologiques par rapport à la réalité selon différentes modalités. Le premier volet éclaircira les éléments critiques des rapports instaurés entre les acteurs sociaux, tandis que le deuxième essaiera de comprendre la manière dont les concepts et les termes assimilent (et dépassent) les notions appartenant à des domaines voisins, la façon dont ils se transforment et se renouvellent en raison des pratiques sociales. Sur le plan terminographique, il sera intéressant d’évaluer le choix et le traitement des données terminologiques tirées de sources de vulgarisation. Enfin, l’aspect traductionnel-comparatif permettra d’explorer les lignes d’action de deux codes et de deux cultures, en mettant en exergue leurs divergences et en soulignant le processus de reformulation simplifiée que la traduction peut représenter lors du passage interculturel de diffusion des informations.
Nom du contact: 
Luciana T. Soliman
Courriel du contact: 
luciana.soliman@unipd.it
Adresse postale: 
Università degli Studi di Padova - Dipartimento di Studi Linguistici e Letterari - Via Beato Pellegrino, 1 - 35137 Padova
Suggéré par: 
Luciana T. Soliman
Courriel: 
luciana.soliman@unipd.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/04/2014
Date de fin de l'événement: 
11/04/2014
Ville de l'événement: 
Padova
Type d'événement: 
Colloques
Catégorie principale: 
Mots-clés: 
terminologie, vulgarisation, société

La terminologie panlatine au service du citoyen Xe Journée scientifique Realiter

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
La Xe Journée scientifique de Realiter se propose d’examiner le rôle de la terminologie panlatine à travers les interventions des États, des gouvernements, des organismes intergouvernementaux, des organisations internationales et des institutions devant communiquer leurs actions et leurs résultats dans la langue nationale et seconde à leurs citoyens.
Ces analyses relatives à des questions de communication institutionnelle peuvent se dérouler autour de nombreux sujets, entre autres :   -    la communication des directives concernant la vie administrative du citoyen ; -    la communication de normes et de conseils pour la santé du citoyen ; -    le partage de connaissances des réalités techniques et productives du pays au citoyen. Les conférences, les communications et les posters vont approfondir les sujets suivants : 1) le rapport entre terminologie et politique linguistique dans  la promotion du multilinguisme; 2) la création néologique et la normalisation pour le citoyen; 3) la terminologie et l’amélioration des services au citoyen; 4) les problématiques terminologiques de la communication au citoyen. Les propositions de communication (environ 400 mots), rédigées dans une des langues officielles du Réseau, devront être envoyées au Secrétariat de Realiter (realiter@unicatt.it) en format PDF ou en format doc au plus tard le 30 avril 2014 et devront être accompagnées des coordonnées de l’auteur ou, le cas échéant, des auteurs. Dans le document en PDF ou doc doivent figurer uniquement le titre et la proposition de communication; aucun élément qui puisse identifier le ou les auteurs ne doit y apparaître. Dans le message électronique destiné au Secrétariat (avec en pièce jointe le document en PDF ou en doc), le nom de l’auteur ainsi que l’institution d’appartenance doivent être spécifiés clairement. Toutes les  propositions reçues seront soumises à l’évaluation du comité  scientifique. Les notifications d’acceptation se feront pendant la première semaine du mois de juin 2014. Les propositions acceptées pourront être présentées sous forme orale pendant les séances du colloque et aussi sous forme d’affiche dans une salle attenante en présence des auteurs, selon les indications qui seront fournies par la suite. Les textes des communications acceptées devront être transmis au Secrétariat de Realiter au plus tard le 30 septembre 2014. Les langues dans lesquelles seront dispensées les communications de la journée sont celles utilisées dans les travaux de Realiter. Le service d’interprétation simultanée n’est pas garanti. Toutes les présentations seront faites dans une salle avec un PC et un vidéoprojecteur.   Calendrier : Date limite de réception des communications : 30 avril 2014 Notification d’acceptation des propositions des communications : 30 juin 2014  Réception de la version définitive : 30 septembre 2014   Comité scientifique : Ieda Maria Alves, Universidade de São Paulo Maria Teresa Cabré Castellví, Universitat Pompeu Fabra Manuel Célio Conceição, Universidade do Algarve Loïc Depecker, Université de Paris III Joaquín García Palacios, Universidad de Salamanca Estela Lalanne De Servente, Colegio de Traductores Públicos de la Ciudad de Buenos Aires Nicole Sévigny, Bureau de la traduction/Translation Bureau (BT) Corina Lascu Cilianu, Academia de Studii Economice din Bucureşti Bénédicte Madinier, Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) Manuel Núñez Singala, Universidade de Santiago de Compostela Maria Pozzi, Colegio de México Danielle Turcotte, Office québécois de la langue française (OQLF)
Nom du contact: 
Realiter
Courriel du contact: 
realiter@unicatt.it
Adresse postale: 
Largo Gemelli 1 20123 Milano - Italie
Suggéré par: 
Realiter
Courriel: 
realiter@unicatt.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
30/04/2014
Ville de l'événement: 
Bucarest
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
terminologie panlatine, multilinguisme, communication institutionnelle, citoyen

Atelier "Mouvements des termes et impact sur les ressources spécialisées"

Résumé de l'annonce (2 lignes maximum): 
Appel à communications pour l'Atelier "Mouvements des termes et impact sur les ressources spécialisées" qui se tiendra à Paris 13, du 28 au30 octobre 2013.
Dans le cadre du 10e colloque international Terminologie et Intelligence Artificielle (TIA) qui se tiendra à l’Université Paris 13 du 28 au 30 octobre 2013 (http://flores.lipn.univ-­‐‑paris13.fr/tia2013/Home.html), est organisé unatelier sur le thème suivant : Mouvements des termes et impact sur les ressources spécialisées Depuis les années 1990, les travaux menés en terminologie ont clairement montré que les termes sont sujets à variation. Parallèlement, on sait aujourd’hui que les causes de la variation terminologique sont nombreuses, ce que montre notamment Judit Freixa dans un article paru en 2004. Dans de nombreux cas, la variation terminologique résulte de « mouvements » des termes et des concepts, mouvements qui s’effectuent dans le temps (on parlera alors de variation diachronique) ou dans l’espace (variation diatopique), comme l’illustre la variation topolectale observable dans certains domaines entre la France, la Suisse et le Québec, par exemple. Bien que moins décrite, la variation terminologique peut aussi se situer sur le plan social (variation diastratique). Par ailleurs, d’autres causes de mouvements lexicaux méritent une attention particulière dans une perspective terminologique. C’est le cas, entre autres, des liens entre domaines et du passage d’unités lexicales de la langue générale vers les langues de spécialité, et inversement (terminologisation et déterminologisation, phénomènes décrits et nommés par Ingrid Meyer). Bien que ces mouvements lexicaux soient attestés et — au moins partiellement — décrits, le point de vue généralement adopté sur le terme, en fonction de domaines de spécialité cloisonnés et en synchronie, ne permet pas de décrire et de saisir adéquatement ces mouvements et, de fait, de les traiter en terminologie. L’étude théorique de la variation devrait pourtant déboucher sur des approches méthodologiques visant une prise en charge terminographique des divers types de variation dans les dictionnaires électroniques, les bases de données lexicales et les ontologies. Partant de ce constat, l’objectif de l’atelier est de nourrir la réflexion sur la nature, l’impact et les besoins de prise en charge de la variation terminologique pour la communication spécialisée et/ou dans les ressources terminographiques, à travers le prisme des différents types de « mouvements » qui la conditionnent. Nous espérons réunir des chercheurs provenant de disciplines variées (terminologie, linguistique de corpus, lexicologie, lexicographie et informatique, sciences cognitives, etc.), dont les différents regards permettront d’enrichir la réflexion sur le sujet. Principaux thèmes Axe 1 : Identification du besoin de prise en compte de la variation terminologique liée à des mouvements lexicaux (diachroniques, diatopiques, diastratiques, etc.) o Etudes de cas ou exemples qui mettent en évidence l’importance d’une prise en compte pour différents contextes (ex. terminologie, traduction, construction ou enrichissement d’ontologies, recherche d’information, lexicographie, etc.) o Impact sur la gestion des connaissances ou la gestion du risque langagier ; solutions envisagées pour y répondre Axe 2 : Propositions méthodologiques de repérage ou de traitement de la variation terminologique o Utilisation de corpus spécialisés comparables, comparaison de ressources, utilisation d’ontologies, outils, annotations, etc. o Utilisation du web comme corpus de repérage Axe 3 : Prise en charge de la variation dans les ressources terminographiques, lexicographiques ou les ontologies o Modalités de prise en charge des mouvements lexicaux dans différents types de ressources o Propositions de formalisation pour différentes applications o Atouts et limites de la prise en charge Cette liste n’est pas exhaustive, et toute proposition de question ou de problématisation sera la bienvenue. Modalités de soumission Les auteurs soumettront leur communication pour une double évaluation avant le 10 septembre 2013. Les propositions seront envoyées à tia.atelier.mouvement@gmail.com en format PDF et devront comporter les éléments suivants : • Une proposition de communication de 2 à 3 pages (entre 1000 et 1500 mots, y compris la bibliographie). • Un fichier séparé contenant nom et prénom, institution et coordonnées (adresse courriel, numéro de téléphone et adresse postale) de l’auteur ou des auteurs et le titre de la communication; Les propositions seront évaluées par le comité de programme de l’atelier sur la base des critères suivants : • pertinence du sujet traité par rapport au thème du colloque; • cadre théorique ou conceptuel proposé et méthodologie liée à la recherche (s’il s’agit d’une étude de nature empirique); • organisation et clarté de la proposition. Calendrier Date limite de réception des propositions : 10 septembre 2013 Avis d’acception des propositions : 30 septembre 2013 Version finale de la proposition : 10 octobre 2013 Tenue de l’atelier : 30 octobre 2013 Tenue de l’atelier Mercredi 30 octobre 2013, à l’Institut Galilée, Université Paris 13, 99 av. Jean-­‐‑ Baptiste Clément 93430 Villetaneuse Publication des actes Dans un premier temps, les versions finales des propositions soumises seront regroupées au sein d’un document PDF sous forme d’actes en ligne et distribuées aux participants de TIA. Par la suite, les organisateurs envisagent la publication d’un ouvrage collectif sur la thématique de l’atelier à partir de versions étendues des propositions reçues et évaluées par un comité scientifique. Les actes comporteront aussi des textes issus d’une conférence tenue à Québec en mai 2013 sur le même thème dans le cadre du congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).   Comité d’organisation Patrick Drouin (OLST, Université de Montréal), Aline Francoeur (CIRAL, Université Laval), Aurélie Picton (Faculté de traduction et d'ʹinterprétation/TIM, Université de Genève) Comité de programme -­‐ Anne Condamines, Université Toulouse-­‐‑le-­‐‑Mirail, France -­‐ Patrick Drouin, Université de Montréal, Canada -­‐ Aline Francoeur, Université Laval, Canada -­‐ John Humbley, Université Paris 7, France -­‐ Amélie Josselin-­‐‑Leray, Université Toulouse-­‐‑le-­‐‑Mirail, France -­‐ Marie-­‐‑Claude L’Homme, Université de Montréal, Canada -­‐ Aurélie Picton, Université de Genève, Suisse -­‐ Micaela Rossi, Université de Gênes, Italie -­‐ Sunniva Whittaker, Norwegian School of Economics, Norvège
Courriel du contact: 
tia.atelier.mouvement@gmail.com
Adresse postale: 
Institut Galilée, Université Paris 13, 99 av. Jean‑Baptiste Clément 93430 Villetaneuse
Suggéré par: 
Micaela Rossi
Courriel: 
micaela.rossi@unige.it
Date de début ou date limite de l'événement: 
10/09/2013
Ville de l'événement: 
Paris
Type d'événement: 
Appels à contribution
Catégorie principale: 
Sous-catégorie: 
Mots-clés: 
mouvements termes, impact ressources spécialisées

Pages

S'abonner à RSS - Terminologie/graphie